Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |

La page de thedude

thedude, 39 ans, homme, paris

Envoyer un message privé à thedude

Comme papa Boileau -au nom prédestiné- disait:

Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
Polissez-le sans cesse, et le repolissez,
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.

ça marche un peu avec tout cette formule, l'épluchage de patate, le point de croix... et même la natation.
Donc si vous croisez un hâteur lent avec un bonnet nageurs.com, ça peut être moi. Ou un autre membre de l'armée des lents de la hâte, polisseur-ajouteur-effaceur d'ouvrage sur métier, allez savoir...


Inscrit depuis le 25/03/2011 - 09:51:10

octobre 2019


septembre 2019


Voir toutes les séances sur une carte.

Séances

Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41

Novembre 2015 : (6400 m)

 

Octobre 2015 : (10500 m)
  • 2300 mètres le vendredi 30 octobre (de 12h20 à 13h10) à Piscine Joséphine-Baker (Paris) - La question de philosophie de bout de ligne du jour (qui est à la natation ce que la philosophie de comptoir est à l'alcoolisation) : pourquoi dis donc que systématiquement, ou au moins très souvent, les très bonnes nageuses sont aussi très jolies? Est-ce une loi, une constante de l'univers? Est-ce une conséquence de leur exigence, de leur discipline : tutoyer la perfection du mouvement influe sur leur vie jusqu'à les rendre belles ? Est-ce mon esprit tordu qui a subrepticement décalé ses critères esthétiques, jadis basé sur les influences artistiques, culturelles et historiques communes, mais dorénavant ébranlés par mon admiration sans bornes de la grâce infinie du déplacement d'un corps dans l'eau ?
    Pourtant je le vois que les très bons nageurs se présentent sous toutes les formes et toutes les couleurs : les baraqués, les ventripotents, les tannés, les lisses et les fripés... Mais les très bonnes nageuses, y'a pas, c'est modèle unique : belle, gracieuse, éblouissante .
  • 2100 mètres le mercredi 28 octobre (de 12h20 à 13h05) à Piscine Joséphine-Baker (Paris) - Pas grand monde, si ce n'est encore une fois LA bonne nageuse, qui se voit un peu comme un cheveux sur la soupe dans cette piscine à touriste. Du genre à vous doubler souriante en battement planche tandis que vous livrez votre meilleur crawl de compétition (Splish, splash, je vais te me la baffer cette eau chlorée moi!), rouge écrevisse, au bord de l'apoplexie. Réjouissant !
  • 2400 mètres le jeudi 22 octobre (de 12h20 à 13h05) à Piscine Joséphine-Baker (Paris) - C'est moi ou la mode de la piscine est passée ? Baker vide...
  • 1900 mètres le mercredi 21 octobre (de 12h50 à 13h25) à Piscine Joséphine-Baker (Paris) - A mon arrivée, piscine vide si ce n'est une sacrément bonne nageuse. Puis ça s'est rempli, la coughlin est partie, fin de la magie.
  • 1800 mètres le jeudi 1 octobre (de 12h30 à 13h10) à Piscine Roger Le Gall (Paris) - pas de commentaire

 

Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41