Natation, l’activité physique idéale pendant votre grossesse

La pratique d’une activité physique pendant la grossesse s’avère particulièrement bénéfique, à la fois pour la future maman et le bébé. De plus, une récente étude menée au Canada a permis de démontrer que la pratique d’un sport pendant la grossesse favorise le développement cérébral du bébé. La plupart des médecins conseillent la pratique d’un sport, adapté certes, lors de la grossesse, quand la natation arrive en tête des sports conseillés.

Retour sur les bienfaits de la natation pendant la grossesse !

Un sentiment de légèreté des plus appréciables.

Dure réalité, les muscles et les articulations de votre corps sont mis à rudes épreuves pendant la grossesse. La natation s’avère alors excellente pour retrouver une sensation de légèreté, perdue depuis quelques mois parfois. Grâce à la sensation d’apesanteur, vous apaisez les tensions musculaires, notamment au niveau du dos.

Prendre soin de vous en nageant

Que l’on soit sportive ou non, la grossesse rime souvent avec une certaine perte musculaire.
Pour pallier ce problème, la pratique régulière de la natation s’avère particulièrement bénéfique. Parce qu’elle fait travailler tous les muscles de votre corps en profondeur et en douceur, la natation vous aide à conserver une masse musculaire des plus appréciables, une manière de mieux supporter la grossesse…

Relâcher les tensions nerveuses

On le sait, le sport est excellent pour éliminer le stress, ou toutes autres émotions négatives (tout particulièrement déconseillées le temps de la grossesse). En vous rendant à la piscine 1 à 2 fois par semaine, vous vous accordez ainsi un temps précieux, lors duquel vous pouvez vous relâcher, vous détendre également. Un moment bien-être sur lequel vous ne voudrez bientôt plus faire l’impasse….

La natation et les cours de préparation à l’accouchement

En dehors des cours classiques de préparation à la naissance, la natation aide également à préparer votre corps, en profondeur. Opter pour des séances d’aquagym prénatale, c’est faire le choix d’une activité douce pour préparer les zones particulièrement sollicitées pendant l’accouchement à venir !

D’autres conseils concernant la grossesse sur le site Infos-grossesse.

Comment optimiser la récupération après la natation avec l’électrostimulation ?

Article sponsorisé.

Tout comme l’échauffement sportif, la récupération est à prendre en compte pour ses séances de sport. Elle permet au corps de récupérer et de se régénérer après l’effort, et agit en prévention des courbatures. Il est donc important de ne pas la négliger, pour réduire les risques de blessure et bénéficier pleinement de ses séances sportives.

Continuer la lecture de « Comment optimiser la récupération après la natation avec l’électrostimulation ? »

Bien s’hydrater

Pour être au meilleur de sa forme, il est important de suffisamment s’hydrater avant et pendant sa séance de natation. De préférence par de petites gorgées toutes les 20 minutes pendant votre séance.

De même après le sport, pour faciliter la récupération, et aussi éviter les crampes il est important de boire de l’eau abondamment.

Certains nageurs diluent du jus de fruit dans leur gourde avant leur séance. Le choix de la boisson est propre à chaque sportif, en fonction de ses préférences gustatives, de l’apport énergétique souhaité, et bien sûr des sensations propres à chacun ressenties après l’absorption.

Natation et addiction

Les médecins conseillent de pratiquer une activité sportive régulière. La natation est un sport complet, bon pour la santé.

Mais à pratique intensive, chez certains individus, la natation – et plus généralement n’importe quel sport – peut devenir une véritable addiction.

L’addiction au sport s’appelle la bigorexie, les symptômes sont le mal-être, dépression, isolement, irritabilité, nervosité, vulnérabilité, impatience, troubles du sommeil, violences, instabilités sentimentale, etc. Un sportif victime de cette addiction continuera de pratiquer son activité même s’il est blessé, ou à bout de force, pouvant mettre sa santé en péril.

La prise de conscience de cette addiction est la première étape avant d’en parler à un médecin spécialisé.

Ce n’est heureusement pas systématique, de nombreux athlètes de haut niveau nagent plus de 15km par jour sans être accroc. Posez vous la question, pourriez-vous facilement vous passer de pratiquer la natation pendant une semaine ?

Natation et mal de dos

La natation est un sport non traumatisant puisque pratiqué en quasi-apesanteur, c’est pourquoi elle est recommandée pour les patients souffrant de mal de dos. Attention cependant, toutes les nages n’auront pas les mêmes effets bénéfiques.

En effet, si vous avez mal au dos, évitez de nager la brasse qui augmente la cambrure du dos, et le papillon. Préférez plutôt le dos crawlé et le crawl. Si vous ne maîtrisez pas ces nages, c’est l’occasion de prendre des cours de natation avec un maître nageur.