Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
lundi 16 juin 2014
posté par bruclo à 11:05

agression

vu 6069 fois, followers=27
Bonjour,

Nageur depuis peu, je me suis fait agressé car j'ai coupé deux fois la ligne de nage d'un brasseur confirmé, malheureusement je n'ai pas d'yeux derriere la tete.
je pensais que les longeurs sans séparations etaient pour les nageurs non confirmé.
Quelles sont les regles de bonne conduite?
Est-ce de ma faute?
je vous remercie par avance de vos reponses.
Bruno

50 commentaires

  

Bonjour,
La règle essentielle de bonne conduite pour moi est de ne pas agresser justement parce que tout le monde peut se tromper. Quand on fait une connerie le plus simple est de s' excuser, avec un sourire en prime ça peut aider sauf si on tombe sur un abruti !
  

S'il s'agit d'une agression physique dans l'eau, tu arrêtes le gars et t'expliques avec lui.
Il n'a pas à te toucher, ni à te filer un coup car tu peux te noyer.
Et s'il a un problème avec toi (que tu sois fautif ou pas), normalement c'est à lui de prendre l'initiative de te l'expliquer.

Normalement les MNS sont là pour ces requêtes. Tu ne dois pas laisser passer de tels comportements et en informer absolument le MNS.
Encore mieux si le mec n'est pas compréhensif, n'hésite pas à le menacer de porter plainte, ça va le calmer.
  

ça c'est la théorie et c'est ce qui devrait se passer dans un monde idéal qui n'existe que rarement dans les piscines parisiennes. Dans la réalité, c'est les coups et griffures qu'on prend sans que l'autre nageur s'excuse et les insultes quand on demande ou donne des explications au fautif. La situation est pire quand on est une femme. Moi j'en ai des tonnes d'anecdotes de ce genre et des réponses d'une mauvaise foi ahurissante de la part de nageurs et nageuses. Quant aux MNS, oui on peut essayer d'aller les voir pour qu'ils interviennent....
  

Sans parler d'agression, moi ça m'est arrivé deux fois de me chauffer aux horaires publics ces 5 dernières années à Paris, jamais ailleurs je le précise!
Le MNS agit effectivement comme un médiateur et refuse de faire la police, mais moi je me fiche pas mal qu'il y ait du monde dans le bassin, je sors du bassin, discute avec l'autre et si les gens du bassin peuvent entendre ce que j'ai à dire c'est encore mieux (à Paris les gens se sentent constamment agressés et oppressés même pour rien, les piscines ne font pas exception surtout quand il y a du monde et quelqu'un qui se fait doubler 20 fois en 10 mn peut rapidement devenir nerveux, c'est l'ego).
Alors effectivement je gueule, mais si on reste comme ça sans rien faire avec les uns qui commentent des incivilités, les autres qui mettent des coups en représailles et d'autres qui sont comme des crocodiles apeurés dans une logique de territoire et qui vous font des reproches insensés du genre tu fais trop de vagues l'ambiance continuera de se dégrader dans les piscines parisiennes.
  

Ça se comprend, Rouletabille, en effet.

Et sinon, pour revenir à la question initiale, c'est de toute façon absurde de "corriger" quelqu'un pour avoir coupé la route dans le bassin libre - affectueusement surnommé ici le portenawak, ce qui en dit long sur les règles qui y sont "appliquées".

En revanche, ceux qui arrivent du portenawak et se glissent mine de rien en plein milieu d'un couloir de nage, sans regarder si ça arrive derrière, ça mérite une bonne réprimande orale
  

quelqu'un m'a repris une fois dans le bassin libre - j'appelle cela le vrac - à Keller, elle voulait que je nage à droite comme si c'était une grande ligne d'eau... mais en général le vrac c'est le vrac on fait ce qu'on peut pour pas se cogner, mais cela arrive, on s'excuse avec un grand sourire et voilà...
  

A Budapest aussi il y a des nageurs qui ne supportent pas de se faire dépasser !
Surtout les vieilles méduses, c'est pas bien méchant !
  

Bonjour,

Je tombe aujourd'hui sur votre discussion. Je suis allée à la piscine hier et me suis fait agresser par un nageur confirmer qui ne supportait pas que je nage (car pas assez vite pour lui). A chaque passage près de moi, il me portait un coup de bras ou de pied, ceci pendant 20 longueurs. La dernière longueur, il m'a frôlée de si près que mes longs ongles ont du le toucher. Il s'est retourné violemment en m'incendiant, me hurlant dessus que je ne savais pas nager. Je suis restée très calme mais lui ai quand même dit qu'il ne s'était pas gêné pour me mettre des coups au passage et que son excès de colère était exagéré pour un petit coup de griffe. S'en sont suivies des insultes qui malgré mon calme ont eu pour réponse entre toutes ses insultes, à un laissez moi espère d'abruti". Et là, la violence a monté crescendo, il s'est avancé vers moi, m'a poussée et ma prise par le coup tout en serrant très fort. 2 messieurs outrés sont intervenus pour qu'il arrête. Les maitre nageurs ont simplement dit qu'ils n'avaient rien vu (ce qui est IMPOSSIBLE) et qu'ils ne pouvaient rien faire. Que peut-on faire dans ces cas là ?? je n'avais pas de téléphone sur moi, les maitre nageurs ont refusé d'appeler la police prétextant toujours que c'était à moi d'agir, eux ils n'avaient rien vu, et que je n'avais qu'à aller porter plainte. Plainte conte qui, contre X ?? Il va sans dire que l'agresseur n'a pas souhaité me laisser ses coordonnées. Je suis outrée qu'on laisse faire telle violence !
  

Non mais là ça ne peut plus continuer comme ça...le pire est que ce genre de témoignage ne m'étonne même plus.
Que font les Nageurs Citoyens??? Faut remettre de l'ordre dans les fonctions des MNS, non? ça devrait être une priorité. Les droits (de grève) c'est bien, les devoirs c'est encore mieux.
Qu'attend-t-on? Une baston générale dans une piscine??? ça devient n'importe quoi là...
  

Horrible ! C'était où, dans quelle piscine ?
  

Tu pourrais lancer un post pour voir si il y a des témoins de ce qui t'a arrivé en indicant l'heure et la piscine ?
Les deux personnes qui t'ont aidé pourraient t'aider à porter plainte ?
Si tu as un signe au cou peut être te faire visiter.

En fin, cela ne m'étonne pas que ils n'aient pas intervenu. Cela m'a arrivé à keller une situation assez proche à la tienne et sauf un nageur au T qui m'a defendu, personne d'autre m'a aidé, le contraire on se positionait à l'avis du mr. Apparentment tout est relative. La personne se sent agressé par toi et vexée, trouve pertinent d'attaquer l'autre. Après c'est la parole d'un contre l'autre. Et personne qui veut prendre des risques.

Mais il y a deux semaines à keller aussi il y a eu une confrontation et un mns (que j'avais jamais vu avant) est intervenu pour faire calmer l'agresseur. Je suppose que cela depend de l'équipe, la piscine...en tout cas, c'est inadmissible et dans les confrontations et agressions qui ont lieu fréquentment aux bassins, ils devraient intervenir car ils sont à la veille du bon comportement dans le bassin qu'ils surveillent

Dans le métier de l'enseignance il faut aussi surveiller et intervenir quand les enfants discutent ou s'agredent....c'est pareil...
  

Savoir aussi si la ligne était une ligne dediée à une vitesse ou une nage spécifique ???

Juste pour savoir si les deux vous étiez dans la bonne ligne au cas où il y existait telle organisation.
  

L'article 13 du règlement intérieur des piscines prévoit que " Les jeux violents ou dangereux, les bousculades, courses dans les galeries, les escaliers et autour des bassins ainsi que tous les actes susceptibles de gêner le public sont interdits". ça s'adresse je suppose plus aux enfants et ados qu'à des adultes, mais en règle générale toute attitude dangereuse pour les autres devrait être relevée par les MNS losrque comme dans le cas présent un nageur devient vraiment violent - et pas seulement parce qu'il nage n'importe comment - et est dangereux pour les autres. Cette personne a vraiment un gros problème psy et aurait pu être violente à l'égard de n'importe quel autre usager. Dans certaines piscines, des nageurs sont interdits à cause de leur comportement.
  

Il est évident que cette personne a tout fait pour trouver un prétexte pour t'agresser.
Ensuite, en dehors du simple savoir-vivre et autres valeurs désuètes, la mission des MNS inclut-elle de faire respecter le règlement intérieur ? Si oui (je l'espère), ils n'ont donc pas rempli leurs fonctions.
D'autre part, ils ne pouvaient pas refuser de te laisser téléphoner, surtout si tu étais en état de choc et vu la violence de l'agression.
  

Je t'encourage vivement à écrire à la Mairie pour signaler la chose. Il ne faut pas laisser passer ce genre de comportement. Par courrier ce sera plus formel, mais déjà par là :

https://connect.paris.fr/messagerie
  

un message au nageur qui se prennent pour des champions olympique , les piscines et les couloirs ne vous appartiennent pas , donc respectez ceux qui nage moins vite que vous sinon prenez une licence et faites pas chier le monde , avis aux personnes concernées
  

Si les MNS ne voient pas ce qui ce passe dans le bassin qu'est ce qu'ils surveillent ; la pataugeoire ????
Écris à la direction et aussi à la mairie ; tu verras ça marche : j'ai déjà fait ceci car à la suite du regroupement des lignes palmes et plaquettes je m’étais fait casser la main . Les MNS n'avaient "rien vu" et c'est le nageur qui était responsable de l'accident qui m'avait récupéré au fond de l'eau .
C’était donc une faute professionnelle de leur part : leur rôle est de veiller à la sécurité des nageurs et en le signalant ils se feront remonter les bretelles.
(pour moi du coup les deux lignes se sont retrouvées séparées comme avant)
  

Quand un MNS s'occupe d'une ligne de nage c'est qu'il a un cours particulier ou d'aquagym à donner... ou encore - et là c'est le vrai temps fort de la journée - c'est qu'il doit évacuer le bassin. Le reste du temps les MNS refusent catégoriquement d'intervenir, du moins dans la majorité des piscines. Le résultat : un joyeux bordel dans les lignes de nage et l'impossibilité de pratiquer son sport dans de bonnes conditions. Cela fait partie des mille et un scandales qui entourent la vie des piscines parisiennes... Un conseil à tous ceux qui se prennent des coups (je parle des coups involontaires) en nageant : tournez votre colère vers ceux qui sont censés assurer l'ordre dans les bassins !
  

Hello,
Alexswim, les MNS ne sont pas là pour assurer l'ordre dans un bassin mais de prévenir où secourir les noyades où donner des cours de natation.

Donc non ils ne sont pas là pour assurer l'ordre dans les bassins.
La preuve, on voit des vigiles de sécurité l'été dans pas mal de piscines de paris et banlieue.

Cdlt,
Oléum.
  

Ils ne sont pas là pour veiller que tout se passe bien ? Et la sécurité des nageurs ?

Je croyais que oui...peut être que je me trompe...
  

Gemma a écrit sur son clavier
Ils ne sont pas là pour veiller que tout se passe bien ?
Oui, ils font un travail de surveillance mais ne sont pas là pour faire régner l'ordre. En cas de problème comme une agression, ils sont censés faire intervenir la police où le service de sécurité (vu plusieurs fois à Hermant) car ils n'ont pas la responsabilité et la compétence pour régler ce type de problème.

Voici la fiche métier :
Nature du travail

Veiller à la sécurité des baigneurs

Sur les plages, au bord des piscines et des plans d'eau surveillés, le maître nageur sauveteur veille à tout moment à la sécurité physique et sanitaire des baigneurs. Y compris avant leur arrivée : mise en place des lignes d'eau, vérification de l'état des toboggans ou pontons, contrôle quotidien du matériel de sécurité, gestion du poste de secours, alerte sur une anomalie dans la qualité de l'eau... À tout moment, il est prêt à secourir un baigneur victime d'un malaise ou un véliplanchiste en difficulté. Au besoin, il prodigue les techniques de soins ou de réanimation appropriées.

Apprendre à nager et entraîner

Cet éducateur sportif encadre des apprentis nageurs : entrée dans l'eau, déplacements, équilibres, immersions... Il leur enseigne le crawl, le dos, le papillon et la brasse, avec les plongeons et virages correspondants. Il entraîne parfois des jeunes en vue de compétitions dans diverses disciplines : natation course, natation synchronisée, plongeon, water-polo...

Source : http://www.onisep.fr/Ressources/Unive...

Et un article intéressant, le témoignage d'un M&N's :
http://www.cap-concours.fr/administra...

Bien à toi,
Oléum.
  

Si … Pour veiller à la sécurité. Mais pas pour trier les nageurs dans les lignes.

Ca serait impossible d'ailleurs … Il y aurait trop de personnes à réprimander. En plus les gens n'aiment pas être réprimander.

