Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
vendredi 12 juillet 2019
posté par Nuri à 11:42

Questions sur la technique de brasse

vu 816 fois, followers=10
Une question me turlupine depuis que je me suis remis à la nage cette année. En particulier sur la technique de nage de la brasse.

J'ai récemment regardé quelques vidéos sur YouTube et notamment celles de l'anglais Adam Peaty, du francais Florent Manaudou, etc.

Quand je vois tous ces compétiteurs de haut vol je me demande pourquoi diable sortent-ils à ce point leur buste de l'eau ? Ils ont tous les pectoraux à l'air quand ils inspirent !
Quelle est l'explication technique derrière ce geste ?

Intuitivement, le fait de sortir très haut le buste quasi verticalement me semble être contre-productif car cela coûte beaucoup d'energie sur un plan vertical (faire remonter le corps avec les bras, puis replonger dans l'eau au moment du ciseau) alors qu'on cherche surtout à maximiser l'énergie investie dans un plan horizontal pour aller vers l'avant.
(je sais bien que j'ai loupé techniquement quelque chose car moi, je suis pas champion du monde, hein...)
Pour ma part, je sors à peine les épaules pour inspirer. Si je veux sortir les pectoraux de l'eau, de un, il faut tirer beaucoup plus fort avec les bras et consommer plus d'energie et, de deux, j'ai pas l'impression d'avancer plus vite (au contraire même....).

5 commentaires

  

aucune idée ^^
  

Ce n’est pas la sortie du buste de l’eau qui permet d’avancer vite, en fait la sortie du buste c’est la conséquence du bon geste propulsif sous l’eau : bref, fort, et les mains ne dépassant pas les épaules. Si le mouvement est trop mou le buste ne sort pas et la nage n’est pas rapide.
  

De plus Adam Peaty est capable de faire 25 m en brasse en quatre ou cinq mouvements, entièrement immergé, sans sortir la tête de l'eau. Dans ce cas-là il a un mouvement des bras extrêmement doux et contrôlé, les faisant remonter sous son torse avec souplesse pour ne pas se freiner. Exercice hydrodynamique, je suppose.

En ce qui me concerne je suis plus rapide en brasse sur le dos, les bras le long du corps immobiles qu'à plat ventre, ce qui indique que j'ai encore bcp de progrès à faire avec les bras. Le crawl est quand même plus facile !
  

la brasse est une nage très difficile quand on veut la nager BIEN , juste BIEN c'est déjà énorme et il n'y a pas un brasseur sur dix qui nage de façon à peine moyenne ...
il y a un mouvement de plongeon à chaque cycle avec les épaules qui se rapprochent et un mouvement des bras/mais très élaboré ,, c'est très technique , beaucoup plus que le crawl , et aussi athlétique que le papillon si c'est bien nagé ;
Le corps se verticalise brièvement pour mieux se détendre ensuite ( c'est là que le buste sort un peu de l'eau ) : cela compense le fait que la brasse est une nage aberrante qui lutte sans cesse contre son retour des bras et des jambes qui sont contre-productifs ; la verticalisation aide à provoquer la détente . pas si fluide que ça donc la brasse !
c'est aussi une nage qui est encore amenée à évoluer et d'ici une centaine d'années on se moquera de notre technique actuelle .
mais pour l'heure on ne peut comparer une brasse de reprise d'entrainement , ou de récupération , à une brasse technique en course ..

Beaucoup de nageurs ont les bras qui poussent l'eau vers l'arrière ce qui est interdit ( disqualifiant ) ;
la coulée déjà est tout un art , et pour tous une source de sensations uniques .
La symétrie n'est pas simple à obtenir ,,,
bref on a toujours à progresser en brasse , plus qu'en crawl ou dos qui sont des mouvements plus logiques pour le corps humain !
  

@ phaeton, merci pour ta réponse.

Donc voilà, les mois passent et j'essaie toujours d'améliorer ma technique en brasse pour gagner en vitesse et en endurance.

Je sprinte en brasse en 48 secondes sur 50m (bassin de 25m, pas de plongeon, pas de coulée, retournement brasse classique après les premiers 25m).
Ce qui nous fait du 3,75km/h.
Bref... C'est lent !
Les champions vont quasiment 2 fois plus vite !!!
DEUX FOIS LES MECS, DEUX FOIS !!!
(vous me direz, je fais 1,76m, 79kg, chausse du 42/43, jambes plutôt courtes, avant-bras longs donc oui, y'a aussi les limites physiques mais je pense que je peux encore progresser)

Sur 2000m, j'arrive pas à passer à 3km/h de moyenne. Ma meilleur perf sur cette distance s'établit à environ 2,85km/h. Depuis 5 mois, je plafonne, voire je régresse un tout petit peu.

Toutefois, au fil du temps, il y a quelques gestes techniques qui m'ont permis de gagner quelques dixièmes de km/h sans pour autant dépenser plus d'énergie :
- garder les genoux aussi proches l'un de l'autre que possible lors du ciseau
- tourner les pieds vers l'extérieur lors du ciseau
- ne pas trop écarter les mains lors du tirage avec les bras
- éxécuter la phase de propulsion le plus rapidement possible (tirage + ciseau)
- ne pas plonger trop profondément juste après le ciseau, rester proche de la surface
- être absolument horizontal, droit et gainé lors de la phase de glisse (cela semble tellement évident...)

Après, pour progresser en vitesse, on peut faire la chasse aux mouvements qui freinent et, en brasse, c'est pas ce qui manque !

Je pense que j'ai un bon "potentiel d'optimisation" au niveau du retour des bras.
J'ai essayé différentes variantes mais je n'arrive pas à sentir ce qui est le plus efficace :
- Après le mouvement des bras, faut-il absolument rejoindre les mains sous le menton, comme on me l'avait enseigné ? Ou sous le buste ? Ou devant la tête ?
- Faut-il réaliser le mouvement des bras simplement pour remonter très rapidement le buste ou bien est-ce qu'une partie du mouvement sert également à propulser vers l'avant ? Comment "penser" le mouvement : juste vers le haut ou bien vers le haut et vers l'avant ?
- Quel angle donner aux mains lors du tirage avec les bras ? 45 degrés ?

Ensuite, il y a le plongeon de la tête pendant la phase de propulsion qui me pose aussi quelques questions :
- En éxagérant un peu, faut-il rentrer la tête dans l'eau plutôt par le front ou plutôt par le menton ? (chez les pros, j'ai plutôt l'impression qu'ils cassent subitement leur nuque pour rentrer la tête par le front)
- Au sommum de la phase de contraction, soit juste avant l'éxécution du ciseau, est-il important de bien remonter les épaules au niveau de la machoire ? Existe-t-il d'autres variantes ?

Bref, la brasse c'est techniquement vraiment intéressant. Si vous vous sentez calés pour donner des conseils, n'hésitez pas !

Après, on peut pousser de la fonte pour avoir des cuisses qui poussent très très fort mais franchement, j'ai ni le temps ni l'envie de me mettre à la fonte !
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant