Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |

La page de klabur

klabur, 52 ans, homme, Paris

Envoyer un message privé à klabur


Inscrit depuis le 21/12/2010 - 13:42:10

janvier 2020


décembre 2019


Voir toutes les séances sur une carte.

Séances

Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31

Mai 2012 : (53400 m)
  • 1500 mètres le jeudi 31 mai (de 11h55 à 12h30) à Piscine Paul Valeyre (Paris) - N'importe quoi ce midi ! Des plancheuses dans la ligne rapide qui se font doubler par des brasseurs écarteurs sur toute une longueur.
    J'en passe et des meilleures.
    Une douzaine et plus dans chaque ligne.
    Sorti un peu dépité.
    J'aurais aimé quitter Valeyre sur une note plus joyeuse avant les travaux.
    Tant pis.
  • 2300 mètres le mercredi 30 mai (de 21h20 à 22h30) à Piscine Suzanne Berlioux (Paris) - Pour nager heureux, nageons lentement !
    C'est la nouvelle devise de l'établissement.
    Pfff.
  • 1600 mètres le mardi 29 mai (de 17h25 à 18h00) à Piscine Paul Valeyre (Paris) - 10 dans une ligne de 25m c’est ma FMI personnelle, même si ça nageottait encore pas trop trop mal aujourd’hui dans la ligne rapide. J’ai préféré arrêter plutôt que de faire le 11ème. Micro séance donc.
  • 3000 mètres le lundi 28 mai (de 16h10 à 17h20) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Un peu plus d'une heure en fait ma chêre Mermaid ! Mais pas beaucoup plus, avec le bruit et surtout l'invasion brutale de très lents dans une ligne qui n'avait déjà de rapide que le panneau posé sur le plot. Présent donc pour la réouverture du RDV des connaisseurs du site ... le meilleur (les douches sans équivalent dans la capitale, le bassin ) côtoie souvent le pire ici (les lignes-jouets élastiques dont la largeur varie entre 1 et 4m suivant l’agitation dans l’eau, la réouverture avec la bâche au lieu de nous faire profiter du soleil ...).
    Illustration dès l’arrivée aux vestiaires où je croise d’emblée la Patronne des lieux qui est venue vérifier que les serrures n’ont pas été changées, la toujours de bon conseil Big et .... leur traditionnel alcoolyte, le beau félin pelé, tout content d’avoir tiré ses ... 300 m, sans doute dans le pédiluve histoire d'aligner un nombre de longueurs avouable.
    Attention, ma chère Big en roucoulant des romances au matou, tu as peu de chances de parvenir à le séduire, par contre il va essayer de reprendre tes hymnes et il va te miauler « ... Et mes margaritas s’en souviennent ... »...
    Saluons l’immense effort du susnommé pour cacher ses penchants pour la dive sève de l’agave : mettre au point la margarita incolore montre de réels talents scientifiques ; imaginer de cacher le produit dans une banale bouteille d’eau minérale, voilà une idée géniale ... mais affubler le flacon d’une belle étiquette explicite réduisant à néant tout le travail de dissimulation fait en amont ... quelle déception !
    img:http://img689.imageshack.us/img689/91...
    Heureusement il fut aussi question d’un prochain apernic, exercice où le toujours jeune griffu fait en général admirer ses immenses talents de maître de cuisine transportable en VTT.
    Vivement.
  • 5600 mètres le samedi 26 mai (de 15h30 à 19h50) à Centre Nautique Charras (Courbevoie) - En fait il y a eu deux séances et la deuxième avec la mini-miss avec une pause entre les deux. C’est pas mal du tout ici, malgré la situation au coeur d’un vilain tas de béton qu’il faut contourner pour entrer dans une sorte d’abri anti-atomique qui fait penser au film «buffet froid» tourné en partie juste à côté d’ailleurs.
    Il y a plein de place, ça permet d’absorber la foule des grands jours, le «solarium» était overblindé et le petit bassin (température environ 35°, visibilité 50cm, on pouvait presque voir les bactéries danser) j’en parle même pas.
    En fait c’est comme à Hermant l’été, la majorité des gens ne font même pas une longueur, ils sortent dehors avec toutes sortes de trucs (poussettes, tasses de café, ballons, chaussures, téléphones, jeux de cartes) et vivent leur vie dehors. Ils ramènent juste des feuilles et de la terre de dehors quand ils partent ou vont faire pipi.
    Conséquence : pas trop de monde dans le 50m même au coeur de l’après midi même si j’ai du sortir souvent la boite à slalom.
    C’est resté nageable, selon mes critères c’est à dire d’un habitué de Suzy nouvelle époque.
    Quelques bons nageurs à un moment, qui nageaient en groupe et assez vite.
    Avec la patinoire et le «solarium» c’est une sorte de Pailleron de banlieue taille XXL en béton, une Pailleron où il serait possible de nager néanmoins ...
  • 2800 mètres le vendredi 25 mai (de 15h30 à 16h45) à Piscine Georges Vallerey (Paris) - Moins pire que ce que je craignais question fréquentation. Première séance de l’année en 2012 au soleil et en plus j’apprends par la Présidente de l’ AAARGH (Association Aquatique des Authentiques Réfugiés de Georges Hermant) que leur cauchemar se termine bientôt, touchons du plot !
    Pas trop de jus aujourd’hui mais c’était quand même agréable, il y avait des nageurs de tous les niveaux mais c’étaient tous des nageurs, on aimerait dire la même chose des nouveaux habitués de Suzy !
  • 2200 mètres le mercredi 23 mai (de 21h35 à 22h28) à Piscine Suzanne Berlioux (Paris) - Pas la séance du siècle, très dur d’enchaîner ce soir, je pense que c’est le thermomètre de l’entrée qui affichait 30° qui m’a plombé d’entrée ...
    Du monde, sauf à la toute fin.
    Comme j’ai finalement assez peu nagé j’ai pu regarder autour ... la 2, c’est d’une tristesse.
    J’ai pu observer 2 phénomènes consécutifs à la nouvelle et absurde organisation : la réintroduction d’une espèce en voie de disparition, le brasseur à palmes. Logique, avec l’interdiction de tout ce qui avance un peu avec du matos, ça incite les aliens disparus à revenir.
    Et aussi l’apparition d’un animal mutant d’un genre nouveau : le voleur de papillon.
    Profitant de l’inattention des MNS il s’offre 10, 15, voire 50m de bonheur répréhensible. Ca ne dure jamais très longtemps, les autorités réagissent en déléguant un de leurs agents qui vient s’asseoir sur le plot de la ligne concernée. Et quand celui finit par repartir vaquer à ses occupations, le voleur de papillon remet ça. Un peu comme le ballet qu’on peut observer aux beaux jours dans les coins touristiques de la capitale entre ces vendeurs de colifichets à la sauvette et les détenteurs de l’autorité sapés d’un uniforme.
    C’est tombé bien bas Suzy, je trouve.
    D’ici à ce que lors de la prochaine vidange on arrondisse les bords du bassin et qu’on lui donne une forme en haricot pour qu’on ne puisse tendre de lignes ... ça deviendrait une piscine aqualudique de plus ...
  • 3200 mètres le lundi 21 mai (de 16h10 à 17h20) à Piscine Suzanne Berlioux (Paris) - C’est devenu n’importe quoi la 2, ambiance chaine à godets avec plancheuses en rétropédalage à 0,5 km/h. C’est l’activité qui a l’air la plus en ennuyeuse de toutes, vélodanlo compris, à en juger par la mine constipée des pratiquantes.
    Désolé mais utiliser 1/8 d’un bassin de 50m pour ça c’est totalement contraire aux principes du développement durable.
    Commencé dans la 3 que je n’aime guère et le miracle de Suzy qui opère, la ouane est libre et il n’y a presque personne, du coup je peux nager vraiment à mon rythme pendant plus de 50m ... résultat : 2ème borne en un peu moins de 18mn, ça allait, quoi.
    Rejoint par la sirène Gemma en petite forme alors que j’entamais mes séries élastifiées. On en a profité pour échanger sur The Sujet of The Decade : «Je nage avec un élastoc».
    Moquez vous, moi je sais : il y aura des cours collectifs payants dès 2013, ça fera la une de Biba en 2014 parce que c’est top pour affiner les chevilles et en 2015 ça remplacera les palmes et planches dans la 2, ustensiles dangereux et définitivement ringardisés. C’est ça qui vous attend, vous qui vous demandez ce qui sortira de la «période d’observation» dont il est question sur les affiches à l’entrée. Elastoc pour tous, dans toutes les lignes !
    Hé oui, ça n’a que des avantages, ça nage vite, ça prend peu de place dans le sac et dans la ligne, on peut en faire avec de la sève d’hévéa bio hypoallergénique. L’avenir, vous dis-je.
    A part une apparition du félidé en combi écarlate je ne vois pas ce qui pourrait enrayer la marche de l’histoire de l’élastoc. Glurps ... le matou en combi écarlate ...
  • 3100 mètres le samedi 19 mai (de 14h30 à 15h45) à Piscine Château Landon (Paris) - La meilleure séance d'une semaine assez décousue, parmi les habitués du samedi de ce tout récent bassin "olympique".
  • 2600 mètres le mercredi 16 mai (de 14h15 à 15h10) à Stade nautique Maurice Thorez (Montreuil) - Une piscine paradoxale. C’est un équipement de haute tenue, très propre et fonctionnel, un bassin de compète en gros (à Paris il n’y a que Vallerey qui soutienne la comparaison mais en beaucoup moins moderne), mais fréquenté par une clientèle familiale très orientée loisirs et détente, avec des lignes d’eau très détendues (au point de gêner la nage). Quand il n’y a pas grand monde comme cet après midi c’est fort sympathique, les habitués du week-end qui veulent y nager sont d’un autre avis.
    Ca change en tous cas des fermes à saumons qu’on trouve ces jours-ci de l’autre côté du périph’.
    Pas beaucoup de jus aujourd’hui (rien mangé depuis le matin, c’est malin, tiens).
  • 2750 mètres le lundi 14 mai (de 21h15 à 22h30) à Piscine Suzanne Berlioux (Paris) - Du monde mais pas les mêmes que d’habitude, à part le nageur-hanneton mais celui-là on s’en passerait. En général nouveaux sont moins bien que les anciens.
    Une bande de tuba-palmeurs taille XXXL dans la 2. T’en mets 5 dans la ligne et c’est blindé, mais ils ont le droit, c’est marqué sur le panneau.
    Quelques techniques observées pour contourner l’interdiction du papillon : faire jambes pap’ et bras brasse, faire des longueurs en pap gros bouillon à partir de 22h25 comme ça même si on est viré on n’aura rien manqué.
    Ce qui ne change pas c’est le lancer de l’aspirateur en plein milieu de la ouane 20mn avant la fin. Ca gène et je ne vois toujours pas l’utilité.
    Certains nageurs.com ont un style si caractéristique qu’on les repère depuis les douches uniquement par le mouvement de leurs bras au dessus de l’eau. Marrant.
    Pas beaucoup de jus ce soir, mais j’ai quand même sacrifié à la mode de l’élastoc.
    Le cahier de doléances est en évidence à côté de la caisse, il est bien rempli.
  • 1550 mètres le dimanche 13 mai (de 16h30 à 17h05) à Piscine Georges Rigal (Paris) - Première dans cette piscine. L’endroit est agréable, bien éclairé.
    Les bracelets pour la clé sont parmi les plus nuls que j’ai jamais vus et j’ai trouvé les vestiaires un peu étriqués. Mais on s’en fiche un peu des vestiaires.
    Beaucoup de monde mais c’était nageable grâce aux lignes affectées. Une ligne pour la brasse et 2 pour crawl/dos ça facilite bien les choses. Micro-séance faute de temps, avec de l’élastoc. J’ai trouvé un moyen original pour le planquer quand je ne l’utilise pas, mais je ne peux pas en parler ici de peur de déclencher les railleries du félinzinzin.
  • 2000 mètres le samedi 12 mai (de 10h20 à 11h10) à Piscine Saint Merri (Paris) - On pourrait penser que l’eau froide apaise le nageur, j’ai eu la preuve du contraire ce matin.
    Déjà, mauvaise pioche : aquagym version inspecteur Derrick.
    2 lignes pour nager, avec des niveaux pour le moins très variés ... bof bof.
    Une «nageuse» qui en plus barre les 2/3 d’une des deux lignes, à mi-chemin entre les 2 T pour faire ses exercices d’assouplissements agrippée à la goulotte, obligeant tout le monde à la contourner.
    Ce qui doit arriver arrive, le ton monte avec une autre nageuse, les insultes fusent et elles en viennent aux mains, il a fallu que je me mette entre les 2 pour les séparer.
    Le MNS qui est intervenu a curieusement pris la défense de la gêneuse, apparemment une habituée, en disant que l’autre n’avait qu’à aller nager ailleurs. Faut pas pousser quand même, il y avait largement la place dans les 2 lignes prises par l’aquagym sans importuner les mamies. Et laisser une des 2 lignes à l’habituée pour s’entasser dans l’autre ...
    Et ça continue, «je t’attends dehors si t’es une femme» ... j’en passe et des meilleures ... de la part de la barreuse de ligne toujours qui finit par filer, suivi de peu par la menacée.
    Je finis un peu dégoûté en élastoc sans PB et croise la police appelée pour essayer de calmer tout le monde.
    C’est bien triste tout ça, mais à force de ne pas vouloir affecter les lignes clairement on arrive à du grand n’importe quoi.
    Côté natation un tant soit peu sérieuse, Il y avait un papilloneur (respectueux des autres) et moi en élastoc.
    La suite logique devrait être selon la jurisprudence Berlioux une interdiction du papillon et de l'élastoc à partir de lundi.
    Bah j'aurais mieux fait d'aller assister au triomphe olympique du félidé en catégorie "brasse asymétrique-animaux domestiques nés avant 1960" à Chateau Landon...
  • 3100 mètres le vendredi 11 mai (de 16h15 à 17h30) à Piscine Château Landon (Paris) - Bien agréable.
    A signaler, un spécimen comme on en voit plutôt chez Suzy au bout de la 3 (mais depuis que c’est devenu un spot pour palmeuses lectrices de biba, ils doivent s’égailler un peu partout) : show «musclor» à chaque fin de longueur, drôles de bruits de succion avec la bouche et sur le visage un masque gigantesque dans le plus pur style « Buzz Aldrin Design 1969 © »
    Dans le genre discret, quoi.
    C’est décidé, les tendances faut aussi les lancer, il y a déjà pas mal de messages sur le forum. 2012 sera donc l’année de l’élastoc tout seul ou ne sera pas. Pas de raison de se gêner.
  • 1800 mètres le jeudi 10 mai (de 11h55 à 12h40) à Piscine Paul Valeyre (Paris) - Pas trop trop de monde pour une fois, mais c'était plutôt moi qui n'y étais pas trop.
  • 1000 mètres le lundi 7 mai (de 16h45 à 17h05) à Piscine Suzanne Berlioux (Paris) - Micro-séance pour voir à quoi ça ressemble, la new suzy.
    C’était vaguement horrible sans qu’il soit possible de distinguer ce qui relève de l’affluence habituelle à cette heure de ce qui est provoqué par l’application des nouvelles règles qui font assurément couler plus d’encre que les anciennes n’avaient fait sourdre de sang.
    Une chose est sûre, cette piscine est en train de devenir le paradis des nageuses biba qui cinglent, fièrement encadrées d’une planche et de deux palmes, si possible de taille XL, à 1 à l’heure, toutes lunettes relevées.
    Une forme de récompense pour leurs fidélité aux ruineux cours d’aquagym ou de vélodanlo.
    Impossible ou presque de nager dans la 3 où se sont réfugiés les anciens gladiateurs à paddles de la 2 qui ont fait la réputation de l’établissement et se sentent fort dépourvus, mais n’en nagent pas forcément mieux.
    Restait à regarder avec envie tout cet espace perdu (un cours individuel dans la ouane, cerise sur le gâteau) pour la natation.
    Slalom terroriste à la limite possible en zone pokemon.
    On en est là. Triste époque.
  • 4300 mètres le dimanche 6 mai (de 15h40 à 17h15) à Piscine Château Landon (Paris) - J’aurais pu aller chez Suzy, mais j’imagine la bonne ambiance qui y règne, en attendant que la célèbre inconnue change son pseudo en ista, j’ai donc préféré m’abstenir, ce qui ne fut pas le cas en ce qui concerne l’actualité du jour.
    Séance plutôt tranquille à part deux ou trois renâcleux à l’idée d’être dépassés, rien de bien méchant. Une bonne nageuse dans la ligne.
    Des bruits courent dans la ville : la video où le félidé simesque papillonne serait en fait une reprise de «la jolie petite libellule» ... info ou intox ?
  • 5000 mètres le vendredi 4 mai (de 15h35 à 17h15) à Piscine Château Landon (Paris) - En voilà une vraie séance, pour une fois. Fatigué au début, puis plus du tout, puis à nouveau un peu lors des 500 derniers mètres.
    Une soudaine invasion de brasseurs au sabot vigoureux et aléatoire rendit ce dernier demi - kilomètre assez périlleux. Au point de ne pas risquer la moindre longueur supplémentaire une fois mon quota du jour atteint, alors qu’il restait un bon quart d’heure avant la fin.
    Deux types qui ont failli en venir aux mains avant de converser (ratociner, un peu comme Waldorf et Statler dans le Muppet Show serait plus juste) longuement sur le thème du comportement du nageur idéal en piscine municipale, sans se rendre compte qu’ils occupaient les 2/3 du mur et gênaient ceux qui voulaient virer. J’ai failli leur en faire la remarque mais finalement je me suis dit que tant qu’ils ne nageaient pas, ça faisait plus de place dans la ligne pour les autres.
    Et pendant ce temps-là un malotru me chouravait mon Pull Buoy muni de son elastoc, il y a des coups de sabot de brasseurs qui se perdent.
  • 2200 mètres le jeudi 3 mai (de 15h20 à 16h05) à Piscine Château Landon (Paris) - Valeyre fermée jusqu’à 14h pour cause de «souillure» je dois attendre l’après midi pour nager, grr.
    Bon c’est pas mon genre de balancer mais, corrosion du pilier à Hermant, «souillure» à Valeyre ... et il y avait un VTT gris garé devant la piscine ... suivez mon regard.
    Micro-séance valant mieux que pas de séance du tout, je suis donc allé dans ma petite baignoire favorite où j’ai du partager la ligne (ou l’autre, il n’y en a que 2 jusqu’à 16h) avec Virgo que je n’ai point l’heur de connaitre.
    Il y a une affiche détaillant les épreuves des «jeux olympiques» locaux, le 12 au matin, c’est par catégories d’âge et ça monte assez haut en âge ... il y a une catégorie réservée aux 81 ans, certain nageur du site qui semble intéressé, s’il parvient toutefois à ne pas faire fermer la piscine à son arrivée, conserve donc toutes ses chances ...
  • 1800 mètres le mardi 1 mai (de 18h00 à 18h40) à Piscine Champerret (Paris) - Ayant à faire dans le coin j’en profite pour tester cette piscine le jour où elle est presque la seule à être ouverte.
    L’endroit est agréable, des grandes baies vitrées avec une large vue sur les nuages et sur les moches immeubles de l’autre côté du périph’ .
    Forcément il y a du monde, et comme les lignes ne sont pas affectées c’est le grand bazar, avec des vitesses allant facilement du simple au triple, ça embête tout le monde, dommage.
    Du coup c’est encore râpé pour faire de l’endurance alors je fais des petits sprints à fond, ça fatigue pas mal.
    Faudrait que je revienne un jour où il n’y a pas grand monde, parce qu’à part les cabines qui sont minus et mal fichues, le reste est plutôt réussi.

 

Avril 2012 : (46666 m)
  • 3000 mètres le lundi 30 avril (de 17h50 à 19h10) à Piscine Suzanne Berlioux (Paris) - Pas trop mon heure favorite mais pas le choix.
    Du monde, bien sûr, difficile d’enchaîner sans être freiné ou obligé d’accélérer pour doubler.
    Alors je me contente de micro séries de 100 ou 200m et j’attends que la ligne soit un peu dégagée pour reprendre.
    La célèbre Gemma, top model de la mode aquatique, arrive alors que je m’apprête à partir, et hésite un bon moment, au bord, élastique à la main avant de préférer la 2 à la 3 ou à la ouane à cause de la présence de quelques brasseurs tendance «coup de sabot».
    Mon cher 3r1c les compagnons de l’élastoc étaient donc bien là mais un peu plus tôt, même si, étant en mode «ultralight», j’avais laissé mon bout de cahoutchouc à la maison.
    J’ai du partager la ligne avec Poissondieppois à qui je n’ai point été présenté, gageons que ce ne sera que partie remise.
    Un grand merci à Cosmogol 99 pour ses commentaires psychédéliques et qui a encore trouvé un super nom pour le pokemon : la zone «Chevallier et Laspales» fallait y penser, ça m’a bien fait rire en y repensant pendant que je nageais, et j’ai failli en boire la tasse 2 ou 3 fois.
  • 3000 mètres le samedi 28 avril (de 15h05 à 16h20) à Piscine Saint Germain (Paris) - Première pour moi dans cette piscine, envie de voir du nouveau.
    C’est propre, c’est fonctionnel mais ça manque un peu de caractère à l’image du «marché» situé au-dessus. Ca m’a fait penser à Drigny ou Parmentier, dans le même style sur l’autre rive.
    A part ça mauvaise pioche, une dizaine de personnes dans la ligne, ambiance plutôt cool mais trop de monde pour que ça soit fluide. En plus, n’ayant pas nagé de la semaine, j’avais envie de faire un peu de distance sans forcer, et avec tout ce monde on est freiné, obligé d’accélérer pour doubler et ça gâche tout.
    Une flopée d’Italiens, à la limite de la caricature : une longueur de temps en temps et de grandes pauses à bavarder bruyamment au T avec des grands gestes, mais carrément au-dessus du T, pas le long du mur donc mais 2m plus loin, et aucune chance de les bouger ne serait-ce que d’un centimètre...
    Oh my God ! They closed Hermant !
  • 4000 mètres le dimanche 22 avril (de 16h05 à 17h30) à Piscine Château Landon (Paris) - Nombreuses piscines fermées dans le coin : Vidange (Mathis), Sécurité (G. Hermant), manque de personnel (Rouvet) + Elections qui empêchent quand même un peu les départs en week-end + Météo maussade qui interdit le pique-nique dominical en famille = piscines très fréquentées. Même ici où c’est plutôt calme d’ordinaire. Bon, sur la fin c’était mieux quand il n’est resté que 2 autres personnes dans la ligne et qui nageaient plutôt bien en plus.
  • 1500 mètres le samedi 21 avril (de 16h05 à 16h45) à Piscine Suzanne Berlioux (Paris) - Aïe ! La Suzy des mauvais jours. C’était blindé. Pas venu là pour prendre des coups moi, d’autant que, n’étant pas le messie j’ai parfois un peu tendance à ne pas tendre l’autre joue ...
    Pour être tout à fait franc c’était à la limite nageable dans le pokemon mais je n’avais pas envie d’y semer l’insécurité et d’influer ainsi, même à la marge, sur le résultat de demain en accentuant les funestes penchants des mamies en bonnet gaufré pour l’un ou l’autre camp (on remarquera la parfaite neutralité du commentaire, le CSA veille ...).
    Arrêt du combat par jet de la serviette à la 31ème longueur.
  • 2100 mètres le vendredi 20 avril (de 18h00 à 18h45) à Piscine Suzanne Berlioux (Paris) - Horaire très inhabituel pour moi. Pas mal de monde. Commencé dans la 3 , fini dans la ouane, mais surtout nagé dans la 2, où les matos-men (et women) étaient nettement minoritaires, pour une fois. Et ça nageait plutôt bien, le panneau mentionne «crawl et dos de compétition» après tout, on n’a pas besoin d’être en armure pour aller là dedans. Un papa qui maitrisait parfaitement les 4 nages et son fils qui est en passe d’en faire autant. Des nageurs qui s’écartent du mur pour laisser les autres virer, on aura tout vu à Berlioux ! J’ai eu droit à une haie d’honneur avec 2 fois 3 nageurs façon mariage de pompier de province (sans les casques levés quand même !). Merci j’en demande pas tant ! Bref c’était vraiment mieux que d’habitude question ambiance. Seul souci, j’avais plus envie de regarder que de participer aujourd’hui.
  • 5266 mètres le mardi 17 avril (de 21h55 à 23h40) à Piscine de Pontoise (Paris) - Glurps, en général quand je mardisoire, c’est chez Josy, mais la belle onéreuse, d’ordinaire remplie de lait d’ânesse, est à sec pour quinze jours.
    Me voilà bien !
    Refusant l’exil orientalisant façon la mermaid orpheline de Georges, et vacciné à vie des entassements nocturnes valeyriens et berliouesques de ce jour précis de la semaine, il ne me reste plus guère que la vieille onéreuse.
    On lui a refait les douches, à mamie Pontoise, qui du coup ont gagné en efficacité ce qu’elles ont perdu en authenticité.
    Fini le côté «mineur de fond des 30’s après sa dure journées de labeur», que j’appréciais, mais dont les habitués se fichent sans doute comme de leur première rolex.
    Bah, non j’exagère, les habitués ici ne sont pas des milliardaires mais plutôt des gens qui travaillent et n’ont pas trop le choix question horaires ... et qui ne sont pas à 10 euros 50 près quand même.
    Objectif du jour : rendre acceptable la douloureuse, je ne suis pas un habitué moi.
    Méthode préconisée : multiplier les longueurs pour faire baisser le prix au kilomètre nagé.
    Plus de 2 euros du kilomètre c’est pour moi du vol manifeste, il faut donc aligner 5250 mètres pour ne pas passer pour un idiot de pigeon.
    Allez hop, on traîne pas trop, ça évacue à 23h45.
    Finalement objectif atteint au moment où le MNS (qui vient audiblement du midi) octroie 2 aller-retours avant la fin. N’ayant pas envie non plus de trop dévaluer mes précieuses bornes, je m’en suis tenu là. Avec 16m et des poussières de rab’ quand même parce qu’ici ça ne tombe jamais juste.
  • 2300 mètres le lundi 16 avril (de 21h35 à 22h28) à Piscine Suzanne Berlioux (Paris) - Petite forme et petite motivation ce soir ... difficile d’enchaîner plus de 400m sans souffler, c’est dire. J’eus néanmoins le plaisir de croiser l’excellent 3r1c en mode «compagnon de l’elastoc» (pile le jour ou le mien, d’elastoc, est resté au vestiaire), par contre pas vu d’animateur TV en ce qui me concerne (mais j’en suis resté à Guy Lux ou Léon Zitrone alors avant que j’en repère un en bonnet ...). Les MNS ont repris leur mauvaise habitude d’évacuer à 22h28 ... quand on arrive tard comme moi ce soir, ça fait un peu râler. Douches froides, c’est rare ici, c’est plutôt agréable en sortant mais pas du tout quand on arrive.
  • 3100 mètres le dimanche 15 avril (de 12h22 à 13h22) à Piscine Suzanne Berlioux (Paris) - A y est, avril est là. Les lectrices de Biba se précipitent dans les piscines pour perdre 2 ou 3 kgs et moi j’ai étrenné mes nouvelles lunettes japonaises, celles qui nagent vite (et alors, y a bien des chaussures qui courent vite non ?).
    Le félinzinzin , lui, nous ressert, comme tous les ans à pareille époque, son ode à la discriminouation positive : des séances coefficientées basées sur son soi-disant âge canonique. Brenic ! , mon cher griffu, mais comme tu es à l’eau tous les petits matins, on a du mal à te penser grabataire !
    Ou alors moi aussi j’y ai droit aux coeffs ! Tiens, dans la ouane il y avait 2 vrais boulets, des gros pas fins, du genre qui se laisse pas doubler facilement quitte à essayer de mettre des petits coups sournois sous la surface ... bon, alors, si on applique la formule D = d x (1+N) où d est la distance réellement nagée, et N le nombre de boulets présents dans la ligne (ben oui pourquoi pas on invente ! on est le roi ! c’est le printemps !) , j’aurais donc pu inscrire 9300m pour 1h, pas trop mal !
    Sérieusement, à tout prendre, le félis aquaticus on le préfère encore à miauler à la lune, dans le collectif de Valeyre, son tube favori : une version sylvievartane de «j’ai une bonne carotte dans ma carottière» !
  • 5350 mètres le vendredi 13 avril (de 15h35 à 17h30) à Piscine Château Landon (Paris) - Marre des micro séances, vive les 5000 ! Même pas fatigué à la fin je serais bien resté un peu plus mais ça fermait.
  • 1500 mètres le jeudi 12 avril (de 11h50 à 12h20) à Piscine Paul Valeyre (Paris) - Mini séance ? A ce rythme je vais bientôt en arriver aux micro séances ... avec distance à 3 chiffres. Quant aux pico séances à 2 chiffres elles restent l'apanage de mon (vingt centi-) maître à tous. Pour l'instant.
    Tiens, un bon nageur égaré ce midi, qui tapait un bon 4 à l'heure en souplesse avant de s'en aller aussi vite qu'il était venu. Plutôt rare ici.
  • 2050 mètres le mardi 10 avril (de 17h20 à 18h00) à Piscine Paul Valeyre (Paris) - Pas trop de monde, pour une fois, faut en profiter. J'ai pas vraiment le choix mais j'apprécie de plus en plus ces mini-séances minutées assez nerveuses. T'arrives, tu nages et tu t'en vas. Peu ou pas de pauses, personne avec qui causer ... du simple, de l'efficace.
  • 2000 mètres le samedi 7 avril (de 10h25 à 11h05) à Piscine Suzanne Berlioux (Paris) - Mini-séance histoire de réaffirmer mon appartenance à la confrérie des compagnons de l'élastoc.
  • 2200 mètres le vendredi 6 avril (de 16h15 à 17h00) à Piscine Suzanne Berlioux (Paris) - Bah non j'aime toujours pas nager dans la 3, je préfère encore risquer de me faire découper par les power pinces des grands crabes de la 2. Pas trop de risques aujourd'hui c'était plutôt ambiance " `Palmes et planche comme je l'ai lu dans Biba".
    Fini dans la ouane enfin libre.
    Big c'est bien ça j'avais les yeux, et toi les oreilles
    (et le félin les coussinets ? ).
  • 2000 mètres le jeudi 5 avril (de 11h50 à 12h30) à Piscine Paul Valeyre (Paris) - Un jeudi à Valeyre ...
    Mais alors Snoop 77 t'es le Bosley des piscines ? (devinez qui est le Charlie des bassins, celui qu'on ne voit jamais à l'eau ... ou alors pour faire griller les transfos électriques ... )
    Big, moi j'avais un gros faible pour Sabrina Duncan, comme quoi les goûts et les couleurs ... mais je jouais plutôt à Steve Austin quand même.
  • 3000 mètres le mercredi 4 avril (de 21h30 à 22h28) à Piscine Suzanne Berlioux (Paris) - Fallait venir chez Suzy ce soir Dude dans la ouane y avait exactement ce que tu recherches, et une sirène en plus ... inconnue. J’ai donc joué les morpions sur un peu plus d’un Km (elle nageait pile à ma vitesse, jamais vu ça à ce point). Très agréable le plan carotte. Quand elle a filé c’est devenu un peu plus raide (non, mon bon Félin, y a pas de double sens scabreux, pour une fois), dans mon pur style «AMX-30 EBG ©» . Sais même pas si elle était jolie, j’ai vu que ses pieds.

    Gemma bienvenue au club des compagnons de l’élastoc !
  • 2100 mètres le mardi 3 avril (de 17h20 à 18h00) à Piscine Paul Valeyre (Paris) - Un mardi à Valeyre, mais pour une fois des gens qui ne rechignaient pas à se laisser dépasser.
    La swimming étiquette commencerait-elle à progresser ici ? (Et je ne dis pas ça pour frimer hein, hier soir chez Suzy il y avait un gars qui filait rapidos, sans forcer, et avec du style en plus, ben je l'ai laissé passer plusieurs fois avec plaisir).
    Alors comme ça le félidé commence à montrer ses 20cm à tout le monde, hé bé ça va encore faire jaser dans les bassins, tout ça ...
    Gemma j'ai connu ça au début avec le PB aux chevilles, en fait ça va t'obliger à garder les jambes bien alignées derrière (sinon en effet on a l'impression qu'elles veulent passer devant), mais ça vient assez vite. (Attache le PB avec un élastique tu n'auras plus à penser à serrer les chevilles).
  • 2200 mètres le lundi 2 avril (de 21h30 à 22h30) à Piscine Suzanne Berlioux (Paris) - Pas énormément de monde mais surtout des inconnus, peu d'habitués.
    Sinon on dirait que ça serait une séance de reprise après une semaine au soleil mais pas trop dans l'eau, forcément ça tire un peu.
    Veroof t'as pas pigé, c'est la présence du félidé qui fait fermer les piscines, pas son absence qui les fait ouvrir, sinon on pourrait nager presque partout 24/24 7/7

 

Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31




Messages postés sur les forums :