Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mercredi 24 juin 2015
posté par misterludo à 09:23

morphologie idéale

vu 3736 fois, followers=20
Hello...

Moi je débute vraiment en.natation..je découvre cz "monde"...je viens de la course à pied...en course à pied les morphologies idéales si je puis dire étaient minces, fines ou maigres parfois afin se gagner en vitesse et légèrete dans une optique de performance.et limiter sûrement aussi les impacts...

Qu'en est il pour la natation?

30 commentaires

  

Hello,

De mon point de vue, la natation est surtout de la technique : tu peux avoir des mecs super musclés qui n'avancent pas, et des maigres qui vont vite. Je pense qu'il faut etre normal, ni gros ni maigre. Dans une optique de performance les nageurs de compétition font de la muscu, pour avoir plus de force.

En attendant plus d’éléments des autres nageurs,
  

Donc qui dit force dit forcément un peu masse non?
  

Oui un peu, regarde Alain Bernard fait quand même 90kg pour 1,96m, une bonne masse lui ^^
  

Michael Phelps a la morphologie idéale du nageur, dos long, jambes plus courtes, grands pieds.
Mais je présume que tu nages pour le plaisir, pas pour établir de nouveaux records natatoires.
  

Oui..déjà là je nage pour... Bien nager....et c'est pas gagné lol
  

La morphologie idéale ?
J'ai connu un obèse qui nous mettait des raclées monstres en compète, des secs qui nagent très bien et d'autre qui pédalent dans la choucroute.... un, qui sans en avoir l'air, a l'air de glisser dans d'eau comme un dauphin.... etc... etc....
Il n'y a pas de morphologie idéale, il y a surtout une technique et l'endurance a maitriser ! Bienvenu dans l'eau !!!!
  

Un facteur important pour la vitesse est tout de même la taille...et avoir de grand pieds et des grands bras ! Avoir les articulations souples. Ensuite les pros font de la muscu plus pour prévenir les blessures. La natation pratiquée de manière intensive n'est pas saine et produit des déséquilibres qu'il faut compenser par la muscu. Sinon, gare aux tendinites et autres blessures en tout genre.
  

Bonjour,
Pounet a raison, la taille compte quand même, et aussi la souplesse des articulations, en particulier chevilles et épaules, est très importante... Pour le reste, sauf à vouloir devenir un champion, pas besoin d'être "massif".
Après je vois parfois des plutôt gros ou plutôt maigres qui m'étonnent par leur dextérité. C'est qu'ils ont de la technique, les bougres...
  

Ensuite, pour l'eau libre, être un peu enveloppé ça peut même être un avantage, je crois, au point de vue de la déperdition de chaleur...
  

Pour la taille, j'imagine que ça compte surtout en niveau compèt' parce que moi je suis une petite "nageuse" régulière sur les horaires publics depuis des années (pas de cours, pas de club mais des conseils glanés par-ci par-là pour améliorer ma technique), et je suis toujours parmi les plus rapides en crawl (et je m'amuse des challengers palmés ou non, plaquettés ou non, qui me essaient de me distancer sur deux longueurs puis s'arrêtent tandis que je continue à bonne allure sans jamais m'arrêter).

Je mesure 1m60, ni maigre ni grosse, je chausse du 35-36, et ma musculature est clairement le reflet de mes pratiques sportives et de mon alimentation : course à pied, vélo et natation.J'ai des bras et un dos bien musclés, et des abdos, cuisses et mollets honorables (avec du gras au chocolat par-dessus, c'est meilleur).

Bref, je rejoins tout le monde : la technique avant tout ! Bienvenue dans l'eau, je te souhaite de goûter le plaisir de progresser séance après séance, et le bien-être pendant et après
  

D'accord avec la "petite" truite saumonée... la technique avant tout. Pas la peine de faire 1m90, de chausser du 47 et d'avoir une envergure de 2m pour être le roi (ou la reine) des bassins municipaux...
  

En compétition, c'est avantageux de mesurer 2m.
Beaucoup de nageurs pro sont hors normes, physiquement.
  

Autant la graisse est l'ennemie du coureur autant elle peut etre l'alliee du nageur si elle ameliore le flottabilite.Pour pratiquer les 2, je constate que toute perte de poids ameliore mes petformances en course mais provoque une position plus basse dans l'eau nrcessitant plus de mouvements pour traverser la piscine (54 cdb en moyenne au lieu de 51 precedemment dans un bassin de 50 m).
  

Qui dit plus lourd dit plus d'énergie pour pouvoir avancer ... perso je pense que la graisse n'est pas l'amie du nageur qui recherche la vitesse, après c'est mon avis
  

La graisse n'est pas l'amie du cœur non plus.
  

Phelps mesure 1m93, El Gerrouj seulement 1m93.
Mais les deux ont la même longueur de jambes...

Il y a aussi la souplesse naturelle qui rentre en compte pour la natation.
  

Hicham El Guerrouj mesure 1m76,

Effectivement les nageurs de haut niveau, dont Phelps, ont un physique hors norme
  

Contrairement à ce que les gens pensent, il y a une morphologie idéale, qui peut se « sculpter » en club si on nage depuis qu’on est petit. C’est une morphologie en « goutte » – comme une goutte d’eau. Ce n’est pas vraiment une histoire d’être sec, maigre, massif ou en surpoids. Il faut avoir une forme hydrodynamique, et pour ça, être en V.

Pour ce qui est de la nage en elle-même, la natation requiert autant de technique que de force et d’endurance, en fonction de la discipline (sprint semi-fond fond). Tu as beau être super puissant, si tu manques de souplesse, tu n’arriveras jamais à nager le papillon correctement. Si tu manques de force, tu n’arriveras jamais à sortir de l’eau en papillon et à garder le rythme sur plus de 100 mètres. Si tu manques de technique, tu te freineras comme si tu avais un parachute dans l’eau.

En revanche, si tu ne connais pas les petits « trucs » – comme respirer dans le trou d’eau au niveau de l’aisselle, une lunette sous l’eau, ou alors superposer tes mains et les tendre en te gainant quand tu pars en coulée pour maximiser la glisse et la phase subaquatique – tu pourras quand même toujours nager correctement. Il faut choisir le niveau que tu cherches à atteindre.

En tant que nageur de longue date – j’ai rejoint mon premier club quand j’avais 4 ans, sur Bordeaux, et ai eu quelques titres biens cools en compétition
– je pense pouvoir dire que le poids est quand même très important. On a souvent des périodes « d’affutage » afin de sécher un peu. Dans l’eau, entre nager à un certain poids et nager avec 5kg de moins, on sent vraiment la différence.

Par contre, j’ai lu ci et là qu’il faut faire de la muscu : je ne pense pas. Je n’ai jamais fait de muscu; la natation se suffit à elle-même – par ailleurs, je remarque souvent, en faisant un bras de fer avec des gens qui font de la muscu par exemple, que j’ai beaucoup plus l’habitude des efforts violents et longs qu’eux, et gagne souvent
. Pour les nageurs olympiques ils en font sûrement parce qu’ils peuvent se le permettre pour grapiller plus de puissance, mais attention, la muscu est souvent signe de prise de masse importante, et de perte de souplesse. La souplesse est extrêmement importante en natation – culbute, épaules décalées en crawl/dos, papillon, etc. etc. Si vous comptez en faire, assurez-vous bien de vous étirer souvent. À part Alain Bernard – qui à ma connaissance n’a pas de médaille en papillon
– les nageurs sont caractérisés par leur souplesse et longs muscles, pas par des boules de muscle et des tablettes de malade ^^.

Sinon oui, la taille ça fait une énorme différence au niveau compet. Je fais 1m90 et ça m’arrivait souvent de faire mon virage avant les autres et de sortir de ma coulée devant eux – c’est toujours excitant comme situation
!

Sinon, la chose la plus importante : se faire plaisir. J’ai été très surpris et déçu il y a quelques temps en regardant un documentaire sur Laure Manaudou et d’autres personnes de son équipe dire qu’ils n’aiment pas nager – ils ne font ça que pour gagner. Alors quoi que tu choisisses de faire, viens dans les bassins, et amuse-toi !
  

Je suis entièrement d'accord avec epilepsie sur la morphologie type du nageur - en goutte (pour être aérodynamique), grand (plus grande prise à chaque mouvement), et plutôt sec (chaque kilo pèse) mais avec du muscle (pour faire les efforts), et effectivement souple (pour les culbutes, le papillon, etc).

PS : pour la petite histoire le record perso d'Alain Bernard sur 50 pap c'est 26'94, perso je trouve que c'est un très bon temps ^^ le jour où j'arrive à faire ça, je me réveille de suite de mon rêve ^^
  

  

Oui....bien que taillé en v...une petite grosse...excusez moi...a surpris tt le monde ..elle rebondissait et faisait des virages à une vitesse folle...elle n'avait comme une loutre en ondulant....sans effort!
Les boules!
  

La loutre n’a qu’un seul ennemi, l’homme !!!
  

Oui, la silhouette idéale travaillée depuis l'âge de 4 ans aide beaucoup, mais pour quelqu'un qui se met ou se remet à la natation sur le tard et sans viser la compétition (du moins au début) ça n'a vraiment aucun intérêt de donner des conseils de compétiteurs.

L'important est d'aller à son allure et de faire ce qui plait.
Si on veut se donner des objectifs, alors des conseils de maîtres nageurs sont utiles, mais en variant les coachs pour trouver son style à soi.

Merci à truite saumonée: moi aussi, ça m'arrive, après 30 longueurs de voir un frimeur me dépasser sur deux longueurs, mais lui sort au bout de 10 minutes car il a fait sa muscu auparavant et n'a aucune endurance. Le coach de cross-fit hyper baraque n'arrivait pas l'été dernier à allonger plus de 4 longueur sans découragement, et on ne le voit plus dans l'eau!!!!

La muscu ou un peu de vélo en salle ou elliptique aide pour le cardio, mais savoir gérer son souffle pour démarrer avec 5 ou 10 mètres de coulée sans utiliser les bras et sans reprendre de l'air, ça s'apprend, il faut des maîtres nageurs patients et compréhensifs, et surtout, peu à peu gérer son appréhension à retarder l'inspiration.

J'ai appris ça depuis novembre, je me suis entraîné, et maintenant, je m'amuse à regarder tous les nageurs reprendre leur souffle à 3 ou 4 mètres du bassin maximum 5ou 6. Peu vont au-delà des 7 m (c'était mon car il y a quelques semaines encore).

Bien évidement, en municipale ou en club de remise en forme, je ne regarde pas et ne peux regarder ceux qui nagent en club, je n'ai pas encore le niveau et 1 MNS (pour 30 ou 40 nageurs) qui hurle et ne pige pas qu'il faille redire les consignes parce que l'eau dans les oreilles empêche de l'entendre, ça craint.

Alors bravo aux compétiteurs pour avoir travaillé toute leur enfance et d'avoir atteint ce niveau mais le compétiteur ne fait pas le maître nageur et la volonté de transmettre, et surtout AIDER l'autre à partir de ce qu'il est: ses motivations, ses objectifs, ses limites et son histoire, ça c'est un boulot de formateur et de coach.

Bon courage à tous les bb nageurs quadra ou plus comme moi pour trouver votre style en gardant le plaisir de nager.
Belle journée à toutes et tous.
  

C’est un bon conseil, l’important est de se faire plaisir
.
  

1. L'important, à mes yeux, c'est de prendre du plaisir.

2. Quelles que soient tes ambitions, la technique est primordiale : je connais très bien un gars qui ne fait que de la brasse qui a encore quelques kilos à perdre qui n'est pas très grand et qui pourtant s'amuse à prendre des longueurs à des crawlers nageurs réguliers qui visiblement ont fait de la muscu...

3. Il est évident que pour atteindre les sommets, il faut disposer de la morphologie adéquate.... Mais comme tu dis être débutant, lance-toi, c'est tout ce qui compte, si tu nages régulièrement, ton dos et tes bras vont gagner un peu en muscles de manière naturelle.


Salutations sportives,
  

je connais très bien un gars qui ne fait que de la brasse qui a encore quelques kilos à perdre qui n'est pas très grand et qui pourtant s'amuse à prendre des longueurs à des crawlers nageurs réguliers qui visiblement ont fait de la muscu...


Tiens, on dirait moi
  

@bego : on n'a plus qu'à fonder un club brassicole....euh de brasseurs je veux dire
  

Pas besoin d'être un mutant comme Alain Bernard ou Manaudou pour faire de la natation.
  

avatar de princetoutchoco
Princetoutchoco
18j
Non, mais y aurait-il un mal à subir des mutations?

Drogué, rafistolé, que sais je, le transhumanisme est l'avenir de l'homme, et rien ne nous arrêtera plus.
Sauf Jesus et Marte Robin, bien sur.
  

Je suis grand et je n'ai pas l'impression d'être particulièrement avantagé par ma taille quand je nage.

Une musculation acquise dans un autre sport ne sera pas forcément adaptée à la natation.

Ce que j'envie le plus aux excellents nageurs c'est la souplesse des épaules et des chevilles.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant