Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
jeudi 13 septembre 2012
posté par fxhockeysub à 17:56

Fréquentation des piscines : espoir d’avoir un jour l’info en temps réel

vu 3949 fois, followers=11
En me rencardant sur le sujet des open data, je me suis aperçu qu’on peut espérer avoir un jour la fréquentation de nos piscines préférées en temps réel.

Pour rappel les open data sont, pour faire simple, la mise en ligne de l’ensemble des informations que détiennent les administrations, ou les prestataires privés qui travaillent pour elles. C’est le cas par exemple des informations transports urbains de la ville de Rennes. Cela permet de disposer et surtout d’exploitet cette mine d’informations qui aujourd’hui ne sont généralement que consultables sur place !

Je précise ma pensée : tout lieux public, et donc piscine, équipé de tourniquets peut savoir en temps réel les entrées/sorties de l’établissement. Il suffirait que les dits établissements permettent une consultation en ligne de ces informations, et des développeurs pourraient alors sortir des applications téléchargeables pour des smartphones par ex. On pourrait donc consulter en temps réel le taux de remplissage (en nageurs, pas en eau !) des piscines les plus proches, mais également grâce à l’historisation des données et à leur analyse on peut imaginer planifier nos séances (à quelle heure, où, et pour combien de temps). Ce système aura d’autant plus d’intérêt qu’il y aura un large choix de piscines dans lesquelles nager. En revanche, on n’aura pas le taux d’occupation de chaque ligne d’eau, ni le nombre de méduses, il ne faut pas exagérer….sauf à ce qu’au moins un nageur/ligne réussisse à tweeter à chaque longueur !

56 commentaires

  

Salut,

Reste à ce que l'info des tourniquets soit fiable (et c'est pas gagné) : à mon arrivée hier soir à Nakache, il y avait - 441 nageurs indiqués et ce n'est pas un cas isolé : 30 nageurs indiqués à ma dernière séance à cour des lions (il y en avait au minimum 60), à Drigny, j'ai également souvent vu un chiffre négatif en quittant la piscine.
  

A mon avis dans un premier temps ils mettront en ligne des infos différées, genre nombre d'usagers par tranche horaire sur les 6 derniers mois, etc. Parce qu'ils ont déjà les infos avec les tourniquets. Mais je suis tout à fait d'accord ça serait sympa et nageurs.com pourrait utiliser ces infos aussi pour améliorer les prévisions de fréquentation.
  

S'ils se fient aux infos des tourniquets ça va pas être triste ! Il suffit de se poster 5 mn à l'entrée de Berlioux pour constater que c'est tout sauf fiable, entre ceux qui ont une carte et qui rentrent sans être comptés et ceux qui sortent par la caisse parce qu'ils ont perdu la carte ou parce que ça leur casse les pieds, on peut avoir un nombre de "baigneurs" négatif ou, le plus souvent un nombre qui augmente tout au long de la journée, le soir vers 21h on arrive en général au dessus de 300, même si la piscine est fréquentée c'est totalement fantaisiste.

Bref c'est typiquement le genre de truc inutile qui impressionne les décideurs planqués au fond de leur bureau qui ne mettent jamais les pieds dans les bassins.

De toutes façons avoir l'info en temps réel n'a pas grand intérêt, le temps de se rendre à la piscine soi-disant vide, elle a eu le temps de se remplir, c'est valable pour les grands bassins mais surtout pour les petites municipales ou souvent à un quart d'heure près on passe dans un autre monde.

Je vais faire plaisir à pap' mais quitte à dépenser de l'argent on ferait mieux d'élargir les horaires d'ouverture pour les bassins où il n'y a pas de clubs ni de scolaires, comme Berlioux par exemple où je trouve assez anormal qu'on mette tout le monde à la porte à 21h30 la plupart du temps et à 18h30 le week-end ...
A part faire de l'ombre au concessionnaire de Pontoise je ne vois vraiment pas où serait le scandale d'envisager une fermeture tous les soirs à minuit pour Suzy, bassin idéalement placé et bien desservi au coeur d'une aire urbaine de plus de 10 millions d'habitants.
  

Toujours pareil si t'as la moitié des personnes au vestiaire ou bien un cours qui prend toute une ligne, l'impact des données de fréquentation sur la nageabilité des couloirs est à relativiser fortement!
De plus c'est comme pour les parkings souterrains. Cette donnée existe mais elle est intéressante en temps réel. Tu peux habiter à 5mn de la piscine et consulter les données 10 mn avant d'y aller sauf que quand t'arrives et bien la situation est tout autre car une piscine ça entre et ça sort en permanence.
Mais pendant qu'on y est pourquoi pas une estimation de l'attente en ligne en temps réel à la Sécu, aux Impôts ou bien à la Préfecture de Police pour déposer son dossier de passeport?
  

Merci fxhockeysub, c'est un sujet qui me tient particulièrement à coeur !

@Rouletabille : tu as raison pour les occupations de lignes, mais en général ces cours sont à heures fixes (?) Et en recoupant la mesure à l'instant t avec des stats hebdomadaires (aisément publiables aussi), on devrait pouvoir obtenir un indicateur exploitable. Bon évidemment, modulo les problèmes de tourniquet et autres sympathiques perturbations de la mesure constatées par klabur et NicoNocturne.
  

Salut tout le monde,

Je comprends les reserves exprimees. M'enfin si on raisonnait tout le temps comme ca on tenterait pas souvent de nouvelles choses.

Je suis totalement d'accord avec Christophe, dans un premier temps l'interet serait de savoir quelles plages horaires sont typiquement bondees en se servant de donnees historiques.

Et puis il n y a pas que les tourniquet. Par exemple, si poseidon peut detecter un nageur en difficulte, ca veut certainement dire que le systeme peut detecter les nageurs. On peut donc imaginer que le logiciel peut fournir un nombre de nageurs en live dans les bassins equipes ? Bon peut etre que je reve (e.g. si le systeme ne detecte que des grosses masses immobiles dans le fond de la piscine...)

A plouf,
Pax
  

Klabur a résumé ce que je pense...Je vais même faire un pari : si une telle application, connectée aux tourniquets, fonctionne un jour et permet REELLEMENT à tout-un-chacun de planifier ses déplacements à la piscine de manière à NE PAS S'EMMBETER A COUP SUR (je serai la première à en profiter), je me fais connaitre en portant un bonnêt nageurs.com (même si cela arrive alors que j'ai 90 ans)....C'est sur qu'on peut rêver, mais pour prévoir ce que va être la séance qui va être la votre le temps d'arriver à la piscine...Rien de mieux que sa bonne vieille habitude des piscines(l'ordi qu'on a dans la tête à force d'aller toujours au même endroit)...Et même là, c'est totalement aléatoire...par ex aujourd'hui à Berlioux, un mec qui prenait une leçon est arrivé en retard, et du coup ça a chamboulé tout le topo...En même temps quel besoin de tourniquets quand tu sais que de toutes façons, quelle que soit l"heure, entre 17h et 22h, ça va être le m...dier parce que trop de monde...Quel bénéfice que le tourniquet(s'ils arrivent à le faire marcher) t'indique que les moutons sont tous à la queue-leu-leu dans l'alpage ? C'est pour le cas où, un après midi d'avant Noël, et par extraordinaire, il y aurait peu de monde dans le bassin ? On peut le deviner tout seuls...et encore, en plus des entrées et sorties etc...faudrait-il scanner les prises de rendez-vous pour les cours, donc avoir un livre de rendez-vous électronique, ils y viendront, notez bien...
Noon...C'est tellement fluctuant, d'une dizaine de minutes à l'autre...C'est vraiment imprévisible, sauf que ça devient de plus en plus prévisible justement : tu paries sur "Bondé à bloc, et tu as juste à 99%...Tourniquet ou pas....

Nooonnn(j'adore écrire ça en ce moment)....Greffons une puce à tous les habitants de Paris + visiteurs avec un détecteur s'ils ont envie de se rafraichir ou pas, et alors un stimulus intégré leur ordonnera gentiment de prendre la direction de telle ou telle piscine, de manière à se répartir harmonieusement...Là ça vaudrait le coup...le tourniquet intégré au cortex, y a que ça, moi j'dis...

Pensez seulement au coût de ces appareils et ce qu'on pourrait faire d'autre avec les sous...Allez, c'est parti, dès que j'ai un peu plus de temps, je fais un petit travail de journaliste juste pour savoir ce que ça coûte...