Par contre, si il y a un danger oui. A Rouvet un jour, une baigneuse faisait du dos claqué vertical au milieu de la ligne rapide … Les MNS lui ont demandé (non sans mal …) de changer de lignes. C'était dangereux pour elle comme pour les rapides …

Maintenant, il est vrai que j'ai déjà vu de nombreux cas similaire ou les MNS tournaient la tête ...
  

Oleum répond plus vite que moi
  

Oui oui je suis d'accord qu'ils doivent pas intervenir à la moindre chose car biensur le problème ce sont ceux qui se vexent trop facilement et sont extrement sensibles au moindre frolement ou contact pas intentionné ni fort.

Moi je pars de la base, qu'on habite dans une grande ville, bien peupléé, qu'on est bcp à partager les services et endroits publics (exemple: metro, bus, supermarchés...)
et donc, je ne me surprends pas ou je dis rien quand on me contacte physiquement ou je reçois des coups (lègers et pas legers) dans les lignes de nage très fréquentées ou avec des nageurs prenant toute la moitié de la ligne. Je sais que je risque d'être touché avec forte probabilité. Mais toujours dans une marge normale...On va pas faire des dramas ni discussions bêtes.

Mais je suis d'accord que dans le cas de forte collision, forte discussion..là c'est bien qu'ils interviennent. Ou comme tu dis smoke dans le cas à Rouvet, s'anticiper à possibles collisions quand qqun est extrêment dans les nuages à nager comme si la ligne lui appartenait.
  

Des agressions, j'en subi de plus en plus à la piscine …
  

Tout ça pour dire bruclo … T'es pas le seul, t'embêtes pas …
Tout à l'heure à Rouvet … Hier à Pailleron …
J'ai l'impression que c'est crescendo.
  

Qu'ils n'interviennent pas en cas d'incident grave et s'en remettent à la police, c'est tout à fait normal. Ils ne sont pas formés pour cela et n'ont pas les prérogatives de puissance publique pour agir.

Mais je ne vois pas en quoi faire respecter les consignes de nage inscrites sur les panneaux qu'ils placent eux-mêmes en tête de ligne ne ferait pas partie de leur service. Ils sont chargés de la surveillance des bassins et la régulation du trafic dans les lignes participe de la sécurité des nageurs. Du reste, cela justifierait leur nombre au bord du bassin, le salaire qui va avec et pourquoi pas les grèves pour améliorer leurs émoluments...
  

Ou alors faut il comprendre qu'aux Halles par exemple, les consignes inscrites sur les panneaux relèveraient de deux catégories différentes ?

1) l'interdiction de nager le papillon à certaines heures, d'utiliser des plaquettes dans toutes les lignes ou d'utiliser des palmes ailleurs que dans la ligne 2 relèverait d'une interdiction stricte, garantie par les MNS

2) les indications relatives à la vitesse ou à la nature des nages relèveraient du simple conseil

C'est de la pure casuistique. Quand on met une consigne, on doit la faire respecter selon moi et je continue à penser que les MNS qui ne le font pas sont en tort.
  

Je déteste cette piscine (les halles) … Ils trient les nageurs par couleurs de maillots de bains là bas … Pour moi, ils en font trop.
  

+3 alexswim


Et si je me souviens bien, la grève de 9 mois visait à "revaloriser leur travail" voire à leur donner des plus hautes responsabilités (ce qui justifie une hausse de salaire). Mais je viens de comprendre que "revaloriser" est une manière détournée de dire "payer plus", pas de mettre en valeur leurs prérogatives.

Quoi qu'il en soit, je n'ai pas vu d'évolution dans leurs activités.

Et en tout cas, ils sont bien censés appeler la police en cas de gros problème. En l'occurrence, Angie a voulu l'appeler avec leur téléphone, ce qu'ils ont refusé. C'est clairement une faute.
  


Et la DJS incapable de faire le moindre effort de travail DE VeRITé....

J'imagine que prediquer avec l'exemple n'est pas à la mode.

Si qui te paie ne fait rien....ceux qui sont payés ne sont plus motivés.

L'origen vient de haut aussi.

Si on a souffert une longue merda de grève pour laquelle la situation était absurde car les responsables n'ont rien de rien de rien fait jusqu'à la situation est apparu partous les journaux...et que là on commence plusieurs grèves ensemble et que au lieu de reagir vite au début on voit que chaque dimanche doit devenir une habitude...un absurdité totale...et que les réunions selon les responsables vont attendre à la rentré car là c'est trop tard, on est en vacances..claro claro..il faut les comprendre à eux aussi....

Je crois aux feelings, donc la negativité, la lacheté et le mauvaise humeur on voit bien que se passe entre uns et autres. On dit chez moi "tout se passe excepte la beauté"....
  

L'exemple de la piscine des Halles n'est pas le mieux choisi, désolé, mais c'est une des seules piscines parisiennes que je connaisse où les MNS interviennent pour faire respecter les panneaux de bouts de ligne, sur la nature de la nage et aussi la vitesse, ce qui est pourtant difficile (car subjectif, aucun MNS ne va sortir son chrono sur chaque nageur non plus, il faut être un peu pragmatique...)
Alors OK, d'accord, tous ne le font pas, mais là on va retomber dans la discute archi-déjà-vue "il y'a des bons et des mauvais dans tous les corps de métier", etc...
Ce que je veux dire et en ça je rejoins Oleum, c'est que stigmatiser la profession de MNS ici, ça n'avance à rien, je ne trouve pas ça juste. La plupart (à part quelques uns...) nous permettent de s'adonner en sécurité à notre sport adoré, et ça, ça n'a pas de prix.
Pour revenir à l'agression telle que décrite par Bruclo, oui dans ce cas il y'a faute, c'est évident. Mais j'aimerais savoir comment il va ce qu'il devient... Nous on cause...
  

Salut Grouchy,

la question était de principe : aux Halles ou ailleurs, les MNS doivent-ils intervenir pour faire respecter les consignes de nage inscrites sur les panneaux ? Il me semble que oui et si, comme tu as raison de le souligner, aux Halles les MNS interviennent davantage qu'ailleurs pour les faire respecter, je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas le faire tout le temps et partout, y compris, cela va de soi, en faisant preuve de pragmatisme.

De manière générale, aborder le sujet des MNS dans un forum sur les piscines parisiennes ne me parait pas du tout déplacé, surtout après des mois de grève pendant lesquels, et c'est un euphémisme, ils n'ont pas fait beaucoup d'efforts pour communiquer et nous informer. Il ne s'agit pas d'attaquer les individus, mais de dénoncer un état d'esprit général, mélange de je-m'en-foutisme et de corporatisme étroit, dont, sans doute, comme le dit Gemma, la DJS est en partie responsable.

Je ne suis pas surpris d'apprendre qu'une agression ait pu passer inaperçue. Dans l'immense majorité des piscines parisiennes, les MNS ne semblent absolument pas se préoccuper de la vie du bassin et se contentent d'une lecture très étroite de leur service, à savoir intervenir en cas de noyade, ce qui, à mon sens, ne justifie pas la présence simultanée de 3, 4, voire 5 MNS.

Enfin je te le dis franchement : après avoir trouvé porte close à de nombreuses reprises en voulant aller nager le matin comme ça m'est arrivé encore ce dimanche à Parmentier, je n'ai pas le sentiment d'être redevable aux divers personnels des piscines parisiennes de pouvoir "m'adonner en sécurité à mon sport adoré."
  

Tout ça relève d'un manque évident de volonté à faire un travail pour lequel ils sont quand même payés !!!
  

Hello,
Je ne crois pas qu'ils soient obligés de faire respecter les panneaux que la direction leur demande de poser en bout de couloirs.
C'est un plus mais cela ne relève pas de leur métier.

Cdlt,
Oléum.
  

Ceux de cette piscine doivent être armés !
  



image


Ceux de cette piscine doivent être armés !
  

Curieux tous ces comportements agressifs. Je ne nage jamais à Paris mais en grande banlieue ou en province, même à l'étranger... jamais eu ce genre de problème !
  

Comme souvent, à la base, le manque de tempérance provoque des situations conflictuelles. Pour ma part, conscient de mon niveau, je ne m'époumone pas à agresser qui que ce soit, et m'excuse quand je le dois.

Ceux qui, comme décrit par Bruclo et Angie, se permettent des écarts inqualifiables, méritent d'être éjectés des bassins et d'être suivis psychologiquement.
Pour cette seconde remarque, c'est à l'auteur incivil de s'y résoudre individuellement...

En revanche, les bassins étant des endroits collectifs soumis à réglementation, dès qu'un cas causant désordre est connu, la piscine se doit de lui REFUSER l'entrée.
Pas la peine d'attendre des MNS qu'ils se transforment en médiateurs... Juste qu'ils signalent que tel individu a causé des ennuis, voir a molesté ou agressé physiquement autrui. L'équipement n'a pas à être le théâtre de faits remettant en cause la sécurité de tous.

À bon entendeur, et aux autres aussi...

plaph
  

A mon sens une partie des problèmes vient du fait qu'une part importante des usagers des piscines parisiennes n'ont aucun sens de la pratique sportive. Beaucoup viennent se détendre, se rafraichir l'été ou perdre du poids. Dans leur optique la piscine est un espace quelconque dont on peut user à peu près comme on veut. Or la natation est un sport. Et la pratique d'un sport suppose deux choses : le respect de certaines règles, pas seulement légales, mais techniques, et la considération des hiérarchies. Je vais peut être en choquer quelques uns, mais je trouve ahurissant qu'on ose rester dans une ligne de bons nageurs quand on n'est pas capable d'avancer à plus de 2 km/h. Il ne s'agit pas seulement de respect des normes, mais d'une priorité naturelle qu'on doit donner à ceux qui nagent mieux. Bref priorité à la nage sportive sur la nage loisir !
  

Exactement. Et s'il y a des lignes portenawak, c'est bien pour ça qu'elles ont été créées. Sauf que les baigneurs préfèrent pas se faire ch**r avec les pataugeurs et autres gamins, et vont profiter de la discipline des nageurs pour se baigner tranquille, sans se demander s'ils gênent, eux.
Leur regard ahuri/outré quand je les passe au T : "Mais je vous avais pas vu, moi." C'est bien ça le problème, si on suit pas ce qui se passe, une fois qu'on le sait, on va dans le nawak au lieu de s'obstiner.
Mais bon c'est un débat sans fin dans un pays où la culture n'est vraiment pas celle de la modestie...
  

Après, malgré tout ça, les agressions initiales décrites ci-dessus ne se justifient pas pour autant. Une mise au point suffisait. Mais quand il y a une mauvaise foi évidente, il n'y a rien à faire sinon demander l'avis d'un MNS qui a la capacité mentale de juger du niveau et de la pertinence de la place du nageur dans la ligne en question... Ce n'est pas faire la police ou de la discipline, c'est simplement informer et prévenir les problèmes.
  

Bonsoir,
Je suis BNSSA, même si je bosse actuellement en tant que MNS, je peux peut-être vous éclairer.
En gros, la surveillance du bassin demande quand même de la concentration (s'il on est consciencieux), du coup c'est inconcevable (sauf si on détache un mns juste pour ça) de faire la police. On est pas sensé détourner son attention du bassin : si on commence à se prendre la tête avec un mec, derrière des gens peuvent se noyer en fait.
Ensuite, perso je fais 1,65 pour 50kg, j'imagine mal faire la police ou intervenir en cas d'agression, surtout que comme le rappelle Oleum, ce n'est pas la fonction du MNS.
En gros c'est comme partout, il faut que les gens présents réagissent et interviennent. Une "astuce" pour faire réagir les gens autour de vous, ne pas attendre qu'ils se réveillent, mais leur demander directement.
  

100% d'accord avec alexswim

Sauf que la vitesse mesuré par chacun demande d'être humble et c'est subjective vu comment en générale les gens le mesurent. Après, qqun à 2000km/h pourrait ne me pas géner si au moins il tient suuuuper bien à droite et reste cordiale en bout de ligne, e.g. ne pas démarrer juste avant que si la personne après lui qui va plus rapide (et cela faudrait qu'il accepte sans prob) arrive.
  

50 % d'accord avec alexswim : les baigneurs, aquagymeurs, squatteurs de T devraient rester dans le nawak.
Quant à la vitesse de nage, pour moi, elle est secondaire : un nageur + lent que moi ne me gênera pas s'il tient bien sa droite.
Je ne suis pas rapide, et je n'aime rien tant que de nager dans la ligne lente, quand les compagnons de route ne sont ni trop "larges", ni agressifs (ceux qui supportent pas qu'on les double).
En désespoir de cause, il m'arrive de migrer dans la rapide, où j'essaye de me faire toute petite, toute plate.
  

Merci de l'astuce azula :

Une "astuce" pour faire réagir les gens autour de vous, ne pas attendre qu'ils se réveillent, mais leur demander directement

Je note en revanche que la mauvaise foi rentre parfois en jeu. Ce qui est simplement insupportable... Quant à avoir l'entregent d'ignorer l'indélicatesse, c'est parfois oui, et parfois non.

Sinon, nageant dans le couloir crawl / dos de Roger Le Gall (12e), je trouve que cela se passe plutôt bien, bien que mon rythme ne soit pas des plus rapides, et que je puisse représenter une gêne. Je colle alors à la bordure comme TESS, et me fais le plus petit possible quand je sens quelqu'un me dépasser... Ce qui dure généralement peu de temps
...
  

La France est ainsi faite que les gens obéissent plus facilement à une autorité reconnue qu'au simple bon sens. Le plus souvent, le premier réflexe du nageur à qui l'on suggère de changer de ligne est de répondre qu'il n'a pas d'ordre à recevoir d'un autre nageur et que la piscine appartient à tout le monde. A quoi il faut répondre que c'est parce que la piscine est faite pour tout le monde qu'on doit s'organiser et respecter les couloirs de nage...

Mais les mentalités étant ce qu'elles sont, je pense qu'il serait beaucoup plus utile que les MNS, qui ont l'autorité pour le faire, interviennent directement. Après tout, ils ne se gênent pas pour vider une ligne, parfois en heure de pointe, pour donner une leçon et je n'ai jamais vu de nageur à ce point récalcitrant pour refuser de sortir.

Par ailleurs, azula, il ne me semble pas qu'en faisant respecter les vitesses ou les types de nage par ligne les MNS détourneraient leur attention du bassin, bien au contraire. La plupart des accidents ou des accrochages verbaux viennent justement du non-respect des consignes. Mieux vaut prévenir que guérir !
  

Quant à la vitesse, bien sûr qu'il faut faire preuve de discernement. Il ne s'agit pas de chronométrer les gens, mais simplement d'intervenir quand un nageur gêne manifestement la progression des autres. Et comme vous je préfère un crawleur lent, mais discipliné à un brasseur fou qui met en danger les autres.
  


Je constate comme tous ceux qui pratiquent régulièrement qu'il en est à la piscine comme sur la route. Dans leur grande majorité les gens ont le sens de la civilité et de la courtoisie mais il arrive qu' on rencontre deux espèces nuisibles : ceux ou celles qui sont seuls au monde et qui attendent que les autres nageurs s'adaptent à eux - souvent assez lent, nageant en arrière, s’arrêtant en plein milieu..._ et puis ceux ou celles pour qui l'espace collectif est un champ où ils souhaitent afficher avec force et parfois violence leur supériorité en éclaboussant, cognant, terrorisant .
Quand le tout se passe dans un espace sur-peuplé alors ca devient explosif et la question est alors à la fois de la responsabilité de chacun en aidant les nageurs en difficulté avec des incivils, mais aussi de la responsabilité des piscine qui devraient affecter une parti des personnels à la régulation/médiation des comportements irrespectueux . Car il en effet choquant de voir autant de MNS aussi peu occupé et dans le déni de ce qui se passe.

peut être qu'une pétition sur mesopinions.com pourrait faire évoluer les choses...en tout cas sur les missions des personnels.

bonne journée à tous
  

J'ai vu plusieurs fois des mns intervenir pour déplacer des gens qui faisaient de la brasse au mauvais endroit.

Néanmoins je reste sur ma position, qui d'entre vous a-t-il vraiment demandé poliment aux personnes trop lentes de changer de ligne?
Imaginons que le mns se déplace toutes les 5min pour faire "la police"... C'est absurde. Imagions ensuite que s'en suit une discussion virulente avec une personne, alors le mns ne peut plus surveiller le bassin. Quelque secondes d'inattention suffisent et quelqu'un à l'autre bout du bassin, un gamin dans le portnawak dans un coin collé au mur, boit la tasse et paf. En plus légalement le mns sera dans le tort. Vous sous-estimez totalement l'importance de la vigilance du surveillant de baignade.
Les nageurs ne surveillent pas le bassin, n'ont pas de responsabilité par rapport à la vie des nageurs, donc il me parait normal qu'en règle général ce soient eux qui prennent le temps de se gérer.

ps: la question est différente lorsqu'il y a un surplus voulu de mns au bord de la piscine, les taches peuvent être réparties sans impact sur la surveillance;
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant