Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |

La page de glycine

glycine, 48 ans, homme, Paris

Envoyer un message privé à glycine


Inscrit depuis le 12/11/2011 - 18:08:40

février 2018


janvier 2018


Ces 6 derniers mois, glycine a nagé dans les piscines suivantes : Piscine Georges Hermant (Paris) (159.5 km), Piscine Roger Le Gall (Paris) (24.3 km), Piscine des Amiraux (Paris) (15 km), Piscine Alfred Nakache (Paris) (10.5 km), Piscine Rouvet (Paris) (8.2 km), Piscine Les Bains des Docks (Le Havre) (7.5 km), Piscine Georges Vallerey (Paris) (7 km), Piscine de l'Odyssée (Chartres) (3.8 km), Piscine Aspirant Dunand (Paris) (3.6 km), Jacqueline Auriol (ex Piscine Beaujon) (Paris) (3.6 km), Piscine mobile Emile Anthoine (Paris) (3.5 km), Piscine Mathis (Paris) (3.5 km), Piscine Georges Rigal (Paris) (3.5 km), Piscine Hébert (Paris) (3.5 km), Piscine Bertrand Dauvin (Paris) (3.5 km), Piscine Jean Taris (Paris) (3.4 km), Piscine Henry de Montherlant (Paris) (3.4 km), Piscine Château Landon (Paris) (3.2 km), Piscine Georges Drigny (Paris) (3.1 km).


Voir toutes les séances sur une carte.

Séances

Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38

Février 2018 : (43400 m)
  • 3600 mètres le samedi 24 février (de 15h00 à 17h00) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Quasi-personne mais pas tranquille car j'ai tout de suite repéré un crawler facile qui gagnait sur moi que j'ai cherché à garder à distance. Pas évident, surtout que j'ai également essayé de nager élégamment : respiration tous les 3 temps, ne pas trop piocher, éviter les remous... 17'10 le kilo avec style, pas mal !
  • 3500 mètres le jeudi 22 février (de 19h00 à 20h45) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Problème de casier qui s'est verrouillé tout seul. Par contre pas de blocage pour nager. Lignes un tantinet chargées au début mais se dégageant progressivement jusqu'à me permettre un dernier 50 pap seul en milieu de ligne.
  • 3400 mètres le mardi 20 février (de 19h00 à 21h00) à Piscine Henry de Montherlant (Paris) - Avec mes pérégrinations, je redécouvre certaines piscines que je n'ai fréquenté qu'une fois en 2011. Le souvenir que j'en ai est très dépendant du lieu en lui même. C'est plus marquant de nager à Joséphine Baker qu'à, au hasard pas loin, Dunois ou Château des Rentiers dont je n'ai aucun souvenir et que je serais incapable de distinguer l'une de l'autre.
    Concernant Henry de Montherlant, les abords, les vestiaires, les bassins, puisqu'il y en a 2, il ne m'en restait rien. Alors c'est pas mal, il y a notamment plus d'espace que dans les piscines plus centrales mais effectivement pas de quoi laisser un souvenir impérissable.
    Et puis rien avoir avec le lieu mais quel dommage, avec les 6 lignes installées et une moyenne de 7 nageurs par ligne, j'ai compté, de ne pas pouvoir nager correctement faute je pense de lignes réparties par type de nage.
  • 3600 mètres le lundi 19 février (de 19h30 à 21h15) à Piscine des Amiraux (Paris) - Ça me passera mais en ce moment je suis attiré par la piscine des Amiraux et son petit supplément de charme.
  • 3500 mètres le samedi 17 février (de 15h15 à 17h00) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Retour à domicile car ces temps-ci je joue beaucoup à l'extérieur. Façon de parler, je ne suis pas allé récemment à la piscine de la Butte aux Cailles qui possède le trop seul bassin de plein air l'hiver à Paris.
    Georges Hermant lieu idéal pour nager en ce samedi après-midi qui aurait pu être génial si le bassin avait été en configuration découvert. Dans tes rêves mon coco !
  • 3500 mètres le jeudi 15 février (de 18h45 à 20h45) à Piscine Bertrand Dauvin (Paris) - Malgré la peur d'agraver la tendance tendineuse de mon épaule, je continue ma tournée des nocturnes. Faut dire que depuis l'alerte de lundi ça allait, le clavier de l'ordinateur au bureau n'est pas le même révélateur que du crawl forcené.
    Verdict après la séance : ça tire un peu, seulement un peu peut-être parce que je n'ai pas osé trop tirer et que j'ai beaucoup brassé mais je ne suis pas encore rassuré.
  • 3800 mètres le lundi 12 février (de 19h45 à 21h30) à Piscine des Amiraux (Paris) - J'ai peur d'avoir perdu une épaule dans l'affaire.
    Douloureuse au début, j'insiste, pas question de me rendre à la raison. Ça passe, j'ai eu raison ! Vers la fin j'alterne nages et pauses et ça me titille de nouveau, pourtant il n'y a pas de raison !
    Maintenant ça diffuse dans tout le bras, j'ai clairement eu tort d'insister.
  • 3400 mètres le samedi 10 février (de 15h30 à 17h00) à Piscine Roger Le Gall (Paris) - J'ai eu la mauvaise surprise de trouver le mur dressé. Dommage, 25m c'est trop court pour que je franchisse le mur du son.
    Si cette contrariété m'était arrivée l'année dernière quand j'avais décidé de ne nager qu'en grand bassin, j'aurais rebroussé chemin ou poireuté jusqu'à 5 heures, heure de la chute du mur.
  • 3600 mètres le jeudi 8 février (de 18h45 à 20h30) à Jacqueline Auriol (ex Piscine Beaujon) (Paris) - Epouvantable pour nager. Alors pourquoi 3600m ? Après 20 minutes praticables, des allers-retours de barbotage en attendant de pouvoir caser ma série de papillon sans décapiter un barboteur.
    Un sourire dans ce foutoir, celui qu'a provoqué en moi le rire d'une jeune femme en bout de ligne. Et face à mon étonnement, celle-ci de m'expliquer toute guillerette sa joie de se retrouver à la piscine car ça faisait une éternité qu'elle n'y était allée.
  • 3500 mètres le mercredi 7 février (de 19h15 à 20h45) à Piscine Georges Rigal (Paris) - J'imagine qu'il y en a certains qui ont été refroidis par les conditions climatiques et qui ne se sont pas déplacés pour leur séance programmée à Georges Rigal. C'est juste une hypothèse, je ne peux jauger le niveau de fréquentation vu que ma précédente visite remonte au 11 mars 2015. Si c'est bien le cas c'est heureux car je qualifierais la fréquentation de limite, une seule méduse de plus et je n'aurais pu exprimer tout mon potentiel.
  • 4400 mètres le dimanche 4 février (de 16h00 à 18h00) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Insolite : abandonné dans ma cabine une pièce de tissus. Un rembourrage de soutien-gorge, un seul côté. Décomplexée, mais pas totalement ?
  • 3600 mètres le vendredi 2 février (de 19h15 à 21h00) à Piscine Aspirant Dunand (Paris) - Si j'exclus la piscine du ministère de la Défense, 0 km, jusqu'à ce soir Aspirant Dunand était la piscine parisienne dans laquelle j'avais le moins nagé : 1,6 km.
    Pourtant je n'ai rien contre l'armée ni les militaires, j'ai même été aspirant à l'époque de la conscription. Le capitaine qui me commandait pendant les 2 ou 3 derniers mois de mon service emmenait notre petite troupe à la piscine 1 fois par semaine. Je ne souviens pas bien du contenu de ces séances si ce n'est que son papillon n'étais pas très aérien et encore moins furtif.

 

Janvier 2018 : (55750 m)
  • 3800 mètres le mercredi 31 janvier (de 15h15 à 17h00) à Piscine Rouvet (Paris) - Quelle piscine peut accueillir des parapluies dans ses casiers ? Pas le parapluie qui se plie en 3 (ni en 4 c'est sérieux), le modèle classique, le parapluie de Cherbourg. Rouvet le permet grâce à ses cabines qui font office de casier.
  • 3200 mètres le lundi 29 janvier (de 20h00 à 21h30) à Piscine Château Landon (Paris) - The place not to be et pourtant j'y étais.
    Je me balade, je déambule de nocturnes en noctunes. Je suis le noctambule du début de soirée, fermeture 22h00, évacuation du bassin 30 minutes avant la fermeture.
  • 3600 mètres le dimanche 28 janvier (de 16h00 à 18h30) à Piscine Georges Hermant (Paris) - De nouveau quelqu'un de particulier sous les douches. Pas dans le moule le gars car pas vêtu d'un moule-b. mais équipé d'un short de boxe. Un short de boxe anglaise précisément : long, ample, brillant et coloré.
    Je ne sais pas si ainsi fagoté il a du se contenter de la douche ou s'il a été autorisé à nager, je ne l'ai pas remarqué dans le bassin. Enfin, s'il a nagé, je doute de l'efficacité du jab du gauche, du direct du droit et des poings fermés.
  • 3500 mètres le vendredi 26 janvier (de 19h00 à 20h45) à Piscine Hébert (Paris) - Pénibles les spots qui aveuglent en dos-crawlé et les commodités exiguës perchées/cachées dans les coursives aussi.
    J'abuse, c'est pas vrai. Enfin si c'est vrai mais je pinaille, cet endroit est chouette pour nager en nocturne, hou-hou !
  • 3100 mètres le mercredi 24 janvier (de 19h30 à 21h00) à Piscine Georges Drigny (Paris) - Non mais quel binz !
    Je suis content de faire un tour des nocturnes parisiennes mais à l'issue de cette séance je suis surtout content d'avoir effectué celle-ci, dans le sens ne plus avoir à l'effectuer. Je la redoutais, elle fut à la hauteur de mon inquiétude. À ce niveau de soulagement, je peux m'autoriser le so kitch "ça c'est fait".
  • 3400 mètres le lundi 22 janvier (de 19h45 à 21h30) à Piscine des Amiraux (Paris) - Comme quoi ça m'avait plu lundi dernier. Ce soir aussi j'ai aimé la contemplation mais c'est décidément trop le boxon pour que j'en fasse un rendez-vous hebdomadaire.
    Autrement la coach des masters a pris le temps de commenter mon papillon. Elle avait pourtant beaucoup à faire avec ses ouailles qui n'étaient pas convaincantes à l'atelier virages. Son conseil consiste en un ajustement au niveau de l'entrée des bras dans l'eau qui me semble facilement applicable et qui va me faire franchir un palier, attention à l'envol en bout de piste !
  • 3700 mètres le dimanche 21 janvier (de 16h15 à 18h00) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Une merveille sous les douches. Pas une nana en maillot sexy échappée d'un concours de miss. Un sexa qui s'équipe pour le bain. Pour cela ce monsieur enfile son bonnet, ajuste ses lunettes, retire ses claquettes... et enfile ses palmes ! Il s'attendait à affronter un violent ressac au niveau du pédiluve ou quoi ?
  • 3450 mètres le vendredi 19 janvier (de 19h30 à 21h00) à Piscine Jean Taris (Paris) - Ambiance quelque peu crispée.
    La faute notamment à un bourrin qui d'ailleurs s'est fait sermoner par un MNS. Mais aussi la faute aux aquabernées qui croient à l'efficacité du déhanchement dans l'eau pour se sculpter un corps de nageuse est-allemande. C'est pas encore passé de mode cette aberration ?
  • 3550 mètres le mercredi 17 janvier (de 19h00 à 20h45) à Piscine mobile Emile Anthoine (Paris) - Y'a tromperie sur la marchandise.
    Le bassin mobile ne bouge pas.
  • 4200 mètres le lundi 15 janvier (de 19h15 à 21h15) à Piscine des Amiraux (Paris) - Ça fait plaisir une belle restauration comme ça. Je suis séduit jusque dans les détails.
    Un peu la cohue pour nager avec seulement ses 4 couloirs moins 1 dédié aux clubs et des lignes distendues mais c'est le côté ravissant qui l'emporte dans mon sentiment. En plus le personnel ne dépareille pas, charmant :
    Ça a été monsieur ?
    Au restaurant cette question m'exaspère. Je me retiens de répondre non ça a pas été, c'était pas tété.
    Là j'ai répondu oui, vu que j'étais ravi mais j'aurais pu répondre non sans embarras si tel avait été le peu probable cas.
  • 3200 mètres le samedi 13 janvier (de 16h00 à 18h45) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Claquettes cassées, irrécupérables.
    Moi aussi je suis brisé, vraiment. Le 100m papillon fut éprouvant et la suite épouvantable ! Mais j'ai au moins la possibilité de récupérer.
  • 3400 mètres le vendredi 12 janvier (de 19h15 à 20h45) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Le vice apparent que représente l'unique ligne de 50m allouée aux usagers a la vertu de me forcer à sortir de ma zone de confort pour effectuer les dépassements.
  • 3550 mètres le mercredi 10 janvier (de 19h15 à 20h45) à Piscine Mathis (Paris) - J'ai foncé, 3450m en 1 heure. La forme olympique ? Nan, ça c'est planifié pour 2020, juste un petit bassin peu fréquenté. Hop je pousse sur le mur, je nage un court instant et je repousse sur le mur...
  • 3700 mètres le dimanche 7 janvier (de 16h15 à 18h15) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Ma promenade en slip de bain du dimanche après-midi. Réjouissant.
  • 3200 mètres le samedi 6 janvier (de 16h15 à 18h45) à Piscine Georges Hermant (Paris) - La 1ère heure avec mon neveu.
    Ma mission : lui apprendre à nager. Ma méthode : improviser.
    Mission accomplie, méthode superflue, il savait déjà nager, un peu, 8/10 mètres.
    Il nous reste du boulot avant qu'il ne tape une longueur, une vraie, 50 mètres. Ça devrait le faire après 2/3 séances grâce à ma super méthode.
  • 3200 mètres le jeudi 4 janvier (de 19h45 à 21h00) à Piscine Alfred Nakache (Paris) - J'ai perdu mon pince-nez à cause d'une gêne subite à un oeil.
    Le lien entre ces 2 évènements n'est peut-être pas évident mais c'est ce qui m'est arrivé.

 

Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38




Messages postés sur les forums :