Plus de 200 nageurs dans la Seine

Dimanche 18 septembre a eu lieu une compétition de natation avec palmes dans la Seine. L’événement est peu commun, car il a lieu en plein Paris, et est ouvert aux licenciés de la FFESSM (Fédération Française d’Étude et de Sports Sous-Marins). Un parcours de 6 km partant du quai Saint-Bernard, et un parcours découverte de 3,4 km du Louvre, sortiront de l’eau au niveau de la Tour Eiffel.

La course découverte a été prise d’assaut, beaucoup de personnes étaient sur liste d’attente, les 150 places sont partie très vite. A l’inverse, pour la course élite, il y avait plus de places que de candidats. Les organisateurs demandant une licence « compétition » pour cette course.

Le plus rapide du 6km a mis 51:30, avec le courant dans le dos (1km/h). Très proche finalement d’un très bon nageur sans palmes. Les derniers sont arrivés en 1h48, était-ce nécessaire de réserver les inscriptions à des titulaires d’une licence particulière ?

Une eau à quasiment 20°C, mais une température fraîche le matin. Le port de la combinaison était obligatoire.

Une initiative réussie en tout cas de la FFESSM et du CoDep-75, qui sera probablement reconduite l’année prochaine.

5 réflexions sur « Plus de 200 nageurs dans la Seine »

  1. > était-ce nécessaire de réserver les inscriptions à des titulaires d’une licence particulière ?

    sans doute une question de sécurité et d assurance ;)… en tous ca c ‘est marrant de voir les nageurs minuscule et pourtant au premier plan et de loin passer devant l assemblée nationale ;)… :-p de nuit et avec les péniches de touristes ça pourrait être sympa ;)…

    ps: il avait bloqué la circulation? parce que sinon ça doit vachement tanguer (voir surfer) parfois :-p….

    1. La circulation n’était pas complètement bloquée, mais de nombreux zodiacs étaient là pour assurer les sécurité des sportifs. En fait ce que je trouve étrange c’est que pour faire la course « élite » il faut une licence particulière, qu’on n’a pas quand on s’inscrit pour de la plongée sous marine par exemple. Pourtant 6KM à la nage c’est pas la seine à boire, les (certains) nageurs d’eau libre font bien des 10 bornes et plus.

      1. et pour le coup les clubs de natation délivrent la même licence FFN qui donne la possibilité de participer à toutes les courses d’eau libre, même des distances impensables pour la majorité des licenciés, mais à chacun de savoir se limiter aussi

  2. C’est vraiment dommage de ne pouvoir s’inscrire sans licence ‘élite’.

    Cela aurait pu être sympa avec une licence FFN…

    Je ne comprende d’ailleur pas pourquoi une telle compétition n’existe pas dans la coupe de France Eau libre, on nage bien dans l’oise à Creil, sans compter d’autres compétitions en rivière (pas plus polluées que la Seine, d’ailleurs).

    Le triathlon de Paris s’y fait bien.

    La FFN ferait bien d’y réfléchir car cela pourrait être sympa.

    Peut-être dans les années qui viennent…

    1. Tout à fait d’accord, mais d’après ce que j’ai compris, ce n’est pas la FFN qui organise les courses, mais les clubs qui remplissent un dossier à faire approuver à la FFN pour être dans le circuit. A Paris il y a quelques grands clubs de natation, même si l’eau libre n’est pas développé, l’organisation d’un tel événement pourrait avoir un effet très positif sur la notoriété d’un club, pour finalement un effort limité à organiser (travail bénévole, sponsors, etc).

Laisser un commentaire