Le défi de Monte Cristo attire toujours autant de passionnés d’eau libre

Le WE dernier a eu lieu la course désormais bien connue des amateurs d’eau libre : Le Défi de Monte Cristo. Cette course s’inspire du roman d’Alexandre Dumas dans lequel le Edmond Dantès prisonnier sur l’Île d’If au large de Marseille s’évade à la nage. Tous les ans c’est plusieurs milliers de nageurs qui ainsi réitèrent l’exploit de rejoindre le continent depuis cette minuscule île faisant partie de l’archipel du Frioul.

Cette année marque la 24è édition de cet événement. Les nageurs ont à nouveau répondu présent massivement avec très précisément 5,345 nageurs lors de ce cru 2022, confirmant l’engouement croissant pour la pratique de la natation en eau-libre, et asseyant à cet événement une stature majeure au niveau européen dans cette discipline. Cet événement grand public permet de côtoyer des athlètes professionnels, et rassemble ainsi des nageurs de tous horizons et de presque tous niveau. Car avec une distance de 5 kilomètres entre le château d’If et l’arrivée plage du Prado il faut déjà un bon niveau de natation. Il faut aussi composer avec les éléments, et les nageurs présents cette année pourront le confirmer. Face à l’afflux de participants, les épreuves étaient étalées sur trois jours, avec 10 épreuves réparties sur six distances différentes allant de 1km pour découvrir la discipline en longeant la plage, à l’épreuve reine de 6km. Avec ou sans palmes, tout ne s’est néanmoins pas déroulé comme prévu ce we, avec le vendredi une mer agitée contraignant l’organisation à changer le parcours initial. Ainsi les nageurs engagés ce jour-là pour la traversée ont dû se contenter d’un parcours longeant la côte. Les participants ont été informé au dernier moment une fois sur place, et le départ a regroupé deux vagues de nageurs.

Les plus chanceux ont nagé le samedi, après avoir embarqué dès 6h30 sur des vedettes direction le lieu du départ, les deux vagues de nageurs ont pu nager dans de très bonnes conditions sous un soleil radieux.

Le dimanche en revanche le défi a été perturbé par les méduses… A peine le départ donné, des cris ont été entendu et de nombreux nageurs ont dû être secourus par les marins pompiers sur une vedette de la SNSM. Ainsi 46 nageurs ont été repêchés, et à peine ceux-ci évacués de nouveaux nageurs de la seconde vague de départ ont eux aussi rencontré les mêmes méduses les contraignant à abandonner la course. En tout ce sont près de 80 nageurs qui ont subi ces piqûres, que les sauveteurs ont soulagé par l’usage de mousse à raser. Néanmoins les trois-quart des participants ont pu continuer la compétition. Les méduses prolifèrent en effet depuis plusieurs semaines sur la Côte d’Azur en raison des vents et de la raréfaction de leurs prédateurs les dauphins et les tortues.

Où pratiquer l’aquabike à Paris ?

L’aquabike, ou aquavélo est une activité sportive aquatique qui consiste à faire du vélo dans l’eau. Cette discipline a été inventée par un kinésithérapeute italien dans les années 90, et se pratique dans les piscines, certaines salles de sport, piscines d’hôtel ou encore centres spécialisées.

Une séance d’aquabike se déroule généralement en musique, avec un coach pour animer l’entraînement, et dure environ 45 minutes pendant lesquels on est immergé dans l’eau jusqu’à la poitrine, assis sur un vélo d’aquabiking, les pieds glissés dans des cales-pieds, pour enchaîner différentes séries d’exercices. Celle-ci commence par un échauffement afin de préparer les articulations et les muscles en douceur pour la suite de la séance. Car ensuite les choses sérieuses commencent avec des exercices de fractionné, de cardio, ainsi que du renforcement musculaire. Il ne s’agit pas simplement de pédaler, mais d’adopter différentes postures sur le vélo, que ce soit debout, jambes fléchies, avec les avant-bras sur le guidon, par exemple. Les exercices intègrent aussi des variations de rythme de pédalage avec des phases en endurance et des phases à forte intensité avec des variations de positions. De quoi espérer brûler environ 600 calories sur une séance ! Une phase de relâchement et d’étirements permet de conclure la séance.

Si cette activité s’est autant développée c’est d’une part car elle est accessible au public non sportif, mais aussi parce qu’elle permet de pratiquer une activité sportive sans risque de blessure. Comme la natation et le vélo, l’aquabike est un sport porté, doux et sans chocs, qui permet donc d’affiner sa silhouette sans avoir l’impression de transpirer puisque cela se pratique dans l’eau. Le pédalage dans l’eau permet de créer une résistance et de faire travailler en profondeur les muscles des cuisses, fessiers, ainsi que la ceinture abdominale. Il permet de raffermir le corps sans les effets traumatisants que d’autres sports comme la course à pied ou la musculation peuvent provoquer.

Pratiquer l’aquabike dans un centre aquabike spécialisé

Il existe des centres spécialisés pour la pratique de l’aquabike. C’est le cas d’Aqua by qui a ouvert plusieurs centres spécialisés proposant des cours aquabiking sur Paris ainsi qu’à Boulogne. Aqua By y propose des séances thématiques axées sur le travaille cuisses – abdos -fessiers, des séances cardios à haute intensité (HIIT), circuit-training, ou encore pluri-discipline avec de l’aquaboxing de l’aquagym et du travail avec palmes.

Ces séances collectives supervisées par un coach permettent d’associer sport et plaisir, avec l’avantage de pouvoir venir avec simplement un maillot de bain puisqu’une serviette est fournie à chaque séance.

Pratiquer l’aquabike dans une piscine municipale

Le cadre des piscines municipales est généralement moins luxueux que celui d’une salle de sport, mais il est là aussi possible de pratiquer l’aqua-bike à la séance. Ces activités collectives nécessitent simplement l’achat d’un ticket d’activité à l’accueil en plus du billet d’entrée. Le nombre de vélos étant limité il est dans certains cas nécessaire de s’inscrire au préalable auprès de la piscine.

Les vélos sont immergés dans le bassin à l’occasion de l’activité, et un maître nageur assure le coaching pendant 30 à 45 minutes. L’occasion de se défouler à l’heure du déjeuner par exemple. La piscine flottante Joséphine Baker dans le 13e, Suzanne Berlioux dans le forum des Halles, mais aussi Georges Vallerey, ou encore la piscine Pailleron proposent des séances.

Messieurs êtes vous plutôt slip de bain ou boxer pour la piscine ?

Saviez vous que les premiers maillots de bain pour homme étaient fabriqués en laine ? En effet la fibre de laine présente des propriétés d’extensibilité permettant d’être moins absorbante que le coton. Ensuite, les matières des maillots de bain n’ont cessé d’être améliorées avec l’apparition notamment des matières synthétiques comme le tissage de fil de caoutchouc, les fibres de polyester ou encore nylon. Ces nouvelles matières synthétiques permettent des maillots de bains plus durables, résistants, séchant plus vite, etc. La quête de la performance des sportifs fait émerger des innovations en termes de matériaux, par exemple les combinaisons en polyuréthane ayant permis de faire tomber de nombreux records, et désormais l’intégration de carbone pour renforcer davantage l’hydrodynamisme du nageur.

Et la matière du tissus n’est pas la seule à évoluer, les couleurs et motifs également. C’est à celui qui aura la couleur de maillot la plus vive ou aux motifs les plus colorés qui attirera tous les regards. Et en écrivant ces lignes je ne peux que penser à un excellent nageur de mon club qui arbore depuis quelques semaines un maillot aux motifs léopard, c’est osé et ça lui va très bien.

La forme et les couleurs permettent ainsi de se démarquer, tout comme porter un boxer de bain chic. Vous connaissez forcément la société Le Slip Français, ils ont mis leur savoir-faire pour concevoir et fabriquer dans leur usine bretonne une collection de boxer de bain homme pour la piscine. Une manière de nager avec style, et de privilégier le Made in France.

Le slip ultra moulant et le boxer si différents ont néanmoins comme point commun un tissus technique résistant au chlore pour éviter que celui-ci ne se détende avec le temps !

Le choix du maillot est ainsi propre à chacun et permet aisément de se fondre dans la masse ou au contraire d’affirmer haut et fort son style.

Quels sont les bienfaits de la natation pour le corps et l’esprit ?

La natation est considérée par les médecins comme un sport complet car c’est une activité qui fait travailler tous les muscles du corps.

Aucune compétence particulière n’est requise pour pratiquer la natation et c’est un sport qui convient à tous les âges, des jeunes enfants aux personnes âgées qui veulent rester actives.

Le fait d’être immergé dans l’eau permet même aux moins entraînés de pouvoir s’adonner progressivement à la discipline sans risquer de se blesser ou de se fatiguer, grâce à l’effet que l’eau a sur le corps de l’alléger et de simplifier les mouvements. Pour cette raison, c’est une bonne activité pour tout type de structure physique, car la charge sur les articulations est presque nulle.

Pratiqué régulièrement, il est idéal pour se maintenir en bonne santé ; les médecins recommandent généralement un minimum de deux fois par semaine, de préférence trois. Alors voyons plus en détails pourquoi…

Les avantages de la natation pour votre santé

Les avantages de la natation en piscine sont évidents : elle a des effets positifs sur la santé, la forme physique et l’humeur.

En effet, lorsqu’il s’agit de natation, il ne s’agit pas seulement de consommer des calories, d’accélérer le métabolisme et de perdre du poids, car les bénéfices touchent différents domaines de la vie quotidienne d’une personne.

Voyons ensemble pourquoi la natation est le sport idéal pour rester en bonne santé !

Vous brûlez des calories et tonifiez votre corps

Lorsqu’une personne commence à pratiquer un sport pour perdre du poids, il est normal que la première chose qu’elle se demande soit combien de calories elle consomme en s’entraînant. La réponse dépend de plusieurs facteurs, tels que la structure physique du nageur, la distance parcourue, la vitesse, le style utilisé et l’intensité de l’entraînement. En moyenne, un nageur consomme entre 400 et 600 kcal en une heure.

En outre, le flottement soutient le corps et soulage le dos et les articulations, ce qui permet de travailler plus longtemps.

Il est important de se rappeler que la capacité à perdre du poids est étroitement liée à la nutrition. Pour accélérer la perte de poids, il faut privilégier une alimentation variée et équilibrée, riche en glucides complets, en graisses végétales et en protéines.

Le développement équilibré des muscles et des os est favorisé

La natation pratiquée sérieusement peut transformer n’importe quel corps en athlète : épaules larges, large poitrine, dos droit, fesses fermes, abdominaux sculptés, bras musclés et jambes toniques. En plus du fait que la natation permet aux articulations et aux ligaments de rester souples et que chaque coup de nage allonge les muscles.

En plus, la natation renforce le système musculo-squelettique, comme le soulignent les experts de topchrono, un site de conseils sur le sport et le développement personnel. Pour ces raisons, il est recommandé par les pédiatres aux enfants et aux jeunes pendant leur développement physique et moteur.

Les bénéfices pour le système cardiovasculaire

La pratique régulière de la natation permet d’abaisser la fréquence cardiaque au repos, d’abaisser la pression artérielle et d’augmenter le débit cardiaque, ce qui réduit le risque de maladies cardiovasculaires.

Il est également recommandé de pratiquer une activité physique aérobique pour améliorer le métabolisme. En effet, cette activité fait baisser les valeurs de la cholestérolémie, aide à régulariser le taux de sucre dans le sang et à réduire la pression artérielle.

Il réduit l’exposition aux maladies liées à l’âge

Comme tous les sports, la natation réduit l’incidence des maladies dégénératives chroniques liées à l’âge telles que l’arthrose, l’hypertension, l’ostéoporose, la démence et de nombreuses maladies liées au surpoids.

La natation permet également de maintenir les artères en bonne santé en favorisant leur dilatation et leur contraction, ainsi que de réduire le risque de diabète de type 2, dont l’obésité et l’inactivité sont parmi les principaux facteurs de risque.

La natation est un allié contre la cellulite

La natation aide à lutter contre la cellulite car elle favorise la circulation sanguine, combinée à l’action drainante de l’eau, qui « masse » et comprime le tissu adipeux sous-cutané pendant l’activité en piscine et contrecarre les effets de la rétention d’eau.

La natation améliore l’humeur et soulage le stress

Après une séance en piscine, le cerveau libère de nombreuses endorphines, des substances qui vous mettent de bonne humeur et vous procurent un grand sentiment d’épanouissement. En outre, la natation améliore l’estime de soi et aide à mieux gérer le stress.

Après un entraînement en piscine, vous ressentez un sentiment de relaxation similaire à celui procuré par le yoga. C’est pourquoi la natation est considérée comme un exercice de méditation : pendant la nage, vous êtes seul avec votre esprit et votre corps, guidé par le rythme des mouvements et le bruit de l’eau.

Enfin, la natation peut avoir des résultats positifs sur le plan psychosocial : la natation augmente la capacité de concentration et donc de compréhension et d’apprentissage.

Et maintenant que vous avez découvert les bienfaits de la natation… Alors qu’attendez-vous ? Vous devriez déjà être en train de nager à la piscine !

Pourquoi la natation est votre meilleure alliée pour perdre du poids !

Garder un poids de forme tout au long de l’année, voilà un objectif qu’il n’est pas toujours facile de tenir.

Entre les mauvaises habitudes alimentaires et la sédentarité, les kilos peuvent très vite s’accumuler.

Et pourtant, juste en changeant quelques habitudes et en adoptant les bons réflexes, on peut rapidement atteindre des résultats et perdre du poids.

Pour mincir, il faut non seulement surveiller son alimentation mais aussi augmenter sa dépense énergétique. Et l’un des meilleurs moyens d’y parvenir, c’est en faisant de la natation !

Pourquoi la natation est l’activité parfaite pour perdre du poids

Nager est très énergivore par essence…Peu importe le mouvement – brasse, crawl, papillon, sur le dos etc. – c’est tout le corps qui est mis à contribution.

Les bras et les jambes sont sollicités pour avancer. Cela entraîne une véritable débauche d’énergie. 30 minutes de natation permettent de brûler environ 250 calories.

A cela s’ajoute la température de l’eau. Si vous cherchez à optimiser la dépense calorique, nous vous invitons à nager dans une eau froide afin de brûler encore plus de calories ! En effet, le corps dépense de l’énergie pour maintenir une température corporelle suffisamment haute à son bon fonctionnement (environ 37 degrés).

Plus vous nagez dans une eau froide, plus votre corps doit dépenser de l’énergie pour se maintenir à bonne température.

La natation est aussi idéale pour se renforcer sur le plan musculaire

L’impact de la natation n’est pas seulement visible au niveau de la ligne ! La natation permet aussi de se renforcer sur le plan musculaire en tonifiant les différents muscles du corps.

Yohan, coach sportif et éditeur du site spécialisé Fitnesce, nous explique :

« La résistance induite par l’eau contraint le corps à exercer une certaine force pour avancer. Cette résistance est parfaite pour recruter les différents groupes musculaires puisque c’est le corps tout entier qui est mis à contribution.

Une pratique régulière de la natation permet de mobiliser régulièrement les différents muscles et donc de les renforcer.

Autre avantage de la natation, c’est qu’elle n’est pas traumatisante pour les articulations. Je conseille souvent aux sportifs en phase de récupération ou de convalescence de commencer par la natation avant de reprendre leur sport favori. La natation est excellente pour conserver ses aptitudes musculaires tout en évitant de nouvelles blessures ! »

Quelle alimentation pour la natation ?

Pour se remettre en forme, on déconseille une perte de poids trop agressive. L’idéal est de maintenir un déficit calorique d’environ 200 calories par jour par rapport à vos besoins journaliers.

Privilégiez des aliments riches sur le plan nutritionnel et évitez les aliments avec des « calories vides », c’est-à-dire des aliments qui n’apportent aucun bénéfice sur le plan nutritionnel (les gâteaux, le ketchup etc.)

Augmentez vos apports en protéines ainsi que votre consommation en fruits et légumes !

Quelle épaisseur de combinaison pour nager en mer ?

Il y a d’un côté les puristes, qui ne jurent que par la nage en maillot et pratiquent le ice-swimming, discipline consistant à nager dans des eaux à températures très froides, et de l’autre la démocratisation de la pratique de la nage en eau libre et le recours aux combinaisons en néoprène.

