Nager dans la Seine, ça vous branche ?

Certains d’entre vous ont déjà entendu parler de course de natation dans la Seine, à Paris. Il s’agit d’une course dont la première édition a eu lieu en 1905, et qui a eu lieu annuellement jusqu’en 1936. Ensuite la manifestation n’a plus eu lieu jusqu’en 1966 où elle reprend jusqu’en 1992. Depuis, cette course était tombée dans l’oubli, malgré le succès populaire passé.

Cette année, cette course légendaire va enfin ressusciter ! Une grande course populaire va effectivement être organisée dans quelques mois, début septembre. L’association ParisSwim, avec le soutient de la Fédération Française de Natation, va organiser un grand événement avec deux parcours : 2.5km grand public, et 10km élite ! Ces courses se feront dans le courant, favorable aux nageurs.

Le site internet de l’opération sera en ligne dans quelques jours, de même que l’ouverture des inscriptions en ligne. Une autre information, votre site préféré, Nageurs.com est partenaire de la traversée !! Toutes les informations pratiques seront communiquées dans les jours à venir.

En 1988, le maire de Paris Jacques Chirac s’engageait à ce que la Seine soit à nouveau baignable dans les 5 années à venir. Aujourd’hui la Seine serait aussi « saine » qu’il y a 150 ans. Si la baignade n’y est pas autorisée, c’est à cause du très dense trafic fluvial, et non de la qualité de l’eau. Les manifestations sportives comme celle à venir le 2 septembre, bénéficieront d’une dérogation préfectorale permettant durant quelques heures, de pouvoir se baigner dans la Seine.

21 réflexions sur « Nager dans la Seine, ça vous branche ? »

  1. Coincidence, je me suis déclaré interressé sur le site hier… C’est ce qui t’as fait y penser Christophe 🙂 ?
    Bon, dommage qu’il n’y ait pas une distance intermédiaire quand meme : 2,5 km c’est un peu « court », 10 km en moins de 3H, c’est carrément dur … Ce serait pas mal un 5 km (moyen public) !!
    Bon, plus qu’à s’entrainer d’ici là…

    1. 2,5km c’est top pour la découverte de l’eau libre. Il faut voir aussi que le parcours a lieu dans le sens du courant, donc le temps limite de 3h pour le 10km tient compte du courant de 1.5km/h. En 3 heures, sans bouger, on doit donc avancer de 4,5km, donc il te reste que 5,5km à nager 🙂 Après quelques calculs, je table sur 2h15 de course, pour 6.6km, dans l’hypothèse que le courant aide effectivement !

  2. Effectivement, de ce point de vue ca parait faisable… Mais bon, le 1er septembre, il y a peut être moins d’eau donc moins de courant (enfin il me semble non ?). et puis il faut tenir compte de la Température … Mais bon, du coup, oui tu m’ as bien convaincu, je suis bien tenté sur le 10km…

  3. Petit complément sur l’historique :
    la traversée de Paris a été le théatre de conflits entre amateurs et professionnels. A partir de 1906, il y avait 2 traversées. En 1922 jusqu’en 1930, il y avait 3 traversées : Celle de « l’Auto » sur le parcours de 11km620, celle organisée par Georges Moebs sur 6km et celle de la FFN (championnat de France de grand fond) sur 8km.
    Elle a également eu lieu de 1941 à 1943 et servait de championnat de Paris de grand fond avec un parcours de 5k500 pour les garçons et 2k800 pour les fille.
    En 1953, le groupement Français des nageurs de longue distance (professionnel) a mis en place pendant quelques années le marathon nautique de Paris d’Alforville à Suresne avec une traversée intégrale de Paris.
    A partir de 1966 à 1992, c’est en palmes qu’elle se faisait.
    De 1906 à 1940, l’hiver, il y a avait également la coupe de noël avec une traversée de la Seine en largeur.
    je pourrai en écrire un livre…

    Pour le 2 septembre, la grosse question est de savoir si elle se fera en combinaison. Quand on pense que le triathlon et la nage avec palmes sont obligés de réclamer à leurs compétiteurs une combinaison qui recouvre tout le corps si ils veulent avoir l’autorisation de l’organiser. Quelle va être le décision pour celle-là ????

    Bravo au site d’être partenaire de l’épreuve !!!

