Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mardi 14 juillet 2009
posté par enzo à 23:20

Améliorer son roulis des épaules, éducatifs?

vu 15201 fois, followers=8
Voila j'ai lu qu'un bon roulis entraînait et aidait la respiration, c-à-dire que la tête reste dans l'axe du corps sans pivoter et le corps pivote de façon prononcé.

Je respire en trois temps et en me concentrant sur mon roulis j'ai remarqué qu'il est bien exécuté lors de ma respiration à droite ( corps bien pivoté et tête dans le même plan ) mais pour la respiration à gauche ma tête pivote trop et mon corps pas assez?!?
J'ai beau me forçer, ça va mieux mais pas comme à droite?!?

Est-ce normal?

Existe-t-il un éducatif pour corriger?

11 commentaires

  

avatar de nobody
nobody
> 8 ans
J'ai exactement le meme problème que toi, dans mon apprentissage du crawl.
Mon corps a tendance à vouloir suivre absolument ma tete.

On m'a conseillé de faire des battements de jambes, avec une planche à l'avant sur un bras, l'autre bras, le long du corps, et s'entraîner à prendre de l'air seulement en pivotant la tete.

Mais, en effet, j'arrive bien plus du coté droit que du gauche.
  

Bonjour,
j'ai le même problème. je ne suis pas satisfaite de mon roulis en crawl.
Si je fais beaucoup de longueurs, je me retrouve avec un torticolis. Je prends de l'air trop tôt. Ma tête tourne toute seule pour prendre de l'air. Il faudrait que ma tête soit solidaire de l'épaule. C'est au moment où l'épaule sort, qu'elle entraîne la tête pour respirer. Cela veut dire : retour du bras au niveau de la cuisse, le pouce remonte à l'aisselle, coude en l'air, et c'est là que l'épaule et la tête sortent.
Pour accentuer la sortie de l'épaule, j'essaie d'envoyer l'autre épaule en profondeur et de faire contrepoids. Il faudrait que le bassin suive le mouvement...
Je pense qu'il faut s'entraîner à se retourner dans l'eau: on commence sur le ventre, puis on se met sur le côté, puis sur le dos, avec des battements. Les changements sont initiés par les épaules...
Je suis aussi preneuse d'éducatifs sur le roulis.
  

Intéressant ce que tu écris BATAVIA. Je vois que nous sommes nombreux à avoir ce problème de respiration.
Cependant le MNS que tente de m'apprendre le crawl me dit que justement le bassin ne doit pas suivre le mouvement de roulis des épaules.
Il devrait rester le plus à plat possible (compètement à plat c'est presque impossible, sauf peut-être avec des palmes, pour donner de la vitesse).
Si le bassin plonge trop d'un côte il déstabilise l'équilibre du corps.
  

Je pense que le bassin doit bouger aussi. C'est le corps entier qui avance dans l'eau comme une vrille. Le bassin participe à la propulsion. Le déséquilibre induit, je n'y crois pas.
J'avais vu à la télé des images d'Alain Bernard battant un record de 100mNL. L'angle de prise de vue permettait de voir l'amplitude de son roulis, qui est extraordinaire, quasiment 90°. On ne peut pas imaginer un bassin restant à plat avec un tel roulis des épaules.
Je n'ai pas retrouvé ces images sur youtube. J'en ai trouvé d'autres où on aperçoit vaguement le bassin de AB... qui n'est pas plat.

videoplay


Il me semble qu'il y a des MNS un peu fossilisés sur des pratiques anciennes. J'ai aussi entendu des trucs sur nager à plat...
  

Une autre vidéo où on voit que le bassin suit le roulis des épaules. Ici il y a un angle de 40 à 50 °.
C'est Total Immersion, une autre manière de nager, que j'aime bien.

videoplay
  

comme son nom l'indique ce n'est pas le corps qui pivote mais les épaules... ensuite si quequ'un a déjà vu un déplacement en vrille permettre d'avancer vite, je suis curieux de voir ça... si on demande de fixer le bassin c'est qu'il y a bien 1 raison, je dirai même + c'est la base de toute nage alternée après l'équilibre. Alors, bien sur qu'il n'est pas possible de fixer le bassin totalement mais le but étant de l'immobiliser au maximum. Quand les épaules sont à 90°, le basin doît-être sous les 45° sinon cela risque d'entraîner tout le corps sur le coté entraînant perte d'équilibre suivi d'une perte d'appui.
Pour le problème de respiration , cela est normal d'être moins à l'aise sur 1 coté. Pour y palier, il faut le travailler 2x plus en faisant attention à sa coordi. Les éduc miracles n'éxistent pas, ils permettent d'ajuster le mouvement en le décomposant.
Dernier point : la première fonction d'1 combinaison de natation est de favoriser le gainage. Pourquoi... bah tout simplement pour aller + vite. cqfd
  

J'aurais tendance a être d'accord avec fifi. Mais je ne suis pas un spécialiste.
Le bassin n'a pas le même mouvement que les épaules, il bascule moins, même chez A BERNARD.
Mon prof. me faisait faire un exercice : debout dans l'eau, sans avoir pied, on fait pivoter le bassin et on laisse les épaules in fixes. Il s'agit de s'habituer à les dissocier.
BATAVIA, pour la respiration, mon MNS "vieille école" comme tu dis
pense que la prise de respiration se fait dès que le bras arrière est tendu le long de la cuisse. Il ne faut pas attendre qu'il revienne en l'air à hauteur de l'aisselle.
Le but est d'avoir le temps de respirer et que la tête revienne dans l'axe au plus tard quand le bras aérien arrive dans l'eau pour que le corps ne soit pas déstabilisé par la respiration.
Je crois que c'est idifficile si tu attend que le bras passe à hauteur de l'aisselle pour sortir la tête.
  

Voici une video de sieur Alain Bernard concernant le geste parfait.
Même si il ne parle pas du roulis des épaules mais principalement de la cassure du bras et du coude haut, je post, si cela peux aider



Source :
videoplay

Copyright E.D.F.

Cdlt,
Oléum.
  

Batavia pose bien le problème du roulis relatif des épaules par rapport au bassin. Je pense que la souplesse des épaules, le bassin restant à plat, est un des signes distinctifs du nageur.
Exercice possible : le requin. On remplace le pull-buoy par une planche, qui doit rester verticale, sans mouvement d'essuie-glace. Attention, c'est assez difficile et trompeur ; alors qu'on s'applique, convaincu d'être à plat, l'observateur (indispensable) te dira souvent qu'elle bouge.
Bien tenir la planche exige un gainage en bon état, et c'est justement l'intérêt de l'exercice. Au moment de la rotation des épaules, à l'amorce de la respiration, on sent que le bassin a envie de suivre. La contraction musculaire qui permet de l'en empêcher fait travailler toute la ceinture abdominale, d'un côté puis de l'autre, et avec un relâchement entre deux respirations.
  

L'éduc de kiwi est 1 trés bon exercice pour travailler son gainage, je rajouterai juste qu'il faut que la planche soit le moins immergé possible sinon cela change la donne.
  

Je réactive ce post parce que le roulis est un sujet important.
Pour nager sans effort, il faut créer un roulis.
Ce ne sont pas les bras qui génèrent de la force, mais c'est le roulis du corps donne de la puissance aux coups de bras.
Par exemple, au karaté ou au tennis, c'est le corps en pivotant, actionne le bras qui fonctionne comme un fouet.
Même principe pour la natation mais c'est plus difficile lorsqu'on est à plat dans l'eau (ou au fond du bassin) et qu'on essaie de survivre.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant