Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
vendredi 10 juillet 2009
posté par Elia à 22:24

Comment gérer son souffle pour faire une culbute ?

vu 10699 fois, followers=22
Bonsoir
Lorsque je veux effectuer une culbute de crawl je ne sais pas comment souffler du coup je bloque mon souffle et cela me prend beaucoup d'énergie, je perd mon rythme j'ai donc beaucoup de mal a finir la longueur qui suit.
J’ai regardé des vidéos, animation et des nageurs mais cela ma uniquement aidé pour la pirouette.

Merci pour vos conseils

37 commentaires

  

Faites vous aider dans un premier moment par un MNS, un petit cours privé de temps en temps c'est de l'argent bien investi et vous pouvez profiter pour corriger un certain nombre de choses.

Deja, essayez de réduire la vitesse a l'approche du mur, nager un peu moins vite pour réduire son besoin d'oxigène...

Le souffle, il faut aprendre a le gerer, prendre ni trop ni pas assez et, comprendre quelle est la quantité necessaire d'air.

Dans certains cas, on a assi besoin de développer la capacité respiratoire ; Il y existe des tas exercices et des éducatids pour ça, comme repirant tt les 3, 5,7...et 11 (pour les plus costauds) temps en craxl...
  

je nage toute l'année en club je fais donc ce type d'exercices
le MNS nous demande de faire des culbultes hors je suis la seule a ne pas en faire il lui ai arrivé de prendre un moment pour me courrriger mais ça ne donne rien je fini par avoir la téte qui tourne de plus comme il me connait il me met pas mal la pression
c'est pour cette raison que cet été j'aimerai m'exercer tranquillement ayant fait de la nat synchro je ne devrai pas rencontrer trop de probleme et pourtant c'est le cas, je voudrai savoir si il faut bloquer la respirations lors de la culbute ou s'agit il dun souffle continu
merci
  

Il faut penser à expirer l'air progressivement. Dès que les poumons sont vides on a besoin d'inspirer, c'est un réflexe. Il faut donc expirer doucement son air pour ne pas se retrouver obliger de sortir la tête trop vite de l'eau. A partir de là on peut finir tranquillement en coulée.
  

Pour ma part, d'accord avec Julengos: expirer progressivement comme lorsque l'on nage mais si ta crainte est le manque d'oxygène ou la sur-consommation d'oxygène durant la culbute, taches de t'arranger pour prendre ta dernière inspiration avant la culbute à une ou maximum 2 mouvements de bras avant le mur et expire tranquillement tout au long du mouvement et de "l'avant" reprise de nage après la culbute.Il est vrai que ça consomme pas mal d'énergie cette culbute mais (désolé Luczi) il ne faut pas réduire sa vitesse avant le mur, sinon tu devras déployer d'autant plus d'énergie pour faire basculer ton tronc! et puis comme toujours : plus on en bouffe plus ça vient naturellement!En tout cas, il ne faut pas stresser à l'idée de faire la culbute et essayer de faire un mouvement le plus " cool " possible et surtout pas en force ou saccadé..
Bon courage
  

salut,

moi je fais les culbutes depuis six mois et tout va bien maintenant,

voila comment je m'y prend :

je respire principalement en trois temps mais si la dernière inspiration avant la culbute est trop loin du mur, j'inspire une fois de plus c-à-d en passant en deux temps..... mais pas de baisse de vitesse pour culbuter pour avoir une bonne inertie lors de la rotation et sans perte de temps.

Pendant la culbute j'expire tout le long de cette dernière, pas trop fort ni trop peu juste pour combler le temps total avant reprise de la nage. L'expulsion propulsion sur le mur doit être " gentille ", une expulsion trop forte brusque et fait mal à l'organisme avec une consommation d'oxygène plus importante... donc en douceur et fluide coulée s'en suivra... dalleur c'est + beau à voir


Pour la reprise de la nage, respiration en deux temps 1 à 2 fois avant le reprise en 3 temps.

Voila, le conseil qui portera ses fruits c'est d'en manger le + possible ( fruits et culbutes bien sûr )
  

Bonjour Ploufplouf...je me suis peut etre mal exprimé.
Je ne voulais pas dire qu'il faut réduire sa vitesse juste avant le mur, mais puisque Elia semble avoir des petits problèmes pour gérer son souffle, une bonne solution serait d'essayer de faire bien avant de pouvoir le faire vite. Et pour cela, réduire un peu son allure de nage pour garder un tythme moins soutenu sur l'ensemble.

Pour le reste, je suis d'accord avec tt le monde.
  

Il faut tout simplement souffler par le nez au moment de la culbute. Difficile si vous avez une pince au nez
  

Merci pour vos conseil
je n'utilise plus de pince nez depuis plusieur années
je prend note de tout vos conseil
j'ai tout le mois juillet / aout pour reussir cette maudite culbute sur laquelle je bloque
  

Il faut tout simplement souffler par le nez au moment de la culbute

Ben oui mais non:
effectivement on souffle par le nez, mais c'est contraint et forcé par le risque d'inhaler deux litres au cours de la culbute, pas pour le plaisir d'expirer !

Et toute la difficulté est justement de doser cette nécessaire expiration nasale pour ne pas non plus suffoquer en sortie de virage; surtout que le bon nageur (cousin du bon chasseur) est censé placer au moins deux coups de bras avant la respiration post flip-turn.

Et donc un pince-nez facilite: poumons pleins ET pas d'eau dans les bronches.


Je ne voulais pas dire qu'il faut réduire sa vitesse juste avant le mur
Là-dessus y'a pas le début du commencement d'une photo
lus vite on aborde, mieux ça passe! Collectez donc les avis sur ce point: la plupart recommandent carrément d'accélérer à l'approche du mur, histoire d'être clair.

Et donc effectivement si pb de souffle, jouer sur les respirations précédentes oui, ralentir non.

Bonne nuit
  

Bonjour

cela fait un mois que je cherche a faire la culbute pas de resultat.
j'aimerai savoir si vous connaisez un bon maitre nageur avec qui je pourrai prendre une leçon particuliere pas trop cher uniquement pour la culbute, et peut aussi me courriger car avec les années je dois avoir beaucoup de defaut quand je nage.

Merci pour vos conseil
  

Hello,
de très bon maitre nageur disponible à Georges Vallerey, il suffit que tu prennes une leçon et ils sont dispos, cela me parait dommage de prendre une leçon pour faire une culbute, perso, j'ai appris en m'affichant au bord du bassin avec un pince nez, maintenant cela tourne tout seul; avec la fonction recherche dans le menu gauche tu pourra trouver des conseils.

Cdlt,
Oléum.
  

Ethel,
C'est en effet dommage de prendre un MNS pour faire la culbute
..je ne suis pas MNS mais déjà appris la culbute a quelques personnes donc si tu veux je peux te donne des conseils et éventuellement corriger tes pb's avec plaisir un samedi am ou dimanche am à georges Hermant qd elle rouvrira ses portes.
A+
  

Enfin en même temps la culbute n'est pas une fin en soit.
Elle est efficace dès qu'on cherche la vitesse mais c'est souvent, sur de longues distances, au détriment de la coulée.

Et une bonne coulée avec 3 ondulations bien amples avant la reprise ben c'est quand même bien sympa et cela donne une superbe impression de glisse.
Personnellement, j'alterne donc selon le rythme de mon effort ; efficacité/rapidité hop culbute, technique/glisse hop à l'ancienne.

Bon après il y a des gros nageurs qui combinent grosse coulée et culbute, certes, soit, également.
  

Oui la culbute n'est une fin en soit mais lorsque j'ai trouvé un bon rythme en crawl j'ai l'impression de le perte qand je stop devant le mur pour me relancer.
Je vais tester avec le pince nez

Ploufplou pourquoi pas un jour en week end
je te tiens au courant de la réouverture de Georges Hermant ( je passe souvent devant cette piscine)
  

ça marche..
  

avatar de marcopolo1
marcopolo1
> 7 ans
tu travailles ta respiration en faisant de l'hypoplexie : tu ange une longeur en 2 temps puis 4 temps puis 6 temps puis 8 temps puis tu redescend dans l'autres sens en 8/6/4/2 tu gagnera en capacité respiratoire en faisant cet exercice régulierement .
  

avatar de marcopolo1
marcopolo1
> 7 ans
Mais sinon honetement la culbute n'est pas indispensable , c'est juuste impresionant , masi tu peux très bien faire une coulée sans la culbute comem en brasse , ce qui compte c'est de bien pousser fort sur le mur , je te garantie que certain qui font la culbute font moins vite que certain qui ne la font pas au virage ...
  

C'est cool de culbuter lorsqu'on arrive au bout de la piscine. Ça m'empêche de me reposer, me forçant de travailler plus fort. La clé de la réussite est la relaxation des muscles, surtout ceux du cou. De plus, le débutant de la culbute doit avoir le ventre vide pour éviter que la nourriture ne ressorte pas la bouche. Oui, cela m'est déjà arrivé au début. Pour la respiration, lorsque tu culbutes, vise la surface de l'eau, mais non le fond du bassin.
Dites-moi, que signifie l'acronyme MNS ? Maître nageur syndiqué ? Maître nageur sertifié ?
  

maître nageur surveillant?
maître nageur supérieur?
maître nageur scolaire?

je ne sais pas non plus...
  

maître nageur secouriste?
  

allons..allons....."sauveteur" bien sûr!! (d'ailleurs y a juste un post sur le sujet depuis ce week-end)
  

Bonjour,

J'ai lu tous vos échanges sur la culbute, très très instructif ! Moi j'ai un problème : je ne peux pas "culbuter" sans écarter les bras. Mon coach me dit que ma culbute est superbe, mais je pense qu'elle n'est pas efficace. HELP !
  

@Isabelle : Tu ne peux pas culbuter d’une manière parfaite au début. Avec le temps, tu pourras relaxer les muscles et culbuter à ta façon, comme le touriste spatial Québécois Guy Laliberté qui le fait présentement….. dans l’espace. Sois patiente.
  

avatar de canageenbanlieue
canageenbanlieue
> 7 ans
Pour en revenir à la question initiale il faut connaître le niveau du nageur qui la pose. En effet si le nageur nage en performance pour faire un temps et travaille sa vitesse il faut en effet accélérer au niveau du mur et le problème réside dans l'approche visuelle du mur pour placer la dernière respiration au bon moment.

Si le nageur veut juste culbuter sereinement dans le cadre de la natation losir , ralentir au passage du mur pour analyser ce qui lui fait problème et voir comment placer sa respiration dans le mouvement va mieux le faire. à un niveau élémentaire c'est plus simple de faire les mouvements calmement et ensuite à force d' y remettre un peu d'intensité que de la jouer ca passe ou ca casse
.

Quand lis les questions je me pose toujours la question de la pratique du nageur qui la pose ( si ca se trouve il à un excellent niveau et sa question porte sur un optimisation trés pointue ) . D'un autre coté imaginer un barboteur tenter de faire du 11 temps ou accélérer au niveau du mur .... ce soont des expériences !
  

  

On voit bien que les bras reste le long du corps juste avant l'impulsion des abdominaux.
  

Remarquez vous que leurs pieds rentrent à l'intérieur, i.e. les deux gros orteils se touchent presque. Pourquoi ?
  

C'est une position plus aérodynamique ou disons hydrodynamique..

En battements crawl, on essaie d'avoir les pieds fléchis vers l'extérieur / cheville pivotée ( comme si on était sur la pointe des pieds ) avec une orientation des gros orteils légèrement vers l'intérieur comme sur la photo.
  

les pieds fléchis vers l'extérieur
euh, Enzo, tu ne te serais pas pris les pieds dans le tapis là?
C'est fléchi vers l'extérieur ou vers l'intérieur?
  

Les pieds pivotent sur plusieurs axes aux niveaux des chevilles dont deux principaux,

appelons-les : axiale, radiale.

Axiale : d'une position debout normale à une position pour se mettre comme sur la pointe des pieds et inversement.
Radiale : ( tout en gardant les chevilles à la même place ) rapprocher les gros orteils ou les éloigner.

Donc en crawl, les pieds doivent être fléchis dans les deux plans : axiale et radiale.

C'est pas simple à expliquer comme cela

j'espère m'être fait comprendre.
  

Enzo : C'est clair comme l'eau de roche. Tu dois être l'assistant professeur à Klapo.

L’approche axiale et radiale transforme les jambes en un seul bloc. C'est-à-dire que les jambes ne peuvent plus bouger ni aux genoux ni aux chevilles. Ces articulations sont complètement verrouillées.
Ainsi, le mouvement des jambes est initié à partir des fesses.
  

De mon côté, je me suis amusée aujourd'hui à tenter les culbutes... avec le pullboy, c'est un peu particulier. Pas de problème de souffle ni de pirouette, mais avec mon QI de poisson rouge, j'ai du mal à me repérer à la fin de la pirouette : l'habitude d'enfant de jouer dans l'eau! Du coup, je ne sais pas si je gagne du temps en faisant la culbute. Mais je me marre bien en tout cas!
  

Pour faire les culbute avec pullbuoy : après la roulade proprement dite, il faut attendre un court instant avant la poussée sur le mur.
Je remarqué que la culbute elle même est plus lente avec le pullbuoy d'où ce temps supplémentaire avant la poussée sinon vous allez prendre une mauvaise direction.

Encore une fois, il faut en manger régulièrement... et avec le temps tout s'arrange...avec les automatismes il n'y aura même plus à ce concentrer pour la réussir..
c'est comme qui dirait automatique
  

avatar de gatha44
gatha44
> 4 ans
pour effectuer un culbute contre un mur il faut soufler pat le nez et non bloquer sa respiration . il faut aussi prendre le temps de le faire (pas trop quand même) et bien poussé sur ses jambes
esusez moi pour mes fautes d' orthographes je n' ai que 12 ans
  

Ploufplouf à écrit :
Ethel,
C'est en effet dommage de prendre un MNS pour faire la culbute ..je ne suis pas MNS mais déjà appris la culbute a quelques personnes donc si tu veux je peux te donne des conseils et éventuellement corriger tes pb's avec plaisir un samedi am ou dimanche am à georges Hermant qd elle rouvrira ses portes.
A+

Hein, quoi !!! Ploufplouf donne des cours de culbutes gratos le dimanche à Hermant !
C'est toujours d'actualité ? Tu as augmenté tes tarifs ? tu fais des forfaits deux pour le prix d'un (gratos
) culbutes + pap' ? Tu acceptes les cas désespérés ?
  

Bonjour, autre question à propos de la culbute : quand exactement faut-il se remettre dans le bon sens (le ventre vers le fond) ? J'ai une fâcheuse tendance à me retourner avant que la culbute soit finie, au lieu de donner l'impulsion en étant encore "sur le dos". Mais en donnant l'impulsion sur le dos, j'ai l'impression de ne pas arriver à viser, et je pars trop vers la surface ou trop vers le fond... Un conseil pour remédier à ça ?
  

On ne donne pas une impulsion sur le dos. Une fois la culbute faite, il faut pivoter son corps pour avoir sa tête vers le fond du bassin et pousser.

videoplay
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant