Des sportifs se font voler leur mot de passe par… leur traqueur d’activité !

Sous leurs airs inoffensifs, les bracelets sportifs traqueurs d’activité enregistrent nos moindres faits et gestes. Equipées d’un accéléromètre, cette petite puce électronique de mesurer très  précisément son orientation et chaque micro-mouvement. Jusqu’à présent nous savions que ces puces étaient capables pour la natation par exemple d’identifier le type de nage, en analysant les mesures de l’accéléromètre et en trouvant parmi les modèles numériques de nageur, celui s’approchant le plus de celui mesuré.

Mais les génies de l’intelligence artificielle ont été plus loin et ne se sont pas contentés d’analyser votre brasse ! En observant de manière très précise comment le poignet se déplace et pivote lorsque nous utilisons notre téléphone pour écrire, des petits malins ont réussi à calculer des signatures numériques pour chacune des touches ! Après avoir chargé ces signatures dans un programme sur le traqueur d’activité, ils ont ainsi pu analyser à très haute précision tous les mouvements du poignet, et à chaque fois retrouver la touche qui a été frappée. L’ensemble des textes saisis par l’utilisateur étant ensuite récupérés dès le traqueur était relié à internet par le même programme malveillant.

Trahis par leur traqueur !

De nombreux utilisateurs de ces traqueurs d’activité ont constaté peu de temps après avoir acheté leur appareil des achats étranges sur leur compte en banque. C’est seulement parce que plusieurs d’entre eux ont fait état de leur mésaventure sur un forum pour sportifs amateurs qu’ils avaient l’habitude de fréquenter que l’origine de l’escroquerie a pu être trouvée. Après avoir alerté la police, tous les stocks de ce traqueur qui venait d’être lancé sur le marché ont été détruits et les clients remboursés.

De très nombreux nouveaux modèles sont venus depuis enrichir les linéaires destinés aux sportifs avides de mesures sportives. Aux côtés des grandes marques connues, on retrouve des modèles fabriqués dans de nombreux pays dont certains réputés pour pratiquer le piratage informatique à grande échelle.

La contre-attaque

Certains utilisateurs souhaitant malgré tout conserver leur bracelet infecté ont déjà trouvé la parade. Refusant par militantisme de céder à la simplicité en laissant au placard leur bracelet, ou simplement en changeant de main, ils adoptent une toute autre astuce. Au moment de la saisie, pour tromper les puissants algorithmes, ils se tortillent les mains frénétiquement, rendant impossible la comparaison de leur mouvement avec la base de profils élaborée par les pirates. Du moins le pensent-ils, car selon des personnes infiltrées sur le darknet, cette pratique d’essayer de tromper le traqueur d’activité fait beaucoup rire les hackers qui auraient déjà trouvé un moyen d’isoler les mouvements parasites volontaires dans leurs algorithmes pour les ignorer et continuer de lire tout ce que l’utilisateur écrit.

8 réflexions sur « Des sportifs se font voler leur mot de passe par… leur traqueur d’activité ! »

    1. C’est une news qui peut devenir véridique dans un futur proche ! Au dela du poisson d’avril cela permet de se sensibiliser sur l’intelligence artificielle, qui combinée avec des objets du quotidien peut avoir un effet dévastateur…
      Qui peut affirmer que cela n’a pas été expérimenté dans des labos secrets ? 🙂

  1. Cela m’a paru totalement véridique , ce n’est sans doute que prévision du futur, mais étant de plus en plus piratée( CB et Le bon coin récemment) , j’y ai facilement cru. D’autant que je n’ai pas de tracker…:-)

  2. bah y a quand même strava qui a été pointée pour avoir permis de découvrir les bases militaires US secrètes…parce que les Marines s’entraînaient avec leurs montres activées et synchronisaient automatiquement, ça devient public ahahaa !

Laisser un commentaire