Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
lundi 1 juillet 2019
posté par Nuri à 14:03

Reprise après 30 ans sans natation

vu 558 fois, followers=7
Bonjour à tous,

je suis tout nouveau ici. Je viens d'avoir 40 ans et, sans pour autant avoir une grosse crise de la quarantaine, le passage "officiel" du compteur à l'âge mûr m'a permis de remettre un peu d'ordre dans ma vie.
Après 22 ans de tabagisme (entre 15 et 35 roulées par jour), j'ai finalement arrêté, 2 mois avant mon quarantième anniversaire. Je n'ai jamais été sportif du tout (mentalement) et je n'ai jamais pratiqué une activité sportive régulière. Aujourd'hui, pourtant, cela m'intéresse. Cela m'attire même.

C'est l'arrêt du tabac qui m'a fait reprendre la natation, car, oui, quand on arrête de fumer, on a au début une certaine énergie à dépenser et un manque flagrant de dopamine et de "récompense".

J'ai appris à nager au club de Mulhouse de 7 à 10 ans. A cette époque, j'avais déjà appris les 4 nages. Donc même le papillon mais j'arrivais pas à en aligner une longueur, nage trop athlétique pour le gamin que j'étais.

Pendant et après mes études, j'allais un peu nager de temps en temps, mais ce n'était pas fait de manière sérieuse et régulière. Je fumais, je picolais un peu et je n'avais aucun intérêt à "me faire mal" ni un goût particulier pour l'effort physique.

Donc voilà, 30 ans ont passé, ca file.... Et plouf, je me retrouve depuis 2 mois dans les bassins à enchaîner les longueurs. Ca me plaît, j'aime les sensations pendant et après.


Je suis en train de me mettre un petit programme sportif sur pied pour rendre mon arrêt du tabac définitif (comme il est facile de reprendre après 1 ou 2 ans...) et pour prendre soin de mon corps qui commence à prendre de l'âge.
Au programme donc :
- natation 2 x 2.000m par semaine
- jogging 2 x 5km par semaine
- muscu méthode Lafay (pas de niveau cible encore défini)
Avec tout ca, la semaine est franchement bien garnie !

Pour l'instant, j'ai pas encore commencé la muscu, ca me fait encore un peu peur.
Par contre je vais courir et nager pour mettre mon coeur en activité et régler ma repiration. Bref, du cardio avant d'attaquer les séances intenses de muscu au poids de corps.

En jogging, je fais mes 5km en 31min. Je compte passer à 10km quand je courrai un peu plus vite (donc quand l'efficience sera meilleure).

J'en reviens à la natation :

Techniquement, il n'y a plus que la brasse coulée que je maîtrise encore suffisamment pour me faire plaisir. Ca a toujours été ma nage de prédilection.
2 mois après la reprise, je fais les 2.000m brasse coulée en 49'30" en bassin de 50m, sans pause. Après, je suis assez lessivé et j'ai faim !!!
Je nage toujours tôt le matin, le ventre complètement vide, j'avale juste 1/2 litre d'eau et 1/2 litre de café avant de nager.

Le dos crawlé, ca ma toujours emmerdé. Déjà enfant j'aimais pas le fait de s'éclabousser constamment le visage et de ne jamais voir où on va.

Le crawl, je ne l'ai jamais bien maîtrisé techniquement. J'ai peu de roulis et peu de tangage, par contre j'ai un lacet important (mouvement d'une anguille) dont je n'arrive pas à me débarrasser. Je fatigue vite, max. 100m sans pause.
Sinon, en gainant très fort et en bourrinant avec les bras, j'arrive à faire un 50m asez rapidement mais j'ai pas de temps à fournir pour l'instant (pas facile de chronométrer un sprint tout seul).
Je compte essayer la méthode "Total Immersion" que j'ai découvert ici par hasard. Cela me semble intéressant et surtout, c'est beau et effectif !

Le papillon me semble techniquement pas hors de porté. Mon ondulation n'est pas mauvaise (j'avance vraiment quoi !!!) mais j'ai encore du mal à coordonner avec les bras. Bref, ce sera pour plus tard, quand j'aurais gagné en résistance et en muscle.

Y-t-il ici des quarantenaires ayant un parcours similaire et quels seront vos bons conseils pour :
- éviter les blessures
- forger la résistance du coeur
- passer l'hiver sans tout abandonner
- faire des progrès raisonnables
- varier les plaisirs...

6 commentaires

  

Bonjour,
Bienvenu et bonne chance pour ton arrêt.

J'ai eu aussi un passé de non sportif (pas d'affinité particulière à l'adolescence, aucun sport entre 20 ans et 35 ans).

J'ai plongé dans les bassins à 35 ans suite à une tentative d’arrêt du tabac et le gros besoin de me passer les nerfs qui allait avec ! J'ai tenu 5 mois, j'ai repris la clope mais j'ai continué à nager. J'ai enfin réussi à arrêter il y a 22 mois et "jusqu'ici tout va bien" même si ça m'arrive d'avoir encore des envies de fumer.

Pour éviter les blessures :
- Le truc qui arrive le plus fréquemment c'est la tendinite des épaules, pour l'éviter, il faut éviter les plaquettes qui, si on a un mauvais geste force dessus.
un article parle ici de comment éviter les blessures de l'épaule :
https://www.natationpourtous.com/entra...
On peu aussi au bout d'un moment avoir mal au cervicale ou au lombaires si la position est mauvaise.

Pour forger la résistance du coeur :
Aucune idée


Pour passer l'hiver sans tout abandonner : ca c'est comme pour arreter le tabac à chacun sa méthode. L'inscription en club est pas mal pour moi : j'ai mes horaires fixe de séances club et je m'y tiens. Pour mes séances hors club, dans les périodes de moindre motivation, j'ai tendance à les reporter au lendemain à à reporter le lendemain au surlendemain etc ...
encore un lien vers ailleurs :
https://www.natationpourtous.com/entra...

Pour faire des progrès raisonnables : tu viens de commencer à nager sérieusement et d’arrêter la cigarette : tu feras vite des progrès la première année. C'est dans un an que ça commencera à progresser moins vite et qu'il faudra se poser cette question !!!

Pour varier les plaisirs... : je sais pas je suis monomanique


Bonne reprise et bon courage pour la suite
  

Welcome sur nageurs.com,
Sacré défis et sacré entraînement,

Mes conseils seraient de débuter en douceur, de surtout écouter ton corps, de ne pas forcer sur les douleurs (quitte à ne pas terminer ton nombre de km), et de laisser ton corps se reposer entre chaque entrainement,

Continue à donner des nouvelles 👍🙂
  

@NicoNocturne :

Ben félicitation aussi pour l'arrêt de la clope !
N'oublie pas qu'à chaque petite envie, il faut pouvoir se réjouir de ne plus être dépendant. Cela est vraiment une joie de savoir qu'on n'est plus obligé de fumer.
Attention aux soirées arrosées (je pense que je t'apprends rien
) qui finissent toujours par conduire vers une clope à partir d'une certaine heure !!!

Pour être honnête, je ne fume plus de tabac depuis le 2 avril de cette année, mais il m'arrive à l'occasion de fumer un mélange d'herbes diverses (feuilles de framboisier, de pas-d'âne, de sauge, avec ou sans cannabis, on se refait pas...). Disons une à deux fois par semaine. Je sais, c'est encore trop...
C'est finalement un bon moyen pour piéger l'envie de clope pendant les fêtes et soirées. Et comme ces clopes aux herbes ne contiennent pas de substance addictives, une seule suffit pour passer une soirée avec un goût de combustion dégueulasse dans la bouche !

Avec le sport, et surtout si "j'ai piscine" le matin, je sens bien que j'ai fumé la veille. Et ce sentiment d'avoir péché la veille me permet finalement de bien me tenir à l'écart de la nicotine.
C'est pour cela que je voulais commencer à faire du sport : bien sentir l'effet merdique du tabac sur les poumons, le coeur et le corps en général.
Si un jour je recommence à fumer, je sais ce que je perdrai, ce sera terrible mentalement


Et puis, j'ai deux petits garcons de 1 et 3 ans et j'ai plus envie de leur montrer le mauvais exemple, de les empester avec un nuage de tabac froid, de devoir sortir constamment de la maison pour aller fumer, puis de devoir me laver les mains et la bouche au retour...

Merci pour les liens !
Je lis, je lis...
  

@Sylsyl et NicoNocturne :

Pour l'instant, je fais attention de ne pas trop me surcharger. J'encaisse assez bien mes 2.000m brasse. Je sais pas si je serais capable de faire 3.000m. Probablement oui, mais à une vitesse nettement plus lente avec des phases de glisse plus longues et une fréquence de brassées moindre.

Mon poul au repos (mesuré assis 15min après le déjeuner de midi) est de 72bpm.
Oui, c'est beaucoup et c'est aussi surement pour cela que j'arrive pas encore à courir plus de 5km.
Je ne connais pas mon poul max. Faudrait une montre spéciale je pense. On verra, peut-être plus tard...

Sinon, au premier mois de la reprise du sport, qui correspond aussi au premier mois d'arrêt du tabac, j'ai constaté un gros regain de forme, plus d'énergie et de vitalité... Et une libido supérieure à celle de mes 20 ans !
Maintenant, tous ces effets se sont beaucoup estompés et c'est bien dommage


Entre temps, il faut dire que j'ai aussi construit tout seul chez moi un énorme abris-garage de 6x11m en plein soleil pendant une semaine qui m'a vraiment bien fatigué. J'ai pris des gros coups de soleil et la construction fut assez physique (poutres de 10,5m de longueur).
Depuis - cela fait 2 semaines que l'abri est terminé - je ne dors plus très bien. Je reste réveillé au moins 1 heure toutes les nuits (parfois 2 ou 3 heures). Et les courtes nuits d'été sont chaudes et moites. Bref, je sens que je ne récupère pas assez la nuit. Alors que dans mon ancienne vie de clopeur, j'étais un dormeur de première classe. C'est frustrant...

Hier, j'ai fait le test d'évaluation de la méthode muscu Lafay. Aie aie aie...
Echauffement - puis 3min de repos
28 pompes max - puis 3min de repos
4 dips max - puis 3min de repos
5 tractions max - puis 3min de repos
11 pompes "profondes" max
Bref, y'a du boulot...
Je suis encore trop lourd (1,76m pour 81kg).
Je crois que je suis encore un peu trop fatigué pour ajouter la muscu aux séances de jogging et de natation. Je vais attendre encore quelque semaines.
Surtout que la méthode Lafay est réputée pour ne pas y aller avec le dos de la cuillière, surtout au début... Prudence donc.

Et puis, y'a toutes les petites douleurs par-ci par-là... A suivre...
  

un conseil : cherche le plaisir dans chaque séance ... le reste c du pipi de chat ! lol

Quitte à être addict, sois le au sport et pas à la clope !
  

@ hich

oui bien sûr, j'essaie de me faire plaisir.
Mais au-delà des sensations, on éprouve aussi un certain plaisir à éclater ses propres chronos de temps en temps. C'est la preuve que "tout n'est pas encore perdu". Bref, que ca sent pas encore le sapin...

Alors oui, je fais aussi attention de ne pas tomber dans l'obsession du chrono et de la performance car sinon, à mon âge, j'en ai bien conscience, ca finira en blessure plus ou moins grave.
Du toute facon, j'ai pas grandi dans une ambiance de "performer". Comme j'écrivais plus haut, je n'ai jamais été mentalement un sportif ou un compétiteur.

Il est également assez probable que je devienne addict au sport :-S

Mais comme tu dis, mieux vaut ca que la clope, le chichon et l'alcool...
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant