Baladeur étanche RS4 : premières impressions

J’ai eu l’occasion de tester un certain nombre de baladeurs aquatiques, et jusqu’à présent tous étaient composés de deux parties : le baladeur avec ses boutons et l’électronique, et un casque séparé. Dans le contexte de la piscine, la présence de fils est est souvent gênante, soit pour la mise en place sur la tête, soit à l’usage.

Le baladeur RS4 de Play2Run est différent dans ce sens puisqu’il se présente sous la forme d’un casque rigide avec baladeur intégré.

 

Sa forme permet un bonne fixation sur la tête, et surtout de l’enlever et le retirer à loisir. Un mécanisme permet de régler l’orientation des écouteurs pour un bon maintient dans l’oreille.

Le son est correct sous l’eau, les écouteurs restent en place dans toutes les nages.

 

 

L’appareil est également confortable pour d’autres activités sportives, je l’ai essayé en marche à pied et en vélo, celui-ci tient bien en place et le son reste audible même dans la rue ou les transports en commun.

 

Ce qui est très pratique c’est l’ergonomie des boutons placés sur l’écouteur droit, facile d’accès avec un gros bouton permettant de mettre la musique en pause, deux boutons en haut pour le son et deux en bas pour changer de morceau. On peut même accéder à ces réglage pendant la nage, sans avoir besoin de s’arrêter de nager.

Pour l’étanchéité, c’est un système classique de conduction sonore par vibration d’air, il y a donc une membrane de silicone qui évite à l’eau de passer, cependant lors de mouvements rapides sous l’eau le casque peut bouger légèrement et il arrive que de l’eau s’infiltre dans l’oreille, puis dans le casque. Il faut alors s’arrêter pour souffler sur l’écouteur pour que le son revienne aussitôt. Domage qu’il n’y a pas de système pour verrouiller le réglage de l’orientation des écouteurs, car le fait de les retirer suffit à modifier ce réglage.

 

Ce baladeur est vendu avec un câble USB qui permet de le charger et de transférer ses fichiers depuis un ordinateur comme avec une clé USB, ainsi que de nombreux (!!) embouts de rechange.

Il est proposé au tarif de 69€ TTC sur le site de son fabriquant Play2Run avec une déclinaison en deux couleur : noir ou blanc.

http://www.play2run.com/sport/43-rs4.html

Test de l’Aquabeat2, le nouveau lecteur mp3 de Speedo

La version 2 du lecteur mp3 Speedo Aquabeat vient de sortir, il s’agit d’un lecteur mp3 étanche, qui peut donc être utilisé pour les sports nautiques, et aussi à la piscine.

Au niveau des caractéristiques techniques, il dispose de plusieurs modes de lectures, une mémoire de 2Go, un adaptateur USB qui permet de transférer facilement les fichiers audio depuis un ordinateur, un mode radio, et un écran.

La première étape lorsqu’on ouvre l’emballage est de charger complètement le lecteur mp3 par la prise USB, pour ensuite profiter d’une autonomie de 25 heures.

Lors de la charge on peut commencer à transférer sa musique, les 2Go permettent de stocker jusqu’à 1000 titres de musique ! Heureusement il y a un mode « favoris », listes de lecture, ou lecture aléatoire. Lorsqu’on éteint le lecteur, celui-ci reprend la lecture là où il s’était arrêté.

Le manuel utilisateur mériterai d’être plus étoffé afin de décrire toutes les possibilités de l’appareil. Pour passer d’un mode à l’autre, il faut enfoncer la touche « M » pendant une seconde, et défiler sur les modes par les touches « + » et « -« . Les boutons sont faciles d’accès, l’appareil est ergonomique, facile à prendre en main et à utiliser.

Le gros point positif c’est la pince à l’arrière du lecteur, qui permet de le fixer sur l’élastique des lunettes ! Facile à accrocher et décrocher ! Le câble des écouteur est en spirale, ce qui permet d’être compact, et éviter d’être gêné lors de la nage.

Les écouteurs sont bien pensé également, grâce au contour d’oreille rigide, indispensable pour maintenir les écouteurs en place lors de la nage ! Ceux-ci disposent d’une membrane à l’extrémité permettant d’isoler l’écouteur de l’eau. La structure rigide étant séparée des écouteurs, celle-ci doit être accrochée au câble, opération délicate, le câble se détachant facilement de la structure, il faut un peu de pratique pour maîtriser cette étape. Si l’on nage avec un bonnet, on peut se dispenser du contour rigide, en passant simplement le câble derrière chaque oreilles, et en bloquant le tout avec un bonnet. Cela permet de gagner du temps !

Autre bon point, l’Aquabeat v2 est livré avec un filet de rangement, idéal pour éviter de faire des noeuds avec le reste de l’équipement !

 

Place au test en situation ! J’ai profité d’une soirée piscine pour essayer ce baladeur mp3.

Même sans la partie rigide, les écouteurs peuvent être bloqués sous le bonnet. Lorsqu’ils sont bien en place, le son est correct, il peut arriver que de l’eau pénètre dans les écouteurs, empêchant la membrane de vibrer et donc d’émettre de la musique, il suffit de souffler quelques secondes dessus pour résoudre le problème.

A l’usage, le système de pince à accrocher sur le bonnet est vraiment pratique ! La radio fonctionne aussi sous l’eau. Même en papillon l’ensemble tiens bien en place, j’ai donc fait le test sur 1km.

A découvrir aussi pour noël, le nouveau site de Speedo, www.ideescadeauxspeedo.fr qui donne des idées de cadeau pour les nageurs, hommes, femmes, nageant occasionnellement ou régulièrement. De l’équipement classique maillots-lunettes-bonnets, aux accessoires sophistiqués comme la montre Aquacoach, ou les plaquettes pour le renforcement musculaire.

Les produits Speedo sont en vente dans les magasins Décathlon.

Article sponsorisé