La page de cygnamnesik988

cygnamnesik988, 41 ans, femme, Paris

Envoyer un message privé à cygnamnesik988

Toujours partante pour un entraînement à la cool de nage en eau libre aux quatre coins de France mais ne sais pas conduire.
Je propose bien évidemment de partager les frais d'essence avec la personne qui voudra bien m'embarquer durant ses séances d'entraînement.


Inscrit depuis le 24/06/2010 - 08:59:26

janvier 2022


décembre 2021


Ces 6 derniers mois, cygnamnesik988 a nagé dans les piscines suivantes : Piscine Alfred Nakache (Paris) (6.4 km), Piscine Cour des Lions (Paris) (2.3 km), Piscine Georges Vallerey (Paris) (2.2 km), Centre Nautique Jacques Brel (Bobigny) (2.1 km), Piscine Rouvet (Paris) (1.6 km), Piscine Georges Hermant (Paris) (1.5 km).


Voir toutes les séances sur une carte.

Séances

Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36

Juin 2012 : (39825 m)
  • 2000 mètres le samedi 30 juin (de 14h50 à 15h57) à Piscine Didot (Paris) - Quand j'ai vu qu'au bout d'une heure, je n'étais qu'à ma 70ème longueur, j'étais tellement vexée que je n'ai plus eu envie d'aller au-delà de 2 km, basta. J'aime bien cette piscine en tout cas.
  • 2000 mètres le mercredi 27 juin (de 17h07 à 18h08) à Piscine Didot (Paris) - Se souvenir que j'ai nagé pour me détendre avant mes retrouvailles avec mon prof d'E.P.S. préféré.
  • 2000 mètres le lundi 25 juin (de 15h40 à 16h40) à Piscine Keller (Paris) - Dans les temps, mais encore laborieux. Un vrai plaisir retrouvé tout de même, j'étais contente à la sortie (même si j'ai encore oublié le numéro de mon casier...).
  • 2000 mètres le dimanche 24 juin (de 16h33 à 17h31) à Piscine Didot (Paris) - Enfin ! Ce fut laborieux, mais j'ai enfin réussi à faire mes 2km en 1h. Ai failli ne pas pouvoir à une minute près : le maître-nageur a cru que j'avais fait exprès de ne pas entendre le sifflet et m'a fait la remarque (gentiment), mais non, je n'avais vraiment pas entendu et je suis bien contente sinon j'aurais pas atteint mes 2km. Et il ne me restait que deux longueurs à faire, c'est pas comme si j'allais squatter la piscine forever. Une minute de plus exactement, ça va.
  • 2750 mètres le vendredi 22 juin (de 18h20 à 19h47) à Piscine Jean Taris (Paris) - 110 longueurs dont 10 en brasse = 250 m
    2750 moins 250 = 2500 crawl
    18h20-19h47 = 1 heure 27 mn (= 1h30).
    Moins bien que d'habitude, mais déjà beaucoup mieux par rapport à cette reprise nullissime.
    J'ai réalisé qu'hier aussi j'avais commencé par une série de 10 en brasse
    que je n'avais pas tenue en compte, ce qui fait au moins 250 m en plus.
    Je suis de toute façon très loin de mes 3km en 1h30 au KZ...et de mes 2km en 1 heure à Paris.
    Faut dire qu'autrefois, je nageais surtout en nocturne à Vallerey, Nakache et Keller, mais là j'assure pas une cacahuète niveau gestion de mon planning et ça fait loin.
    Piscine Jean Taris : faut venir à 19h le vendredi pour ceux qui veulent nager.
  • 1500 mètres le jeudi 21 juin (de 16h00 à 17h30) à Piscine Butte aux Cailles (Paris) - 1km5 en 1h30, ça va pas du tout, là !!!
    Rectif le lendemain : j'avais oublié une série de 10 en brasse...soit 250 m en plus ==> 1750 m. C'est toujours loin de mes 2 km en 1h mais c'est déjà ça...

    Néanmoins j'ai finalement décidé de ne pas modifier la distance : ça m'apprendra à me concentrer davantage la prochaine fois.

    Je n'avais pas bien lu les commentaires avant d'y aller, j'ai eu la lecture sélective : "peu de nageurs" et en effet, c'est vrai, mais il fallait lire le reste : trois lignes seulement, une pour barboter ; une pour nager sur deux couloirs (= anarchie) et une pour apprendre à nager.

    Au début, tout avait commencé comme un CONTE de fées : la leçon était finie, les MN super sympathiques, et la ligne à moi toute seule !

    Tout nageur parisien sait que ce bonheur ne peut jamais durer bien longtemps...
    Donc après, ben comme tout le monde fallait faire la queue pour se lancer dans l'anarchyland des deux couloirs et c'était l'horreur, aucun plaisir à nager. Plus jamais la Butte-aux-Cailles.

    Il faudrait créer l'option : "peu de nageurs mais nage impossible"
  • 1400 mètres le mardi 19 juin (de 17h45 à 18h20) à Piscine Keller (Paris) - Je crois que je n'ai pas réussi une seule fois à nager dans la sérénité depuis que j'ai reposé les pieds à Paname. Il faut dire que j'ai un RDV à chaque fois juste après et que je suis en retard sur tout mon programme de la journée.

    Aujourd'hui, je devais rejoindre une amie pour l'expo photo sur les jumeaux, à l'institut finlandais à 19h. Etant arrivée à 17h45...Je m'étais promis qu'à 18h20 je sortirais. L'amitié, c'est plus important que des longueurs...

    Ce qui s'est passé à la caisse ne m'a pas aidée : je voulais prendre un abonnement trimestriel (hier, il n'y avait personne au guichet d'Hébert) MAIS la dame m'a dit que puisque j'avais "déjà" un abonnement, je ne pouvais PAS le renouveler (c'est une histoire d'informatique débile) : il faut donc que j'écrive un mail à : j'ai halluciné ! C'est un truc à la Kakfa comme j'aime, ça encore ! Donc on ne pourra pas dire que je vous aurai pas prévenus : ne PERDEZ PAS votre carte d'abonnement avec votre photo, etc. sinon...la galère.

    Hier, j'avais compté 1km50 en 35 mn à Hébert et j'étais bien au-dessous de mes capacités ; aujourd'hui je compte 1400 m à Keller en 35 mn aussi, ça ressemble déjà plus à ce que je suis capable de faire et ça fait quand même 350 mètres de différence, c'est beaucoup !!! Bref, très déçue par moi-même depuis que je suis rentrée.

    C'était l'usine à Keller en cette fin d'aprèm : j'ai pensé qu'avec la pluie, il y aurait moins de monde, tu parles Charles, y a rien à faire...faut faire la file indienne pour nager, c'est l'HORREUR. En plus, je crois que je me suis froissé un muscle au bras gauche, j'ai sacrément mal...à force de vouloir rattraper le temps perdu à attendre que la personne de devant NAGE, ben voilà...pfff.

    Je soupçonne le site nageurs.com d'avoir trop de succès...d'inciter les gens à nager


    Bon allez, j'vais écrire mon mail à "mpe"...

    PS : Merci au monsieur qui m'a aidée à retrouver mon casier dans ce labyrinthe que je maudis à chaque fois à Keller parce que je n'ai pas le sens de l'orientation...
  • 1025 mètres le lundi 18 juin (de 16h55 à 17h30) à Piscine Hébert (Paris) - 1km25, ben ça c'est de la reprise ! (c'est sarcastique). Pfff ! A trop pester contre les horaires kazakhstanais, j'ai oublié que lorsqu'il est écrit une heure de "fin" sur le site, ça voulait dire que l'évacuation des bassins se faisait trente mn avant ! Les boules. Même si Keller était ouvert, le temps que j'arrive, je n'aurai encore nagé que 30 mn, ça valait pas le coup. Bouh.
  • 1700 mètres le samedi 16 juin (de 20h50 à 21h45) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - 1700 m en 55 mn, que dire ? Ben c'est une contre-performance perso, hein. La pêche habituelle aux excuses : j'ai mangé qu'une part de gâteau today, trop stressée par le déménagement et le départ. Pourtant, en intensité, je sais que j'ai pas lâché prise sur les 34 longueurs, du début à la fin. Je suis allée deux fois plus vite que d'habitude et aucun problème de respiration, c'est pas logique, mais c'est ce que la pendule dit.
  • 2750 mètres le jeudi 14 juin (de 20h08 à 21h30) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Séance particulière aujourd'hui.

    Je vois Sergueï 1, il me demande si ça va et d'habitude je réponds "arasho" en souriant mais là j'ai répondu non de la tête, et j'ai mimé ceci : 1) Je montre l'emplacement de ma bague à mon doigt. 2) Je fais le geste de la fermeture d'un casier à clef. 3) Je mime la disparition par magie de ma bague. Il me répond en russe qq chose qui veut sans doute dire : "Non, tu déconnes ?" et je réponds : "Da, da", et je vais nager toute tristounette. C'était accessoirement l'objet symbolique le plus important au monde pour moi : un cadeau de la part d'un grand amour, "sans occasion particulière, juste une bague qui veut dire "je t'aime"...On en fait plus des mecs comme ça mais donc, j'en aurai connu un dans ma vie.

    J'ai compté 60 longueurs mais étant donné que j'ai fini avec dix minutes d'avance et que j'ai perdu le compte un moment, je doute de moi...J'ai donc retiré cinq longueurs. Sergueï 2 à la sortie m'a fait signe que j'avais bien nagé, je l'ai remercié mais il est peut-être pas habitué à voir des gens qui nagent plus des 45 mn autorisées non plus, bref ça ne veut rien dire. Mais ça m'a fait plaisir quand même.

    J'ai pris mon courage à deux mains pour parler à la dame de service qui faisait la fermeture, et j'ai eu de la "chance" car c'est la seule qui répond régulièrement à mes "bonjour " et mes "au revoir".
    Les Kazakhstanais (Kazahks inclus) sont très gentils (en général) : s'ils voient un étranger galérer, ils cherchent un traducteur dans toute la pièce. J'ai eu donc ma traductrice du jour : Marina (d'origine russe) qui a traduit tout ce que j'ai dit avec facilité, je l'ai remerciée chaleureusement.

    J'ai dit : "On ne m'a pas volé une bague, on a volé mon coeur" (lol, c'est sorti tout seul). J'ai dit aussi que je ne voulais pas de problème, que je ne porterais pas plainte, que je paierais le prix qu'il faudrait, que je voulais juste ma bague. Je précise que la dame n'était pas du tout choquée par mes propos et a dit qu'elle parlerait à l'autre dame mais qu'elle pouvait rien garantir...ça veut pas tout dire des fois ?

    Ironie du sort et j'y ai pensé malheureusement après : il y avait une consigne à la disposition des nageurs. Je ne savais pas, je ne sais pas lire le russe, à 50 heures de présence en établissement, c'est où que je le trouve le créneau horaire pour apprendre la langue du pays ???

    J'ai été punie de m'être énervée contre le Kazakhstan et d'avoir insulté les gens de ce pays, j'en suis consciente et je le regrette (et je me demande si c'est pas la dame qui était présente ce soir-là) mais ces foutus horaires nationaux dans les piscines et cette ABSENCE D'ESPRIT CRITIQUE qui caractérise les gens ordinaires (voire les gens qui ont fait des études mais sont jamais sortis de leur trou, ce qui énerve encore plus) des pays de l'ex-union soviétique, peut rendre DINGUE dans la vie au quotidien tout être normalement constitué, le plus ouvert du monde.

    Je ne parle pas évidemment pas de TOUS les intellectuels réfugiés politiques en Europe et notamment en France : Marie Curie (d'origine polonaise) ; Romain Gary/Emile Ajar (d'origine lithuanienne, appartenant à la Pologne sous l'empire russe) ; Joe Dassin (via les USA, d'origine ukrainienne juive) ; Serge Gainsbourg (d'origine ukrainienne juive) ; Charles Aznavour (d'origine arménienne) ; Georges Pérec (d'origine polonaise juive) ; Milan Kundera (d'origine tchèque) ; Julia Kristeva (d'origine bulgare) ; Tveztan Todorov (d'origine bulgare) ; Roman Polanski (d'origine polonaise) ; François Berléand (d'origine franco-russe juive d'Arménie) ; Georges Charpark (d'origine polonaise juive aujourd'hui l'Ukraine), ETC. ETC.
    Non, je ne parle pas de tous ces intellectuels et artistes dont les PARENTS (pour la plupart) sont PARTIS de ces pays de l'ex-union soviétique et qui font notre fierté nationale. Pour fuir quoi ? La liberté de penser, ça y est, j'ai compris ce que ça fait : c'est 1984 d'Orwell tous les jours ici. (existent néanmoins des gens merveilleux, j'ai deux amies locales que j'appelle mes "cadeaux du Kazakhstan" : l'une d'origine ukrainienne, l'autre d'origine kazakhe. Non, je ne suis pas la Française expatriée horrible qui se prend pour le centre du monde avec arrogance. Mais oui parfois, je pète un câble et j'y ressemble.

