Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |

La page de bigmac

bigmac, 59 ans, homme, Vanves

Envoyer un message privé à bigmac


Inscrit depuis le 30/03/2013 - 08:51:56

novembre 2019


octobre 2019


Ces 6 derniers mois, bigmac a nagé dans les piscines suivantes : Piscine Armand Massard (Paris) (1.5 km).


Voir toutes les séances sur une carte.

Séances

Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22

Mai 2014 : (3480 m)
  • 1980 mètres le vendredi 23 mai (de 11h50 à 13h00) à Piscine Armand Massard (Paris) - Pour fuir le cloaque kellerien, j'ai renoué avec Massard, ma piscine de coeur à Paris, dont l'ambiance me manquait un peu, afin de tremper mes grains de sésame.

    J'ai retrouvé ainsi ses bons et ses mauvais côtés
    ouches brûlantes, bassin exigü et surfréquenté, impression de nager dans une lessiveuse tant l'agitation de l'eau est grande, incivilités diverses, notamment une brasseuse en maillot adidas noir refusant de se faire doubler, m'obligeant ainsi à piquer un sprint en plein milieu de la séance. Mais quelle eau claire !
  • 1500 mètres le dimanche 18 mai (de 10h30 à 11h10) à Stade nautique de Chatillon - Séance relax à distance réduite pour ménager mon souffle et mon dos avant un concert prévu l'après-midi. Mais deux incidents à signaler, le premier qui aurait pu être dramatique et le second plutôt comique. Dans le toboggan, une petite fille me laisse sa place en m'assurant qu'il n'y a personne. prudent, j'attends quelques secondes avant de me lancer pour voir siq quelqu'un sort de l'angle mort. Mais un petit garçon qui descendait avec une ceinture est resté bloqué car sa ceinture l'empêche de glisser. Pour éviter de lui passer dessus, je le pousse donc avec mes pieds en lui disant de se boucher le nez à l'arrivée, puis je tombe sur lui dans le bassin de réception. Aucun dégât heureusement, mais où étaient donc passés ses parents ? Ensuite, revenu dans les vestiaires, on me signale que mon maillot, déjà bien usé, est déchiré derrière. Ainsi donc, comme disent les économistes, j'avais, sans le savoir, l'effet-salaire (par différence avec l'effet-prix quand on veut mesurer les causes de l'inflation). Trop tôt pour attendre la fête des pères. Il va donc falloir investir dans un nouveau maillot et modifier mon dress-code. Snif, snif !

 

Avril 2014 : (8000 m)
  • 2000 mètres le dimanche 27 avril (de 09h54 à 10h17) à Stade nautique de Chatillon - Tout allait bien à part un brasseur qui rejetait en l'air son pied comme un danseur, ce qui est du plus bel effet quand on s'apprête à le dépasser et qu'on reçoit ledit pied en pleine figure.....
    Tout allait bien donc jusqu'aux 1400 M où, en sortant de ma culbute, je rentre dans une nageuse escargot sans l'avoir vue (eh oui, la collision précédente avait provoqué une infiltration d'eau dans mes lunettes me restreignant le champ visuel !). Ce n'est pas du goût d'icelle qui me ceinture et tente de m'arrêter à bras le corps. Sans trop réfléchir, je me dégage et poursuit ma nage, pensant être arrêté au virage suivant par quelque MNS désirant évacuer le bassin ou la ligne d'eau. Au 1450 M, rien mais j'entends qu'on me hurle dessus. Alors, je m'arrête (quelle erreur !) et j'essuie une avoinée de tous les diables. J'aurais dû m'arrêter pour m'excuser, et patati et patata....

    Alors amis nageurs et amies nageuses : désormais, à chaque fois qu'on vous touche ou que vous touchez quelqu'un dans une piscine (autant dire presqsue jamais....), arretez-vous et palabrez longuement pour savoir à qui est-ce la faute. Voilà, à n'en pas douter, le plus sûr moyen de fluidifier la circulation dans nos piscines déjà bien encombrées ! Et puis pourquoi s'arrpêter là : on pourrait tout aussi bien vider l'eau et installer des tables et des chaises pour rendre ce genre de conversations au salon de T encore plus agréables.....

    Bon, assez palabré, l'incident est clôt, il n'y a pas mort d'homme, et on ne va pas s'énnerver davantage, surtout un dimanche de double canonisation.
  • 2000 mètres le mercredi 16 avril (de 10h12 à 11h21) à Piscine Keller (Paris) - Keller toujours fidèle à sa réputation. Killer disent certains.....

    Des objets flottants non identifiés dans la ligne des nageurs rapides. Une dame obèse, donc difficile à contourner et à allure d'escargot, un dossiste qui vous roue de coups de poings sur le dos à chaque fois qu'on le dépasse (je l'ai dépassé 4 fois.....). Des squatters de T y compris dans la parrtie profonde, une brasseuse qui vous gratifie de coups de pied dans les lunettes, une eau trop chaude, une propreté sujette à caution et j'en passe.

    Mais un bon temps, paradoxalement; ce qui efface tout le reste !
  • 2000 mètres le samedi 12 avril (de 17h55 à 19h10) à Centre aquatique Val d'Oréane (Dampierre-en-Burly) - Faible fréquentation, y compris aux toboggans. Glisse phénoménale et record de longueurs consécutives à 48 coups de bras égalé (3). A refaire dès que pssible !
  • 2000 mètres le mercredi 9 avril (de 10h00 à 11h10) à Piscine Keller (Paris) - Difficile de nager ce matin et toujours autant de piétons dans la partie peu profonde gênant considérablement les virages. Perte (ou vol) en prime de mon shampooing et de mon abonnement. Propreté douteuse à certains endroits et temps médiocre. Bref, une séance à oublier bien vite.....

 

Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22