La page de truite_saumonee

truite_saumonee, 40 ans, femme, Paris

Envoyer un message privé à truite_saumonee


Inscrit depuis le 11/10/2012 - 19:51:53

octobre 2021


septembre 2021


Voir toutes les séances sur une carte.

Séances

Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17

Février 2014 : (6813 m)
  • 2703 mètres le mercredi 12 février (de 12h50 à 13h40) à Stade nautique de Chatillon - Enfin un peu de temps pour nager, submergée de travail, d'heures sup' folles et de fatigue.
    Bientôt le bout du tunnel, Sri Lanka me voilà ! (J'ai bien étudié à quel moment et dans quelles eaux nager sans trop de risque de se retrouver nez à dents avec un requin)
  • 1888 mètres le mercredi 5 février (de 13h15 à 13h50) à Stade nautique de Chatillon - Truite en r'tard, mini-séance, assez speed dans l'allure et dans la tête, et déçue de ne pas avoir le temps de continuer. Va falloir que j'arrête de laisser la vie empiéter sur mes petits plaisirs : le burn-out n'est pas loin - le Sri Lanka aussiiiii !

    Mini satisfaction : personne ne m'a doublée, même pas ce crawler à pull-buoy qui me distance petit à petit d'habitude. Fière comme un paon, je suis.
  • 2222 mètres le samedi 1 février (de 16h35 à 17h25) à Piscine Armand Massard (Paris) - Au bout d'une demie-heure hyper concentrée pour éviter les obstacles, j'ai commencé à penser à Omaha Beach, terrain miné, l'ennemi usant d'armes de dissuasion telles que dame sur le dos, homme vertical, dame en brasse étoilée. A défaut de maîtriser les 4 nages, j'ai opté pour les 4 lignes. Utah, Sword, Juno. Et finalement l'énorme fou rire, risque de noyade, I gave up man, je suis passée à l'ennemi, j'ai fait des battements. MDR.

 

Janvier 2014 : (13278 m)
  • 2111 mètres le mercredi 29 janvier (de 12h50 à 13h35) à Stade nautique de Chatillon - Moins trop chaud, encore moins de gens, moins de temps aussi, mais plus plus tout le reste.
  • 1600 mètres le dimanche 26 janvier (de 16h40 à 17h10) à Piscine Armand Massard (Paris) - D'abord j'ai rêvé de la piscine (l'effet de manque sans doute faute d'y être allée hier), et ça a tourné au cauchemar : je n'arrivais pas à plonger mon bras plus loin que le coude, l'eau était dure, l'air asphyxiant. Il paraît que j'ai beaucoup remué les bras en dormant...

    Puis il a plu. Il a plu, il a plu il a plu. Prendre mon vélo, prendre l'eau, prendre les gaz d'échappements des embouteillages à cause d'une manif CRS prêts à charger et messages de haine sur fond de drapeaux français.
    Pfff.
    Dans l'eau, des nages et niveaux trop disparates, mouais mouais mouais. Mini séance de dégrisement.

    30 minutes, vite, sortir, courir, la pluie la pluie la pluie. J'ai si froid. Dormir.
  • 2457 mètres le mercredi 22 janvier (de 12h50 à 13h40) à Stade nautique de Chatillon - Première fois que je prête attention aux indications de température : 32 degrés dans l'eau. Aucune idée pour les autres piscines que je fréquente mais je trouve ça un peu trop chaud.
    Sensations tantôt de lourdeur tantôt de légèreté.
    Et finalement d'asphyxie.
    Pour la première fois de ma vie, en nageant pourtant comme d'hab'(voire cool), j'ai dû sortir de l'eau à cause de mes poumons. Arrivée dans la zone de loisirs, c'était plus respirable, et ok dans les vestiaires.

    Question : est-ce un effet local, un effet d'accumulation du chlore ou un effet psy (j'ai toujours senti l'air "lourd" sous cette bulle) ?
  • 2888 mètres le samedi 18 janvier (de 14h10 à 15h10) à Piscine Armand Massard (Paris) - Tout le temps besoin de doubler au début, j'comptais pas faire de vieux os.
    Mais l'arrivée de GB a permis d'ouvrir une voie rapide - avec échouage de vieille méduse sur le "dos" et gogo gadget aux bras dans ta djeule dès qu'elle sentait une présence alentour. J'imagine qu'elle a passé sa séance toute flippée alors qu'en changeant de ligne elle aurait kiffé sa maman.
  • 2222 mètres le mercredi 15 janvier (de 13h00 à 13h45) à Stade nautique de Chatillon - Laborieux au début (une semaine sans nager), chaud, et petit à petit tout s'est calé.
    1er quart d'heure à 4-5 dans 50m, puis 2d quart d'heure à 2, et dernier quart d'heure SEULE. A l'heure du dej, tu t'rends compte ?!

    Si un Emir arabe souhaitait investir pour faire son crâneur, je l'invite à doubler le fond des piscines avec un aquarium géant, avec possibilité de sélectionner un poisson qui ferait des A/R sous nous à la vitesse souhaitée. Tu vois le genre ? J'avais envie de ça, Mustapha. Steuplééé.
  • 2000 mètres le mercredi 8 janvier (de 13h05 à 13h40) à Stade nautique de Chatillon - Déçue d'être très en retard, ravie de pouvoir enfin remettre la tête sous l'eau après des footings décidément traumatisants physiquement. Pensées pour Brinouille qui était en couverture de mon Running pour Elle : ça m'a motivée à sortir sous la pluie


    Séance courte mais bonne, conditions de nage top, on était deux dans la ligne, à la même allure, se croisant sur la ligne du milieu, idéal pour ne pas se relâcher.
    Je ne sais plus qui conseillait d'augmenter la fréquence des cycles de bras pour aller plus vite, que c'était moins fatiguant que de mettre les jambes. Je confirme ! Je crois même que j'ai atteint un nouveau rythme de croisière : la respiration tous les trois temps arrive à point nommé. Vs avant où c'était un peu trop tôt mais tous les 4 temps un peu trop tard (ou alors il fallait que je ralentisse).

 

Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17




Messages postés sur les forums :