    Alors oui, je regrette de m'être énervée contre ce pays et d'avoir offensé des personnes et d'avoir été punie en conséquence de la perte de la chose la plus précieuse à mon coeur, mais je défie quiconque me jugerait facilement de le VIVRE au quotidien. 1984, George Orwell.

    ...Remarquez que je n'ai dit aucun mal du Président local réélu avec un franc succès depuis des années -je ne suis pas folle- je vais pas saper non plus tout le très beau boulot de Sarko et sa bande au niveau de l'amitié franco-kazakhe puisque nous exploitons leur pétrole : les compagnies pétrolières françaises sont mes employeurs. Ah si la vie était manichéenne, mais NON.
  • 2900 mètres le mardi 12 juin (de 20h25 à 21h55) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - 1ère série : brasse X 10 = 500 m.
    2ème ; 3ème ; 4ème ; 5ème série : crawl X 40 = 2 km.
    6ème série : 8 longueurs en brasse = 400 m.
    Total = 2900 m, exactement comme dimanche. Pas réussi à faire mes deux dernières longueurs à cause de la fermeture de la piscine. Journée stressante. Ai trop mangé en rentrant. Séance stressante : trop de monde. Me suis sentie bien qu'au bout de deux km. Demain repos.
  • 2900 mètres le dimanche 10 juin (de 20h10 à 21h40) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Avais pas trop envie de nager aujourd'hui (avais envie de dormir), mais bon, après une indigestion et des brûlures d'estomac suite au brunch dominical du Radisson avec Ol., ma p'tite mamie locale (buffet spécial Italie, mmmmh !!!) ; plus la soirée de départ de Lau. hier soir (super tarte aux lardons et aux pommes de terre parfaitement fondantes et crumble aux fruits rouges d'Em.)...Deux buffets pantagruéliques se sont enchaînés...J'étais un peu forcée et obligée (lundi = jour de repos).
    Très peu de nageurs en cette fin de dimanche (20h15-21h + 21h-21h45) et pourtant je me suis pris une mamie en pleine course encore une fois alors qu'elle avait toute la place pour nager...C'est lassant ! Mine de rien, sans indication DEUX lignes spéciales sont réservés aux barboteurs, la première et la dernière, mais non, ça ne leur suffit pas.
    Toutefois, je suis contente quand même, un moment donné le nageur de la ligne d'à côté a provoqué un phénomène d'aspiration génial pour moi : j'avais l'impression d'être propulsée par l'avant (style je suis dans la mer, mais qu'est-ce qu'il se passe ?) sans faire aucun effort, c'était vraiment chouette comme sensation. Merci nageur inconnu.
    Mais les brûlures d'estomac sont toujours là...
  • 3000 mètres le samedi 9 juin (de 13h50 à 15h20) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - 1ère série de 10 en brasse = 500 m
    2ème ; 3ème ; 4ème et 5ème série en crawl = 2 km
    6ème série :
    (en alternance) 2 en brasse = 100 m ; 3 en dos = 150 m
    puis (en alternance aussi) 2 en dos = 100 m et 3 en crawl = 150 m.
    Total :
    brasse = 600 m
    crawl = 2,150 km
    dos = 250 m
    = 3000 m.
    13h50-15h20 : 1h30.
  • 3000 mètres le jeudi 7 juin (de 20h20 à 21h50) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Me sentais pas terrible hier...(sans doute apeurée par les offres pédagogiques d'un nageur du sexe opposé
    Et ce matin, au pt'it déj (on le prend à 9h55 tlj) ; le prof d'E.P.S. du lycée -Alexeï- kazakhstanais d'origine russe, la cinquantaine, style "vieux beau" (c'est écrit sur sa tête et sur son corps qu'il a été un coureur de jupons), demande à mon collègue, russe lui aussi mais directement de Perm, de me traduire ce qu'il vient de lui dire : "She is my favorite woman". Ce à quoi je réponds : "I know P.E. teachers, they're all smooth-talkers" (Luc, si tu lis ça, je pense très fort à toi et je t'embrasse). Ce à quoi il réplique : "I don't talk, I do". Rires.
    Ce qui m'épate dans ce pays, c'est que la différence d'âge, ils s'en foutent ! Il a l'âge de mon père, faut pas déconner. Bon bref, ça m'a quand même mise de bonne humeur et m'a permis de faire mon premier 3000 mètres ce soir. Merci Alexeï. En 1h30 (20h20-21h50). Même si je me suis bien sûr pris un gamin (le même) à deux reprises. Ben oui, faut pas rêver...
  • 1400 mètres le mercredi 6 juin (de 21h05 à 22h45) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Ce soir, pas trop envie de nager, pas spécialement chaude à l'idée de me ramasser un énième individu en pleine course, de perdre une lentille et de m'énerver. J'ai donc fortement hésité à y aller et j'ai prolongé ma sieste qui a duré jusqu'à...20h20. Suis donc arrivée au dernier créneau horaire possible 21h-21h45, créneau auquel on ne peut ni être en avance puisque la précédente s'arrête à 21h aussi et celle-ci à 21h45 précises. Et j'ai bien fait car un énième individu m'a coupé la route en voulant traverser la ligne alors qu'il y avait toute la place, mais comme je n'étais pas à fond, le choc n'a pas été violent et donc je ne me suis pas énervée. La santé mentale, c'est important aussi, faut se préserver. 1,4 km en 40 mn donc. 1er km dans la douleur.
  • 2500 mètres le mardi 5 juin (de 20h05 à 21h23) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Mauvaise séance (2,5 km en plus d'1h20), gâchée par une meuf que je me suis prise de plein fouet en sens inverse qui voulait traverser une ligne et bien sûr sans regarder avant, comme beaucoup...
    Résultat : je perds une TROISIEME lentille en moins de deux semaines, contre une seule à Paris en deux ans (et dieu sait que c'est la jungle aussi chez nous). J'ai insulté la terre entière je crois, mais c'est surtout aux maîtres nageurs qu'il faudrait en vouloir parce qu'ils font comme s'ils ne voyaient jamais rien, que ce soit à Astana ou Paris. La myopie semble aussi internationalement importante que la mienne dans ce corps de métier, c'est inquiétant... J'ai dit "semble" et je ne généralise pas.
    J'étais tellement énervée que j'ai arrêté de nager, abattue, et là, miracle ! Je vois ma lentille collée à ma lunette droite. Cela m'a pris plus de 5 mn à réussir à la remettre, j'ai été obligée de dire à un gars par un geste clair qu'il fallait arrêter de me regarder parce que ça me déconcentrait...
    J'ai cru qu'avec la pluie, l'orage, les Kazakhs iraient moins nager vers 20h, tu parles...Toujours motivés les Kazakhs pour barboter joyeusement dans l'eau, surtout quand il fait lourd et chaud.

    Moralité : acheter et porter des lentilles journalières pour la piscine.
  • 2500 mètres le dimanche 3 juin (de 14h00 à 15h15) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Je ne sais plus si je suis arrivée à 14h00 ou 14h10 et si je suis partie à 15h00 ou 15h15...perturbée que j'étais à me dépêcher pour être à l'heure à un RDV avec la représentante de la M.L.F. ; j'ai donc calculé au plus large en ma défaveur. Merveilleuses sensations de glisse sur une trentaine de longueurs puis sensation de fatigue vers la fin. Me suis un peu énervée contre deux nageurs qui m'ont coupée en pleine course juste pour traverser la ligne. Du coup, je peux dire que j'ai eu plus ou moins la ligne pour moi toute seule pendant une heure alors que toutes les autres lignes étaient bondées, ce que j'ai humblement apprécié. Ai voté pour les législatives après l'entretien et suis passée à Ramstor en croisant un prof de français à la sortie avec deux gars de l'Ambassade, Aurélien, qui travaille pour la fonction publique locale (l'équivalent de l'E.N.A.) au Kazakhstan. Ils doivent atteindre le niveau A2 en un un an. Puis B2 en France (si j'ai bien compris).
  • 2500 mètres le vendredi 1 juin (de 20h10 à 21h20) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Je me doutais bien que je ferais pas 2,5 km en 1h à chaque séance, je suis quand même déçue car ai bcp mieux nagé qu'hier niveau respiration par la droite et pourtant pas de meilleur temps, mais au contraire 10 mn de plus... Cependant j'ai deux petites excuses : 1) j'ai eu envie de faire pipi dès la 37ème longueur et j'ai donc dû me retenir jusqu'à la 50ème ce qui a été une véritable torture mentale et physique...;-) 2) c'était vendredi, j'étais d'autant plus crevée que c'était le dernier jour avec les élèves, donc un jour spécial.

 

Mai 2012 : (33050 m)
  • 2500 mètres le jeudi 31 mai (de 20h10 à 21h10) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Pour les nageurs rapides qui nagent à 5 km/heure, c'est sûr, c'est nada, mais pour moi qui fume un paquet et demi par jour de nicotine, réussir 2,5 km en une heure (20h10-21h10), c'est vraiment COOL. Je suis super contente même si...j'ai nagé n'importe comment encore et qu'une nageuse m'a devancée en papillon magnifique ce qui m'a rendue verte de jalousie (il faut bien le dire). Qui se sentirait assez pédagogue (pour les nuls) pour m'apprendre à nager le papillon dans une piscine déserte de Paris que j'affectionne fin juin-début juillet ??? Je propose en échange, heu...un verre, deux verres ? Des lettres d'amour pour l'être aimé ? Un poème pour l'être aimé ? Non sans déc, je suis sérieuse : je voudrais apprendre à nager le papillon mais j'ai pas les moyens et ne suis à Paris que temporairement cet été.
  • 2500 mètres le mercredi 30 mai (de 20h00 à 21h15) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Ai un peu nagé pathétiquement parce que j'ai essayé de respirer par la droite et je n'y arrive pas correctement : j'inspire bien mais quand je reviens, c'est totalement portenawak.
    Côté positif : ai pu faire mes 2,5 km en 1h15 pile quand même. Créneau très bien même si le mercredi, l'aquagym a la priorité et occupe une ligne, ça va. De très bons nageurs m'ont devancée et motivée tout au long de la séance, mais côté endurance je les bats à plate couture.
    Côté négatif : ai été stoppée abruptement en plein élan par deux abrutis dans deux lignes différentes en l'espace de dix minutes ce qui m'a causé une crampe d'enfer au mollet droit et forcée à l'arrêt deux minutes à chaque fois. Soupir.
  • 2500 mètres le dimanche 27 mai (de 10h15 à 11h30) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Épuisée, j'étais. La bouteille d'eau n'y a rien fait : j'étais pas encore réveillée quand j'ai nagé. J'ai mis 5 mn de plus pour faire 2500 mètres mais j'ai fait 5 longueurs en brasse contre deux hier. Très bon nageur avec des plaquettes devant moi qui m'a motivée sans arrêt en crawl quand je n'avais qu'une seule envie, c'était de me reposer en brasse. Le créneau 11h30-12h15 est un peu plus fréquenté que celui de 10h15 où il n'y a personne. Mais bon, faut se lever à 9h un samedi...c'est dur.
  • 2500 mètres le samedi 26 mai (de 10h10 à 11h20) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - 40 longueurs en crawl + 1 en dos + 2 en brasse + 7 en crawl pour finir. Je suis restée 20 mn après l'heure officielle (d'où les 2km500) avec l'accord du maître-nageur en chef qui s'appelait Sergueï comme je l'avais imaginé ! Même que le plus jeune s'appelle aussi Sergueï. Le chef m'a conseillé des trucs techniques au niveau des bras mais j'ai rien compris hélas et j'en suis désolée. Mais la très laide et très méchante dame de l'accueil de la piscine m'a criée dessus alors qu'à ce créneau horaire (10h15-11h), il n'y a PERSONNE !!! Nous étions trois nageurs pour une piscine olympique, le rêve...J'avais oublié de boire mon demi-litre d'eau avant, donc de bonnes sensations mais pas excellentes.
  • 2000 mètres le vendredi 25 mai (de 20h10 à 21h10) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Sensations de glisse agréables (au moins 35 longueurs sur 40). Le fait d'avoir descendu une demi-bouteille d'eau avant la séance doit y être pour quelque chose...à vérifier. Il a plu, il faisait froid et c'est vendredi : beaucoup moins de monde, super.
  • 2000 mètres le jeudi 24 mai (de 19h55 à 20h55) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Très mauvaise séance (let's say because it's Thursday) : le 1er km dans la douleur, mode grosse feignasse ; le 2ème km à peine mieux et les dix dernières longueurs en sprint, ce qui m'a littéralement achevée. Seule satisfaction : 2km/1h comme d'hab. Au moins deux-trois nageurs excellents remarqués à ce créneau : 20h-20h45 (créneau officiel).
  • 2000 mètres le mercredi 23 mai (de 20h50 à 21h50) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - C'était pas la super glisse, mais ça y est, j'ai enfin réussi à faire mes 2 km en crawl continu en 1 heure, donc contente. Prochain objectif : que ça devienne fluide et pas laborieux...
  • 2000 mètres le mardi 22 mai (de 20h05 à 21h05) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - 20h03-21h03 (j'arrive toujours la première, je speede comme une malade). Le bus avait zappé le stop mais un petit garçon a hélé le chauffeur et m'a parlé très bien en anglais et croyait que j'étais philippine, comme partout ici (ils sont profs au lycée turc d'Astana aussi incroyable que cela puisse paraître). J'ai eu droit au bonjour du MN ce qui m'a fait plaisir. Alternance de sensations entre pur bonheur de glisse et souffrance dans les bras (pas cool). Cessation de fatigue arbitraire selon la gestion de la respiration (toujours aussi mauvaise).
    Rencontre dans les douches avec Aïda, lycéenne de 16 ans dans un lycée Nazarbayev, en physique et mathématiques. Anglais très bon. Chemin du retour ensemble avec sa grande soeur qui ne parle pas anglais.
    Minuscule douleur côté côtes droites. Je ne nage toujours pas mes 40 longueurs en crawl, mais un jour viendra, hopefully.

    2 premières séries : alternance crawl-brasse
    = 500 mn crawl et 500 m brasse

    2 dernières séries : crawl moins une dos
    19 X 50 = 950 m crawl et 50 m dos

    = 1450 m crawl ; 500 m brasse ; 50 dos.
  • 2000 mètres le dimanche 20 mai (de 20h05 à 21h05) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Le dimanche, entre 20h15 et 21h (le créneau officiel : je suis arrivée la 1ère à 20h05 et je suis partie 5 mn après le sifflet à 21h05), ça va, pas comme en semaine.

    1ère série :
    5 en brasse
    5 en crawl

    2ème série de 10 :
    crawl

    3ème série de 10 :
    crawl

    4ème série :
    31 brasse
    32 crawl
    33 brasse
    34 crawl
    35 brasse
    36 crawl
    37 crawl
    38 crawl
    39 dos
    40 crawl

    Total :
    31 crawl X 50 = 1550 m
    8 brasse X 50 = 400 m
    1 dos X 50 = 50 m

    Forcément, j'étais plus crevée...
  • 2000 mètres le samedi 19 mai (de 18h00 à 19h00) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Arrivée en retard à 18h au lieu de 17.45. Mais : les maîtres-nageurs m'ont autorisée à nager un quart d'heure de plus...Non, que dis-je, trente minutes !!! SEULE au monde ! Le paradis. Donc j'ai pu faire mes 2 km.
  • 0 mètres le samedi 19 mai (de 00h00 à 00h00) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - @Martin et @Nono : oui bien sûr, mes conseils peuvent faire sourire...mais si vous aviez été dans mon état avant mon expatriation, cad en train de chercher convulsivement les adresses de toutes les piscines municipales sur google map en tentant de repérer la plus proche de chez vous ; si vous aviez cherché toutes les infos possibles sur le Kazakhstan sur Internet dans la langue de Molière, ben vous rigoleriez moins bande de moqueurs
    , croyez-moi, because y a pas grand-chose...

    Je précise que le film "Borat" est une satire des Etats-Uniens (le KZ n'est qu'un prétexte exotique style les Lettres persanes) et en aucun cas un film sur le KZ et en plus c'est un remake du Temps des Gitans pour illustrer l'ignorance et la bêtise de certains Américains (et autres béotiens dans le monde) qui assimilent tous les pays de l'Est ayant appartenu à l'ex-Union soviétique, aux gitans.

    Bref, alors moi j'aime imaginer qu'UN JOUR, un nageur français ou francophone, va se retrouver dans la même situation que moi et va se sentir RASSURE par mes commentaires dont le message principal est : oui on peut continuer de nager -presque- normalement et dans des piscines de 50 mètres dans ce pays. C'est mon délire ; je kiffe cette idée...mais laissez-moi, heu... !


    Pour info, nous sommes tout de même une cinquantaine de Français rien que dans la nouvelle capitale, Astana, et ils sont encore plus nombreux à Almaty, l'ancienne capitale.
    Le KZ est un pays producteur de pétrole et d'uranium en plein essor et c'est dans ce pays que la Banque internationale de combustible nucléaire sera située (afin de lutter contre le nucléaire précisément).

    PS : @Nono, le pire c'est qu'il m'a encore préparé un super dîner un soir : il a cuisiné pendant trois heures pendant que j'ai eu le temps de rentrer du boulot ; faire une sieste et nager ; je rentre et pouf ! Un super dîner m'attendait (poulet entier rôti au four avec gravy spécial ; pommes de terre au four, chou sauté, poivrons et carottes, et "bread sauce". Il crevait de faim le pauvre, je suis rentrée après 22 heures... Je lui ai dit : "Si j'étais riche, je t'aurais employé".

    PS : Chaque couchsurfeur a des qualités différentes...
  • 1700 mètres le jeudi 17 mai (de 19h50 à 20h45) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Mode feignante : alternance crawl-brasse à chaque longueur, avec une longueur en crawl en plus. Moins de monde à 19h45 qu'à 20h15. 1700 mètres en 50 mn (ok mais mode feignante pas bien : trop de brasse). J'ai été obligée de rentrer car le couchsurfeur R. de Bristol m'avait préparé un pt'it dîner et que j'étais déjà condamnée à être sacrément en retard avec les vestiaires, les douches et le retour que j'avais oublié de tenir en compte...
  • 2000 mètres le mardi 15 mai (de 20h05 à 21h05) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Je déconseille VIVEMENT de venir à ce créneau horaire (20h15-21h00) (j'ai grappillé des minutes) si vous avez le choix parce qu'il y a trop de monde et que personne ne respecte les règles de base : il n'y en a pas.
    Les gens ne partent pas de la droite vers la gauche ni l'inverse, mais nagent partout où ils veulent quand il veulent. Il est fréquent qu'ils s'arrêtent en plein milieu de la ligne sans crier gare.
    Hélas, c'est le meilleur créneau horaire pour moi et en plus j'ai réussi à partir en avance et à partir plus tard donc à faire mes deux km mais à quel prix ! Mes nerfs. L'avantage c'est que cela m'a permis de ne pas penser à W. (Werther).
    Sensation de légèreté à partir de la 19ème longueur. Alternance crawl-brasse avec une longueur dos. L'eau est trouble et sale, as usual : "turbid" en un seul mot (c'est Konstantin, un couchsurfer kazakhstanais de deux jours, donc russe du KZ qui me l'a appris) ; "cloudy" pour juste trouble.
  • 1700 mètres le dimanche 13 mai (de 20h15 à 21h03) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Très petite forme, pas le moral. Trop de monde le dimanche soir, même à 20h15, je déconseille. 30 longueurs en alternance brasse et crawl :
    15*50 = 750 mètres brasse et 750 mètres crawl.
    Les 4 dernières (le sifflet a retenti à ma 29ème longueur contre la 30ème hier)
    1*50 = 50 m dos
    3*50 = 150 m crawl.
    = 900 m crawl ; 750 m brasse et 50 m dos.
    = 1700 m en 48 mn (positif mais c'est parce que j'ai moins nagé en crawl)
  • 1750 mètres le samedi 12 mai (de 12h45 à 13h40) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - 1ère série de 10 :
    5 * 50 en crawl
    5 * 50 en brasse
    2ème série de 10 :
    10*50 en crawl
    3ème série de 10 :
    2*50 en dos
    3*50 en brasse
    5*50 en crawl
    5 dernières longueurs :
    5*50 en crawl
    = 35
    25*50 = 1250 en crawl
    8*50= 400 m en brasse
    2*50 = 100 mètres en dos
    = 1750 m en 55 mn (pas bien). Un peu mal aux côtes côté droit.
  • 2000 mètres le vendredi 11 mai (de 20h05 à 21h10) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - pas de commentaire
  • 1900 mètres le samedi 5 mai (de 16h20 à 17h15) à
    Kazakhstan Sports Complex (Esil, Kazakhstan)
    - Arrivée 14h : impossible de nager avant 16h30 car compétition. Rencontre avec Alya et son amie Aigerim, étudiantes de 20 ans en chinois à l'Université Evrasia. L'une d'entre elle avait beaucoup aimé "Bel-Ami" de Maupassant, moi aussi mais j'ai bien précisé que ce cher Guy était à l'instar de Georges Duroy, un beau salaud avec les femmes et misogyne jusqu'au bout de la quéquette, hélas si pertinent...C'est à cause de Maupassant que j'ai découvert Schopenhauer et que je pense pareil que lui, pfff...Nous nous promenons du côté du fleuve pendant 1h30 avec une halte de 20 mn dans un café // Alternance crawl-brasse ; perte sensation de "douleur" à 16ème longueur (800 mètres) ; crawl en continu à partir de la 30ème. Le sifflet a retenti lorsque j'étais à ma 37ème longueur, j'en ai fait donc une de plus.

 

Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36




Messages postés sur les forums :