La piscine de la Butte-aux-Cailles, histoire et patrimoine

Article sponsorisé

Nichée au cœur du quartier auquel elle a emprunté son nom, à quelques minutes de la bouillonnante place d’Italie, la piscine de la Butte-aux-Cailles accueille les nageurs depuis 1924. Classée à l’inventaire des Monuments historiques, elle affiche un style Art déco derrière sa façade en briques rouges, tout en courbes et baignée d’une douce lumière naturelle grâce à ses grandes baies vitrées. Envie d’y faire quelques brasses ?

« Gérard Sanz – Mairie de Paris © »

Place Verlaine, dans le 13ème arrondissement de Paris, quartier pittoresque de la Butte-aux-Cailles, un petit bout de campagne aux ruelles ouvrières et étroites, à l’âme de village. Derrière la belle façade recouverte de briques rouges se cache l’une des plus anciennes piscines, et la troisième qui voit le jour à Paris : la piscine de la Butte-aux-Cailles. Construite entre 1922 et 1924, par Louis Bonnier, architecte et urbaniste de la ville, la piscine actuelle cache une histoire beaucoup plus ancienne qui remonte à 1866, date à laquelle fut découverte une source d’eau chaude souterraine sur son emplacement. En 1908, elle devient un établissement de bains-douches.

Une piscine en avance sur son temps

Nageurs, amoureux du patrimoine, curieux, touristes mais aussi cinéastes aiment venir ici. Pour l’anecdote, des scènes du « Grand Bain » de Gilles Lellouche (2018), y ont été tournées ainsi que de nombreux clips et pubs. La piscine de la Butte-aux-Cailles s’inscrit dans le mouvement de l’Art nouveau. Dès son origine, la piscine adopte les nouvelles avancées sanitaires, d’hygiène et techniques de l’époque. C’est la première à le faire à Paris.  Douches et pédiluves sont obligatoires avant l’accès aux bassins. Louis Bonnier, l’architecte, utilise du béton armé pour la voûte du bassin de natation, soutenue par sept arches légères.

Renaissance et chauffage écologique

La réhabilitation de la piscine par l’architecte Johanna Fourquier a permis de préserver l’intégrité du bâtiment et son architecture en béton, tout en la mettant aux normes. Les bains-douche sont encore en activité, alimentés pas les eaux de la source. Aujourd’hui, la piscine compte trois bassins, celui de l’intérieur et les deux extérieurs ainsi qu’un solarium. Été comme hiver, un bassin nordique extérieur unique à Paris, accueille les nageurs les plus frileux !  L’eau est chauffée à 28°C grâce à un système innovant. Le principe ? Réutiliser la chaleur émise par un data center pour chauffer l’eau de manière économique et écologique.

Si vous cherchez un hôtel dans le 13ème arrondissement de Paris à proximité de la piscine, rendez-vous sur Allovoyages : L’Hôtel ibis Paris Italie Tolbiac 13ème, est un 3 étoiles qui se trouve 177 Rue de Tolbiac et propose des chambres à partir de à 79 euros la nuit. Un peu plus loin, l’hôtel Verlaine est un 2 étoiles, au 51 Rue Bobillot,  à partir de 78 euros la nuit.

Piscine de la Butte aux Cailles. Adresse : 5, place Paul Verlaine 75013 PARIS Métro Corvisart, ligne 6

Comment calculer sa distance de nage dans une piscine de 33m ?

Ton coach ou toi même a préparé un programme d’entraînement, tu te mets à l’eau, et arrivé à la première longueur tu te dis : tiens je pensais que c’était un 50m c’est bizarre je suis déjà au mur ?! Ou alors que pour un bassin de 25m il te faut beaucoup de coups de bras en plus pour arriver de l’autre côté !? Alors en fait tu es peut-être dans un bassin de 33 mètres !

Quelques repères

Il faudra ainsi nager 3 bassins pour 100 mètres, 6 bassins pour 200m, 12 bassins pour 400m, etc.

A chaque 100m le nageur arrive donc d’un côté différent, cela peut soit aider à compter soit au contraire porter à confusion. Et toutes les 30 longueurs c’est 1km de nagé.

Les choses se compliquent sur le 4 nages !!

Autant pour le 4 nages en bassin de 25m ou sur 50m les choses sont simples, mais en bassin de 33m les distances ne tombent pas juste… alors à quel moment précis faut il changer de nage ?

Pour résumer cela un schéma, le nageur commence côté grand bain :

On suppose que la piscine fait 33,33m, à l’épaisseur de carrelage près.

C’est donc compliqué pour le 100m car les changements de nage interviennent à des endroits différents tous les 25 mètres…

C’est en revanche faisable pour le 200m avec des changements de nage exactement au milieu de bassin, à chaque longueur et demi.

Ici à la piscine de Montparnasse il y a un marquage spécifique dans le bassin de 33m avec un repère pour le 25m et un repère pour le 50m.

On peut aussi « tricher » et faire plus court sur certaines nages que d’autres pour simplifier ! Par exemple 200m 4 nages avec une longueur de pap, deux longueurs en dos, une en brasse, et deux en crawl.

Adapter son programme aux dimensions du bassin

L’idéal est de construire l’entraînement spécifiquement pour cette longueur atypique de bassin, en remplaçant les 100m 4n par des 133m 4 nage (une longueur par nage), et les 200m 4 n par des 266m 4 nage (un aller-retour dans chaque nage).

Garder à l’esprit qu’une des difficulté technique du 4 nages sont les virages, donc changer de nage en milieu de bassin ne permet pas de s’entraîner sur cet aspect !

Avec les autres nages, on peut jouer sur les allures par exemple 400m avec plusieurs allures dans chacun des 100m, ou encore prévoir du fractionné en adaptant les temps de départ.

Quid des piscines d’hôtel de 12 mètres, 15 mètres, 17 mètres, etc ?

De la même manière raisonner en nombre de longueur plutôt qu’en distance, et éventuellement calculer ensuite les distances correspondantes. Même si les distances ne sont pas des multiples de 100m les effets bénéfiques de la natation seront là malgré tout.

Enfin on peut aussi avoir recours à une montre sportive qui calculera la distance parcourue, après avoir renseigné la longueur du bassin.

Rénovation de la piscine Blomet

La piscine Blomet en travaux depuis juillet 2018 doit réouvrir à l’été 2020. Visite d’un chantier à 9,6M d’euros, qui s’inscrit dans le plan « Nager à Paris ».

Image du bassin en cours de rénovation – décembre 2019

La piscine Blomet est une des rares piscines de 50m à Paris. Elle a été conçue en 1925 avec une architecture en béton et des verrières. L’une de ses particularités est la forme de la parcelle de terrain particulièrement désavantageuse, toute en longueur : 130m de long pour seulement 18m de large. A l’origine, l’eau du bassin provenait d’un puit artésien foré de 587 mètres, directement à température de 28°C, et potable ! Ce système de chauffage naturel a été utilisé jusqu’à la première grande rénovation de la piscine en 1961.

Plan d’origine, source « Le Génie Civil » du 20/04/1929.

Lors de sa première rénovation, la voûte en béton d’origine qui surplombait le bassin (dans le même genre que celle existant encore à la piscine de la Butte aux Cailles) a été remplacée par une verrière métallique vitrée.

La piscine Blomet en 1928 avec sa voûte en béton (source BNF), à droite en 2018 avant les travaux (crédit photo nageurs.com)

Les travaux actuels vont permettre une modernisation complète du bâtiment, une mise en conformité au regard de l’accessibilité, une amélioration des performances énergétiques par son raccord au réseau de chauffage urbain CPCU et aussi une adaptation des espaces aux usages actuels.

La forme du bâtiment rend contraignant sa rénovation, tout comme l’a été sa construction à l’origine. Le chantier devant démarrer par le fond de la parcelle (le bassin) pour se terminer par la façade sur rue.

Le bassin ainsi que ses fondations ont été complètement démolis, les gravas évacués, et un bassin tout neuf construit au même emplacement. De mêmes dimensions que celui d’origine, celui-ci a néanmoins deux modifications importantes. La profondeur du côté le moins profond restera ainsi la même à 85cm, par contre celle-ci ne sera plus que de 2m côté grand bain contre 3,05m avant travaux (à l’origine il y avait un plongeoir). Le volume d’eau passera ainsi de 1300m3 à 800m3 ce qui permettra des économies en eau et en chauffage.

Autre particularité, un mur mobile pourra permettre de moduler le bassin en deux bassins de 25m selon les horaires. Cette modularité pourra permettre d’améliorer la cohabitation public – club – scolaire et d’optimiser l’exploitation de l’établissement.

La salle de musculation installée auparavant au milieu des vestiaires va déménager au dessus de l’accueil sur un espace de 70m2, et un accès au 2e étage a été percé dans le mur permettant de déambuler entre cette salle, les vestiaires et la piscine.

Vestiaires en cours de rénovation – décembre 2019. On devine le nouvel accès à la salle de musculation sur le palier du 2e étage.

La zone vestiaire va gagner en luminosité, le plafond de verre a été retiré, laissant un volume plus important jusqu’à la grande verrière qui le surplombe. Les cabines vont rester en place mais ne fermeront plus à clé : des armoires de casier ont été installées. Cela va permettre d’augmenter le nombre maximal de personnes qui peuvent simultanément fréquenter l’établissement de 300 personnes contre 200 avant la rénovation.

Les vestiaires qui surplombent le bassin seront condamnés.

Visitée début décembre 2019, les travaux sont bien avancés. La piscine doit réouvrir pour l’été 2020.

Les images se sont vues appliquées un filtre artistique afin de donner une vue d’ensemble de l’architecture sans dévoiler les détails du chantier réalisés par Bouygues Batiment.

Est-il possible de nager dans une piscine hors-sol ?

Une piscine hors sol est une alternative sérieuse à la piscine en dur classique. Ce type de piscine a l’avantage de pouvoir être facilement installée puis démontée, parfois en quelques heures ou quelques jours seulement. Il s’agit également d’une solution plus économique. C’est ainsi que des particuliers ou des collectivités peuvent installer ce type de bassin pendant l’été puis les démonter afin de libérer l’espace le reste de l’année. Il est même possible d’installer ce type de bassin pour quelques heures seulement, comme cela a été le cas par exemple pour la journée de l’olympisme sur la place de la Concorde le 23 juin dernier.

Cet été, la ville de Paris a mis à disposition plusieurs de ces bassins afin de proposer gratuitement des lieux de détente et de rafraîchissement aux parisiens, en complément des piscines municipales.

Peut-on vraiment nager dans ce type de bassin ? Quelle différence par rapport à nager dans un bassin classique ?

Je suis allé pour cela dans le bassin de baignade installé dans le stade Léo Lagrange situé à côté de la porte de Charenton, afin de mieux me rendre compte de l’expérience aquatique que peut procurer ce type de bassin.

La structure est surprenante car les parois sont très fines, le système pour retenir cette grande quantité d’eau semble assez ingénieux. La matière des parois est très agréable au toucher car douce et lisse. Comme dans une piscine classique l’eau y est chauffée, filtrée et contrôlée tout au long de la journée, une zone pour les machines est ainsi installée derrière la piscine.

Ce type de bassin a généralement une taille plus petite que les piscines municipales, la mairie a choisi un bassin aux dimensions de 15 mètres de long pour 10m de large. Comme on peut le voir sur la photo, il y a beaucoup de tuyaux apparents pour le filtrage et chauffer l’eau, il existe aussi des modèles de piscine hors sol en bois plus esthétiques.

Les parois sont plutôt souples et élastiques. Celles ci absorbent une partie de l’énergie lors des poussées des culbutes. Généralement un nageur réalise une poussée moyenne à chaque virage de 5 mètres, il lui reste donc à chaque longueur une bonne dizaine de mètres pour réellement nager.

Ce type de bassin est donc plutôt pour une utilisation loisir. On peut donc y nager à une allure modérée, s’y amuser et s’y détendre. Mais les dimensions, la faible profondeur, et l’élasticité des bords ne seront pas adaptés pour un nageur athlète souhaitant réaliser un entraînement complet à haute intensité en vue de préparer des compétitions.

Ces bassins hors sol rivalisent avec les bassins en dur, et il en existe une gamme très large. On trouve même des bassins hors sol olympiques de 50m de long, 25m de large et 3m de profondeur ! L’une de ces piscines existe à Montréal sur l’île Notre-Dame, et est utilisée par des nageurs de haut niveau pour des compétitions. On espère avoir la même un jour à Paris !

Des piscines et autres lieux insolites à privatiser

Que ce soit pour l’organisation d’événements professionnels ou privés, un incontournable reste le choix d’un lieu adapté à l’événement, tant pour l’ambiance, des services proposés, la capacité, ou encore les aménagements proposés. Certains lieux se distinguent ainsi en mettant à disposition une piscine pour l’organisation d’événements, offrant à coup sûr un souvenir mémorable aux invités !

Pouvoir privatiser un lieu avec une piscine est plutôt exceptionnel, d’autant plus à Paris et proche couronne où la plupart des piscines sont municipales et donc réservé à un usage sportif. Mais un site propose un annuaire avec les salles de location avec piscine à Paris. C’est ainsi qu’il est possible de privatiser une piscine par exemple pour faire une présentation de produit à la presse spécialisée, le tournage d’un film, un défilé de mode et bien d’autre type d’événement. Mettre à disposition une piscine donne un caractère unique à l’événement et pourra éveiller chez les participants des émotions liées à la détente, à l’évasion et au plaisir d’être au contact de l’eau. Découvrir ses collègues en maillot de bain, siroter un cocktail au bord d’un bassin, ou se rafraîchir lors d’une chaude soirée d’été, c’est à coup sûr des ingrédients pour une soirée mémorable.

Le superbe bassin d’hiver de la piscine Molitor à Paris 16ème fait partie des lieux qu’il est possible de privatiser.

Des souvenirs inoubliables pour les invités

La présence d’une piscine est la garantie de faire plaisir à ses invités. Amis ou collègues seront ravis de profiter de ce moment agréable au bord d’un bassin ou même dans l’eau. Pour une pool party avec ses amis, un événement de team building d’entreprise, ou encore organiser un cocktail dans un lieu avec pour décors une magnifique piscine. De nombreux lieux offrant différente capacités d’accueil et d’ambiance permettant d’organiser l’événement de ses rêves au bord de l’eau sans quitter Paris.

Du spacieux salon dont le sol escamotable laisse place à une superbe piscine construite dans des matériaux luxueux, au magnifique bassin art déco, en passant par les piscines des hôtels particuliers : de nombreux choix sont possibles.

Ces lieux pouvant de plus proposer l’organisation d’un service restauration, de vestiaires pour se changer, la mise à disposition de matériel de projection ou sonorisation. Généralement proposés par des hôtels, de nombreux services additionnels d’hébergement, restauration, activités ou même des soins et accès au spa peuvent être proposés.

Des événements de nature très diverse peuvent y être organisés. Bien sûr des fêtes privées comme des mariages ou des anniversaires. Il y a également de nombreux événements professionnels comme des séminaires qui combinent séjour avec détente avec des ateliers de travail, mais aussi des entreprises qui louent ces espaces pour y présenter leurs produits, accueillir des conférences de presse, ou encore y mener des opérations marketing.

Un écrin idéal pour les opérations de com’

On pourra citer par exemple la société Corsair qui a récemment privatisé plusieurs terrasses en simultané dont une avec avec vue imprenable sur une piscine à l’occasion du lancement d’une nouvelle ligne aérienne directe vers Miami. L’entreprise a ainsi voulu recréer l’atmosphère festive de cette nouvelle destination ensoleillée. Corsair a invité à cette soirée originale plusieurs centaines de blogueurs, influenceurs, et journalistes afin de créer le buzz sur les réseaux sociaux, et faire parler de la compagnie.

Un autre exemple d’événement est celui organisé il y a quelques années par la marque allemande Mercedes-Benz en marge d’un édition du mondial de l’automobile. Pour la présentation de leur nouveaux modèles de voiture très haut de gamme ils ont organisé une soirée pour la presse dans un bassin entièrement vidé dans lequel étaient présentées des voitures sur d’immenses podiums amovibles.

On pourra également citer la station de radio NRJ qui a organisé une pool party avec différents articles tels que Snoop Dogg, retransmise en direct à l’antenne.

Afin d’aider les organisateurs à trouver le lieu adéquat pour chacun de leurs événements, le site Privateaser propose de très nombreux lieux à privatiser pour différentes occasions. Chaque lieu est ainsi précisément décrit. On y trouve des bars privatisables, des salons de restaurant, des salles diverses dédiées à la réception, des piscines, péniches, des rooftop, et de très nombreux lieux insolites. Agrémenté de nombreuses photos, le site permet de comparer et d’effectuer des devis en ligne, pour des soirées de quelques personnes à plusieurs milliers d’invités. Le processus de réservation peut ainsi se faire totalement sur internet, permettant de simplifier les échanges avec les établissements, jusqu’à la validation sur le site de la réservation.

Le site simplifie également l’étape de recherche en proposant des catégories permettant de filtrer le type de lieu susceptible d’accueillir votre événement, selon le format en cocktail ou assis, les équipements mis à disposition, et même le budget par personne. Il s’adresse donc à la fois aux entreprises pour l’organisation de conventions, de séminaires, d’afterworks ou encore d’événements média, qu’aux particuliers souhaitant organiser un mariage, ou une fête. Il dispose donc d’un vaste choix de lieux adaptés à tous type d’événement.

3 choses que vous ne savez pas sur les caméras Poséidon de votre piscine

De nombreuses piscines sont aujourd’hui équipées du système Poséidon. Il s’agit d’un système qui se compose de caméras intégrées aux parois des bassins, dont les images sont ensuite traitées par ordinateur et qui surveille de manière automatisée les nageurs. Poséidon est ainsi capable de prévenir des noyades en alertant les maître-nageurs dès lors qu’une personne se trouve immergée sans bouger depuis un certain laps de temps.

Mais les concepteurs de ce dispositif ont réfléchi à d’autres cas d’utilisation que pourrait avoir Poséidon, car leur technologie permet d’offrir aux piscines de nouveaux services. C’est ainsi que le système a été mis à jour et propose désormais de nouvelles fonctionnalités.

En premier lieu, une mise à jour du dispositif permet une capture d’images thermiques. Concrètement plutôt que de reproduire les couleurs de la réalité, la caméra mesure la température et colorise l’image selon la température. Ainsi l’image est bleue pour une température modérée (ici l’eau), et varie de l’orange au rouge sur les nageurs selon les zones corporelles. Mais là où les choses deviennent intéressantes, c’est que les ingénieurs ont eu aussi l’idée de mettre à jour le logiciel de traitement d’image pour analyser ces températures. Le traitement automatisé de l’image permet désormais de détecter les personnes urinant dans l’eau ! Celle-ci laissant une traînée de couleur rouge à l’écran…

Exemple d’image capturée par les nouvelles caméras thermiques de Poséidon.

Le mystère du produit chimique déversé dans l’eau pour colorer le pipi en rouge est désormais résolut, bien des années plus tard, par la technologie !

D’autres cas sont à l’étude, comme compter les longueurs de chaque nageur permettant à chacun d’avoir un rapport individualisé en sortant de l’eau sur sa distance et un récapitulatif de leur séance avec le type de nage, la durée et la vitesse dans chaque nage, et même des conseils d’amélioration technique, grâce à l’analyse très précise des mouvements par les caméras !

Enfin, l’enregistrement en continu des images sous-marines permet de produire en cas d’accident ou de dispute des images permettant de définir les responsabilités de chacun.

On attend avec impatience le déploiement de ces nouveautés dans les piscines équipées !

N’hésitez pas à indiquer en commentaires d’autres idées de fonctionnalités pour la prochaine version de Poséidon !

Visite de la piscine Bulléo à Epernay

C’est une visite un peu particulière à laquelle je me suis livré, puisque celle-ci s’est faite à travers une visite virtuelle !

Ce centre aquatique en Champagne est situé dans la ville d’Epernay et dispose d’un grand parking pour ses visiteurs. Les locaux sont mordernes et spacieux. Une fois passé l’accueil et la zone de déchaussage, il y a un grand vestiaire avec des cabines et des casiers tournants à code.

Le bassin sportif est un beau bassin de 25m de 6 lignes avec lignes brise-vagues et plots de départ. Il y a un chronomètre mural et du matériel à disposition (planches et pull buoy). Côté plots il y a 3,80m et plus de 2m de l’autre côté. La piscine Bulléo est également équipée du système Poséidon.

Dans le prolongement du bassin sportif, un bassin d’apprentissage qui sert de bassin de récupération pour les compétitions.

Pour la détente ou s’amuser l’établissement a surtout plusieurs bassins ludiques pour tous les âges ! En effet il y a une pateaugeoire pour bébés, une piscine ronde « l’île aux enfants », un autre bassin rond avec des vagues créées par une sorte de grand balon rouge, un grand bassin ludique avec jets hydromassants, cascades, et rivière à contre-courant, un jaccuzi, et même un grand toboggan fermé de 60m!

En tout il y a donc sept bassins ! Il y a même une belle terrasse avec des chaises longues et une vue sur la verdure.

De nombreuses activités aquatiques sont proposées par la piscine, telles que l’éveil aquatique dès 6 mois, des leçons de natation, d’aquabike, d’aquagym, ou encore d’aquaboxing et de body palmes.

L’établissement a en plus une salle de fitness et cardio avec des machines (tapis, rameur, élliptiques et vélos), une salle pour les séances de fitness avec un encadrement, et une zone détente avec sauna et hammam.

Ce centre aquatique a donc beaucoup d’atouts pour plaire à la fois aux familles comme aux nageurs les plus sportifs. Celui-ci a des horaires étendus notamment certains soirs, et il accueille également plusieurs clubs de natation, triathlon, plongée et waterpolo.

Crédit photo : Xavier Chkondali / piscine Bulléo.

La baignade, la piscine naturelle du bassin de la Villette

La baignade est l’une des installations municipales dans le cadre de Paris Plage 2018. Pas moins de quatre bassins en plein air sont ainsi mis à disposition des usagers.

Une baignade temporaire ouverte tout l’été

La Baignade a été ouverte le mercredi 20 juin, et restera ouverte jusqu’au dimanche 9 septembre 2018. Elle est ouverte tous les jours de 11h à 21h, et entièrement gratuite.

Concernant les installations, il y a des cabines, des toilettes, des douches avec du savon, une terrasse avec des chaises longues à disposition, et quatre bassins :

  • deux bassins pour les enfants les plus jeunes, avec une profondeur de 40cm
  • un bassin de profondeur 1,20cm
  • un bassin avec 2m de profondeur

Des dales rigides sont disposées au fond de chaque bassin, les paroies percées sur les côtés des bassins permettent à l’eau de s’écouler tout en empêchant les algues, les poissons ou encore les objets de pouvoir traverser et de se retrouver dans le bassin. Un large plancher en bois a été amménagé autour des bassins pour permettre la circulation. Des maîtres-nageurs surveillent en permanence la zone de baignade.

Astuce: Je vous recommande d’apporter des tongs ou claquettes pour deux raisons : il n’y a pas de revêtement spécifique sur le sol entre le bassin et les vestiaires : les quais de la Loire contre lesquels sont installés les bassins sont recouverts d’un mélange de sable et poussière pas très agréable à marcher dessus. Et par ailleurs en cas de fort soleil le sol en bois autour des bassins est extrèmement chaud !

Le système de casier a évolué depuis le début de l’été, à cause de très nombreux vols. D’abord en libre service avec une pièce de 1€ pour choisir son casier, il faut désormais passer à l’accueil pour récupérer une clé de casier en échange d’un document d’identité.

D’ailleurs les vols sont un vrai fléau dans cette piscine d’après le personnel à l’entrée des bassins qui recommandant de laisser l’intégralité de ses affaires dans les casiers, et de bien garder la clé avec soi.

La qualité de l’eau, au centre de l’attention

Contrairement aux piscines traditionnelles, l’eau est celle du canal, lui même alimenté par l’eau de la Marne. Celle-ci n’est donc pas chlorée, ni chauffée, et pas non plus traitée !

Que les candidats à la baignade se rassurent, entre 2 et 4 test quotidiens sont réalisés pour s’assurer de la qualité de l’eau de baignade. Le principe de précaution s’applique, en cas de présence de bactéries (ce qui peut arriver après de fortes pluies), de problème de pH, ou autre, le bassin sera fermé le temps que de nouvelles analyses attestent à nouveau d’une qualité de l’eau satisfaisante et sans risque pour les baigneurs.

Une forte demande des usagers

C’est pas moins de 60,000 personnes qui ont profité des installations l’an dernier, cette année le bassin ouvre un mois plus tôt pour permettre à davantage d’usagers d’en profiter. Les conditions météo de ces derniers mois ont aussi permis d’avoir une eau plus chaude que d’habitude à ce moment de l’année.

Ce dispositif s’inscrit dans le plan « Nager à Paris », et représente une étape également qui illustre la volonté forte à la mairie de Paris d’améliorer la qualité de l’eau, en prévision des JO 2024 dont les épreuves d’eau libre doivent se dérouler dans la Seine.

Des compétitions de nage en eau libre ont d’ailleurs déjà lieu dans le bassin de la villette : l’Open Swim Stars (avec une distance olympique de 10KM), ou encore la Fluctuat en septembre.

Le succès de cette opération confirme l’intérêt de proposer des bassins de baignade, on espère la multiplication des initiatives de ce type. La mairie, malgré un report initialement prévu à 2019 souhaite toujours aménager une zone de baignade dans le lac Daumesnil dans le bois de Vincennes.

Mon avis sur cette expérience de baignade

J’ai donc testé le grand bassin. L’eau est un peu plus fraiche qu’en piscine,  mais la température extérieure et l’absence de vent à ce moment là rendent la baignade très agréable.

Les bassins n’ont pas de ligne d’eau, il n’y a donc pas vraiment de règle sur le sens de la nage, les zones où l’on peut plonger, les priorités, etc.

Lors de ma séance j’ai pu nager 3 kilomètres sont être gêné outre-mesure par les autres baigneurs. Comme on ne voit rien sous l’eau cela oblige à regarder comme en eau libre vers où on va.

En revanche ce manque de visibilité complique la réalisation du « flip-turn », le virage en bout de bassin car il n’y a pas de repère pour savoir à quel moment tourner. Pour ajouter encore de la difficulté, les paroies sont recouvertes de micro-algues, ce qui les rend glissantes. Cela oblige donc à redoubler d’attention pour éviter que le pied glisse et que les orteils se retrouvent dans l’un des trous du mur lors de la culbute.

Les sensations de nage sont très agréables, il y a le plaisir de nager dehors, mais aussi celui d’être dans une eau naturelle, peut-être même plus saine que l’eau de piscines surpeuplées dans lesquelles se mélangent résidus de crème, cheveux, etc.

Quelques jeunes s’amusaient à faire des plongeons, d’autres moins jeunes restaient en bout de ligne pour discuter, mais conjugué avec une affluence raisonnable chacun a pu profiter de sa baignade à sa façon.

C’est donc une très bonne expérience, alors que les piscines à Paris sont prises d’assault rendant compliqué de nager l’été dans de bonnes conditions. Relativement peu fréquenté en semaine, un MNS m’a indiqué que le WE il pouvait y avoir pas mal de monde, il qu’il vaut mieux venir tôt.

Bien qu’excentré dans le nord-est de la capitale ce bassin de nage offre une alternative, et pour ceux qui préfèrent l’eau chlorée chauffée à 28°C ce bassin de baignade aura le mérite de désengorger en partie les autres piscines parisiennes.

Des conteneurs maritimes recyclés en piscines !

Symboles de l’industrie mondialisée, de la consommation de masse, et de l’exploitation d’une main d’œuvre bon marché à l’autre bout de la planète, ce sont bien sûr les containeurs !

Chargés sur des navires immenses, qui peuvent en transporter jusqu’à 20,000 d’un coup à travers les océans, en les empilant jusqu’à 50 mètres de hauteur sur une vingtaine de niveaux. Ils contiennent absolument de tout, puisque presque tous les produits importés le sont par conteneurs. Certains containeurs sont même réfrigérés pour transporter de l’alimentation, d’autres sont ventilés ou aménagés en fonction des produits transportés.

Ils sont prévus pour durer une quinzaine d’année, à naviguer sur toutes les mers, à transporter tout type de marchandises. Certains ont imaginé des méthodes originales pour donner une seconde vie à ces grandes boites. Il existe par exemple des résidences avec des modules préfabriqués en container. En effet la surface de plancher pouvant aller jusqu’à 28m2 par conteneur, cela permet de pouvoir l’aménager en habitation. Au Havre, la résidence A Docks inaugurée en 2010 est la première résidence universitaire à être construire en containeurs en France.

A Paris on retrouve des containeurs sur les quais piétons de la Seine. Aménagés comme des salons, il est possible d’en louer un pour fêter par exemple un anniversaire.

Mais l’idée sans doute la plus séduisante est de les recycler en piscines ! En effet leur longueur pouvant aller jusqu’à 12 mètres permet d’y aménager un bassin pour son jardin. La structure en acier du container est suffisamment solide pour être utilisé hors-sol, et tout le système de filtration de l’eau peut être intégré dans la structure.

Image © Shipping Containers Pools

Des entreprises se sont spécialisées dans ce créneau, recyclant ainsi quelques containeurs maritimes.

Le containeur est ainsi aménagé en intégrant une coque étanche, par exemple en liner. L’extérieur du container peut être simplement peint ou recouvert de bois.

Ce type de piscine, en plus d’être originale, a l’avantage d’être économique. Un dernier atout ? En cas de déménagement, il sera facile de la transporter.

Le club Neptune, précurseur de l’utilisation des nouvelles technologies pour l’entraînement de natation

La natation n’échappe pas à la transformation numérique ! Même si l’entraînement traditionnel a sans doute encore de beaux jours devant lui, les nouvelles technologies permettent à la fois au nageur individuel et nageur en club de bénéficier de ces innovations.

Le club Neptune Club de France expérimente déjà cinq technologies différentes principalement pour ses groupes de compétition. Nous allons en avoir un aperçu dans cet article.

swimproLe système vidéo avec visualisation différée ou en direct

Il s’agit d’une caméra aquatique grand angle placée sous l’eau, et fixée à une perche permettant une fixation temporaire sur le bord du bassin. La vidéo est transmise par wifi et s’affiche ensuite sur des écrans que les nageurs peuvent voir ainsi que sur la tablette de l’entraîneur. La vidéo peut être différée de quelques secondes afin que les nageurs puissent voir leur manière de nager. C’est une technologie australienne développée par la startup SwimPro.

Le principal intérêt de ce système est de permettre à l’entraîneur de voir le geste sous-l’eau et ainsi déceler des défauts techniques. Le nageur lui pourra prendre conscience de ces défauts en visionnant la vidéo.

Le casque de communication aquatique

S’il y a bien une technologie qui fait l’unanimité parmis ceux qui l’ont testé c’est bien celle-ci ! Celle-ci permet à l’entraîneur de parler aux nageurs. Le casque que porte les nageurs embarque une technologie de diffusion de son par résonance osseuse ce qui permet une qualité sonore bien supérieure aux hauts-parleurs dont le son est quelque peu noyé dans l’eau.

En plus de pouvoir adapter en temps réel sa nage par rapport aux points techniques demandés par l’entraîneur, le casque permet de rompre complètement la monotonie d’une série, mais aussi de recevoir les consignes au fur et à mesure. Il a été créé par une société suédoise Olander Aquatic Products AB. J’ai eu l’occasion de le tester (car je fais partie du club mais pas dans un groupe compétition) et je peux témoigner de l’efficacité redoutable de ce système, qui a permis à notre coach de corriger chacun d’entre nous quasiment à chaque longueur !

L’assistant entraîneur numérique

Il s’agit d’un objet connecté que porte le nageur sous le bonnet, et qui transmet en temps réel par bluetooth des informations de ces capteurs à l’entraîneur comme le nombre de coups de bras par longueur, les temps des virages, la fréquence, etc.

Le triton est un système qui vient du Canada de la société TritonWear. La particularité de cette technologie est qu’elle fonctionne sur un principe d’achat + abonnement mensuel par appareil.

img_8638L’adversaire numérique

Les jeunes nageurs du club en sont fan. C’est sans doûte le dispositif le plus ludique de tous. Il s’agit d’un dispositif lumineux développé par la société italienne Myrtha Pools qui construit des piscines pour les collectivités. Dans la version testée au club, c’est une ligne de LED de 50 mètres posée au fond du bassin.

Cette ligne permet de programmer un adversaire numérique, que le nageur va essayer de battre. Contrairement à un partenaire de nage, l’adversaire numérique n’est jamais fatigué, le repère lumineux permet de savoir à tout moment l’avance ou le retard qu’a le nageur.

On peut y programmer la performance d’un athlète ou simplement le calibrer sur un chrono.

Surtout cette ligne permet d’assister l’entraîneur car elle donne les départs entre les nageurs qui ont chacun dans leur ligne leur adversaire numérique les uns derrières les autres. L’entraîneur peut donc observer la technique et les performances des nageurs plutôt que de perdre du temps à donner les départs.

Le bracelet connecté

Le Swimtag est plutôt destiné aux nageurs loisir, et aux collectivités qui peuvent mettre à disposition ce bracelet étanche qui calcule les distances de nage, et envoie les données dans le cloud lorsque le bracelet est rendu.

Celui-ci permet aux nageurs de retrouver ensuite sur leur espace personnel en ligne les données collectées comme la distance, les calories dépensées, et voir l’évolution.

Il permet également de fixer des challenges virtuels collectifs par exemple atteindre une certaine distance de nage.

Celui-ci fonctionne par abonnement, et a été développé par la société 222 Sports Limited au Royaume Uni.

swimtag

Un mot pour finir sur le Neptune

Le Neptune est un club de natation parisien qui a été créé en 1906 et qui compte aujourd’hui plus de 700 adhérents. Au classement national des clubs il est le 3e sur Paris et 60e sur le pays.