Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
samedi 30 avril 2016
posté par blh à 14:48

laisser passer au T

vu 2260 fois, followers=19
On lit souvent des nageurs qui se plaignent de ce que les nageurs moins rapides ne les laissent pas passer au T. Handicapée par une tendinite à l épaule, je ne fais que des battements sur le dos : autant dire que j ai laissé passer un bon paquet de personnes aujourd hui, et c est bien normal mais... Pas un merci, pas un sourire, pas un signe de tête

20 commentaires

  

C'était infernal Beaujon aujourd'hui. Si tu es bien qui je crois en revanche je t'ai souris en te laissant passer au T. Mais bon dans mon cas entre deux cultutes difficile de dire merci aux chevilles.
  

"Pas un merci, pas un sourire, pas un signe de tête"

Difficilement faisable quand tu es en série et même en échauffement.......

Pardonne nous......
  

3r1c, oui, je pense que nous avons partagé la même ligne! D'ailleurs, ta gestion du T m'a laissée perplexe car effectivement, alors que j'étais plutôt partie pour te laisser la priorité, je suis passée devant toi à plusieurs reprises car tu ne faisais pas mine de partir : je me suis demandée si tu attendais que la ligne se dégage?
Luanminh, je me suis mal exprimée ; j'aurais dû préciser que si je laisse passer 10 fois la même personne, bien sûr que je n'attends pas 10 mercis. Juste, c'est plus sympa quand au moins, la personne te calcule un minimum et ne te passe pas 10 fois devant en trombe comme si tu n'étais pas là. Mais j'avoue bien volontiers que je me demande si j'ai été suffisamment civile avec 3r1c, si ça se trouve il faut d'abord que je balaye devant ma propre porte!! (promis, je tiens scrupuleusement ma droite quand je nage lentement : c'est déjà ça)
  

Je suis percé à jour.
Oui je me mets rarement la pression en nageant. Pour éviter de me retrouver rapidement dans les pieds du nageurs qui me précède je laisse souvent de l'air.
Comme je fais régulièrement des petites séries et souvent en éducatif, ca ne ma gène pas de laisser passer quelqu'un avant.
Puis il faut bien récupérer de temps en temps. Et puis te concernant, j'avoue que des fois je me demande si je ne gène pas les nageurs et nageuses qui m'attendent pour partir alors que je laisse passer les gens
  

Oui je confirme la mss nage bien à droite en battement de dos.
D'ailleurs tu devrais varier faire des battements sur le ventre et sur les côtés
  

Un nageur lent sur le dos gêne tout le monde dans la ligne rapide si celle-ci est encombrée ; c'est donc le minimum de céder le passage.
  

Le minimum c’est de nager dans la ligne des gens qui ne nagent pas vite. On a tous des styles de nage et motivations différents. Des gens viennent pour se relaxer et « on devrait respecter ça », et c’est vrai. Mais des gens – comme moi – viennent pour nager vite, fort et en série. Et on devrait aussi respecter ça. Quand on voit des brasseurs qui se noient presque dans la ligne nage rapide, ça donne des envies de meurtre, surtout quand la ligne nage lente est presque vide.

Pour ce qui est des T, la dernière fois j’ai décidé de changer de tactique. Puisque demander aux gens, calmement, de bien vouloir se mettre sur le côté pour laisser la place pour faire des culbutes ne fonctionne pas – les gens grognent voire insultent – maintenant, je ne dis plus rien, et je fais ma culbute sur les gens. Ils partent d’eux-mêmes.

On devrait dire merci ? Perso, si j’arrive à un mur et qu’une personne rame devant moi, je ne double pas de suite (je double toujours après une coulée et avant les 3/4 du bassin). En revanche, les gens qui restent au milieu du T ou qui partent en même temps alors qu’ils voient très bien qu’on arrive comme des billes…

En résumé : nagez dans la ligne qui vous correspond, nager à droite, ne rester pas au milieu du T, et tout devrait bien se passer.
  

Je pratique aussi devant les emmerdeurs la culbute entre moules au T. J'adore aussi mettre une petite accélération quand un neuneu se met à partir juste devant moi tout en sachant que je vais plus vite que lui. Une fois humilié, il ne recommence pas. Dommage de devoir se montrer si con pour obtenir une ligne plus homogène, je suis le premier à le regretter.
  

mais où ai-je écrit que j'étais dans la ligne rapide??? je n'y ai jamais mis les pieds (sauf une fois à l'insu de mon plein gré : le panneau a été rajouté en cours de route) et n'en ai aucune envie.
Mais à vous lire, laisser passer (et donc stationner quelques secondes de plus au T) est gênant aussi parce qu'on vous empêche de faire la culbute ... dur dur la vie en société!
  

"L'enfer, c'est les autres."
  

bhaaa, la natation est un sport où ça parle peu, on se regarde du coin de l’œil, on fait son programme, à la seconde prêt et trop souvent sans prêté attention à son environnement... la tête sous l'eau dans la promiscuité d'une ligne de 2,5m de large. Pour sure, il faut faire la culbute, quand on l'a décider, s'il y a des personnes au bord, c'est l'occasion d'appendre la précision et de comprendre ce qu'est une poussé perpendiculaire d'une poussé oblique. Et puis, pour ceux qui sont en pause au bord, ça leur apprends de ne pas géner
Chez les confirmés et avec des confirmés, souvent tout se fait de façon très fluide, c'est rare qu'il y ait des collisions.
  

Pour rebondir sur le sujet initial : S'il y a une personne plus lente devant, à l'approche du T, il faut voir s'il y a des gens au bord ou non. S'il y en a pas et qu'on va assez vite (et lui assez lentement
), on touche les pieds du gars devant pour le prévenir, et on le double sur la gauche pendant la culbute en donnant un bon coup ondulation (ou plusieurs) pour lui laisser la place pour son demi-tour... Maintenant, si c'est bondé de personnes au T, soit ou fait demi tour sans toucher le mur, soit on patiente et on laisse la personne faire son demi-tour (surtout si d'autres personnes son en train de partir du mur)... Mais après 500 m, jusqu'à 7 personnes dans une lignes de 50m, on sait à peu prés qui nage, comment et on gère son espace de nage en fonction.
  

Je ne laisse passer que si je connais la personne, car sinon la plupart du temps, soit le nageur ne comprend que l'on le laisse passer du coup personne ne repart, soit je le laisse passer et à ce moment là il change de nage (de préférence une bonne brasse qui prend toute le largeur) et devient plus lent que moi, soit la personne était en mode sprint (surement dans le but de me dépasser à tout prix) et après l'avoir laissé passer je me retrouve a devoir le dépasser car il a nettement ralenti, soit alors que je le laisse passer et bien non il décide de faire une pause (en plein milieu de la ligne de préférence). Ou bien encore je laisse passer et une personne qui était en pause au T en profite pour partir à ce moment précis. En plus cela fout le bordel dans mes chronos, donc terminé je ne laisse plus passer.
  

Je comprends Neka, moi je laisse tout le temps passer et je me fais avoir aussi. mais c'est pas grave car je n'ai pas de chronos à faire, juste à me concentrer sur mieux nager et le plus longtemps possible ( sur le moment et dans la vie...) et puis je change de nage alors je comprends que le laisser passer n'est pas si simple...j'en conclue qu'il faudrait construire des piscines d'une ligne ou plusieurs d'une ligne en haut des immeubles, après ce serait sur réservation. C'est mon rêve
  

Je suis d'accord. Un crawleur plus lent que moi ne me gêne pas du tout pourvu qu il tienne bien sa droite. Je comprends parfaitement qu il ne veuille pas stopper son effort en s arrêtant au T. D autant qu il m arrive de faire des séries et qu il ne peut pas savoir si je vais repartir ou m arrêter. C est donc à moi de m organiser pour le doubler pendant la longueur. Tout cela suppose bien sûr une bonne organisation des lignes et notamment l interdiction de la brasse. D où l importance d avoir des lignes réservées au crawl avec des MNS attentifs et interventionnistes. Le vrai debat est là selon moi.
  

C'est le vrai débat, à condition de tenir compte des paramètres suivants : la longueur du bassin, le nb de MNS, la fréquentation de la piscine ; au-delà de dix nageurs/couloir de 25 m, il est sans doute illusoire d'essayer de mettre en place une bonne organisation.

- A titre personnel, je trouve que la place accordée aux personnes qui nagent avec divers accessoires et gadgets est excessive, d'autant que ces personnes rechignent souvent à appliquer le règlement (sur les plaquettes notamment) ; c'est une méthode d'apprentissage discutable, elle est gourmande en place, et multiplie les pratiques, ce qui est une cause de conflits.
  

Parfaitement d accord avec toi. Je rappelle à ce propos aux intéressés que la ligne 2 des Halles n est pas réservée aux palmeurs, mais aux palmeurs ET aux nageurs confirmés. De manière générale je ne serais pas contre une interdiction sinon de toutes les palmes, du moins des palmes longues dans les bassins parisiens.
  

Sérieux?! la ligne 2 aux Halles n'est pas réservée qu'aux nageurs avec matériel?! cool ca, je vais arrêter de culpabiliser quand j'y vais à mains (et pieds) nus!


Tout à fait d'accord au sujet des plaquettes.. il faut être un bon nageur pour les utiliser avec efficacité et sécurité. Et pas en pap dans une ligne chargée, c'est vraiment dangereux me semble-t-il. Faire des plaquettes, quand on n'a aucun appui, et une nage totalement déstructurée, ca me semble ridicule.

Pour en revenir au T, c'est un problème insoluble. Pour preuve, encore aujourd'hui, je me suis faite insultée pour avoir malencontreusement fait mon virage sur un individu qui n'a rien trouvé de mieux que se décaller de la droite au milieu alors que j'etais en train de le doubler..et après c'est moi, qui ne fait pas attention.. bref, j'avais besoin de partager mon agacement. (HS, dslée)
  

Je parlais plutôt des palmes courtes ; par chance je ne croise pas de zazous avec des palmes longues (hormis les pêcheurs de homards en Bretagne).

- Je suis d'accord pour dire que le problème du T est pratiquement insoluble ; le comportement de certains nageurs confirmés m'agace encore plus que celui de pratiquants irréguliers, qui par définition ne connaissant pas très bien les usages.
- Exemple type de comportement horripilant de la part d'un nageur confirmé : fait 400 m à 4 ou 5 km/h en doublant tout le monde "quoi qu'il arrive"... puis enchaîne avec 500 m en barbotant avec une planche à 2 km/h... dans la même ligne.
  

oui, réservons les couloirs aux gens qui ne savent pas nagé
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant