Les piscines parisiennes disparues : Les bains fleurs

Bien avant la construction de bassins dans des bâtiments, existait des bassins flottants sur la Seine. A la fois bains collectifs et piscines, il en existait un certain nombre, à différentes époques.

Si vous avez connaissance d’un livre, d’un document, ou tout simplement des informations sur une ou plusieurs de ces piscines, n’hésitez pas à m’en faire part par email ou en répondant à cet article de blog. Merci !

Pour commencer la série, une photographie provenant d’une carte postale, datée de 1911, prise depuis le Pont Neuf vers l’est (on voit le pont au change). Face à la Conciergerie est amaré un établissement de bains froids pour dames. On peut voir l’inscription « BAINS/FLEURS – BAINS FROIDS DAMES – LEÇONS NATATION ».

(A confirmer) Les bains fleurs n’étaient pas en permanence au même emplacement, des photographies vraisemblablement des mêmes bains à côté des bains samaritaine de l’autre côté du pont neuf semblent l’attester.

Bains fleurs, Paris

CPA Les bains fleurs, Paris

 

Combien de temps ont fonctionné les bains fleurs, et quelle est la raison pour laquelle ils ont disparus ? Des informations que je n’ai pas réussi à trouver. Je mettrai à jour l’article avec les informations que vous pourrez me communiquer.

Pour fêter l’heure d’été, ils se baignent dans la Seine

La marque de glaces Miko a organisé dimanche dernier une opération marketing à l’occasion du passage à l’heure d’été. Intitulée « Premier bain de l’été », celle-ci a permis à une quarantaine d’amateurs de desserts glacés de pouvoir se rafraîchir dans l’eau de la Seine ! Il faut dire qu’à 6°C il ne fallait pas être frileux pour se mouiller. Soyons rassurés, un docteur était présent pour surveiller les éventuelles hypothermies, et heureusement il n’y a pas eu d’incident.

Les participants semblent ravis. Sur leur bateau gonflable, beaucoup rêvent de pouvoir y replonger cet été ! En attendant, la Seine reste interdite à la baignade sauf autorisation préfectorale, le beau temps s’installe à Paris pour quelques jours, il va faire chaud, alors pour vous rafraîchir, il vous reste les glaces.

Reportage : « Seine et sauve » – 58 minutes

Je parlais le mois dernier sur un article du blog eau libre, de la diffusion d’un reportage sur la qualité de l’eau de la Seine. Aujourd’hui, la majorité de l’eau du robinet des franciliens provient d’un pompage des eaux de surface de la Seine. L’eau du fleuve ne présente pas de risque particulier, le seul risque de la boire directement est un risque d’ordre bactériologique.

A la fin du reportage, la question est posée aux protagonistes s’ils se baigneraient dans la Seine, et c’est par l’affirmative qu’ils ont tous répondu à cette question. Ils précisent que la baignade en Seine est interdite par décret prefectorial dans Paris mais autorisé en dehors. Ils regrettent qu’il y ait si peu d’initiaves ou d’activités qui relieraient davantage les parisiens à leur fleuve, en effet pour de nombreuses personnes la Seine est juste un fleuve devant lequel on passe en voiture pour traverser Paris.

Si l’on vous offrait la possibilité de nager dans la Seine, le feriez vous ?

Pour visualiser ce film : http://www.universcience.tv/media/4290/seine-et-sauve.html

Une expo sur la relation entre les parisiens et leur fleuve

L’exposition « Paris sur Seine » se tiens en ce moment dans le Salon d’Accueil de la Mairie de Paris (M°Hôtel de Ville, l’entrée se trouve en face du BHV au 29 rue de Rivoli), jusqu’au 17 septembre.

Celle ci présente une série de photos et documents de l’époque, et du rôle important de la Seine dans la vie des parisiens. On prend instantanément conscience des changements qu’il y a eu depuis les siècles. Ainsi au XVIIIe siècle, des pompes monumentales permettaient de récupérer l’eau de la Seine afin de la diffuser grâce à un réseau de 10.000 porteurs d’eau et de l’utiliser comme boisson.

On y découvre aussi les premières piscines amarrées aux quais. Celles-ci étaient à la fois des écoles de nage, mais aussi des lieux de flânerie, où l’on fumait le cigare, jouait au ping-pong, bronzer, et où l’on pouvait même faire du ski nautique !

Ci-dessus un bain dans la Seine, en avril 1941.

Cette exposition a également des photos des grandioses expositions universelles qu’à connu la capitale, et les loisirs nautiques de l’époque, plongeon extrêmes, les joutes nautiques, la traversée de Paris qui était une véritable institution rassemblant plus de 500 000 spectateurs ! Ceci fera l’objet d’un prochain article.

Quand on sort de cette exposition, et même si toutes les photos sont en noir et blanc, on se dit que Paris n’était pas aussi gris à l’époque. On ne peut être que nostalgiques d’une époque que nous n’avons pas connus.

L’exposition se termine sur… Paris Plage ! Et discrètement sur le projet d’aménagement des quais de Seine.

C’est une expo gratuite, ouverte tous les jours sauf les dimanches et jours fériés, de 10h à 19h. Jusqu’au 17 septembre.