Détail de séance

Détail de la séance de mathoulde du samedi 04 juillet 2015 de 11h45 à 14h00, à la piscine Georges Hermant.

 

 

Signaler cette séance aux modérateurs

Enfin George Hermant rouvre !!!
Un bel accueil tout neuf avec îlot central et tourniquets comme à pailleron, inutile de faire la queue si on a déjà sa carte ou ses tickets.
Vestiaires totalement refaits, toujours mixtes mais propres !! Beaucoup de casiers, des toilettes clean, avant les douches qui n'ont par contre pas de pression.
Le bassin reste le même, mais le contour est carrelé de neuf, des bancs pour s'assoir etc.
En revanche plus de petit bassin pour les enfants dehors 😟, cette partie sera sans doute terminée plus tard ?
Grosse altercation entre un fumeur et la sécurité qui a un peu plombé l'ambiance, mais bonne séance malgré un peu de monde.

 

Réactions

Inscrivez vous sur nageurs.com pour réagir à ce commentaire.

 

 

Autres nageurs présents pendant la séance

de 11h00 à 12h30, waves a nagé 3300 mètres : Bien sur, ravie de retrouver Georges, en plein soleil, et plus facile dans une 50 m pour noter les distances qu'à Rouvet et ses 33 m.... mais bon, près de 2 ans d'attente pour nous mettre des cabines standardisées sans originalité, beaucoup de monde, soit, et quasiment pas de lignes, cette piscine n'est pas faite pour les nageurs cf par exemple en comparaison la piscine 50 m de Courbevoie, avec au moins 6 lignes et pas de "tri" à faire selon les nages ou les niveaux chacun choisissant avec bon sens la ligne adéquate..... il faudrait que la piscine GH soit "dirigée" par un ancien nageur, et pas par des administratifs ou des gestionnaires, ça changerait tout.....

de 10h30 à 11h55, Grouchy a nagé 2000 mètres : La réouverture valait bien que je traverse la moitié de Paris pour aller me baquer chez Georges... La queue à l'arrivée, quel succès !


30mn d'attente, bon allez on va pas râler c'est le rodage et le personnel était de très belle humeur... Le temps de voir passer un célèbre bonnet jaune dans une ligne d'eau derrière la vitre séparant l'accueil tout neuf du bassin.
Le matou était bien là, comme la dernière fois c'est à dire il y'a 22 mois, comme s'il n'était jamais parti, paradant dans son hâle fréjussien. Ainsi que "la Mermaid" (comme l'appelle familièrement le Chat) à qui je fis coucou, ainsi que Bleiz, l'occasion de faire brièvement connaissance.

Enchanté.
Le matou avait peur qu'on puisse croire qu'on avait passé des vacances ensemble !!! Tout ça parce qu'on est rentré à Paris le même jour ! Il a honte de moi ou quoi ?! Je lui ai fait remarquer que pour n'importe qui avec de toutes petites notions de géographie, Fréjus n'étant pas la banlieue de Saint-Etienne ou inversement, il y'avait peu de chance que nous ayons entretenu la moindre confusion...

Du monde certes dans l'eau dont de beaux spécimens de ventouses d'été déjà de retour au T, mais ça restait nageable dans ce créneau - à part aussi le gros c...ard qui ne supporta pas que la nageuse qui me précédait le doublât : se lançant alors dans un crawl épileptique pour ne pas se laisser faire, aspergeant le quartier jusqu'à la place des Fêtes, pour arriver complètement cramé en bout de ligne... Je n'ai pas pu me retenir de m'offrir un petit plaisir en arrivant à mon tour au T, faisant semblant de vouloir lui offrir la priorité : "vous n'y allez pas ?" alors qu'il suffoquait, écarlate de connerie... "Pffff pfff... Euh... Non ça va..."
Je me suis souvenu qu'à mon arrivée le même gars était déjà en train de gueuler sur un autre nageur.
Heureusement que le reste de l'assemblée aquatique était pacifique, tout à la joie de retrouver sa piscine toute liftée...
D'ailleurs, alors, cette piscine, ces travaux...
Tout à la joie de me baquer ici en plein air, j'ai adoré cette séance, mais je dois dire qu'à la réflexion, je suis plutôt mitigé... Le personnel porte des polos bleus rutilants siglés au nom de la piscine. OK... Certes accueil et cabines neufs et spacieux, mais bon ça me fait une belle jambe... Des tourniquets ont été installés... Encore une belle jambe ! La machine à café et les distributeurs d'en-cas sont avant les tourniquets, mais là aucun espace pour s'asseoir... Je pense aux parents qui venaient souvent attendre leurs rejetons en cours ou en club tranquillou derrière la vitre en faisant des coucous tendres à leurs oisillons tout tremblotant, pas terrible pour eux, à moins de payer une entrée ? Bon, peut-être que le détail sera résolu... à noter (pour ceux qui ont passé les tripodes) des magazines à côté des sièges, bon point. Les sièges font dos aux bassins... Bizarre. Comme si regarder la caisse avait plus d’intérêt que de regarder les nageurs...
Bon.
Sinon, c'est le syndrome Nakache : pour un vestiaire ouvert (hier celui de droite, le "vestiaire vert") des cabines et des casiers à code à foison, mais... 15 douches + 1 cabine pour les handicapés, qui en plus laissaient couler un maigre filet de flotte... Résultat : les gens attendaient pour se doucher, alors que la pistoche était loin d'être au taquet sur le plan de la fréquentation...
ça promet !!! En prime, aucune patère pour accrocher ses affaires.

Côté bassin des lignes coupe-vagues (bon point) mais un seul chrono mural (arrêté hier, bon pas grave) et une horloge digitale trop petite et illisible ! Pas de ligne de fanions pour le dos... Carrelage refait apparemment, bon OK, très bien... Fosse à plongeons fermée (jusqu'à quand ?) et surtout, plus de pataugeoire derrière les gradins ! J'ai regardé à travers une palissade en bois (cette partie là était fermée) : disparue ! Bon, je n'ai pas de bambins à aller baquer donc ça ne me concerne pas, mais ça fera encore plus de monde l'été dans le nawak, et je ne peux pas m'empêcher de me dire que 22 mois de travaux pour ça... Ben, comment dire... C'est Bof...
Pour le public, à part plus de propreté, finalement aucune amélioration tangible...

Ps. me suis fait chourer ma serviette, et ce pour la 1ère fois... Bon, je m'en fous elle était moche et il faisait beau...
Par contre, j'espère que c'est juste une faute d'attention de quelqu'un (ou un(e) fan ?), sinon, piquer une serviette moche et laisser les Ray-ban de soleil neuves posées juste en dessous, quel amateurisme !
:D:D

de 10h00 à 12h00, glycine a nagé 3400 mètres : Ma séance du jour a commencé hier sur nageurs.com, à la recherche de ma séance précédente à Georges Hermant.
J'y étais le jour de la fermeture, le 1er septembre 2013 à 9H15 et j'évoque dans mon compte rendu le fait que j'avais failli y aller avec mon fils et il se trouve que si GH avait rouvert hier comme il fut un temps prévu, on y serait allé ensemble, si si si. C'était sans compter que par ici, avec des si, on mettrait Lutèce en amphore.
Ce matin il était dans le train, sur le rail des vacances. Donc ce fut de nouveau sans lui mais avec beaucoup d'autres. Comment tous ces gens savaient-ils pour la réouverture ?
Peut-être que l'audience de nageurs.com est stratosphérique et un concurrent sérieux pour leboncoin et consorts.
Pour le savoir, j'ai mené mon enquête : À une dame qui avait engagé la conversation avec moi - c'est quoi ces manières ? - j'ai demandé ce qu'elle foutait là à nager sur mes plates-bandes. le hasard, qu'elle m'a répondu.
Hé ben le hasard fait mal les choses, ce matin il m'avait dégoté le mauvais coin pour nager.

de 09h30 à 14h00, TESS a nagé 10000 mètres : Enfin ! Depuis le temps que je l'attendais, ce moment !
Impossible de rater l'ouverture, ce matin.
Arrivée tôt, je n'étais pas mal placée dans la file d'attente, mais, comme tous les pass trimestriels ont grillé les 10 entrées, j'ai pris un peu de retard.
Au guichet, la jeune femme m'échange ma carte contre des entrées simples : super idée, + besoin de faire la queue, désormais.
Croisé notre félin national dans les vestiaires, tout préoccupé par ses mésaventures avec son casier...
Seulement 2 petits couloirs quand je me suis glissée dans les eaux délicieuses de l'ami Georges, c'est peu, surtout pour une journée pareille, mais finalement, je n'ai eu aucune difficulté à m'intégrer dans la 1, mi-ombre, mi-soleil, où je me suis régalée.
A mon départ, un troisième couloir avait fait son apparition.
L'espace pataugeoire et pelouse reste fermé et le nawak est noir de monde, gare aux insolations !