Signé Mamie Papillon qui gère un budget...
  

Remarquez, une telle chose pourra avoir des effets pervers, et qui est malin anticipera sur les effets pervers et arrivera à nager correctement (c'est donc le plus malin qui nagera à l'aise, ce qui n'est que justice
, je m'explique :

Supposons que l'application fonctionne bien, tous les tourniquets de Paris sont connectés ensemble et fonctionnent du feu de Dieu, reliés aux smartphones, ordinateurs et tout de tous les gens que ça intéresse, tout le monde étant, encore plus que maintenant(encore que ce soit difficile) en train de tripoter son instrument partout et toujours : Bon...le Tourniquet central (logé à la DJS où il baigne dans une lumière bleue avec une musique d'ambiance choisie par les Décideurs ) t'indique que par extraordinaire il y a un trou , enfin une ligne avec seulement 5 nageurs dedans piscine Aspirant Dunant, c'est là et pas ailleurs...Ailleurs, par exemple à Chateau des Rentiers, c'est 30 personnes par couloir...Que fait la centaine de nageurs sur les starting blocks qui a envie de nager à l'aise juste à ce moment là(et qui n'imagine pas qu'il y en a 99 autres à l'affut) ? Elle (la centaine )se précipite à Aspirant Dunand pour remplir le trou d'eau...Mais le malin, lui, qu'est-ce qu'il fait ? Justement, il a prévu le coup, il ne va pas à aspirant Dunand, il va au contraire à Chateau des Rentiers, car il sait qu'une séance dure en moyenne 1h, et que le temps qu'il arrive, les nageurs repérés par le tourniquet central auront terminé et que personne ne va se hâter vers cette piscine, sauf lui, le futé...le temps que le tourniquet central réagisse et indique 1 nageur dans la piscine bondée 1/2h avant, il aura terminé sa séance...
  

On peut dire qu'à Paris ils ont mis la charrue avant les boeufs...le problème c'était pas (c'est pas) de savoir qui est dans la piscine en temps réel, il y en a toujours trop de toutes façons, on n'aurait dû imaginer un système comme ça que lorsque le vrai besoin aurait été comblé, à savoir offrir un espace suffisant pour nager à toute heure et en priorité aux horaires possibles pour les gens qui bossent, soit le soir, soit le matin, soit à la pause déjeuner...Quand tu as trouvé un système efficace pour permettre aux gens de se détendre à la piscine, c'est-à-dire avoir de l'espace pour nager, pour oublier les heurts dans le métro, la pointeuse du boulot, la vie familiale schyzo , quand ça baigne du coté des besoins de base, que le pékin ne revendique plus tellement il est content, alors APRES, tu t'occupes de ce dont on peut se passer et qui s'appelle le superflu...En gros des tourniquets....

Encore le parallèle avec les voies sur berge / certes c'est pas top une autoroute en bordure de Seine, mais faut résoudre impérativement le problème de la circulation avant.de les fermer..les automobilistes préférerons se faire tuer jusqu'au dernier plutôt que de renoncer à traverser Paris...une fois qu'on a compris ça, on voit le problème différemment...c'est une question de santé, aussi...j'habite dans le centre de Paris et j'en ai assez d'attraper des trucs à cause de la pollution automobile...Avec PARISPLAGE cet été, + les travaux, c'était flagrant...En plein après midi des EMBOUTEILLAGES monstrueux, jusqu'au delà du Louvre, au mois d'août, ça puait sec...Dur, dur...
  

Tout ça ne sert à rien... Faites une séance d'une heure en bassin presque sans vous arrêter, vous comprendrez que nageabilité d'une piscine et fréquentation ne sont pas des variables corrélées.
ça n'a rien à voir avec l'info trafic par exemple. D'ailleurs est-ce que la consultation assidue des cartes d'infotrafic en temps réel permet d'éviter les bouchons? ça reste à voir.
De toute façon, on ne parle pas seulement ici de répartition de l'espace disponible sur la chaussée ni de vitesse de déplacement mais de facteurs complexes qui font qu'une ligne à 10 nageurs peut tourner alors que celle d'à côté à 5 nageurs pose des problèmes. Certes, à force d'aller dans une piscine, le compteur donne déjà une idée pour savoir si c'est à peu près nageable ou pas. Mais je le répète, les cours en particulier qui te prennent sans prévenir un couloir entier pendant 1/2 h ou 3/4 h viennent tout gâcher.
Moi je préfère que cet argent aille dans un coup de peinture ou bien dans une augmentation des petits salaires des personnels. Voilà.
  

Là est le noeud de l'affaire : l'argent que ça coûte. les bénéfices sont-ils à la hauteur de ce que ça coûte ? L'équipement est-il indispensable ou simplement superflu ? Va-t-il générer une économie sur les dépenses futures (et)ou un réel confort pour les usagers ? l'argent ne peut-il pas être mis dans quelque chose de plus nécessaire, quite à créer cet équipement quand les besoins urgents auront été satisfaits ? Comment faire fonctionner cet équipement sans les ratés qu'on observe actuellement ?(maintenant que c'est en place, ce serait bien que ça fonctionne partout) quels sont, au delà du coût d'achat, du coût d'installation, du coût de personnel pour la mise en oeuvre de ce projet, les coûts actuels de maintenance et de réparation (qui sont répétés, en ce moment, pour la réparation )...Cela vaut-il le coup, quoi ? quel genre d'études ont été faites avant la décision ? En voila des questions...

Et voila d'autres questions : Y a-t-il une commission indépendante, quelque chose, un organisme officiel, qui passe au crible les dépenses de la Ville, quelque chose comme la Cour des Comptes, mais au niveau de la Ville. D'ailleurs, tiens, la Cour des Comptes est-elle compétente pour juger de cette dépense précise ? est-ce trop "petit" pour elle ? (en effet on voit toujours cette Cour se pencher sur des dépenses mal placées dont le chiffre incongru fait vaciller d'horreur...Les tourniquets doivent être d'un niveau de dépense plus modeste quand même, encore que je suis certaine de trouver ça "bonbon", radine que je suis...
  

Je trouve les detracteurs d un tel systeme un peu trop affirmatif... "Ca sert a rien, c est impossible". Mouais.

Alors petite reponse amicale a Rouletabille: je ne peux pas etre d accord avec toi!


Frequentation et nageabilite sont correlees! Je pense que tu as voulu dire que d autres facteurs entraient en ligne de compte (vitesses homogenes des nageurs, orga des lignes etc...), mais tu ne peux sincerement pas dire que frequentation et nageabilite sont totalement decorrelees! Je dirai que la frequentation est le principale facteur de nageabilite, comme tu le reconnais plus loin dans ton poste.

Et oui! Dans Paris mon infotraffic sur mon telephone me permet d eviter les bouchons et de gagner du temps.

On peut imaginer une solution pas trop couteuse. Il y a 9 piscines equipees de Poseidon a Paris (+8 dans le 92). Si le systeme permet de compter les nageurs, ca ne doit pas couter trop cher de creer une page web et programmer un module qui charge les donnees du systeme sur cette page. Tiens, je vais appeler Poseidon Technologies pour leur demander.

Je ne dis pas que c est indispensable / la panacee, mais ca pourrait etre cool et potentiellement fait a peu de frais.

Apres je suis d accord avec toi, c est un arbitrage : peu etre qu un coup de peinture est plus prioritaire. Mais je pense qu un tel systeme servirait aux usagers de toutes les piscines quand un coup de peinture est a considerer etablissement par etablissement.
  

Poseidon est un système qui permet en théorie de repérer une masse qui ne bouge pas et d'émettre un signal si ça reste inerte plus de X secondes, donc d'éviter les noyades : je ne vois pas ce que cela a à faire avec l'installation des tourniquets, dont plusieurs personnes ici pensent que cela pourrait permettre, à terme, de déterminer dans quelle piscine on va pouvoir le mieux nager..;

Donc, ce que tu veux dire, c'est que, outre les tourniquets, on pourrait détourner Poseidon pour servir à déterminer combien de corps en mouvement se trouvent en temps réel dans tel bassin ? (parce que si c'est pour compter un grand nombre de corps qui ne bougent pas, à mon avis cela n'aura d'utilité que le jour où le feu nucléaire sera tombé sur les piscines parisiennes)...

Ou alors on introduit un autre système, nommé par exemple Ulysse et les Sirènes, qui, lui, comptera les corps en mouvements dans le bassin, couplé aux tourniquets(tant qu'on y est), le tout aboutissant sur mon smartphone ...

