Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
dimanche 10 février 2008
posté par toto75012 à 12:33

De l'inutilité des zones "pieds nus" ou "sans chaussures"

vu 4467 fois, followers=20
Bonjour,

Après observation du comportement des usagers des piscines parisiennes, j'en viens à me dire que les zones "pieds nus" ou "sans chaussures" ne servent tout simplement à rien, sinon à rassurer faussement les gens... Voici pourquoi :

Prenons l'exemple d'une personne qui porte des sandales (fortement recommandé pour se promener dans la piscine) :
1) arrivée à la zone de déchaussage, vous mettez vos sandales : OK, pas de contact des pieds avec le sol.
2) accès aux zones de vestaires, couloirs, bassins, douches : comme vous portez vos sandales, il n'y a toujours pas de contact des pieds avec le sol, sauf aux abords des bassins, mais comme ensuite vous passez dans l'eau chlorée ou que vous allez aux douches, ce n'est pas un problème.
3) après vous être rhabillé, vous retournez à la zone de déchaussage / rechaussage, toujours avec vos sandales, vous remettez vos chaussures et hop, vous repartez.
Bilan du parcous : vos pieds n'ont jamais été en contact avec le sol, sauf avant de pénétrer dans le bassin ou de passer du bassin à vos sandales, mais comme il y a la douche juste après, il n'y a pas de problème. Elémentaire, mon cher Watson !

Prenons maintenant l'exemple d'une personne qui a juste ses pieds avec elle (ce qui n'est déjà pas si mal...) :
1) arrivée à la zone de déchaussage, vous enlevez vos chaussures, et déjà vous faites quelques pas dans ce cloaque (infesté de cheveux, de trucs sales qui viennent de la rue et qu'on trouve sous les chaussures, et j'en passe). Vos pieds commencent à apprécier.
2) accès aux zones de vestaires, couloirs, bassins, douches : vos pieds pieds sont toujours en contact avec le sol. Admettons que la zone soit en théorie toujours propre et lavée (ce qui n'est pas vraiment le cas hélas, car les employés préfèrent se taper la causette à l'accueil plutôt que de faire l'entretien). Dans ce cas, cela ne poserait pas de problèmes. Bon, jusque là, tout va bien.
3) après vous être rhabillé, vous retournez à la zone de déchaussage / rechaussage pieds nus, c'est à dire qu'à la fin du parcours, vous êtes obligé, en théorie avec vos pieds propres, de marcher à nouveau dans le cloaque mixte et surpeuplé infesté de cheveux, germes etc. (voir plus haut). C'est donc à ce niveau que se situe le problème : à quoi bon faire ces zones, puisqu'à la fin vous devez obligatoirement marcher dans les saloperies de cette zone de déchaussage avant de remettre vos chaussures ? Dans une chaîne, si un seul maillon est défectueux, cela annule tous les effets escomptés.

Donc, j'en viens à ma conclusion : les zones "sans chaussures" sont faussement rassurantes, il faut toujours porter des sandales dans les piscines !

A noter qu'en plus d'êtres sales, les zones de déchaussage sont en général minuscules, qu'elles sont surpeuplées et qu'on doit souvent attendre pour trouver un coin disponible sur un bout de banc. Pour ma part, j'ai trouvé le truc quand il y a du monde : je garde mes sandales et je regagne directement la zone d'accueil de la piscine, en général très vaste avec plein de sièges vides, et là je remet tranquillement mes chaussures sans être embêté par mes congénères.

Et hop


Et vous, qu'en pensez-vous ?

28 commentaires

  

C'est vrai que c'est totalement inutile, c'est de plus en plus crade. Moi c'est dans cette zone pieds nus que j'ai attrapé un truc aux pieds.
  

les zones "pieds nus" ou "sans chaussures" ne servent tout simplement à rien,
pas tout à fait d'accord, car elle limite l'importation des saletés dans les vestiaires, les douches, le bassin et de ses bords. Il suffit de voir que cela peut donner dans les quelques piscines qui n'ont pas adopté ce système (Valeyre par exemple).

il faut toujours porter des sandales dans les piscines !
entièrement d'accord !De plus, des sandales trimballent toujours beaucoup moins de saletés que des pieds nus.
Un conseil aussi : bien se sécher les pieds et entre les orteils. Même sur un sol propre à 100%, le pied peut développer une mycose s'il reste humide et confiné dans une chaussure (surtout si ce sont des baskets) car le champignon qui la provoque est un hôte naturel de la peau et qui attend seulement son heure... (avec un risque accru quand le temps devient plus doux, au printemps par exemple).
  

C'est quand même moins crade de rentrer pieds nus qu'avec sa paire de pompes qui frotte depuis 2 ans les trottoirs de Paris. C'est pas encore la pannassée mais c'est déjà un net progrès. Après on demandera aux gens d'enlever leur pansement avant d'aller nager, parce qu'un pansement qui flotte c'est franchement pas sex, et puis de deux choses l'une, soit c'est une plaie profonde et la piscine est fortement déconseillée, soit c'est superficiel et y a pas besoin de pansement.

Donc penser à rapporter deux choses des courses, de l'hygiène et un cerveau
  

pas tout à fait d'accord, car elle limite l'importation des saletés dans les vestiaires, les douches, le bassin et de ses bords. Il suffit de voir que cela peut donner dans les quelques piscines qui n'ont pas adopté ce système

Je suis tout à fait d'accord avec toi Lolodansleau. En fait globalement les utilisateurs n'utilisent ni tongs ni sandales. Les zones de déchaussage servent à empêcher d'aller fouler tout l'établissement avec des semelles crados, et donc limite le boulot de l'équipe d'entretien. Car comme souvent les vestiaires sont mouillés, la terre sous les semelles produit de la boue...

Cela dit, la bonne solution est de venir équipé, et de choisir une piscine avec une hygiène correcte.
  

Et que dire du personnel d'entretien qui rentre dans la zone autour du bassin en étant chaussé !!!
Parce que c'est plus facile de rentrer par la sortie de secours du bassin qui donne sur une cour intérieur que de descendre au sous-sol pour remonter à la piscine en passant par le pédivule...
  

En plus parfois elles ne sont pas respectés. C'est dans cette fameuse zone pieds nus que je me suis attrapé un truc très sympathique l'été dernier.
  

Perso je ne pose jamais ne serait ce que une ombre d'un de mes pieds nues par terre : je me déchausse sur un banc dans la zone de déchaussage et je passe mes chaussures de natation cad mes tongues. le seul endroit où je pose deux pas par terre se situent autour du bassin.
Jamais eu de soucis de mycoses où autres jusqu'à aujourd'hui et je touche du bois..., bien se sécher les pieds avant de remettre ses chaussures aussi pour ne pas que les potentiels virus ne marrassent dans l'humidité & la chaleur confinées de mes basket.

Je vous raconte pas le délire quand j'oublies mes tongues chez moi... ark!

Cdlt,
Oléum.
  

C'est vrai qu'il faut mieux prendre ses précautions: tongs, chaussettes en latex, sandales ... etc. La propreté du sol des piscines s'est même dégradée depuis la mise en place de leurs zones pieds nus.
  

Faux, va faire un tour dans les piscines londoniennes ou les zones pieds nus n'existent pas et compare avec la France tu verras qu'il y a une tres grande différence quand meme.
Perso je n'ai jamais utilisé de tongs et je n'ai jamais rien chopé non plus pour le moment
M'enfin si je retourne en Angleterre ca sera avec des tongs
  

Je ne connais pas les piscines de Londres. Pour en revenir à Paris, les sols sont quand même bien crade: moi je me suis chopé des trucs pas très catholique et mes pieds depuis sont devenus très sensibles.
  

Juste cela dit, en passant, je trouve bien plus propre le sol des piscines que les barres pour se tenir dans les transports en commun qui sont répugnantes. Quoique parfois c'est vrai que c'est limite scandaleux.

Les saloperies sous les pieds se retrouvent tôt ou tard dans le bassin, en débordement permanent, ne l'oublions pas !

Et puis avant de partir faut frotter un peu ses pieds pour décoller les morceaux et hop


Christophe

P.S.: Pinky je suis tout à fait d'accord avec toi, n'hésite pas à dénoncer les piscines qui font ça, car c'est irrespectueux pour les usager. Pour ma part, j'ai constaté ça à Bertrand Dauvin. Paf !
  

C'est vrai que dans certaines piscines, les zones pieds nus ne sont même pas respectés.
  

Bonjour,

Quoique j'aime l'humour du message initial et sois parfaitement d'accord avec la description faite dans ce message, j'en tire la conclusion totalement inverse: les zones de déchaussages sont cruciales, nécessaires et les zones dites "pieds-nus" ne sont que mal-nommées. Il faudrait les appeler zones sans chaussures de ville.

D'ailleurs, première remarque, les coachs sportif au CMG portent des chaussures autour du bassin, mais des chaussures qu'ils changent, car elles sont réservées à leur travail. Aussi, critiquer les employés des piscines municipales parce qu'ils portent des chaussures pendant leur travail de nettoyage des vestiaires nécessiterait de se demander si ces chaussures (parfois de bottes pour se protéger des éclaboussures des jets d'eau lors du rinçage à grande eau...) ne seraient pas des chaussures réservées pour les parties sans chaussures de ville...

Le problème n'est pas tant le fait que ces zones existent, mais le fait que, puisqu'elles sont récentes, nos habitudes n'ont pas changé, surtout pour ceux qui ont connu les piscines des années 80, 90 ou 2000...

Il y a 30 ans, on demandait aux usagers de passer aux toilettes et aux douches: c'était déjà indiquer d'éviter d'uriner dans l'eau...

Aujourd'hui, on demande de se savonner sous la douche et se déchausser avant d'accéder aux vestiaires. Et effectivement, marcher dans des vestiaires en permanence mouillé avec des chaussures amenant des saletés des trottoirs devient vite une boue assez dégoutante et surtout pleine de mélanges de bactéries.

Alors, oui, CHANGER de chaussures est le MUST. Mais travailler à faire changer des habitudes sociales est absolument nécessaire. Aussi, dire que cela est inutile démontre simplement qu'on ne voit pas à long terme, et qu'on ne comprend pas que (une fois n'est pas coutume) les ARS anticipent pour faire changer les comportement en demandant ces zones sans chaussures de ville et ce savonage avant d'aller nager...

Bonne médiation et bonne journée.
Nagez agréablement et portez-vous bien.
  

Cela peut vous sembler INCORYABLE mais certaines piscines interdisent même les sandales (ou tongs etc.) sur le bassin je l'ai vécu dans deux piscines différentes (pas sur paris mais en province) j'ai eu de mal à le croire mais le maitre nageurs dans les 2 cas n a rien voulu savoir et exiger que l on soit pieds nus mais je comprend pourquoi car en effet surtout bien sur en été certaines personnes viennent en sandales ou en tong à la piscine
Quelle solution dans de tels cas ?
  

Le titre du message est mal choisi, il devrait s'intituler "sandale" ou "pied-nu". Enlever ses chaussures de ville avant le vestiaire est une règle d’hygiène évidente surtout si certains marchent dans je ne sait trop quoi avant de venir.
Sinon, "sandales" ou "pied-nu" : ça dépends de la propreté du site... pour moi c'est 50/50, si les vestiaires (bien que propres) sont vraiment humides, alors c'est sandale, sinon ça dépends de l'état de l'établissement et du parcours vestiaires/bassins (est-ce qu'il y a bcp d'escaliers, si ça glisse, si c'est sec ou non...). J'insiste sur l'humidité car c'est le milieu le plus favorable au développement des champignons qu'on peut attraper entre les doigts de pieds.
  

@ndnm :

La seule piscine que je connaisse à interdire l'entrée de la piscine en tongs en provenance du trottoir est Pailleron. Dans les piscines municipales, c'est tout à fait autorisé et cela permet d'importer le meilleur du trottoir parisien jusqu'au bassin.

Un jour je l'ai fait remarquer à un agent qui me rétorqua que le passage par le pédiluve aura désinfecté la semelle.
  

Allez à Roger Le Gall ou Vallerey pour un exemple de germes et trucs dégueulasses
  

Je pratique Le Gall.
J'aimerais plus de précision concernant votre avis, Epilepsie: que savez-vous des germes de Le Gall? Vous prélevez des échantillons? vous les analysez? vous avez le matériel et la compétence pour cela?
ou quoi d'autre?
Merci de vos informations.
Bonne soirée et bonne nuit.
  

Non, mais je mets les pieds – avec claquettes – dedans et ça me suffit pour dire qu’ils ne tiennent pas vraiment à l’hygiène…
  

Bonjour,
J'y vais souvent en nocturne le samedi, vers 20h, et samedi dernier, un peu plus tard, 21h.

A chaque fois, je vois souvent le sol mouillé et lavé à grande eau... et même le dimanche vers 13 ou 14h.

Ça me paraît plutôt propre, mais il m'est arrivé de repérer que certains usagers sont bien négligents.

Le samedi, comme il y a assez peu de monde, et que le lavage vient d'avoir lieu aux heures où je fréquente les lieux, ça fait plutôt propre. C'est la vétusté des lieux qui est un peu étonnante et donne une image négative du lieu et peut-être de la propreté.

Le dimanche, plus fréquentés, les vestiaires laissent là, franchement à désirer. Je parle des vestiaires hommes, je ne visite pas (encore) les vestiaires féminins... je pense qu'il serait mal-venu de le faire (et franchement l'hypothèse ne m'était même pas apparue avec ce message).

Il m'est arrivé de me déshabiller (dans les vestiaires et à l'endroit approprié) alors que d'autres usagers avaient posé (à proximité) leurs chaussures sur le sol mouillé, et cela précisément dans la partie où les chaussures se tiennent à la main et se rangent directement dans les casiers!

Alors le sol était boueux, précisément là où il faut être pieds nus. Moi je porte des claquettes depuis près d'un an. Avant je ne m'en souciais pas, mais une sale entorse de début 2015 m'oblige à être très prudent... Mais pour ceux qui n'en portent pas, ils se salissent alors les pieds comme en marchant dans la rue pieds nus.

Je ne crois pas vraiment qu'on puisse dire que le personnel de Le Gall se moque de la propreté. Je pense que beaucoup d'usagers s'en moquent bien plus que le personnel.

Là où franchement l'hygiène manque c'est à propos de cette machine qui fait un bruit infernal et qui sert à sécher les maillots. Alors là, je rigole!!!

Sous la douche, je met et j'enlève mon slip de bain. Je vois bien que je surprends légèrement. Personne ne m'a encore fait de remarque, depuis un peu plus d'un mois que je fréquente les lieux.

Or, tous ces messieurs qui n'osent pas se montrer nus sous la douche devant les autres, ils sèchent leur maillot dans une machine qui sert à tous les maillots!!!! en clair, il ne partagent pas la vue de leur sexe ou de leurs fesses, mais il partagent les micro-organismes de leur maillots!

Le contact des sexes et des fesses se fait donc indirectement par maillots successivement séchés dans la même machine!

Je vous laisse imaginer et savourer le paradoxe!
Bonne journée.
  

Le personnel fait le ménage dans des conditions difficiles, c'est-à-dire souvent en présence des usagers, et son travail est facilité quand les usagers ôtent leurs chaussures à l'entrée.
- D'autre part on est dans une société "hygiéniste", ce qui ne veut pas dire qu'elle a un sens raisonnable de l'hygiène. L'usage excessif de produits détergents est une des premières causes de l'épidémie de cancer. Pour ma part je me méfie autant, si ce n'est plus, des piscines un peu trop propres de celles qui paraissent sales. Je critiquerais plutôt l'emploi pour la rénovation des piscines, de matériaux choisis pour leur design, plutôt que pour leur commodité, et qui se détériorent très vites. Ex : bancs en bois quasiment sous les douches, qui commencent à pourrir assez vite ; douches en acier inox... qui commencent à s'oxyder au bout de deux ans ; toilettes pratiquement dans les douches ; je ne suis pas sûr que la mairie de Paris exige des architectes qu'ils soient des usagers réguliers et de longue date des piscines qu'ils rénovent.
  

J'applaudis Figolu75
, ainsi que Sidney


L'état d'hygiène des locaux dépend effectivement plus des usagers et de leur comportement, que de la fréquence à laquelle sont entretenus vestiaires et autres zones sensibles, même si cet entretien est indispensable d'un point de vue sanitaire.

Ça m'est déjà arrivé de faire remarquer à des "oublieux" que les chaussures se retirent hors de la zone des vestiaires, et à part un (sûrement un peu moins intelligent que la moyenne &gt
, aucun n'y a rechigné. C'était à Roger Le Gall, piscine où je me rends régulièrement. Je note d'ailleurs ceci Sidney :

Là où franchement l'hygiène manque c'est à propos de cette machine qui fait un bruit infernal et qui sert à sécher les maillots. Alors là, je rigole!!!

... mais il partagent les micro-organismes de leur maillots!

Je n'avais jamais perçu les choses sous cet angle, qui me laisse songeur...
Surtout qu'après un bain chloré, seuls les germes les plus résistants doivent survivre !

Personnellement, j'ai adopté le port de sandales car sujet aux complications dermiques, mieux vaut s'épargner les soucis qu'on peut rencontrer, notoirement dans les lieux collectifs où certains indélicats peuvent bien se fiche de leur comportement et oublient incidemment les règles d'hygiène (mais pas d'aller nager !).

Vu en outre l'état général que je côtoye à l'extérieur (déjections canines, malpropreté latente...), j'ai l'impression qu'il faut être doublement vigilant face aux inconséquences qui m'ont l'air trop répandues, du fait d'une "flemmardise" régnante...

Ceci dit, bon bain chloré


plaph
  

Bravo à Plaph pour cette remarque à propos des maillots séchés dans la même machine les uns derrière les autres :
"Surtout qu'après un bain chloré, seuls les germes les plus résistants doivent survivre !"
Je n'avais pas été aussi loin dans mon raisonnement...

Merci donc de ce complément.
A bientôt dans les même ligne d'eau alors?
Bonne journée.
  

Il n'y a pas de quoi Sydney.
Et pourquoi pas effectivement se retrouver dans une ligne d'eau ?
En semaine le midi, ce sont mes horaires de prédilection

1000 - 1500 m, crawl majoritairement, et un peu de dos histoire de faire bonne mesure...
  

Connaissez vous les piscines comme Deauville ou Massy où le pédiluve est avant les vestiaires ! A Massy le niveau du pédiluve est tel que l'on doit souvent relever le bas du pantalon pour traversée. Donc on a les pieds mouillés mais désinfectés pendant le temps du vestiaire. Au retour il y a un robinet après le pédiluve ou j'ai vu de nombreux nageurs se rincer les pieds à la sortie, ce qui m'a laissé perplexe, vu que je ne rince pas, cela me semble remouiller les pieds inutilement, mais j'ai peut être tort !
  

Villejuif et Josephine Baker on un pediluve avant le vestaire.
Mais en Suisse par exemple, pas de pédiluve, mais piscine ou l'on peut manger par terre tellement c'est propre
  

Sur le papier, le pédiluve avant le vestiaire est génial pour garantir des vestiaires propres.

En réalité, et de mon point de vue féminin
les concepteurs de ces piscines n'ont sûrement jamais pensé à celles (ou à ceux !) qui portent des collants. Parce que du coup, on est censé faire comment ? Je passe en collants dans le pédiluve, et du coup il est trempé ? Ou alors je le retire avec les chaussures dans la zone de déchaussage (et idem pour le remettre en sortant) ? C'est d'un pratique...

Vous allez me dire que je n'ai qu'à m'organiser pour être en pantalon ou en leggings le jour où je vais nager (ce que j'essaie de faire, et quand j'oublie, et bien tant pis pour ma poire, je rentre frigorifiée les jambes nues), mais je pense à tous ceux qui vont nager pendant leur pause de midi ou le matin avant d'aller bosser et qui n'ont pas toujours le choix de leur tenue...
  

cela m'est arrivé de traverser le pédiluve en petite culotte vu que mon pantalon était resserré en bas, ne pouvait pas être relevé et aurait été mouillé par la traversée... je me suis dit qu'après tout je serai en maillot dans quelques minutes...
@kurea: Je n'avais pas pensé aux bas, mais c'est vrai que c'est encore pire de devoir enlever ses bas !
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant