Mélanie Hénique : enfin la confirmation ?

Alors que de nombreux espoirs avaient été placés sur la sprinteuse française, Mélanie Hénique rencontrait des difficultés à les confirmer et notamment à remporter un titre en individuel. Elle y est cependant parvenue lors des championnats d’Europe en petit bassin organisés à Glasgow, durant lesquels elle a remporté quatre médailles, dont son premier titre individuel sur 50 mètres papillon.

Les Jeux Olympiques en point de mire

L’été prochain, les Jeux Olympiques 2020 seront disputés à Tokyo. Lors de cet événement, on pourra faire un parie football, tennis ou basket, mais aussi directement sur les sports olympiques, notamment la natation. Et si parier sur Mélanie Hénique pouvait finalement être une bonne idée. Souvent placée mais jamais gagnante en individuelle, la sprinteuse française a enfin remporté son premier titre individuel. Bien que le 50 mètres papillon, sur lequel elle a été titrée, n’est pas un sport olympique, elle dispose également de très bonnes chances sur le 50 mètres nage libre. Cette dernière sera bien présente à Tokyo et la française y a remporté une médaille d’argent très encourageante. Remporter une médaille olympique pourrait être une fabuleuse récompense pour cette athlète à qui il ne manque que ce type de récompense. Elle a en effet déjà été médaillée lors des Championnats du Monde et d’Europe.

La natation pourvoyeuse de médailles

Depuis déjà plusieurs années, la natation est un sport qui remporte de nombreuses médailles aux Jeux Olympiques. Cette moisson a commencé en 2004 grâce à Laure Manaudou qui remporte alors 3 médailles à elle seule. Le point d’orgue de cette moisson étant sans aucun doute les Jeux Olympiques 2012 pendant lesquels les Français ont remporté quatre titres en natation par l’intermédiaire de Florent Manaudou, Camille Muffat, Yannick Agnel et du relais masculin 4 x 100 mètres nage libre. On peut donc espérer que, malgré la retraite de nombreux nageurs, les français soient tout de même performants lors des prochains Jeux Olympiques. Même s’il est difficile de connaitre l’état de forme des athlètes à plus de six mois des épreuves, on peut imaginer que Florent Manaudou, Jérémy Stravius, Charlotte Bonnet, Béryl Castaldo et donc Mélanie Hénique soient les principales chances de médailles françaises. Cela aurait pu également être le cas de Medhi Metella, mais ce dernier, qui doit subir une opération à l’épaule, est incertain pour cette épreuve.

Préparer Paris 2024

Bien que les Jeux Olympique de Tokyo soient une épreuve très importante et que tous les athlètes présents voudront y briller, l’objectif de la fédération française de natation sera sans aucun doute de préparer au mieux les Jeux Olympiques de 2024, qui auront lieu à Paris. Pour le pays organisateur, il est en effet important d’avoir d’excellents résultats et de montrer tout son savoir-faire.

En conclusion

Lors des derniers championnats d’Europe de natation en petit bassin, organisés à Glasgow, Mélanie Hénique a enfin confirmé tous les espoirs placés en elle. Elle a en effet remporté 4 médailles dont le titre sur 50 mètres papillon. Cela lui permet de faire figure de prétendante aux médailles, tout comme Florent Manaudou, Jérémy Stravius ou Charlotte Bonnet. Des bons résultats français permettraient en effet de perpétuer les excellents résultats français dans cette discipline aux Jeux Olympiques, mais également de préparer Paris 2024 de la meilleure des manières.

2 réflexions sur « Mélanie Hénique : enfin la confirmation ? »

Laisser un commentaire