Alors que la combinaison, qu’il faut transporter, enfiler, et sécher va à l’encontre du sentiment de liberté que procure la nage en mer, celle-ci apporte malgré tout un certain confort rassurant dans l’eau, et permet de profiter de la mer y compris lorsque les températures sont fraîches. Les combinaisons néoprènes intégrales s’adaptent tout aussi bien à d’autres sports nautiques en mer, comme le surf, le kitesurf ou le wakeboard. On peut trouver des combinaisons spécifiques pour chaque sport. Pour la natation l’idéal est d’avoir une combinaison avec une épaisseur plus fine sur l’articulation de l’épaule afin de pouvoir garder le maximum de mobilité lors de la nage.

L’épaisseur de la combinaison est un élément important lors du choix de la combinaison, et celle-ci va dépendre de la température de l’eau dans laquelle vous envisagez de nager. Dans des eaux tempérées et peu froides, une combinaison relativement fine de 1,5 à 2mm peut être suffisante. Pour des eaux plus fraîches ou des séances plus longues, une combinaison plus épaisse entre 2 et 4mm sont à privilégier pour limiter les déperditions de chaleur.

Les combinaisons en néoprène aident par ailleurs à la flottabilité ce qui facilite la nage, et son côté couvrant permet aussi de se protéger des piqûres des méduses.

Il faut choisir une combinaison bien ajustée, proche du corps, afin que l’eau ne s’infiltre pas, sinon cela n’a aucun intérêt. C’est pourquoi le choix de la taille de la combinaison est vraiment important. Chaque taille de combinaison est ainsi adaptée pour un intervalle de taille et de poids donné afin de s’adapter au mieux à la morphologie du nageur. Il peut arriver que l’on hésite entre plusieurs tailles. La combinaison doit légèrement comprimer le corps mais pas l’empêcher de bouger ! L’idéal est de pouvoir essayer les modèles pour trouver celui le plus adéquat, s’assurer ainsi que l’on arrive à refermer la combinaison et que celle-ci est bien ajustée.

Le critère écologique pourrait également à l’avenir faire son apparition avec le développement de nouveaux matériaux pour s’affranchir du néoprène dérivé du pétrole. On peut ainsi lire sur FranceTVInfo que des entreprises travaillent sur des matériaux biosourcés comme le caoutchouc naturel ou du néoprène à base d’huître.

La combinaison néoprène lors des courses de natation eau libre

La combinaison qui gaine le corps, gomme les aspérités et aide à la flottaison permet une meilleure glisse dans l’eau. On peut grâce à celle-ci réaliser des performances chronométriques lors de compétition, et j’avais publié cet article sur le gain de temps que l’on peut espérer réaliser avec une combinaison en néoprène.

Les courses d’eau libre sont régies par la réglementation de la Fédération Française de Natation (FFN). Celle-ci encadre le recours aux combinaisons lors des compétitions selon la température de l’eau. Ainsi, la combinaison est obligatoire entre 14°C et 18°C, optionnelle entre 18°C et 20°C et interdite au delà.

Une ville en Allemagne autorise à nager seins nus à la piscine !

C’est en effet dans la petite ville de Göttingen en Basse-Saxe, que se passe un bouleversement dans le règlement des piscines. En effet il s’agit de la première ville en Allemagne à autoriser la pratique du seins nus à la piscine.

La raison de cette autorisation est plutot étonnante. Car si le but affiché est de donner plus d’égalité homme-femme, la vraie raison est un fait divers ayant eu lieu dans une piscine de cette commune en automne dernier. Un agent ayant demandé à une baigneuse qui nageait seins nus et de se couvrir le torse. Or la baigneuse dont il est question a refusé l’injonction car celle-ci ne s’identifiait pas comme une femme, mais comme un homme !

Ce fait divers a fait l’objet de nombreux débats dans la municipalité qui a donc mené à cette décision plutôt étonnante, et à la mise en oeuvre de cette expérimentation durant les week-ends jusqu’à la fin de l’été. Si certains usagers applaudissent la mesure et réclament une extension aux autres jours de la semaine, cela pose des problèmes pour les usagers pour qui la nudité est dérangeante. Le débat reste vif outre-Rhin sur la question.

Les avantages de la rééducation en piscine

La rééducation en piscine est une technique qui prend de l’ampleur pour récupérer sa capacité motrice et pour se remettre en forme. Après un accident qui a réduit la faculté sur certaines parties du corps, suite à une maladie qui réclame une convalescence, la rééducation en piscine est un bon moyen, sinon le meilleur, de retrouver toutes les fonctionnements normaux du corps. Ce procédé présente des atouts appréciables que beaucoup de médecins le préconisent pour traiter leurs patients.

La rééducation en piscine pour se détendre

La piscine dans laquelle se fera la rééducation doit être chauffée. L’eau de la piscine se caractérise par une température entre 30° et 35°C, idéale pour une immersion prolongée. L’eau chaude a un effet reposant pour se détendre et décontracter les muscles.

La chaleur est reconnue pour ses effets calmant. On sait que les muscles ont tendance à se contracter pour protéger la partie douloureuse, un bain dans de l’eau chaude est la meilleure manière de les relâcher.

Cet avantage qu’offre la piscine permet de préparer le corps à recevoir les différentes manœuvres pour la rééducation et de moins sentir la douleur. La chaleur offre également une plus grande aisance aux muscles à garder la même position pendant un certain temps. Ces deux facultés que procure la chaleur font d’elle un partenaire idéal pour améliorer la qualité de la rééducation.

La piscine est chauffée en permanence pour garder une température constante. Il est prouvé que l’eau est un meilleur conducteur de chaleur que l’air. Le corps sera ainsi en contact permanent avec la chaleur pendant toute la séance.

Plus détendu, le patient sera mieux disposé à effectuer toutes les exercices sans difficulté. Il est à noter qu’il pourra être immergé dans la piscine jusqu’aux épaules et laisser sa tête hors de l’eau. Cette position en immersion gardera le corps chaud et assurera la détente absolue.

Se sentir plus léger pendant la rééducation en piscine

La rééducation en piscine permet de moins sentir le poids du corps, particulièrement la zone sur laquelle le traitement se focalise. Être dans l’eau offre une sensation de légèreté puisque le poids sera atténué par l’apesanteur.

L’immersion du corps dans l’eau permet aussi d’effectuer plus lestement des gestes et des mouvements. Il est alors plus facile pour un sujet qui s’est fracturé une jambe de retrouver facilement l’appui. Remarcher s’avère ainsi plus rapide en étant rééduqué en piscine.

La poussée d’Archimède agit sur tout le corps et la densité de l’eau réduit la pression agissant sur les articulations et sur les os qui ont subi des fractures. L’eau se charge alors de soutenir les membres afin de réduire les efforts à faire par le patient.

L’étude a pu prouver que la moitié du poids réel semble être disparu quand on est immergé dans l’eau jusqu’au nombril. Ce poids est encore plus allégé quand le patient est dans l’eau jusqu’au sternum.

Cette sensation de légèreté est importante pour accélérer les résultats, comme le travail semble réduit à moitié avec plus de latitude à bouger.

Renforcer les muscles en douceur

L’eau détend les muscles et les articulations. Toutefois, pour « intensifier » les mouvements, la résistance de l’eau est bénéfique. En effet, avec une résistance beaucoup plus importante de l’eau par rapport à l’air, les gestes requièrent plus de force au niveau des muscles.

Les exercices effectués sous l’eau comme l’aquabike demandent plus d’intervention des muscles. Ce renforcement se fait en douceur, sans gestes brusques, mais avec une certaine insistance. La poussée d’Archimède apporte plus d’allègement, par contre, chercher à plonger un objet dans l’eau donne l’effet contraire.

Au début des traitements, la résistance est faible et le patient aura tendance à se laisser entrainer par l’apesanteur. Dans l’avancée, en gagnant plus de sûreté et plus de force, le patient cherchera à augmenter cette résistance et puisera sa force dans ses muscles.

Marcher dans l’eau peut être moins évident quand on doit aussi contrer l’eau, mais c’est le principe de la rééducation pour faire travailler les muscles. Les personnes qui n’ont pas assez de force sont à l’aise dans l’eau, mais, au fur et à mesure, les exercices pourront être plus intenses et plus longs et la résistance devient plus importante.

Que ce soit pour les bras ou pour les jambes, la résistance de l’eau opère sur les muscles. Le renforcement musculaire se fera dans le plus grand confort, sans douleur.

Optimiser l’assurance et la confiance du patient

La rééducation est une période qui nécessite du courage et de la disposition. Le patient, en période de convalescence ou de reprise, sera confronté entre doute et envie de retrouver la santé. Certains se sentent prêts à suivre les exercices et se sentent sûrs d’eux, d’autres appréhendent le traitement.

La rééducation en piscine est un concept qui sera assisté et encadré par un professionnel. Le patient se sentira plus rassuré et pris en charge pour mieux recevoir les traitements qu’on lui donne.

L’eau, réputée pour stimuler la libération de l’endorphine, l’hormone qui procure de la sérénité et du plaisir, aide le patient dans cette démarche. Le sentiment de détente sera à son comble quand le patient sent l’eau le caresser, l’envelopper et lui apporte une certaine assurance.

Le patient se sent en confiance, se laisse guider tout en ayant une forte envie de réussir son pari. La piscine est un cadre rassurant et favorable à la guérison. Plutôt ludique comme concept, la rééducation en piscine permet au patient de ne sentir aucune contrainte.

Une rééducation plus sûre

Une séance de 30 minutes en moyenne offre tous ces avantages qui favorisent la rééducation. L’intervention de l’eau facilite les mouvements et les exercices. Dans un milieu sûr et sous la surveillance d’un professionnel, la séance est plus motivante.

Les fonctions simultanées de l’eau et des gestes offrent des résultats plus prompts et plus sûrs. La rééducation est plus rapide, le patient retrouvera toutes ses facultés motrices en un temps record, avec de l’assiduité et de la motivation.

Il est à noter que l’accès à la rééducation en piscine doit faire l’objet d’une recommandation par un médecin.

4 avantages de se mettre au vélo de gravel en plus de la natation !

Vous pratiquez déjà la natation, mais vous souhaitez trouver une discipline complémentaire ? Et si c’était le bon moment pour véritablement vous mettre au vélo et plus particulièrement à une discipline annexe qu’est le gravel.

Tour d’horizon des avantages de la petit reine pour les nageurs que nous sommes.

1. Le vélo apporte une musculature plus complète

Le vélo représente de nombreux avantages pour nous nageurs. Le premier est lié au physique et à la musculation. Hormis les marques de bronzage si reconnaissables… Le vélo permet de renforcer toute votre chaine postérieure. Mollets, cuisses et fessiers sont constamment sollicités lorsque vous pédalez. C’est donc un bon moyen de prendre de la force au niveau des jambes. Force qui vous servira en natation pour le mouvement de la brasse, mais surtout du crawl avec les battements.

2. C’est aussi une belle discipline complémentaire

Même si sur le papier tout pourrait différencier le vélo de la natation, en réalité, de nombreux points communs unissent les deux disciplines. En effet, il s’agit de deux sports portés et donc “doux” pour votre corps. Contrairement à la course à pied, le cyclisme et la natation sont peu traumatisants dès lors que l’on respecte une certaine progressivité.

3. Une reconnexion avec la nature

Compter les carreaux, c’est sympa, mais ça peut vite devenir lassant. Le vélo permet de s’évader facilement autour de chez soi.  Si jamais la route vous fait peur à cause notamment de la circulation, des alternatives existent pour se balader en toute sérénité. Le gravel est une discipline populaire et abordable pour tous. À mi-chemin entre le cyclisme sur route et le VTT, elle consiste à aller sur n’importe quels routes et chemins en fonction de vos envies. Le vélo utilisé est un mix entre un VTT / VTC et un vélo de course. Cette nouvelle discipline en pleine croissance en France réunit déjà des centaines de milliers de pratiquants de tous âges et niveaux. Le prix d’un vélo gravel démarre généralement aux alentours des 1000 euros.

4. Le vélo : un véritable allié pour votre santé

Tout comme la natation, le vélo de gravel est un véritable allié pour votre santé. L’effort libère des endorphines qui contribuent au plaisir. Votre forme générale ainsi que votre sommeil ne pourront qu’être améliorés. Faire du vélo, c’est aussi agrandir votre cercle social en rejoignant par exemple un club de passionnés !

Bref, vous l’aurez compris, la natation et le vélo rassemblent quelques similitudes qui sont bonnes à partager. Bonnes balades !

Les exercices de musculation pour progresser en natation

La natation est une activité sportive qui aide à développer les muscles. En parallèle de celle-ci, les nageurs peuvent pratiquer la musculation en vue d’améliorer leurs performances. Vous vous demandez quels sont les exercices de musculation susceptibles de vous aider à la natation ? Gainage latéral, pompes, curl haltères sont entre autres, d’excellent meilleurs exercices pour travailler les pectoraux, abdominaux, bras,… Découvrez ces exercices de musculation pouvant aider à améliorer vos performances en natation.

Dans cet article, le blog de musculation Fitness Life, vous délivre leurs conseils pour vous aider à progresser en natation au travers d’exercice de muculation. 

Pompes : muscler vos pectoraux

C’est l’une des meilleurs exercices pour travailler les pectoraux au poids du corps et sans matériel. En effet, les push-up ou les pompes sont un exercice qui peut être pratiqué sur un ou deux bras, une ou deux jambes. Il se fait également sur les genoux ou les mains sur le sol, sur des ballons, etc.

Il y a donc polyvalence et variation des entrainements possibles pour faire des pompes qu’on peut même solliciter plusieurs groupes musculaires sur un exercice. Par ailleurs, l’activité revêt d’une importance capitale pour vous si vous aimez la nage. Vous pourrez en effet vous en servir pour développer tant de la force que l’endurance.

La grande popularité de cet exercice réside surtout dans sa simplicité. Il ne requiert aucun matériel et très peu d’espace. C’est en plus un exercice qui ne laisse personne indifférent et chacun a son opinion sur sa valeur. De nombreuses personnes lui font une place de choix dans leurs programmes d’entraînement tandis que d’autres préfèrent le laisser pour d’autre exercice comme le développé couché. Mais pour les scientifiques, les pompes travaillent principalement les muscles suivants :

  • Les pectoraux,
  • Les bras (triceps brachiaux),
  • Les épaules (deltoïdes),…

Si vous aimez la natation, cet exercice sera d’une grande utilité pour vous.

Gainage latéral : muscler vos abdominaux

Cet exercice est le moyen idéal pour renforcer vos abdominaux, votre dos et tonifier vos muscles profonds comme le transverse et les lombaires. Par ailleurs, il peut être réalisé sur les genoux chez les débutants et évoluer progressivement vers le gainage latéral dynamique qui est d’ailleurs très conseillé aux sportifs. En effet, le gainage latéral permet de travailler en dynamique les muscles, idéal pour les pratiquants de natation.

Ce travail sollicite essentiellement les muscles abdominaux dont les muscles obliques interne et externe, grand droit, etc. Le dos est également sollicité à travers des lombaires, l’érecteur du rachis, mutlifide lombaire, grande dorsale, longissimus. Par ailleurs, si vous souhaitez rendre le gainage latéral plus efficace, l’ajout de plan instable coussin d’équilibre est déterminant.

Cela aide à améliorer votre proprioception (l’équilibre, la coordination et la flexibilité). Il faut noter que le bosu (coussin d’équilibre) est l’idéal pour les nageurs permettant le renforcement des abdominaux. Pour la mise en œuvre du gainage latéral, il faut commencer par un exercice de planche latéral statique, sur les genoux ou sur les pieds. Faites cela en fonction de votre niveau.

Rotation externe interne

C’est un excellent exercice de musculation pour la natation car elle renforce les épaules et vos coiffes des rotateurs. Vous souhaitez muscler les épaules pour nager plus vite ? En effet, cette partie présente l’articulation la plus sollicitée en natation. Elle est extrêmement mobile, et donc très instable. C’est une région à renforcer en priorité en vue de diminuer le risque de blessure, notamment la tendinite de l’épaule. Si vous aimez le sport sous l’eau, alors faites ces exercices.

Dans la rotation externe, il est essentiel que vous vous couchiez sur le côté, l’avant-bras parallèle au sol, le coude fléchi à 90° et un poids dans la main supérieure. Effectuez ensuite une rotation externe de l’épaule afin d’éloigner le poids du corps. Toutefois, dans une rotation interne, vous devez adopter une position debout, l’élastique attaché sur le côté à la hauteur du coude.

Agrippez l’extrémité de l’élastique, le coude fléchi 90° et l’épaule bien positionnée légèrement vers l’arrière. Tirez donc sur l’élastique de manière à rapprocher votre main de votre ventre. Gardez les coudes collés au corps durant tout le mouvement.

Tous ces exercices de musculation sont très utiles pour vous aider à progresser en natation. Ceux-ci ont pour objectif de gagner en puissance et faciliter vos entrainements.