Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
dimanche 16 octobre 2011
posté par babyshark à 23:00

entrainement piscine en vue eaux libres

vu 19526 fois, followers=21
Je voulais savoir si ceux qui s'entrainent pour l'eau libre ont un programme particulier. Les distances à parcourir n'étant pas les mêmes. Nageurs en eaux libres et triathlètes, merci de vos conseils.
Je demande ça suite à discussion avec le boss qui m'a donné envie de participer à une ou deux courses.

29 commentaires

  

Sujet intéressant!

Il y a au moins trois axes de travail pour bien passer du bassin à l'eaux libres:

- adapter sa technique: certains nageurs de bassin qui nagent à basse fréquence avec beaucoup de glisse et d'amplitude ont plutôt intérêt à modifier un peu leur style pour réduire la glisse, augmenter la fréquence quitte à perdre un peu d'amplitude. Pouvoir respirer avec aisance des deux côtés est aussi un plus car cela peut s'avérer très utile en eaux libres (pour voir les répères, éviter le soleil dans le nez, ou bien éviter d'avoir à respirer du côté de la vague).

- se préparer à tenir la distance: si on vise des distances supérieures à 1500m, il faut bien sûr habituer son corps à tenir une telle distance d'ou la nécessité d'allonger les séances si besoin et les distances à l'entraînement. Prévoir, en plus des séances habituelles, une longue séance par semaine sans trop d'interruption est un minimum en vue de se rapprocher de la distance de la compétition (quitte à fractionner un peu ; par exemple pour un 5000m, prévoir 2x2500 ou 2000m ou 3x1500). Il n'est toutefois pas nécessaire obligatoirement de nager en piscine la distance totale de la compétition mais ca aide.

- travailler le mental: ca va de pair avec le fait de tenir la distance. Il faut s'habituer à nager une certaine durée sans s'arrêter. Arriver à faire cela dans une ligne aux heures d'affluence dans une piscine est certainement un signe de grande force mentale et une bonne préparation à l'eau libre


Enfin, le conseil ultime c'est de s'entraîner en eaux libres (et si possible dans les conditions de la course). Nager en mer est totalement différent de nager en piscine ou même en lac. Il faut gérer la houle, le froid, le manque de repères, ...etc...; c'est toujours très délicat d'arriver sur ce genre de course avec uniquement une préparation en piscine. Si jamais vous voulez nager en combi, il faut là aussi s'être habituer à nager en combi car les sensations sont différentes. En lac, c'est aussi vrai dans une moindre mesure.

Aux forumeurs expérimentés en eaux libres d'apporter leur pierre à ce post: Christophe, Sophie (Granville...), Samsam...etc...

www.leplaisirdenager.blogspot.com
  

que dire que dire....il faut s’entraîner dans les même conditions c'est sur, essayer de privilégier le fond et l’oxygénation, KLAPO a bien résumé.

On peux comparer je pense, à la course à pied
, entre les coureurs sur piste et route qui courent avec (ou contre) le chrono, tel km en tel temps alors que les trail-istes , eux, gèrent au mieux leur effort en laissant "l'autre derrière", on ne se bat plus pour un chrono mais pour une place.

Donc mentalement c'est différent, et l'effort aussi, il faut privilégier le rythme de nage et les sensations... ne pas surnager. Ressentir la nature (rien ne sert de glisser au milieu de vagues , il faut s'aider des éléments!!! (je suis au sommet de la vague -->hop! je met un bon coup de bras!) cela viens avec l’expérience!!!

et le dernier point est très juste: de nombreux nageurs de club ne peuvent pas nager en mer par manque de repères! (pas de carreaux ni de T ... faut chercher la bouée!!!
c'est pas évident de nager droit.....




n’hésitez pas! essayez!! l'ambiance et très souvent excellente!!! en général il y a toujours le choix entre plusieurs formules, un 1000m/1500m est accessible à tous, le principal au début c'est de finir! et de se faire plaisir!
  

Bonjour,

Je suis nageur en eau libre depuis moins d'un an et j'avoue que c'est vraiment excellent!!!...

C'est un petit milieu et l'on croise fréquemment des nageurs avec des palmarès assez impressionnants...

Mon conseil : mange du kilomètre, mais n'oublie pas la vitesse de base qui te permet de rester au contact des petits jeunes.

Sur une distance de 1,5 km-5km, c'est presque un sprint pour les meilleurs (ils nagent à 5km/h...).

Je te conseille de commencer petit : moins de 2km, c'est déjà pas mal, histoire de t'habituer aux conditions. Habitues-toi à nager en relevant la tête régulièrement (nage type 'tarzan') pour pouvoir te repérer. Apprends à supporter le froid (La t° de l'eau se situe à 18-20°C minimum au bord de l'eau, mais elle peux descendre plus bas au milieu du lac ou de la rivière). La gestion de l'alimentation n'est pas la même (c'est pas un sprint, il faut avoir fait des réserves de sucres lents avant le départ). Le courant peut être porteur en rivière au milieu, mais il faut nager le long des berges en sens contraire. etc...

Après, tu peux toujours monter en gamme et viser le 5 km, ce qui fait 1h15 à 1min30 de moyenne au 100m... voire plus par la suite...7,5km...10km...En fait, ça se joue beaucoup dans la tête...

Après, je ne connais pas ton niveau, peut-être que tu peux commencer par un 5km?...

Au fait, la combinaison est interdite pour les compétiteurs FFN, mais autorisée pour ceux qui ont un licence FFtri ou les autres.

Pour terminer (je suis long, je sais...), tu n'est pas obligé de commencer sur le circuit de la coupe de France et chaque fédération régionale propose des épreuves en dehors du circuit coupe de France avec des distances plus courtes (moins de 5 km).

Alors, peut-être à bientôt...

Djedj
  

Pour Mon premier triathlon en lac en juin dernier, j'ai rien compris à ce qu'il se passait !
Sous l'eau on ne voit pas le bout de son bras. Ensuite nager 3 Temps est une utopie sauf si l'eau est translucide et à 25*C. Le stress de la competition et du milieu fait perdre le rythme de respiration. Si on ajuste pas le cap toutes les 15s, c'est la sortie de route assurée ! j'ai cumulé tout ça


Bref faut vraiment oublier tous les concepts d'une nage fluide en bassin au profit d'un peu d'improvisation. Pour ça les bassins englués aident beaucoup, changer de rythme en enchainant les longueurs, faire du crawl polo une longueur sur 5, un sprint puis 100m en récup, sans s'arrêter ... Voilà l'esprit pour la partie bassin ...
  

Merci pour vos conseils, je nage en mer depuis longtemps mais je n'ai jamais nager sous forme de compétition. J'ai commencé à adapter l'entrainement en commençant par un km crawl, je vais fractionner comme le préconise Klapo.
Si j'en ai l'opportunité j'essaierai dans le courant de l'année prochaine.
En mer je prends des repère par rapport à la berge et la position du soleil. Les questions de vagues, je pense savoir gérer, voir en profiter. Pour le reste, je nage relax plusieurs heures mais nager avec d'autres, je n'ai jamais fait
  

De la distance ! Perso je tourne autour de 4000 tous les jours quand je suis en phase de préparation (mai, juin, juillet) en bassin.
Ensuite, en mer, je fais des sorties de deux heures (toujours accompagnée car je vais hors zones de baignade et je traverse des chenaux) pour gérer la durée, la distance et la température.

Tu comptes nager quoi exactement ?
  

"Tu comptes nager quoi exactement ? "
Je ne sais pas, juste une envie pour l'année prochaine. Christophe m'a parlé de Marseille, ce qui me tente bien.
4000 quoi ? En une fois, crawl ?
  

Aaaah, le défi du Monté Cristo !! Je l'avais loupé 2 fois, 2012 sera là bonne....
  

Arf on va faire un bus si tout le monde se monte le bourrichon comme ça sur Montecristo
Il faudrait pas me pousser trop non plus ...
  

Il faudrait plutôt louer un wagon du TGV...
  

Ou un A320
On saute au dessus de la zone de départ, le bonnet vissé sur le crâne !
  

chiche on organise un truc pour être nombreux au prochain défi? c'est quand? en juin?
  

J'apporte ma contribution à ce sujet, la différence avec la piscine c'est que tu n'as pas vraiment l'occasion de te reposer en eau libre, une course de plusieurs kilomètres dure très longtemps, il faut donc savoir doser son effort, ne pas dépenser toute son énergie trop vite, ne pas se la couler douce non plus, savoir être opportuniste pour chopper des places.

Ensuite tout dépend du type de course que tu souhaites faire, si c'est une grosse course comme Marseille, il suffit de suivre le troupeau et tu arriveras à l'arrivée, par contre sur des petites courses de trente concurrents sur 5 bornes, très vite on peut se retrouver tout seul avec personne autour dans un rayon de 300 m donc il est important de savoir dans quelle direction aller !

Sur les premières courses, je me rappelle que l'objectif c'était de terminer la distance, ensuite ça a été d'augmenter la distance, ensuite c'est d'avoir un classement pas trop mauvais
  

Je ne suis pas très "classement". Je voudrais juste essayer pour le fun, terminer la course. Marseille me tente bien parceque c'est en mer. Je commence à allonger mes distances en piscine, mais 5 km, je me sens incapable de compter les bassins. Je table sur une moyenne de 3km / h en piscine. Sur les derniers entrainements j'ai augmenté la cadence et ça tenait déjà sur 500.
  

C'est quand tu as froid, que tu ne vois plus personne autour, que tu ne sais pas dans quelle direction aller, que des trucs te frôlent par dessous, que l'eau à l'air super crade, qu'il faut nager dans l'ombre d'un pont ou d'un bateau, que le soleil est caché derrière les nuages et qu'il commence à y avoir du vent, que tu sens des débuts de crampe, ou tes orteils qui s'entortilles, que le sel t'irrite les aisselles ou la langue, que tu as faim, que tes muscles commencent à ne plus bien répondre, etc (ah les beaux souvenirs de course !), que l'on prends conscience qu'une grande partie du boulot c'est dans la tête !

Si tu nages 2 KM en piscine sans être spécialement fatigué à la fin, tu peux tenter un 5 bornes. S'entraîner à la fois sur du long (séries de 400 à 800m), et du fractionné (10x100 rapides avec temps de pause de 15 secondes).
  

Le sel sur la bouche est ce qui me dérange le plus. Nager et plonger de nuit, c'est un plaisir. J'ai déjà nagé dans des grottes et autres cavités en bord de mer, il faut passer cette première appréhension.
Dans les fractionnements je commence avec des 1000. Surtout en ce moment je regarde si je peux garder une cadence de combat

Cette après midi, je devais tourner autour des 17mn mais à la grande horloge... Je ne vais pas tarder à sortir le chrono.
J'ai le souvenir d'avoir nagé à contre courant sur quelques kilomètres au Maroc, là j'ai un peu souffert.
  

C'est quand tu as froid, que tu ne vois plus personne autour, que tu ne sais pas dans quelle direction aller, que des trucs te frôlent par dessous, que l'eau à l'air super crade, qu'il faut nager dans l'ombre d'un pont ou d'un bateau, que le soleil est caché derrière les nuages et qu'il commence à y avoir du vent, que tu sens des débuts de crampe, ou tes orteils qui s'entortilles, que le sel t'irrite les aisselles ou la langue, que tu as faim, que tes muscles commencent à ne plus bien répondre, etc

L'intervention qui tue ! Mais pour certains, ça ne fait que renforcer la volonté d'en venir à bout ... rien ne remplace le plaisir intense de finir une grosse épreuve au mental, une satisfaction extrême
  