    Pour ma part, l’ayant déjà réalisé en maillot de bain sur toute sa longueur (12km en 2h18 avec un courant inférieur à 1,5), j’attends de voir le réglement complet de l’épreuve pour me décidait… J’avais prévu de participer à la traversée de lac Windermere (17km) en Angleterre cette année et cela tombe le même week-end.

    1. Hello ! Merci pour cette leçon d’histoire !! Effectivement les dates sont pas toujours les mêmes sur internet, cette clarification est la bienvenue !!
      Pour le 2 septembre, les organisateurs viennent de mettre en ligne le site : parisalanage.com. Sur le règlement, ils précisent qu’il est bien sûr défendu de nager nu, mais le maillot est conseillé, la combi tolérée selon certains critères moins restrictifs que l’eau libre.

      Je me demandais si lorsqu’on nage en rivière, la vitesse du nageur vu du bord = la vitesse de nage + la vitesse du courant.

  4. A peu de choses près je dirais oui. Suis pas physicien mais si on considère que la rivière est une masse d’eau qui se déplace de façon homogène et que le nageur avance dans cette masse d’eau parallèlement au bord y a pas de raison qu’il en soit autrement.
    Bien sûr en vrai la masse d’eau n’est pas homogène, le nageur dévie plus ou moins et le bord n’est pas rectiligne (enfin dans Paris un peu quand même) , c’est pour ça que je dis « à peu de choses près », reste à savoir si le « peu de choses » est négligeable ou pas … là faut un spécialiste …

    Si ça peut se faire en maillot y a des chances non négligeables qu’on m’y voie … pour le 2,5 km.

  5. Il faut : Brevet de natation de 3 km sans interruption avec précision du temps réalisé (en piscine) pour les non licenciés… Comment on obtient ca ?
    il faut aller en piscine et le demander ? c’est payant ?
    Sinon, je n’arrive pas à m’inscrire en ligne… aucun lien.

      1. ah ok, le module d’inscription n’est pas prêt 🙂 J’ai pas envie de me faire avoir comme pour montecristo donc bon, j’espere etre suffisamment réactif…
        C’est donc toi qui fait le site christophe ?
        Bah j’espere que c’est pas obligatoire : personnellement, je peux me chronométrer sur 3 km et attester sur l’honneur, mais je me vois mal demander le bloquage d’une ligne d’eau avec un MNS juste pour moi le temps de faire ca…

  6. Je ne connais pas les conditions de nage dans la seine, par contre j’ai participé plusieurs fois à la « Traversée de Bordeaux à la nage ».
    Cela se passe début Juin (le 17 cette année), la distance est de 1,7km (dans le sens du courant), avec combinaison+bonnet obligatoires et palmes interdites.
    Un brevet de 400m chronométré (pour l’ordre des départs s’effectuant en 5 vagues pour un total de 500 nageurs) est à fournir.

    Le courant est vraiment d’une aide très précieuse, je suis un nageur plutôt moyen et j’ai parcouru la distance en 18mn environ à chaque fois (sans être en tête de classement, loin de là).
    La plus grosse difficulté est de se décider à se mettre à l’eau, la Garonne est d’une couleur marron peu engageante.

  7. La vitesse le long des berges est moindre que celle au milieu de la rivière.

    Je crois que tu as fais Creil, Christophe, et les meilleurs nagent au milieu de l’Oise à l’aller et dans le petit bras de l’oise au retour…

    Plus de vitesse au milieu à l’aller et moins de courant au retour… CQFD

    J’ai regardé le site, pour le 10, c’est réglement FFN, youpi!!!!…

    J’attends que la possibilité de s’inscrire se fasse et je crois que je vais craquer, même si le coût d’inscription est assez élévé comparé à celui d’une épreuve eau libre traditionnelle…

    Peut-être l’occasion de rencontrer Waterplouf?…

    1. Je suis partagé entre aller nager en Angleterre faire Windermere (17km) que je n ai jamais fait et Paris que j’ai déja réalisé en solo (12km) et en palme (6km). J’avoue que je vais avoir du mal à faire un choix car les 2 me branchent…
      Les traversées les plus interessantes tombent toutes le meme jour : ultraebre en espagne (30k); koroni kalamata en grece (30k); windermere en angleterre (17k) et Paris…

Laisser un commentaire