Pourquoi pas, pourquoi pas, tout est possible ... Comme on l'a dit plus haut, le tout est d'en voir le coût, et si on n'a pas mieux pour dépenser l'argent disponible...

je signale que POSEIDON apparemment n'a pas fonctionné dans l'accident qui s'était passé à keller...il n'était pas branché, dit-on...Il faut interviewer les MNS sur ce qu'ils pensent de l'utilité d'un tel système, c'est intéressant, leur opinion, je l'ai fait au moment de l'installatio n(a Taris)de l'un des premiers systèmes...Quand même ça fait désordre, un peu...Voila un système (Poseidon) qui doit servir à éviter les noyades...Vous êtes d'accord avec moi que des noyades, il n'y en a pas tous les jours...Là on a ( au bout de X temps ) une noyade...et le système, quelle qu'en soit la raison, ne sert à rien...il faudrait demander aux MNS, depuis que c'est installé dans les piscines, combien de noyades ont étét évitées, combien d'alertes grâce à Poseidon...je ne dis pas que ça ne sert à rien, je n'en sais rien, mais on peut se renseigner...
  

avatar de compte_supprime
compte_supprime
> 4 ans
Plus simplement (même si par rapport à toutes les solutions beaucoup plus technologiques que vous proposez cela semble être un peu un retour à l'époque du boulier), la mairie de Paris pourrait mettre en ligne pour chaque piscine des tableaux d'occupation des lignes par semaine, par jour et par heure (notamment les plages réservées aux cours et à l'aquagym), le nombre de lignes réservées aux nageurs sur chaque plage horaire et par tranche horaire une évaluation chiffrée approximative de la fréquentation qui pourrait être une synthèse entre les informations recueillies à la caisse (pour les piscines où tout se fait encore manuellement) ou aux tourniquets et l'appréciation à la louche des maîtres-nageurs au niveau du bassin. Cette information chiffrée pourrait être complétée par une appréciation sur la nageabilité sur chaque tranche horaire.

Et ça serait bien que dans chaque établissement quelqu'un ait la main sur la page du site de la mairie le concernant pour mettre à jour en temps réel son tableau et ses statistiques ou toute autre information. Parce que si à chaque fois il faut passer par le webmestre de la mairie de Paris, bonjour la rapidité de transmission de l'information.

Après il est impossible de mettre en équation le facteur humain : proportion de méduses ou de bons nageurs dans chaque ligne, pics d'affluence ponctuels, temps d'occupation de la ligne par chaque nageur, etc. Parfois on a des bonnes ou des mauvaises surprises.

Enfin, regardez ce qui se passe sur nageurs.com. Il y a plein de nageurs qui ne mettent ni leur tranche horaire, ni le niveau de fréquentation ou encore le moindre commentaire qui pourrait nous éclairer sur la fréquentation de la piscine. Ils ne sont pas obligés de le faire quand ils enregistrent leur séance, mais alors à quoi bon se mettre sur un site public si ce n'est pour partager son expérience et des informations ? Je fréquente régulièrement le site pour éventuellement choisir ma piscine (surtout quand je fais un peu de tourisme aquatique) et me faire une idée de ce que je vais pouvoir y faire (nager comme une malade ou feignasser). Donc si certains pouvaient faire un peu plus d'efforts pour nous livrer les informations ça serait une amélioration pour ce site.
  

Quand on voit qu'ils ne sont même pas capables actuellement, de donner (en temps réel, ahah) les ouvertures des piscines, les horaires, ce qui fonctionne ou pas un jour donné, voire une saison donnée, et encore moins les grèves des personnels, ou les fermetures intempestives pour problème technique, SUR LE SITE DE LA VILLE, alors on peut douter que le système info par tourniquets fonctionne demain...Ahah...

Le site le plus fiable, pour l'instant, pour savoir si on se déplace ou pas, c'est nageurs.com, et nous n'avons pas de tourniquets à dispo c'est juste le bouche à oreille...une implication des citoyens, qui ne coûte pas un rond à la société...Ah, mais ce n'est pas systématisé...justement, un peu d'initiative, même si pas infaillible...Et le plaisir de partager une info...Et en ce qui me concerne, les sms de la Ptite Sirène quand elle est sur place et que quelqu'un a fait popo à Berlioux ou qu'un caillou est tombé dans le bassin...Et j'aime bien aussi NE PAS SAVOIR...Aller quelque part (déterminé par mon ordinateur propre, celui que j'ai dans le cerveau, vachement performant) et espérer...Que j'ai tout bon et que je vais pouvoir nager, parce que je suis maligne et que j'ai tapé juste pour la fréquentation...
  

Si tu lis mon post d hier a 22h45, je me demandais justement comment Poseidon fonctionne (scrute t il tous les nageurs ou juste les masses immobiles ?)

Peut etre as tu raison, mais quand je lis le site de la societe j ai tendance a croire que tu as tort : "Le Système Poséidon™ est composé [...] d'un système expert qui analyse en temps réel les trajectoires des nageurs"

Si on analyse en live les trajectoires des nageurs, on doit avoir une idee sur leur nombre non? (apres peut etre que la societe enjolive la realite)

C est sympa de discuter tous ensemble, mais ca l est encore plus quand on evite les sarcasmes pour discrediter des idees naissantes (du style Ulysse et les sirenes qui aboutissent sur mon smartphone).
  

Qu'ils nous mettent des piscines à disposition, des couloirs où on ne soit pas serrés comme sardines, des tranches horaires qui conviennent aux gens qui bossent, sans que ce soit toujours les concédées qui se tapent le boulot, c'est tout ce qu'on leur demande...Perso je n'ai pas besoin du reste...Ah si, quand même...il me faut des couloirs délimités par des brise-vagues...

j'en profite pour tacler la piscine HERMANT, l'un des fleurons de la Ville : c'est une HONTE de n'avoir, à cet endroit, que 3 couloirs(cet été) et des lignes flotteurs...
  

Bof, bof les réponses pour défendre les data issues des données des tourniquets...
Je rappellerais simplement qu'en cette fin de mois d'août les horaires des piscines municipales données sur Paris.fr étaient pour beaucoup inexacts et ça a duré au moins 15 jours (alors que sur nageurs.com ils étaient bons vous l'aviez remarqué!). Donc l'information officielle disponible c'est bien, encore faut-il une mise à jour et quelqu'un qui contrôle. On ne peut pas laisser faire uniquement les ordinateurs.

Pour comprendre de quoi on parle quand on évoque la nageabilité, il suffit d'aller dans une piscine 50M comme Roger le Gall.
Beaucoup de nageurs rouspètent quand ils y vont... Pourquoi? Tout simplement parce que le mur a été mis et au lieu d'avoir 50 M il y a 25 M (en particulier parce que le club prend une partie du bassin avec ses lignes).
Certes le public a plus de lignes, et pourtant est-ce que ça nage bien? Toutes choses égales par ailleurs, avec la même fréquentation, c'est même pas sur. En effet le 50 permet notamment une fluidité du trafic (les nageurs les plus rapides croisent et doublent moins de fois les nageurs les moins rapides) et là c'est pas une histoire de vitesse de déplacement moyenne par ligne par exemple. Prenez une ligne où ça nage on va dire pas trop mal en brasse, mettez une seule mamie dedans qui fait de la planche sur son dos même collée bien sur sa droite et vous allez voir l'impact immédiat.
  

avatar de compte_supprime
compte_supprime
> 4 ans
@papillonista

Le site de la mairie de Paris.fr serait plus rapidement à jour si dans chaque établissement quelqu'un avait la main sur la page qui le concerne. C'est possible si chaque piscine a un ordinateur avec une connexion internet et quelqu'un de formé, avec un binôme, pour mettre à jour sa page. S'il n'y a qu'un seul webmestre pour la rubrique sports sur le site, ça met du temps à mettre à jour toutes les informations pour chaque piscine, surtout pendant la période des vacances où les effectifs sont réduits.
  

PAX : C'est juste(Ulysse et les sirènes) pour essayer de ne pas trop fatiguer le lecteur en ajoutant une touche que je crois humoristique, même avec mes gros sabots, ce n'est absolument pas dirigé vers toi pour te discréditer...C'est juste les tourniquets dans les piscines que j'essaie avec constance de discréditer...Je ne cherche que de l'info, et j'espère que si on me démontre qu'un truc sur lequel je ne suis pas d'accord est en fait un progrès, je saurai le reconnaitre...Ainsi je suis trés intéressée par ce que tu dis sur POSEIDON, tu en sais certainement plus que moi, j'en étais restée que ça détectait les masses inertes...C'est ce qu'on m'a dit à l'époque, quand je me suis extasiée sur le premier POSEIDON vu en piscine...

Et le truc de base, pour moi, ce n'est pas de tacler les avancées technologiques en revenant aux bons vieux systèmes , c'est juste de savoir quelles sont les priorités en matière de dépense...c'est uen chose trés féminine peut-être, que d'être pragmatiques à ce point, d'avoir le souci de l'économie et de la dépense...je suis trés étonnée, en discutant avec les gens, tout le temps et pour tout, de voir qu'ils ne font pas de relation, ou peu, entre ce qui est dépensé et ce qu'on pourrait en faire par ailleurs...Et quand on le fait remarquer, la réaction c'est "Ah...Ca..." comme si on reliait 2 choses qui n'ont rien à voir...Par exemple si tu regardes les tourniquets : en apparence c'est un progrès, c'est électronique, c'est en métal, tout luisant, ça fait "clic", ça sert à délimiter, ordonner, canaliser, et c'est connecté à un beau tableau rouge avec des chiffres qui défilent...Les hommes sentent bien ce genre de trucs, c'est technologique, c'est moderne, c'est connecté(enfin ce sera) à ton smartphone ,ça fait bien dans le paysage, et en plus une voix d'en haut te dit que c'est trés utile...Pourquoi aller chercher plus loin...?
Le fait que les MNS soient en grève, que les personnels des concédées soit sous-payé, que les piscines ferment durant de longs mois pour travaux parce qu'il n'y a pas de quoi payer l'achèvement des travaux, qu'il n'y ait pas d'ouvertures de nocturnes supplémentaires, ni de bassins écoles l'été, etc...Etc...la liste est longue, le fait en gros qu'on n'arrive pas à nager dans les pistoches parisiennes semble être complétement indépendant de cette histoire de tourniquet...Personne ne semble faire la relation...Argent sans doute gaspillé ici, pénurie d'argent là...Comme si les 2 robinets étaient indépendants...
  

UNIDENTIFIED

On en revient toujours à ce qu'on dit : L'argent n'est pas placé où il le devrait : avant d'installer des tourniquets, qu'il mettent en place un système informatique fiable pour mettre leur site à jour...Il y avait tellement de trucs à régler avant d'installer ces bêtises-là...Qui servent à rien, je le dis, je le hurle...Non, c'est bien pour les abonnés de Berlioux (une personne sur 30) qui passent il est vrai plus vite, et à qui on fait cadeau d'une entrée sur 3 avec le système...On mettait 2 caissiers en permanence à Berlioux, ça donnait du travail à un gars et ça déchargeait l'autre caissier(ière) submergé par les explications à donner et les tickets de toutes sortes à débiter...les abonnés n'attendraient pas plus longtemps que maintenant...
  

L'informatique est un colosse aux pieds d'argile, s'en souvenir...

Je crois que les machines doivent nous servir, mais que la touche de l'homme est irremplaçable, encore entendu hier à la radio la conclusion d'une étude, cerveau humain contre ordinateur, le cerveau humain gagne tous les matchs...

Alors installons des machines partout où c'est possible, pour alléger le boulot des hommes, mais cela doit générer une économie pour la société et que les fruits de cette économie soient répartis équitablement, c'est à dire un travail plus léger pour tous...Par exemple on installe des machines pour réguler le travail des caissiers et des personnels des piscines, trés bien, c'est censé générer une économie, à terme, non ? cette économie doit servir à embaucher un 2ème personnel pour alléger le travail d'un personnel déjà en place...Là, c'est le contraire, à supposer que cette dépense (dont on espère qu'elle n'a pas été faite seulement pour bénéficier au fabriquant de tourniquets) ait généré une économie, il faut voir qu'à Berlioux en tous cas, elle n'a pas allégé le travail du (des) caissier...ne serait-ce que parce que ça a généré des encombrements, des demandes d'explications, des obligations de relevage des cartes, de réception des cartes en cas de panne, des délivrances de cartes et de mouvements pour les passer dans un lecteur, et pas vraiment moins de queue à la caisse ...
  

Hello,
Le site de la mairie de Paris.fr serait plus rapidement à jour si dans chaque établissement quelqu'un avait la main sur la page qui le concerne.
il serait effectivement intéressant de trouver un plan d'occupation horaires des couloirs de nages en fonction des activités et de l'affluence.

Par exemple il est tellement désagréable de parcourir la ville pour nager dans un 50m et se retrouver dans un bassin de deux fois 25m...

Ce ne serait pas demander la lune car cela existe et reste très pertinent.
Je prends pour exemple l'établissement Montbauron à Versailles gérés par Vert Marine:
Télécharger le plan en suivant le lien sur la page (format pdf).
http://www.vert-marine.com/piscine-mo...

Cdlt,
Oléum.
  

Le fonctionnement des piscines parisiennes reste quand même assez "rudimentaire", au moins dans les petites municipales. Penser que développer des trucs technologiques ça va résoudre le problème me paraît illusoire.
S'il y a un "combat" à mener c'est plutôt pour élargir les horaires d'ouverture (nager un samedi soir relève de l'exploit, c'est impossible un dimanche soir, difficile le lundi) et aussi mettre un peu de bon sens au niveau des dates de vidanges, respecter les délais pour les travaux, ne pas interrompre les négociations pendant tout l'été quand il y a une grève au printemps (ça génère des réactions Jean pierre pernesques type "service minimum" jusque sur nageurs.com
) , regarder de plus près les séances scolaires (le passage à l'horaire scolaire se fait le jour officiel de la rentrée alors que les séances commencent souvent 10 jours plus tard ... pareildans l'autre sens fin juin, résultat : des piscines fermées au public, sans scolaires, mais avec MNS qui bossent quand même ), réfléchir à l'occupation de 20 ou 25% du bassin pour un seul cours individuel (J'ai vu à Clermont Ferrand des cours dans les lignes pokemon quand il n'y avait pas trop de monde ... impossible à Paris ? ), voire de 40% pour un cours d'aquagym qui pourrait se faire facile dans 1/3 de la place occupée ...
Bref optimiser un peu l'utilisation des équipements, ce qui est très loin d'être le cas aujourd'hui.
Après il sera bien temps de mettre en place des trucs ultra modernes qui, si on arrivait à les faire fonctionner aujourd'hui, nous apprendraient surtout, mais en temps réel, que les piscines sont de plus en plus fréquentées. Vu l'augmentation du nombre de nageurs (excellente nouvelle, les Français se bougent le derrière), on ne peut simplement plus se contenter d'une organisation acceptable il y a dix ou quinze ans.
Quand on voit que la pendule de Chateau Landon est sur midi 10 depuis fin mai, on se dit qu'il y a du boulot.
  

C'est une super idée de faire un plan d'occupation de la piscine, ça existe déjà par exemple pour le CNP et la piscine Roger-Le_gall(mais c'est affiché du coté club). Et, je crois aussi pour vallerey.

Le plus dans la piscine Montbauron, apparemment, c'est qu'il y a des niveaux d'affluence indiqués, mais qui me sidèrent totalement : par exemple entre midi et 2, c'est affluence faible ! ! !
Exactement le contraire de Paris...peut-être ce bassin est-il alors trés cher à l'entrée, ceci expliquant cela..;

A Paris ce serait difficile d'indiquer les horaires les moins chargés, parce que tout est tellement bondé tout le temps...ce qu'on peut dire, c'est que parfois c'est un peu moins bondé...mais oui, ce serait bien que chaque piscine possède un planning de la semaine en couleurs avec les activités et les clubs, les couloirs pris, etc...

Pour les partages du bassins de 50 en 25 :...Pour Roger le Gall, c'est parfaitement prévisible, car c'est toujours pareil depuis des années, (grosso modo, pendant les vacances c'est tout le temps en 50, et pendant l'année scolaire c'est en 50 les lundis, mercredis à partir de 17h30, vendredis, samedis à partir de 17h30, et dimanche...plus ou moins, avec de petites variantes...Et il suffit de téléphoner pour que les caissiers renseignent : mais ce planning des occupations des bassins devrait à mon avis être affiché en grand et pas seulement dans la partie Club.
  

Klabur explique tout vraiment trés bien, je suis sure qu'il est prof de quelque chose...

On devrait mettre des profs à la barre...(moi aussi je suis prof de quelque chose)...
  

C'est marrant le planning de fréquentation de la piscine de Versailles est l'exact inverse de beaucoup de piscines parisiennes. A croire qu'il n'y a pas de bureaux à Versailles !
  

Ben tout le monde bosse sur Paris ....


EN même temps il faut relativiser ; j'y étais pas plus tard que jeudi dernier vers 18h30, et il était extrêmement difficile de nager. (lignes réservées .... ) Du coup je suis allé risquer mon intégrité physique dans la ligne réservée "ustensiles et nageurs rapides", moins chargée.

Le bassin a commencé à se vider autour de 19h.
  

POPOUF : Ou alors les versaillais respectent complètement l'heure du déjeuner : c'est pour manger et rien d 'autre...(Ah...La province...)
  

Avec un peu de retard dans ma réaction, je souhaite tout de même ajouter un certain nombre d’éléments qui préciseront ma pensée sur ce sujet.

Certes l’outil ne permettra pas de résoudre la problématique principale, je vous l’accorde volontiers, du manque de piscines et créneaux ouverts au public. Mais je le vois plus comme un outil d’aide à la décision. Je vais prendre 2 exemples à l’appui, dans d’autres domaines (que j'ai pu utiliser à l'époque où je vivais à Paris) :
- disposer aux arrêts de bus des horaires de passage des véhicules en temps réel, ne les fait pas aller plus vite, et ne multiplie pas leur nombre…en revanche, je peux décider d’opter ou pas pour une autre ligne ou un autre mode de transport (si j’ai le choix), et m’organiser pour la suite de mon déplacement
- disposer en temps réel de l’état de circulation routier en IdF peut m’aider à choisir tel axe plutôt qu’un autre. Cela ne résorbera pas les bouchons, mais cela peut me faciliter la vie et me laisser m’organiser pour la suite de la journée
Donc imaginons un système, via nageurs.com pourquoi pas, qui m’indique :
- le nombre de couloir disponibles (cf post d'Oleum)
- l’état prévisible de fréquentation (basé sur l’analyse de l'historique, grâce aux tourniquets…), complété des informations en temps réel fournies pas les tourniquets par ex. (attention, remplissage de la piscine plus tôt qu’à l’habitude), et même grâce au signalement des utilisateurs (piscine exceptionnellement fermée pour telle ou telle raison), ou pourquoi pas par le personnel des piscines
Tout ceci me permettrait de planifier mes séances à l’avance, ou m’éviter de trouver porte close à mon arrivée, et donc réorganiser ma journée…
Je reconnais qu’avec un peu d’habitude, hormis les fermetures exceptionnelles, on arrive très bien à le faire sans outil, mais généralement sur une, deux ou trois piscines max, pas sur toutes celles de Paris !
Et pour répondre aux réticences de certains :
- le personnel des piscines veillera à la bonne utilisation des tourniquets s’ils savent que l’information sert aux usagers (et à leur hiérarchie), et en plus on n'est pas au nombre exact d'entrées/sorties, mais sur une tendance
- les coûts sont minimes (un tourniquet coûte dans les 3000 €, ce qui correspond tout au plus à 1.5 mois de salaire chargé d’un salarié de la piscine, ou au coût de fonctionnement de 2 jours d’une piscine de 25m il me semble…)
Selon moi, la principale difficulté résidera dans l’analyse de l’historique, et fera certainement appel à des modèles mathématiques : prévisions qui tiendront compte des jours de la semaine, des congés, veilles de ponts, des fermetures pour vidange, de l’ensoleillement pour les piscines découvertes,…avec des calculs de report d’usagers sur telle ou telle piscine . Mais je suis certain que cela passionnera certains de travailler sur ce sujet...
  

D'autant plus qu'on pourra y implémenter un module calculant automatiquement l'âge du capitaine !

Si je suis ta logique, en virant quelques salariés (et en plaçant les autres, enthousiastes et souriants car enfin au service de la population, derrière les tourniquets), ou en fermant toutes les piscines pour une petite semaine, la mairie pourrait amortir l'équipement de l'ensemble des bassins parisiens en tripodes chromés. Y'a plus qu'à faire.


Encore une ou deux comme ça et tu vas l'avoir gratuitement ta carte d'abonnement au "club papillonista"
  


tripodes chromés
wharf...

FXHOCKEYSUB : je vois que tu es de Rennes...Ceci expliquant peut-être cela...Tu ne mets pas les pieds dans les piscines parisiennes,avoue...Depuis 2007...Je vois que tu nages à CESSON-SEVIGNE...Dis-moi, y a t-il un tripode chromé dans la piscine de Cesson, ou bien ont-ils réussi à éviter la contagion dans cette charmante bourgade où, peut-être tu paies tes impôts ?

pour les systèmes de signalisation des bus par satellite, je suis mille fois pour, je trouve ça génial. Ca sert VRAIMENT à quelque chose. D'autres villes devraient s'en inspirer.

Pour les prévisions sur la circulette des voitures, je n'ai pas vraiment d'opinion, je n'ai pas de voiture, je pense que ça doit être utile, mais il ne me semble pas que tout soit fait pour dissuader les gens d'empuantir le centre de Paris comme maintenant, tout en leur permettant de se déplacer à l'aise. de toutes façons, avec ce qui se met en place sur les berges de la Seine, même si l'intention est louable (dans un monde idéal plein de paquerettes et d'après midis de flanerie ensoleillée où on a de l'argent ET des loisirs), le résultat des courses sera que pour traverser PARIS on n'aura le choix qu'entre : TRAVERSER PARIS PAR LE CENTRE DE PARIS EN 1 JOURNEE, ou traverser PARIS par ARPAJON (sud) ou CHANTILLY (nord) en 1/2 journée...

Prévisions de Bison-Futé ou pas...
  

"le personnel des piscines veillera...S'ils savent que l'info sert aux usagers ou à leur hiérarchie"...Wharf...Ouaf...On sent le rêve éveillé, là...Fais-donc une petite enquête sur ce que le personnel des piscines PENSE des tripodes chromés à PARIS (et à TOULON), donne-toi la peine de tailler une bavette...Ils ne demandent qu'à parler...remarque on peut en trouver aussi qui disent : "Je sais pas, moi, si c'est là c'est que ça doit y être", il n'y en a pas beaucoup, mais ça se trouve..;

"Et en plus onn'est pas au nombre exact d'entrées et sorties, mais sur une tendance" : aargh, wharf et rewharf, ouhlala....!!!!!!!!!!!!!!!!!! Si c'est sur une tendance, un coup d'oeil au bassin peut suffire, non ? parle-leur de "tendance" aux Décideurs, tu verras ce qu'ils en pensent, NON, c'est le nombre exact qu'ils veulent, à 1 pékin près...Et qu'ils n'auront jamais, bien fait pour...(j'enlève "leur", après "pour", je me modère moi-même
)

Quant au coût de ces tripodes chromés, je le saurai, un jour, je le saurai, j'en fais ici le serment solennel...Enquête de journaliste, je vais faire, puisqu'aucun journaliste ne la fait, sauf erreur de ma part...

je suis allée trés rapidement sur le site de la Ville, il y a "blogs", on traite plusieurs sujets...En tapant "piscines", ça me dit "rien sur le sujet", mais j'ai juste effleuré le site, j'y retournerai..;
  

@ Papillonista : je suis rennais depuis 2 ans (je nage principalement à Brequigny, mais à Cesson uniquement pendant les vidanges de Breq.), mais j'ai vécu 20 ans sur Paris avant cela...je connais une vingtaine des 34 piscines parisiennes et je nageais le plus souvent à Suzy et Keller) Donc je comprends ce que tu veux dire par "les piscines sont tout le temps pleines". Je confirme que sur Rennes comme les autres piscines du coin, il y a des tripodes partout (pas encore chromés), mais connaître la fréquentation des piscines n'a pas du tout le même intérêt que pour les piscines parisiennes (même s'il m'est déjà arrivé de faire demi-tour à certaines piscines car trop de monde).
@ klabur : mes comparaisons sur le coût du tripode étaient faites pour relativiser par rapport aux dépenses de fonctionnement. Comme on souhaite tous un prolongement des créneaux des piscines au public, j'aurai du dire qu'un tripode coutait l'équivalent d'un peu moins d'un an d'ouverture supplémentaire d'une heure par semaine (en considérant qu'une heure nécessite la présence de 4 personnes, mais je me plante peut-être, je n'ai jamais exploité de piscine).
  


Moi non plus, j'en ai nettoyé, repeint, mais exploité jamais ...
  

Hockeysub : il y a des chances pour que la fréquentation des pistoches parisiennes ait empiré plus les 2 dernières années que les 20 ans auparavant...

Tu dis que connaitre la fréquentation des piscines du coté de Rennes, donc, n'a pas le même intérêt que à Paris...OK ... mais selon toi, à quoi donc servent les tripodes chromés(si, si, ils sont forcément chromés) du coté de Rennes , exactement ? A quoi ça sert, B D D....? ? ?

J'ai l'exemple de TOULON, où à ma grande surprise j'en ai vu un au Port Marchand et à Leo Lagrange, eh bien je te jure, j'ai beau me creuser le ciboulot, je ne vois pas l'intérêt...A part de faire des revenus aux vendeurs de tripodes..;

On peut comprendre l'utilité dans le métro, (encore que selon moi le métro devrai être en accès libre et gratuit, mais bon...), on peut comprendre l'utilité dans plein d'endroits (bien que je ne voie pas trop lesquels, mais bon...), mais dans les piscines parisiennes (bon, allez, on met Keller à part pour faire plaisir à Christophe), je ne vois pas, non...
  

@ Papillonista : je ne comprends pas pourquoi tu fais une fixation sur les tripodes...remarque, maintenant tu m'y fais penser, mon fils de 3 ans en fait une aussi, sauf que lui, il les adore. Même si au début il les redoutait (à cause d'une mauvaise manip la 1ère fois). Je ne dirai pas que les entrées et sorties sont ses moments préférés à la piscine, mais ce ne sont pas les plus désagréables ! Je dirai même que c'est un argument pour réussir à lui faire quitter le bassin ("viens, tu vas pouvoir passer le tripode pour sortir"!).
Enfin, je tiens à préciser que je ne suis ni un spécialiste de cet équipement, je n'en vends pas non plus, pas plus que je n'ai d'intérêts dans une quelconque société qui pourrait en commercialiser !

Donc sur Rennes, comme dans toutes les piscines récentes dans lesquelles je me suis rendu depuis plusieurs années (Blois, Perpignan....), il est vrai que l'entrée avec des tripodes est systématique. Pourquoi ? Je n'ai que 2 explications :
- cela peut permettre de limiter les attentes lors des pics d'affluence, une personne seule en caisse pouvant difficilement traiter les entrées et contrôler le passage des abonnements (qui n'ont plus besoin de faire la queue). Oui, c'est vrai, c'est plus économique (ça y est, le mot tabou est sorti), mais moins convivial je le reconnais, qu'un accueil par une personne souriante (à condition que cette personne soit effectivement souriante),
- mais je pense que la réelle raison est qu'il permet de vérifier les affluences (même si certains pensent que c'est un "truc inutile qui impressionne les décideurs planqués au fond de leur bureau qui ne mettent jamais les pieds dans les bassins"), du moins cela valide ce que tout le monde sait (c'est souvent blindé). Peut-être qu'un jour, après un accident mortel de nageur étouffé par les autres nageurs dans une ligne d'eau ("et oui, ils étaient 258 nageurs dans une ligne de 50 mètres, est ce bien raisonnable ?), une règle de sécurité imposera une limitation du nombre de personnes en même temps dans l'enceinte de l'établissement (pas plus de 3289 nageurs en même temps à S. Berlioux), et on sera obligé de patienter à l'entrée, autorisé à ne rentrer qu'à la sortie d'un nageur...
Je pense que l'on a fait le tour, du moins je n'aborderai plus le sujet des tripodes sur ce post !
  

avatar de compte_supprime
compte_supprime
> 4 ans
Bien dit fxhockeysub.

Les tripodes ne sont effectivement pas des engins parfaits et infaillibles (un peu comme les humains), mais ils ont le mérite, dans les piscines où ils fonctionnent correctement (exemple Keller), de limiter le temps d'accès à la piscine et d'éviter les longues queues à la caisse. Ils permettent de donner une idée (même si elle n'est pas exacte au nageur près) de la fréquentation et éventuellement de rebrousser chemin au lieu de payer une entrée pour se retrouver dans un bassin bondé.
  

C'est vrai ça, d'où vient cette haine du tripode (chromé ou non) ... ? Personnellement ils ne me dérangent pas plus que ça ... je trouve même ça utile.
  

une règle de sécurité imposera une limitation du nombre de personnes en même temps dans l'enceinte de l'établissement

Ca existe déjà, ça s'appelle la FMI (fréquentation maximale instantanée), ça se calcule par rapport à la surface disponible dans la piscine.
Mais ça ne fait pas la différence entre ceux qui sont au vestiaire, au pipi, en train de nager, en train de glandouiller au bord.
Du point de vue du nageur ça ne sert pas à grand chose. Ex : les bassins extérieurs sont souvent fréquentés l'été par des amateurs de bronzette qui ne mettent pas les pieds dans l'eau. Beaucoup de monde mais ça reste nageable (les habitués d'Hermant, de Courbevoie savent de quoi je veux parler).

A un moment t'as beau chercher des moyens technologiques variés, tu te heurtes au principe de base : 38 piscines dont en moyenne au moins 25% sont fermées et à peu près autant ont des horaires publics très réduits (Nager à Rouvet hors-week end relève presque de l'exploit), c'est simplement insuffisant pour une ville de 2M d'habitants (sans doute 3 si on compte les banlieusards qui y travaillent le jour) dans un pays développé où la population est sensibilisée aux problèmes liés à la sédentarité.

Après on peut traiter le problème de 2 façons :

1) On investit (sur la longue durée) en construisant des bassins, ou (de façon plus immédiate) en recrutant du personnel pour ouvrir davantage, en soirée par exemple, en essayant de préserver les scolaires et les clubs. Sachant que d'un point de vue gestionnaire, une piscine est une "usine à gaz" difficile à entretenir, coûteuse à construire et ensuite à faire fonctionner, et qui ne rapporte pas grand chose même en multipliant les activités "mode" type aquabidules.

2) On laisse pourrir la situation en appliquant le principe de Darwin : Seuls les mieux adaptés survivront ... nageront en l'occurrence.

Pour que ça passe mieux dans la population on peut "mixer" les deux : 90% de 2) , 10% de 1)
  

Bon, ok si vous dîtes que cela ne servira à rien sur Paris, vous le vivez tous les jours, je vous crois.
Je souhaitais faire quelques longueurs lors de mon prochain séjour dans une quinzaine de jours sur Paris (si possible à S. Berlioux après 21h30), vous ne donnez pas envie. Vous avez gagné, il y aura une sardine (ou un emmerdeur) de moins dans l'eau ! Je crois que j'irais plutôt rejoindre des copains irlandais et boire des pintes de Guinesse dans un Pub avec eux !
Quelqu'un sait s'il existe une application qui indique en temps réel le taux de remplissage des pubs parisiens, ainsi que le débit moyen horaire de Guinness servi ?
  

Non, mais il y un bar qui côte le prix de la bière en temps réel en fonction de l'offre et de la demande ! (je ne sais plus où il est par contre ...)
  

Retrouvé : le Footsie, rue Daunou.
  

Ma fixation sur les tourniquets : de même qu'un universitaire fait sa thèse sur quelque chose de pointu, précis (
), je tourne et retourne la question des tourniquets dans les piscines, j'y reviens sans cesse , parce que je me dis que si j'arrive à faire comprendre ? démontrer ? l'inutilité dans la situation actuelle, de dépenser des sous sur ces trucs-là au lieu d'en dépenser pour des choses à mon sens prioritaires, ce sera un grand pas de fait : je ne dis pas qu'il ne faudrait jamais installer de tourniquets nulle part, y compris dans certaines piscines, mais le fait est, qu'actuellement, dans beaucoup de piscines, LE GAIN N'EST ABSOLUMENT PAS EVIDENT, pour peu qu'on s'intéresse, qu'on analyse un peu, qu'on aille au dela des apparences (les apparences c'est beau tripode chromé qui fait moderne et permet d'aller plus vite à la caisse... En fait si on regarde bien, c'est tout le contraire...Et ça coûte...Ca coûte en installation, avant cela, en études, ça coûte en maintenance, et ce que ça fait gagner (ou perdre pour une majorité de piscines parisiennes ET toulonnaises) n'est absolument pas écvident...je ne connais pas KELLER, je le répète, peut-être que c'est merveilleux à Keller et de grands bienfaits s'en sont suivis...mais à BERLIOUX, que je connais, et qui peut être comparée à KELLER, désolée, c'est négatif...Mais il est vrai aussi que je prends en compte TOUS les paramètres, ce que vous ne faites pas,mes petits loulous, vous ne voyez que la surface des choses...Vous voyez des gars avec des abonnements qui passent plus vite que les autres et vous concluez vite fait que c'est merveilleux...Il n'y a pas que ça...J'ai déjà analysé 100 fois ici ce qui se passe exactement, je peux recommencer si vous voulez...

Et puis le point le plus important, c'est l'argent que ça coûte, et ce qu'on pourrait faire d'autre plus intéressant avec cet argent...C'est curieux que personne ne fasse jamais la relation entre ce qui est dépensé d'une manière superflue (dont on pourrait se passer) et ce dont on a cruellement besoin par ailleurs...
  

une règle de sécurité imposera une limitation du nombre de personnes en même temps dans l'enceinte de l'établissement

Ca existe déjà, ça s'appelle la FMI (fréquentation maximale instantanée), ça se calcule par rapport à la surface disponible dans la piscine.
Mais ça ne fait pas la différence entre ceux qui sont au vestiaire, au pipi, en train de nager, en train de glandouiller au bord.
Du point de vue du nageur ça ne sert pas à grand chose. Ex : les bassins extérieurs sont souvent fréquentés l'été par des amateurs de bronzette qui ne mettent pas les pieds dans l'eau. Beaucoup de monde mais ça reste nageable (les habitués d'Hermant, de Courbevoie savent de quoi je veux parler).

A un moment t'as beau chercher des moyens technologiques variés, tu te heurtes au principe de base : 38 piscines dont en moyenne au moins 25% sont fermées et à peu près autant ont des horaires publics très réduits (Nager à Rouvet hors-week end relève presque de l'exploit), c'est simplement insuffisant pour une ville de 2M d'habitants (sans doute 3 si on compte les banlieusards qui y travaillent le jour) dans un pays développé où la population est sensibilisée aux problèmes liés à la sédentarité.

Après on peut traiter le problème de 2 façons :

1) On investit (sur la longue durée) en construisant des bassins, ou (de façon plus immédiate) en recrutant du personnel pour ouvrir davantage, en soirée par exemple, en essayant de préserver les scolaires et les clubs. Sachant que d'un point de vue gestionnaire, une piscine est une "usine à gaz" difficile à entretenir, coûteuse à construire et ensuite à faire fonctionner, et qui ne rapporte pas grand chose même en multipliant les activités "mode" type aquabidules.

2) On laisse pourrir la situation en appliquant le principe de Darwin : Seuls les mieux adaptés survivront ... nageront en l'occurrence.

Pour que ça passe mieux dans la populationon peut "mixer" les deux : 90% de 2) , 10% de 1)
  

On va examiner la question du tourniquet de Joséphine Baker, peut-être le seul endroit où cela pourrait se justifier, puisqu'en été la fréquentation est limitée à 2h, seul un valeureux Tripode chromé peut calculer si le gars est resté 2h10, auquel cas il doit repayer, ou s'il a passé le sésame dans l'autre sens après 1h58...

Déjà on peut se demander que se passe-t-il si le gars, qui sort après 2H10, donc doit repayer quelques euros, refuse de payer ?...On va perdre son temps, là...En plus comment est-il signalé ? le tourniquet couine ? ou refuse de le laisser passer ? le vigile intervient ? C'est la bagarre générale ? Avec 10.000 personnes qui font la queue (jusqu'au métro, parfois, la queue)...On n'a jamais su ce qui se passerait, pourquoi ? Parce que le tripode n'a jamais marché jusqu'ici...Et pourtant, ce fut le premier installé à paris...ca aurait dû leur servir de leçon...Ben non...Alors il y eut un premier tripode qui ne marchait pas...Rarement il marchait pendant 2 ou 3 jours, on expliquait aux gens ce qu'il fallait faire, passer sa carte, la repasser en sortant (la carte ne voulait pas rentrer, etc...j'en passe et des meilleures...Finalement le truc était ouvert en permanence...Ca arrangeait tout le monde...On te donnait quand même une carte, à un moment (même genre qu'à berlioux, je me demande aussi combien de cartes il a fallu fabriquer, les gens partant régulièrement avec la leur)...

Bref, ça a duré quelques années, de temps à autres ça fonctionnait , en général APRES UNE REPARATION, puis ça retombait (COMBIEN A_T_ON DEPENSE EN REPARATIONS ?)...Et puis récemment ils l'on changé(pour être juste, je crois qu'ils l'avaient déjà changé une fois avant, sans succès), avant l'été, et là, je ne sais plus quoi, mais ça n'a plus jamais marché, même pas une fois...Ils ont encore fait réparer...Et ça ne marche pas plus...Il parait que c'est la connexion avec le truc informatique à la caisse qui est défectueuse...Pareil qu'à Berlioux...Bon...A noter que le tourniquet de Baker te gifle le derrière si tu ne passes pas assez vite...Parce que même si ça ne marche pas, tu es quand même obligé de passer par ses fourches caudines au lieu de t'avancer tranquillement et sans obstacles jusqu'à l'endroit où tu enlèves tes chaussures...Je conçois que cela puisse amuser les gosses, et c'est même, jusqu'à présent, la seule bonne raison que je puisse trouver à l'installation, dans ce contexte, de ces trucs-là...
  

je te trouve bien sévère, il est chromé quand même !
  

Le nouveau de Baker ? Il est magnifique ! il a des petits yeux, des mirettes de couleur, dommage que ça marche pas, ça doit être joli quand ça scintille, et puis à un moment, il y a 3 mois, il m'a semb lé qu'il émettait un bruit jamais encore entendu...
Je l'avais noté pour le dire ici...une sorte de cri quand on passait...et puis il est trés vif, quand tu passes, il te donne une petite claque au derrière...Ca doit plaire à certains...
  

j'voudrais dire encore quelque chose qui me semble important : On réduit de plus en plus les petits emplois non qualifiés, mais on en aurait cruellement besoin...Un petit emploi de 2ème caissier dans une piscine, un autre emploi d'accueil...A la place du tourniquet...Il y a des gens qui n'ont pas de capacités trés étendues, tout juste capables d' occuper des petits emplois non qualifiés, ci et là, tamponner un ticket, indiquer quelque chose...On pourrait y penser...Créer et maintenir toutes sortes de petits emplois...Pour les gens qui ne s'y retrouvent pas, sont dépassés...
  

Avoue le Papillonista, c'est toi qui les fait tomber en panne ....Dans notre coin, je n'ai pas constaté les problèmes techniques que tu décris. Donc je le saurai, le jour où cela ne fonctionnera plus dans la région rennaise ou ailleurs, c'est que Papillonista est passée par là !
Bon, OK pour maintenir l'emploi du personnel à l'entrée, mais à condition que l'on maintenienne également la petite tape sur les fesses quand on passe !

Désolé, je n'ai pas fait avancé le débat. Je vais refaire mon gros lourd :
Si on ne peut pas avoir de piscine supplémentaire car trop couteuse à l'investissement et surtout en fonctionnement (on doit rajouter le pb de place dans la capitale), on doit essayer d'optimiser les établissements disponibles aujourd'hui.

(Petite digression : personne n'a encore fait le calcul de ce qu'une piscine bien utilisée par les usagers fait économiser à la Sécurité Sociale. Promis, si un jour je fais de la politique et que je suis élu, je rends les séances de piscine obligatoires, à raison de 3 séances/semaine, avec prises de cours de temps à autres avec les MNS (oui ce n'est pas le tout de se tremper les fesses dans l'eau, il faut que ce soit efficace). Toute séance supplémentaire entraînerait une baisse du montant dû des impots. Et si cela fonctionne bien en France, on pourra l'étendre au reste du monde, et notre nouvelle religion permettra peut-être de limiter les conflits dans le monde.)

Je reviens sur l'optimisation : pourquoi ne pas essayer sur une piscine (dans un premier temps), la prise de rdv au préalable, comme au tennis. On est d'accord que cela ne sert à rien d'être tous serrés comme des sardines dans un couloir de nage : l'effort physique est insuffisant, et cela n'engendre que des frustrations, exprimées physiquement ou oralement dans l'eau, ou sur les forums de nageurs.com. Donc on limiterait le nb dans les lignes, et qui seraient du coup par niveau (et donc obligation d'étalonnage!). Il y a quelques temps, j'ai eu la chance d'avoir une très bonne séance dans une 25m dans laquelle nous étions 8 à nager, avec un niveau quasi équivalent. Le plus amusant c'est que sans concertation préalable, nous adaptions nos éducatifs en fonction des autres ... J'avoue que la programmation à l'avance fait disparaitre le charme de la séance à l'improviste dans un lieu que l'on ne connait pas, et pour ce qui me concerne, il m'arrive de modifier mon programme en fonction de mon état de forme du moment. Mais c'est toujours mieux que nager dans des conditions peu satisfaisantes, ou de rebrousser chemin car trop de monde.
Pour reboucler avec l'origine du sujet...on pourrait, pour ceux qui le souhaitent, faire sa réservation de créneaux sur internet, avec un smartphone par ex. (petite précision, je ne suis ni vendeur de smartphone, ni de rien d'autre, je travaille dans les métiers de service à l'environnement!).
  

Moi je ne suis absolument pas contre des réservations préalables comme chez le coiffeur ou des tickets d'entrée valables uniquement pour une certaine durée... encore faudrait-il que les horaires d'ouvertures des piscines soient suffisamment étendus!
Parce que sinon c'est une usine à frustrés qu'on fabrique et en plus ça va à l'encontre de la notion de service public d'accès à tous.
  

Quoi, tu voudrais qu'on réserve ? qu'est-ce qui se passe si on te dit qu'il n'y a plus de place ? C'est à dire gérer la pénurie ? Peu de gens nagent mais nagent à l'aise...devra-t-on réserver la veille ou quoi, pour nager ? je ne sais pas moi-même parfois 10mn avant où je vais aller...Et si je me trouve dans un quartier, je décide de faire une petite visite...je n'ai pas mon internet sur moi...Non, je ne crois pas que ce soit la solution...Tu sais ce que je pense ? Que la solution c'est de simplifier, avec du bon sens, un gros bon sens...les tourniquets, par exemple, ça ne simplifie pas...ne serait-ce que topographiquement parlant...les piscines n'ont pas été construites pour ça, du moins la plupart, le truc est logé comme on peut, ça barre l'espace, ça empêche la circulation, ça fait moins d'espace encore là où déjà il y en avait peu...(je pense à Taris, à St germain)...J'ai vu dernièrement à Taris qu'ils avaient rajouté (coté extérieur, pas regardé de l'autre coté, il y a peut être aussi) : SORTIE DE SECOURS, sur deux des tourniquets...Ca n'y était pas avant...Peut-être suite à des remarques (j'en avais fait une sur la sécurité, inspirée par ce que m'avait dit le personnel de Taris, àç savoir que ces tourniquets c'était mortel s'il y avait une alerte sécurité...Et le besoin d'une évac rapide ) : Donc ils ont rajouté ça ...Encore faudrait-il que quelqu'un, en cas d'alerte, pense à le désactiver, ou à l'ouvrir en grand...Actuellement si tu passes par là par erreur,(en le poussant fort, il ne s'ouvre pas mais une alarme se déclanche...)...Excuse-moi, mais c'était pas mieux quand avant la voie était libre tout simplement ?

L'"avantage" du tourniquet, si l'on peut dire, c'est que ça délimite : en deça tu es dehors, au dela tu es dedans...On sait OU on est, soit dedans, soit dehors, finis les no man's land entre les deux, où l'angoisse te saisit..;
Je pense que cela a été élaboré au niveau inconscient par un décideur (peut-être celui dont la photo s'étale partout à propos des grèves, et qui a l'air content de lui, bien peigné avec surement un salaire confortable et beaucoup d'indulgence pour le petit peuple qui ne comprend pas forcément où est son bien...Quel genre de barrières inconscientes peut avoir l'initiateur d'un tel projet dans des piscines où on s'en passait fort bien avant, où l'écoulement de l'usager était bon enfant et où il y avait de la place pour remettre ses chaussures là où maintenant on à 6 tourniquets à la place des bancs ?...(j'ai oublié, pour Taris, le tourniquet spécial pour le passage des personnels, pour aller nettoyer dans le vestiaire, tu as une clef spéciale pour passer les fourches caudines, ou un truc comme ça, un badge, je ne sais pas...(ils devraient faire avec un code secret, on rigolerait)...
  

@Papillonista : je t'en supplie, ne nous parle plus du tourniquet. On a compris que c'est la pire invention de l'homme après le ...smartphone.

Pour revenir au système de réservantion que je proposais : oui, tu réserves quand tu veux, la veille, la semaine précédente. Voir même bien évidemment à 5 minutes de la séance, car 10 minutes avant tu ne savais pas ce que tu allais faire. Tu n'as pas internet (ou de smartphone, même si tu ne veux pas aller acheter celui de la marque à la pomme car il y a des salariés mécontents qui font grève), qu'à cela ne tienne, tu vas directement à la piscine, tant pis tu prends le risque :
Papillonista : "Bonjour Madame la caissière, je souhaite savoir s'il est possible de prendre un créneau d'une heure ?"
La caissière : "Bonjour Papillonista: je suis désolée, mais il n'y a pas de place pour l'instant car tout est complet à votre niveau 3 (c'est le votre il me semble). Il y a dans l'immédiat du niveau 4, mais cela ne correspondra pas à votre vitesse, sauf si vous faites uniquement des battements. En revanche, j'aurai un créneau niveau 3 dans 30 minutes, je vous le réserve ?"
Papillonista : "Je prends le niveau 4 tout de suite, je ferai des battements vous avez raison, et dans 30 minutes je basculerai pour 30 minutes sur le créneau niveau 3"
La caissière : "Très bien Papillonista, mais si vous le désirez, je pense que vous pourrez rester après vos 30 minutes de niveau 3, car il reste pas mal de place. Vous verrez sur place. Attention, au passage de la porte, car le nouvel agent d'accueil qui remplace le tourniquet qu'on a enlevé la semaine dernière n'a pas encore l'habitude, et la petite claque sur les fesses peut surprendre par le manque de délicatesse. Cela viendra avec le temps j'espère, sinon on le mutera au nettoyage des douches".

Je préfère cela, voir qu'on me refuse l'entrée, plutôt que découvrir une fois dans le bassin, des lignes d'eau surpeuplées.
Bon, et nous n'en sommes pas encore à une vie comme celle décrite dans le film "Brazil"
  

Rêvons, rêvons...
moi je vois autre chose : des piscines accueillantes partout dans Paris, que quand j'ai une petite faim, je me rends dans la plus proche, j'achète un ticket, (le chemin est libre jusqu'au bassin, si tu vois ce que je veux dire), je donne un petite claque sur les fesses ou sur l'épaule(tout dépend son age et son état) du préposé tranquille et pas stressé qui me sourit, je me déshabille et vais sur le bassin où se trouve : une partie portnawak, ou je ne vais pas sauf si je suis avec ma petite nièce et une partie nageurs avec des lignes brise-vagues avec tout au plus 3 personnes par couloir, les leçons individuelles et les aquatrucs étant centralisés dans d'autres bassins inaptes à abriter des nageurs faisant des longueurssérieuses...

Je ressors de là apaisée, tranquille, euphorique, (c'est une bise que je fais au préposé en partant et pas une tapette sur le postérieur),avec une longue coulée de chaleur vivante le long de la colonne vertébrale qui recule encore de quelques heures le moment où je vais participer à l'alimentation du trou noir abyssal de la sécu, et voila...
  

Ben oui mais comment tu fais pour savoir à quel niveau tu es ?

- Soit tu fais passer un examen mais bonjour l'organisation ... et si tu es niveau 4 et qu'il n'y a plus de place et qu'à côté t'as une ligne niveau 3 vide, tu restes à la porte et tu regardes la ligne vide par la vitre. Ca c'est optimisé !

Ou alors c'est de l'auto-évaluation et là bonjour la fantaisie ...

Et on te greffe une puce sur l'oreille pour rentrer toutes ces infos, le MNS pouvant te scanner à tout moment dans la ligne ...

C'est plus un rêve c'est un cauchemar ...


  

Des piscines ultra modernes avec des portillons chromés partout et de l'aquabique en veux-tu en voila, et des pauvres mecs avec des vêtements noirs et puants dormant sur des cartons juste à l'entrée...Une photo de la Suzie, à peu de choses près...
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant