Baignade au lac de Daumesnil

Situé dans le bois de Vincennes, dans le 12ème arrondissement de Paris, le lac de Daumesnil va devenir à l’été 2013 le premier lac parisien ouvert à la baignade.

D’ici là, un système de filtration de l’eau sera mis en place, le fond du lac étant actuellement boueux.

Seule une partie du plan d’eau sera réservée à la baignade, celle-ci sera délimitée par une membrane pour éviter que l’eau filtrée ne se mélange avec l’eau du reste du lac.

L’idée est venue de Anne Le Strat, adjointe en charge de l’eau et des canaux à la mairie de Paris, suite à une visite à Londres où il est possible de se baigner dans Hyde Park.

10 réflexions sur « Baignade au lac de Daumesnil »

  1. Génial, le lac de mon enfance, je fréquentais dans les années 76 le lycée Paul Valéry juste à côté, alors je passais beaucoup de temps au bord du lac, à faire de la barque, du jogging et bien plus tard de la pêche de compétition. Comme son cousin, le lac du Bois de Boulogne, il y avait beaucoup d’événements halieutiques dans les années 90, notamment les 24H de pêche au bois de Boulogne, la pêche à la carpe…
    Le fond de ses 2 lacs est très vaseux, certains endroits ne dépassant pas 50 cm de profondeur d’un côté à l’autre sur une distance de 20m quand même, à cause de l’accumulation de la vase principalement des feuilles mortes depuis des années.
    Tout dépend de quelle partie du lac va être réservée à la baignade parce que en plein milieu dans le lac principal, on peut dépasser les 1m50 de profondeur.
    Il y aura du boulot mais c’est une très bonne idée.
    A suivre,

    1. Il existe aussi à Mont près Chambord dans le Loir-et-Cher à quelques encâblures du célèbre château la « plus grande baignade écologique de France » où l’eau est purifiée naturellement : il paraît que c’est moins cher qu’une piscine en investissement et en fonctionnement, donc que demander de mieux ? . Elle a déjà fonctionné une saison mais je n’ai pas eu l’occasion de la tester.

      Je posterai un message à ce sujet plus tard lorsque j’aurai le temps.

      Bonnes baignades dans les bassins couverts en attendant l’été pour les baignades dans la nature…

  2. Une mauvaise idée ; le Lac Daumesnil est déjà saturé de bruit, proximité du périphérique , pendant le printemps fore du trône et surtout le bois de Vin cennes est surfréquenté par rapport au Bois de Boulogne; L’animation autour du lac Daumesnil est déjà très importante (barques, modélisme, cyclistes, joggeurs tout autour du lac, et les week-end d’été on approche la saturation. Est ce absolument nécessaire parce qu’on peut se baigner à Hyde Park, de reprendre cette idée à Paris? et puis cette logique permanente d’animer dessites de promenade, ça devient pesant : le jardin des Tuileries tranformé en fête foraine pour sa partie nord, en base de matériel pour sa partie sud , les fossés du Louvre plein de baraques algéco ; peut on avoir des lieux de promenade ou doit on tout transformer en base de loisirs, tout ça sans doute pour une question de gros sous , et que cette concession accordée rapporte de l’argent au détriment des équilibres environnementaux; Non ça n’est vraiment pas une bonne idée !!

    1. Tu as sans doute raison, mais il y a quelque chose qui prime tout: C’est qu’on va de plus en plus avoir besoin de se baigner, de se tremper dans de l’eau l’été, car même si depuis 3/4 ans il fait plutôt mauvais à Paris l’été, ce ne sera pas touours le cas, et la vraie canicule, à Paris= La mort, c’est insoutenable, c’est l’horreur totale.Déjà 28° c’est pénible, alors 40…Le seul truc à faire c’est de se plonger dans de l’eau froide, et comme on ne peut pas réchauffer le lac daumesnil comme une piscine…Il est tout indiqué pour une baignade publique en cas de canicule.Ils devraient faire pareil avec le lac du Bois de Boulogne, d’ailleurs.

      je me rappelle lors de la dernière horrible canicule(Il y avait une ligne de bus réfrigérée seulement, et je faisais des trajets rien que pour rester dedans), j’allais me baigner dans le bassin intérieur de Roger Le galll(J’attendais ce moment depuis la veille)et quand on pénétrait dans l’eau avec une copine, on disait: »M…L’eau est chaude… »

  3. Autrefois, il était impossible de s’étendre sur les pelouses des parcs et jardins de Paris, rappel à l’ordre immédiat, l’herbe verte c’était juste pour regarder depuis sa chaise de fer.Contrairement à ce qui se passait dans le reste de l’Europe, Amsterdam, Londres où les gens se vautraient dans l’herbe dès que la pluie cessait…Depuis quelques années, c’est permis à certains endroits, mais pas partout.C’est quand même un gros progrès.La baignade dans les lacs parisiens, ça changera aussi.C’est un pas de plus vers un corps à corps délicieux avec la nature, même EN VILLE. J’ai appris dernièrement qu’il y avait des renards et des fouines dans les jardins publics à Paris, on croirait jamais…Ils sont sauvages, bien sur. On peut voir un renard sortir de temps en temps du bâtiment principal du Muséum…Et se perdre dans la petite colline juste à gauche…C’est marrant parce que le jardin des plantes est tout sauf un lieu sauvage ou en friche…Toutes sortes de bêtes sympathiques en liberté au coeur de Paris…C’est pas mal…Et probablement des petits poissons pour nager avec nous dans le lac Daumesnil.

Laisser un commentaire