Quelques années nageurs de combats devraient valider le mental.
On parle crampe et fatigue, pas largage en mer de nuit sans matos


Après on verra avec les années ;-D
  

bonjour,

je n'ai jamais fait de course en eau libre. j'aurai bien voulu essayer le 5km en eau libre (lac d'annecy) cette année.

le problème c'est que je n'ai pas énormément de temps pour m'entrainer. je peux nager en piscine une fois par semaine pendant 2 heures.

je ne recherche pas une performance, mon objectif est simplement de finir la course.

je peux nager à peu près 3,4 km en une heure dans un bassin de 50 m (sans non plus énormément forcer...)

pensez vous que sans trop changer mon entrainement, je devrai être capable de finir un 5 km nage libre ?
  


Il y a un bon plan d'entrainement élaboré pour préparer le Défi de Monte Cristo. il est disponible via ce lien :

http://www.topindmc.com/
  

Merci Pat34 c'est vraiment très bien !!
  

... Merci Pat34, très intéressant sous certains aspects ....
  

avatar de viking14
Viking14
8 mois
Bonjour,
J'espère bien faire pour la première fois en ce qui me concerne le tour du Roc à Granville en juillet 2017, distance de 5 km en mer.
Mon souci pour le moment est d'arriver à faire un entraînement le plus utile possible, même si on est encore à environ 8 mois de l' épreuve.
J'ai passé la soixantaine, je nage 3 fois par semaine en piscine. Deux fois je fais 3000 m et la 3ème fois, je fais moins, environ 1500 m en faisant par exemple une série de 10 X 100 m ou 5 X 200 après un échauffement de 500 m.
J'ajoute que je nage à 3 km/h.
Ma question: est-ce que je continue ainsi pendant tout l' hiver et si oui, à partir de quel moment au printemps je devrai passer à une autre préparation et alors laquelle ?
Mon objectif n'est pas la performance chronométrique, c'est simplement de le terminer, ce qui serait pour moi une très grande satisfaction.
Belle continuation.
Merci.
Jean-Gil
  

Tu finiras ton 5km sans trop de difficulté mais tu pourrais changer un peu ton programme en augmentant le volume en dec-mars et en travaillant plus la vitesse a partir du printemps. 3 seances types par semaine : 1 vitesses fractionnés court ou moyen
2 educatifs et maintien 80% de ta vitesse sur distance moyenne 500-1500m
3 educatifs et longue distance
  

avatar de viking14
Viking14
7 mois
Merci Doni pour tes conseils.
Je vais les suivre.
Bonnes fêtes de fin d'année
  

Bonjour,
Je me suis inscrite au 5km du défi monte cristo pour la première fois et je ne sais pas trop comment préparer cete crourses! j'ai lu tout vos conseils je vais m'en inspirer mais en piscine je nage 5km en 1h45 donc en mer je pense mettre 2h30 je pense! c'est enorme je trouve!
  

Salut,
Pas sur que tu mettes autant de temps en mer parce que a priori l'eau salée te fera mieux flotter, l'environnement compétitif te poussera aussi surement, et ensuite ça depend si en piscine tu profites du mur pour de longues poussées ou si au contraire tu perds du temps par rapport à un 5km non stop en eau libre qui sera donc moins haché... en tout cas ne cherche pas à nager la distance ça n'est pas un bon entrainement.
  

Bonjour, je voudrais commencer l'eau libre cet été (courant Juillet) et je ne sais pas trop quelle technique d'entrainement utiliser. Il faut savoir que je tourne en 1'18 en compétition et en bassin de 25m sur le 100m crawl. Je n'ai que 14 ans et je ne sais pas trop par quelle distance commencer, que ce soit à l'entrainement ou sur les compétition.
  

Salut Arthy,
En parallele de tes entrainements normaux que tu dois continuer pour ne pas perdre cette vitesse de base, tu peux travailler l'endurance (1h non stop) la navigation tete hors de l'eau et t'inscrire en coupe de france sur des epreuves de 1.5 ou 3km pour debuter
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant