Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
vendredi 23 novembre 2018
posté par SwimmRunn1999 à 19:27

Entrainement en bassin de 15m, efficace?

vu 844 fois, followers=9
Bonjour les nageurs!

Il me semble que j’avais déjà posté quelques messages ici, et je suis de retour avec une question assez spécifique

J’ai fait pas mal de recherches sur le forum, et j’ai vu que le sujet avait déjà été traité, mais assez succintement, c’est pourquoi je me permets de poser à nouveau la question, ainsi que 2/3 autres. J'ai également posé la question sur un site similaire mais non concurrent bien connu des nageurs


Alors pour faire rapide, j’ai 18 ans, j’ai été coureuse (plutôt demi fond et 10km, avec des sélections européennes) et nageuse (pareil, plutôt demi fond, niveau N1), puis triathlète depuis 2 ans mais j’ai eu quelques soucis de santé et surtout une blessure qui m’empêche de courir depuis maintenant 6 mois + m’a fait perdre pas mal de poids, déjà que j’étais pas épaisse! Je dois poursuivre ma convalescence concernant la course pendant encore 2 mois, en revanche il n’y a pas de souci pour rouler, musculation et bien sûr natation, ça m’est même vivement conseillé.

On en vient au sujet sensible on va dire ahah: en gros avec ma perte de poids j’ai vraiment très peu de masse grasse et nager dans une eau à moins de 27 degrés me frigorifie, du coup je suis incapable de me concentrer sur ma séance.
Etant dans un assez gros club de triathlon, j’ai accès à une salle de sport ou je poursuis ma rééducation avec home trainer, muscu et renfo, mais il y a également un bassin de 15m, chauffé à 32 degrés (oui, c’est chaud
) dans lequel j’ai la possibilité de nager.

J’ai donc plusieurs questions:

Est-ce qu’il est possible de faire des séances convenables dans un bassin de 15m? Sachant que je ne cherche pas vraiment à progresser, mais plutôt à ne pas trop perdre mon niveau et surtout reprendre un peu ma musculature spécifique à la natation. Jusqu’à maintenant, je faisais des séries plus ou moins intenses de battements sans palmes, élastiques autour des pieds sans pull avec ou sans plaquettes, des éducs.. Bref j’essayais de varier et même de faire des petits sprints sur 1 à 2 allers retours. Ou alors est-ce totalement inutile, ça bosse un peu le cardio au moins? Je précise aussi que je ne m’arrête pas ou peu, entre les séries seulement et je fais un virage sur 2, histoire de ne pas faire que ça! Mes séances font environ 45 à 50 min, vu que la distance est dégueu je coupe plutôt mes séries en périodes de 5 à 10’. Je nage également au moins 2 à 3x par semaine en bassin de 25 quand même.

Ensuite le fait de nager dans une eau chaude (mis à part les désagréments physiques) peut il changer quelque chose au niveau de la dépense énergétique par exemple, ou rendre la séance moins efficace? Je me rends compte que je fais environ 3km/h, pareil que quand je nage en bassin de 25.

Et enfin, même si je pense avoir tout essayé et que là je cherche à reprendre de la masse musculaire ET grasse, est-ce que vous avez des techniques pour moins me geler dans l’eau?


Voilà voilà désolée pour ces questions un peu particulières et merci pour vos réponses futures!


Constance

20 commentaires

  

Il y a des astuces pour moins se geler avant d'entrer dans l'eau et après. C'est le plus important pour pas choper la crève.
Par exemple : éviter de prendre une douche brûlante autour de 40°C (ça existe !) avant de se jeter dans un bassin à 25°C = choc thermique.

Mais on ne peut pas raisonnablement se les geler dans une eau entre 25 et 27°C si on nage avec une certaine intensité. Si la température extérieure avoisine 15°C et que tu vas faire un footing, j'imagine que ça va pas t'arrêter ?

Pour moi (qu'on me rectifie si je me trompe), le rapport entre la natation et la course à pied est à peu près de 1 à 4. Autrement dit, faire 3 km sans s'arrêter revient à peu près à faire 12 km de footing. Nager à 4 km/h revient à peu près à courir à 16 km/h.
Compte tenu de ton niveau en course à pied, ça peut peut-être t'indiquer si tu nages à une vitesse qui correspond à ton potentiel ?

La prise de poids ou la perte de poids est avant tout une question diététique, pas sportive. La graisse ne tient pas chaud, ce sont les muscles (la masse graisseuse des femmes est proportionnellement plus importante, ce qui explique qu'elles sont souvent plus frileuses).
  

Bonsoir,

Merci pour votre réponse
Bon elle ne répond pas vraiment au sujet principal qui était l'entraînement en (très) petit bassin, mais elle est enrichissante quand même.

Pour le froid, je ne me douche pas avant d'entrer dans l'eau (oupsiii) et quand je nage seule, j'ai mes séances et je les fais sans m'arrêter 20 minutes au T, mais limite en dessous de 27 même quand je nage par exemple le dos, j'ai froid! Ce qui est bizarre c'est que je ne suis pas du tout frileuse dans l'air, mais dans l'eau c'est vraiment affreux! En plus avec l'hiver qui est bien là, ça me démotive d'aller m'entraîner et pourtant je suis assidue!

Disons que j'avais un poids vraiment limite, et je perds très facilement, c'est de famille en plus, mais mon imc ne dépasse pas 16 il me semble, avec surtout 5% de masse grasse.. Pourtant je m'alimente correctement, mais je suis suivie sur ce point là, j'ai déjà repris un peu, ouf, mais c'est long, et en attendant il faut bien que je nage!

Merci encore!

Et si jamais il y a d'autres témoignages/avis concernant la taille du bassin et les entraînements possibles, je suis preneuse
  

Pour progresser l’important c’est de varier le contenu de tes séances. Pour de la longue distance genre 200m ou 400m cela doit être pénible de faire sans cesse des virages.. par contre pour travailler la vitesse c’est bien : tu peux faire des bonnes séries de sprints sur 15m à allure maximum, et 45m de récup.

Attention tout de même au sujet de l’eau surchauffée au dela de 30 degrés, car le corps a du mal à réguler la température dans ce cas... c’est pareil dans tous les sports. Par contre aucun problème avec le froid.

En bassin municipal l’eau peut paraitre fraiche lorsque l’on ne nage pas, il faut mettre un peu de rythme et au bout de quelques minutes ça va mieux
  

- Pour l'entraînement en petit bassin de 15 m, la réponse c'est oui, bien sûr.
- Question : combien dure une de tes séances en moyenne ? A quelle vitesse et intensité ? Comparativement, en combien de temps cours-tu le 10 km ?
- L'IMC est une norme statistique qui fournit une indication, rien de plus. Si tu te sens bien dans ta peau avec une IMC en dessous de la moyenne, peu importe l'IMC.
  

Bonjour,

Merci pour vos réponses!

@Christophe: Oui c'est sur que ça fait beaucoup de virages, mais du coup je ne fais qu'un virage sur 2 et j'essaie de ne pas pousser à chaque fois, comme ça ça rajoute un peu de distance haha. Mais j'avais "peur" justement que le fait de tourner autant casse le rythme et donc soit inutile, même pour un travail cardio (car la clairement, j'ai mis ma saison entre parenthèse et je cherche surtout à reprendre un peu de physique après ma blessure.)
Yes pour les sprints c'est ce que je fais, en rajoutant un virage et une reprise de nage à la fin, histoire de bosser un peu

Ensuite en ce qui concerne l'eau, je t'avoue que je préfère avoir un peu chaud plutôt que d'être gelée comme je peux l'être dans certains bassins, même en faisant des séries de pap ou de départs, dès que je récupère je suis frigorifiée! Pourtant je ne suis VRAIMENT pas du genre à glander!

@Figolu: Pour le bassin de 15m, merci pour ta réponse. Je me dis que c'est mieux que rien, mais bon je n'ai pas non plus envie que mes séances soient totalement inutiles.. Après je n'ai pas de cardio ou quoi quand je nage, mais bon je m'agite un peu donc ça doit entretenir un minimum ahah. Ce que j'essaie de faire c'est doubler les distances (par exemple si je veux faire 50 je vais faire 4 longueurs, bon ça fait 60m mais je fais approximativement, je cherche pas une qualif ou quoi que ce soit pour le moment
)
Pour ta question tu parles en bassin de 15m ou quand je nage dans les bassins classiques? En 15m je pars sur des blocs de 5min, je fais par exemple 20min d'échauffement (par exemple 5' de crawl, 5' de dos, 5' de brasse et 5' de 4N) après j'essaie d'alterner de la technique avec des sprints plus ou moins longs, ou alors je travaille les jambes sans palmes ou avec l'élastique et/ou des poids aux chevilles, ce qui me parait interminable en bassin de 25 ou 50 car je n'avance pas! Mais cela dure une petite heure, en général en bassin classique je nage 3000m en 1h, et en petit bassin vu que je fonctionne plus en temps, c'est 1h aussi, par contre je remarque que plus le bassin est petit plus je nage vite ahaha! Pour te répondre, je vaut 36' sur 10km environ.
Je t'avoue que je n'ai jamais été très épaisse, mais j'ai perdu presque 4kg donc je le ressens sur mes perfs, mon énergie, et le froid notamment.. Donc je me sentais bien mieux avant, et puis même physiquement c'est pas top ahah. Après je mange correctement donc je n'ai aucune carence et mon corps fonctionne, mais j'aimerai quand même retrouver mon poids de forme, mais c'est un autre sujet
  

- Pour essayer de trouver une explication au froid que tu ressens en nageant : ton rythme de nage (3 km/h) n'est peut-être pas assez soutenu par rapport à celui que tu as en course à pied.

- La solution, c'est peut-être de nager plus intensément (4 km/h), moins longtemps (30') ? Et la brasse est une nage qui requiert plus d'énergie (donc plus de chaleur).

- La prise de poids intervient assez naturellement après 18 ans. Contrairement aux coureurs qui ne peuvent pas se permettre d'être en surpoids, les nageurs amateurs s'accommodent de quelques kilos supplémentaires.
  

Bonjour,
Je ne réponds pas à tes questions mais : Dans le petit bain, tu peux reprendre ton entraînement de course à pied. Courir dans l'eau est recommande en cas de blessure pour ne pas trop perdre tes muscles de coureuse. Tu doses l'effort en dosant la profondeur et l'eau te porte pas mal quand même.
Je dis ça, je dis rien...
  

Oui 15m me semble encore une distance convenable pours'entraîner ☺
32°C effectivement me semble un peu chaud. Mais si tu ne ressent pas de désagrément pourquoi pas ☺
  

Re bonjour,

Désolée pour la réponse tardive et merci encore pour les vôtres!

@Figolu: Le truc c'est que vu que j'ai perdu pas mal de muscles, j'ai du mal à nager beaucoup plus vite!
Mais j'ai essayé de suivre ton conseil, c'est vrai que ça aide pas mal à avoir moins froid, mais c'est difficile en dos par exemple.
Oui pourquoi pas nager moins longtemps, mais j'ai l'impression qu'en dessous de 2000m ou 40' de nage les séances ne sont pas vraiment efficaces.. Mais tout dépend du contenu je pense.
Le truc c'est que je suis plutôt coureuse triathlète donc je serai toujours plutôt sèche mais bon il y a des limites! Ce n'est pas normal d'avoir froid dans une eau à 28 et ce n'était pas le cas quand j'étais un peu plus remplumée, mais bon je m'entrainais moins aussi.
Et puis je ne suis pas bien dans mon corps avec un poids aussi bas, de plus le fait de faire du sport en sous poids c'est pas terrible je pense


@octopuce: En fait ma blessure vient de la hanche, en gros c'est le bourrelet qui est abimé, donc le mouvement de la course, même sans charge me fait mal (par exemple l'elliptique me fait presque plus mal que la course...). Et on cherche encore ce que c'est donc je ne préfère pas tenter le diable, mais c'est vrai que c'est une bonne idée l'aquajogging, mon entraîneur est assez fan, mais plutôt là ou je n'ai pas pied, j'ai l'impression que c'est moins traumatisant car sinon j'ai tendance à courir sur la pointe des pieds ou pas alignée..


@sylsyl: D'accord donc pour toi on peut faire des séances honorables qui bossent un peu quand même en 15m? Je ne me rends pas compte si le cardio travaille un peu quand même (comme sur un footing léger au moins). Oui mis à part le désagrément physique ça n'influe pas sur la qualité de la séance si l'eau est chaude, tant que je garde le même rythme?
Par contre ce weekend je suis allée nager en 25m (à puteaux pour les parisiens
) et il devait y avoir un problème de chauffage car l'eau qui était à 25 vendredi était à 33! J'ai cru mourir dans les deux cas ahaha!
  

Eau à 33° pour les bébés nageurs sans doute ...
  

- Je croise des nageurs, jusqu'à 50-60 ans, dont la séance consiste en 20-30 min de crawl à 4 km/h sans arrêt ou quasi. Séances plus efficaces que beaucoup d'autres à mon avis (y compris les miennes).
Faut juste faire gaffe à bien s'échauffer, surtout par ce froid.

- A cette vitesse, en brasse, tu ne risques pas de te les geler !

- Tu peux toujours compléter ta séance par un entraînement à sec avant et après.

- Tu vas croiser plus de nageuses qui cherchent à perdre du poids plutôt qu'à en gagner. Essaie de ne pas les énerver. Dans les deux cas la diététique est un meilleur allié que le sport.
  

Oui pour moi 15m c'est suffisant pour continuer à faire des séances correctes qui bossent le cardio !
Et oui pour la température tant que toi cela te convient et que tu n'as pas l'impression de suffoquer, tu peux continuer !
  

T’as fait les N1 ?! On parle bien de la même chose là ? Je suis assez étonné de tes questions du coup, mais je vais y répondre comme je peux.

De ce que tu décris de ton style d’entrainement, je vois beaucoup de gens nager comme ça. Ne pas beaucoup s’arrêter, nager longtemps et à un rythme régulier. C’est un style qui fait ses preuves dans une catégorie très particulière : la nage en eau libre le fond (800 1500). En fonction de ce que tu veux faire, ça peut ou pas être en adéquation. J’ai arrêté la compétition à peu près à ton âge (quand j’avais 20 ans) mais j’étais en N2 N1 à l’époque. Pour le coup, mes spés étaient pap et crawl, sprint et semi-sprint (50 100 / 200). Je n’ai jamais entendu parler de piscine de 15 mètres, je pense que ça ne sert à rien – à part peut-être travailler ta culbute, ouais. D’ailleurs, je trouve que plus la piscinest longue, mieux c’est – quand tu as toujours eu l’habitude de nager sur 25 et que tu passes sur du olympique, les séries te mettent minable.

Ensuite, ta graisse. Je ne pense pas que ça ait un rapport avec le fait que tu aies froid. Pour le coup, nager long, ne pas fractionner et s’arrêter peu souvent fait que tu vas rester dans une certaine zone de confort. Ton muscle va s’habituer et ton cœur va s’adapter. Ton pouls va se stabiliser dans une zone autour des 60%, c’est à dire que tu vas brûler de la graisse… et c’est à peu près tout. Si tu veux travailler ton muscle et « chauffer », il faut que tu fasses monter ton pouls et que tu « te mettes bambou » plusieurs fois par entrainement, avec des phases de récupération active pour faire redescendre le pouls entre chaque série. Les sprints sur 50 ou 100 mètres c’est bien mais tu devrais plutôt les décliner par série. Par exemple, un truc que je fais depuis quelques jours (ça peut t’intéresser vu que je me suis remis à nager après trois mois d’arrêt à faire du wakeboard) : 2×400, avec, par 100 mètres, un 25 pap à fond que tu fais tourner par 25 et le reste en crawl bien nagé (donc 25/75, 25/25/50, 50/25/25, 75/25, etc.), avec 30s de récup entre les 400.

Pour la question de la température, j’ai beaucoup de mal à apprécier nager dans une eau à plus de 27°C parce qu’avec l’effort, je « chauffe » dans l’eau et j’étouffe assez vite sur les grosses séries (le must est de nager dans une eau à 26°C voire 25°C si tu fais vraiment de très très grosses séries bourrines). Je me souviens d’une séance d’une heure et demi avec mon club où avait du aller nager dans la piscine d’un autre club. 28°C. On étouffait littéralement et on devait souvent s’arrêter entre les séries parce que certains (moi compris) avaient la gerbe à cause de la chaleur.

Aussi, je pense que tu devrais légèrement augmenter la durée de tes séances. 40 minutes c’est le moment où tu travailles le mieux, faut en profiter ! Tu as dit que tu avais le sentiment qu’en dessous on ne travaille pas efficacement, et c’est vrai. Essaie de pousser jusqu’à 1h00 / 1h15 si vraiment 1h30 te gonfle (surtout avec du public). Je sais que c’est chiant parfois – moi-même ça m’arrive de faire moins d’une heure quand il y a trop de monde, mais j’essaie de viser 1h30 / 2h00 quand même.

Sinon, pour cette histoire de « rythme », je pense qu’il faut faire la différence entre comment tu tournes tes séries, et comment tu boucles une heure. Par exemple, je suis souvent autour de 3 km/h aussi, mais ça m’arrive, sur une série, de monter à bien bien plus, en tournant les 100 mètres en 1'05 par exemple (mais je ne fais évidemment pas toute l’heure à cette cadence). Essaie de casser ton rythme. 3 km/h suffisent largement à te développer si, par exemple, tu fais des séries qui te mettent dans le rouge pendant plusieurs dizaines de minutes, puis quelques minutes de récupération active, etc. Je me suis toujours entrainé comme ça – et c’est ce que j’ai appris dans mes clubs quand je nageais en compet.

Au plaisir de te lire, bon courage !
  

Bonjour à tous, et merci à nouveau pour vos réponses.

@Octopus: J'avoue que je suis frileuse et que jusqu'à 30/31 ça ne me dérange pas mais là j'avais vraiment l'impression de ne pas avancer, et pourtant j'avais un 400 chrono à faire et ça a été l'un de mes meilleurs haha! J'ai pensé à mes entraînements d'athlé de cet été sous 40 degrés...

@Figolu: J'étais brasseuse (et nageuse de fond en crawl) avant de me mettre au triathlon, donc je confirme que la brasse c'est physique, mais nager à 4km/h en brasse c'est chaud en effet!

Tu as sans doute raison, mais c'est vrai que le fait de ne nager 'que' 30 min me donne l'impression de ne rien avoir fait.. Tu me diras ça me fait un peu cette impression là en bassin de 15m aussi, alors que je fais quasi les mêmes séances qu'en 25!

Pas de soucis je double souvent mes entrainements, vive le triathlon, souvent j'ai roulé ou fait un peu de PPG avant de nager


@sylsyl: D'accord merci beaucoup. Surtout que ces séances seraient l'équivalent des footings que je faisais quand je pouvais courir, donc pas spécialement d'objectif de progression, mais bon je ne veux pas non plus que ça ait autant d'effet que si j'étais restée dans mon canapé haha!

@Epilepsie: Tout d'abord merci pour ta longue réponse. Oui j'étais brasseuse et nageuse de 800/1500 et souvent je manquais les qualifs pour un rien, mais j'ai réussi à aller aux N1 2x tout de même. Bon avant j'avais fait 6 ans de synchro en compet', puis 4 ans de course et la depuis 2 ans je me suis mise au triathlon donc disons que je suis pas non plus une grosse nageuse! Bref ce n'est pas le sujet, après pour le moment je suis blessée et même si mon entraîneur continue à me suivre, il y a pas mal de séances que je fais seule, dont celles en 15m.

Bon apparemment on avait pas du tout les mêmes spé ahah. Mais je n'ai pas dit que je nageais sans m'arrêter au même rythme, souvent je fais des séries de sprint de 12 à 100m, et au lieu de faire une récup' passive, je fais du souple. Par contre ça me fait mal au coeur de lire que les séances en 15m sont inutiles, vu que j'en ai fait quelques unes quand meme
Tu penses vraiment que ça ne sert à rien? Comme je l'ai dit, pour le moment je n'ai plus d'objectif de progression, mais plutôt de maintien, donc en gros ces séances sont faites pour remplacerun footing de 40' par exemple, donc juste histoire de bosser un peu musculairement et au niveau du cardio. Après j'essaie de ne pas faire des virages à chaque mur, et de doubler les distances, et bien sûr, je ne m'arrête pas entre chaque longueur.

Pour les séances, la plupart du temps j'ai les séances de mon entraîneur, mais merci beaucoup pour l'idée, je vais essayer ça! C'est vrai que j'ai du mal à tourner les bras, par manque de musculature, et aussi parce que je suisun diesel, étant coureuse de fond + nageuse longue distance ahah! Les 50/100m en compet, c'est juste pour me débrider mais c'est une cata!

Bon je remarque quand même que depuis que j'ai perdu du poids j'ai (+) plus froid dans l'eau, donc il y a peut être un lien quand meme non? Je me dis qu'il faut mieux tourner un peu pendant 1h en 15m que de bacler la séance parce que je gèle.. Tu as bien de la chance de chauffer vite, car le froid c'est affreux!


En ce qui concerne la durée de mes séances, elles tournent plutot entre 1h et 1h15 pour 3 à 4 km. J'essaie de ne pas nager en dessous de 2km. Mais bon, est-ce que 3km dans le bassin de 15, si la séance est bien pensée, c'est mieux que rien non?

Oui bien sûr, comme je disais aux autres, je fais presque systématiquement du fractionné dans mes séances, que ce soit des 200 ou 400 progressifs ou 50 vite/50 lent ou 25 sprint/75 souple ou des départ 50' par exemple.

Par exemple, aujourd'hui je n'avais accès qu'au bassin de 15m, j'ai donc fait:

Echauff: 5' crawl/5'dos brasse/5'crawl/5' 4N (8 à 9x30m par 5' environ, donc en gros 250m)

Séance: 60 m sprint (donc 2 allers retours avec 2 virages sur les 3)/30m souple x4 nages

2x30m éduc + 2x30m NC 4N

Et ce blocx2 puis 5' libre souple.

Je n'ai donc pas nagé non stop sans rien faire on va dire.. Selon toi ça ne sert à rien donc?

En tout cas merci encore pour ta réponse complète!
  

@SwimmRunn1999 : La faim peut être un critère indiquant si la séance a été assez intensive.

- Le développement d'@epilepsie m'oblige à faire une mise au point ; en ce qui me concerne je désapprouve la compétition sportive, tant sur le plan de la santé physique que de la santé mentale. Quand des compétiteurs de 29 ans avouent qu'ils sont "cramés" physiquement (à 29 ans !), ça devrait obliger la Faculté de médecine à réagir pour condamner ces pratiques antisportives.

- Donc @epilepsie a raison quand il dit que l'entraînement en bassin de 15 m ou 25 m ne permet pas de beaucoup progresser... dans l'objectif d'une performance en compétition. En revanche on peut progresser en sport sur ces distances pour -non pas seulement se sentir, mais être mieux dans sa peau, à 25, 30, 50 ou 60 ans.

D'ailleurs je ne suis pas un spécialiste du triathlon, mais les triathlètes que je croise (reconnaissables à leurs bonnets estampillés) ont généralement un niveau en natation plutôt... bof. La natation ne semble pas être la discipline reine en triathlon, sauf peut-être sur les distances courtes.
  

Bonjour,

@Figolu: J'avoue que j'ai rarement faim, même après mes plus grosses séances d'athlétisme, donc je ne suis pas sûre que ce soit une référence pour ma part.

C'est un peu ce qui me fait peur aussi, en étant blessée à mon âge, j'ai peur de ne plus pouvoir faire de sport plus tard.. Enfin pour l'instant je roule et je nage, je ne pense pas risquer grand choses avec ces sports plutôt doux...

Oui voilà ma question n'était pas de savoir si j'allais gagner des secondes en m'entraînant en 15m, la réponse me semble en effet évidente, c'est aussi ce qui a pu choquer @epilepsie... Je cherchais plutôt à savoir si c'était intéressant pour une reprise douce, musculairement et au niveau du cardio, comme pourraient l'être un footing ou une sortie souple à vélo.

Je confirme, les triathlètes nagent très mal.. Enfin les "vrais" nagent bien eux, et font souvent des stages avec des nageurs. En revanche vu qu'il s'agit d'un sport qui revient à la mode, c'est souvent des coureurs qui savent rouler un peu qui décident d'enfiler un bonnet de bain et un moule boules pour aller caser quelques longueur très approximatives et s'estimer triathlète!

Même moi qui ne nage pas très vite, dans les triathlons grand public je sors souvent devant des hommes à la natation!
  

Hello,

- Bizarre que tu n'aies pas faim après un effort intense. T'en as parlé avec un nutritionniste ?

- Le pb du bassin de 15 m, c'est plutôt l'effet "cage à hamster" ; mais tu dois pouvoir compenser ça avec des exercices variés.

- Je ne sais pas quel est l'objectif d'@epilepsie exactement, mais le sprint est une discipline, sur terre ou dans l'eau, où le déclin intervient très vite : si c'est pour traîner ensuite son spleen sur les plateaux télé comme F. Manaudou ou U. Bolt, c'est pas sûr que ça vaille le coup.

- L'objectif d'avoir une meilleure santé à 40 ou 50 ans qu'à 20 ans est un objectif beaucoup moins bling-bling, mais qui vaut sans doute mieux qu'une médaille.
La compétition a toutes les caractéristiques d'une drogue : effet euphorisant, sevrage difficile, inclinaison au masochisme, etc. En fait la compétition annule tous les effets bienfaisants du sport.
  

Plop,

Je ne sais pas si ça sert à rien, je me base juste sur mon expérience. En compet je sortais généralement peu avant la limite obligatoire des 15 mètres. J’ai de longues et profondes coulées, donc je me ferais vraiment chier sur une piscine de 15 mètres… Je présume que si tu ne fais pas les coulées, tu peux toujours travailler, mais les coulées c’est peut-être l’un des trucs les plus importants (c’est comme ça que j’ai gagné des championats d’Aquitaine en sprint sur 50 quand j’étais plus jeune !).

Du coup, je comprends ce que dit @Figolu75 sur la compétition de manière générale pour les sports, mais la natation est un sport excellent pour la santé (pas de choc ou quoi). Par contre, là où je le rejoins : il y a quelques années, on m’a trouvé une double hernie discale (j’ai 26 ans et c’était quand j’avais 21 ans). Après les radios et scanners, les kinés ont conclu que c’était lié au fait que je fais du papillon depuis que j’ai cinq ou six ans, et que mon squelette, notamment la dernière vertèbre (située juste au dessus du bassin) était « limée » par le mouvement de cambrure qu’on a quand on sort en papillon, écrasant un nerf sciatique. Le kiné m’a fait faire de la rééduc et m’a dit que je ne pouvais plus jamais nager de papillon ni de brasse – sauf en 4N, et encore, je remplace parfois la brasse par du pap ou du crawl. Je l’ai écouté pour la brasse mais hors de question d’arrêter le papillon. Par contre j’ai pris de bons réflexes pour faire mes lacets ou ramasser des objets lourds. Donc ouais, fais attention à toi quand même !

Pour le coup, ce qui est important quand on nage, selon moi, c’est de se faire plaisir. J’ai fait trois clubs et quitté le deuxième parce que l’entraineur me voyait juste comme un « rameneur de points. » Tu as fait du haut niveau donc je pense que tu as plus que les bases. Pour ta température, tu devrais en discuter avec ton entraineur. Et faire plus de sprint que du semi-fond. J’avais tendance à avoir « froid » quand je nageais des 1500 (compet ou entrainement), alors que des séries de 20x50 à fond suivie de 5x200, tu fais limite évaporer l’eau autour de toi haha.

Tu te sens comment sur le 15m ? Parce que là, par exemple, je nage à Suzanne Berlioux en ce moment (vu que Georges Hermant est fermée pour travaux). Toutes les deux sont 50 mètres. Je sors généralement un peu avant la ligne des 15 mètres départ dans l’eau (et avec un plongeon il m’arrive de sortir après 15 mètres, j’ai déjà été disqualifié comme ça en compet
). Du coup je suis curieux de savoir comment tu t’en sors avec ça. Je fais 1m90, ça joue peut-être aussi.

En parlant de ça, je vais aller faire une séance moi !
  

@epilepsie :
- Suzanne Berlioux, c'est une des plus chaudes : elle affiche parfois 31-32°C !

- Question subsidiaire : quel temps fais-tu au 1500 m ? Certains nageurs spécialistes des longues distances font courir la rumeur que les sprinteurs ne savent pas nager plus de 200 m.

- Que des gamins de 15 ou 16 ans aient envie de faire de la compétition, ça n'a rien d'étonnant. En revanche les adultes agissent en manipulateurs ou en imbéciles quand ils n'expliquent pas aux gosses sous leur tutelle que la compétition risque de les casser, de les broyer ou de les tordre dans le mauvais sens.

SwimmRunn1999 ferait mieux de consulter directement un nutritionniste plutôt qu'un entraîneur sportif.
  

Je suis d’accord, je conseille d’ailleurs d’éviter la muscu (elle a l’air encore jeune). Pour le 1500 ça n’a jamais été ma spécialité, je ne crois jamais en avoir fait en compet. Je tournais en 26"20 au 50 NL, 27"33 au 50 pap, un peu plus de 1'03 au 100 pap et 57"00 au 100 NL. Je ne sais pas si je pourrais renager ces temps aujourd’hui (je pense qu’en étant sérieux je pourrais mais vu le bordel qu’il y a dans les lignes… faudrait que je retourne dans un club).

D’ailleurs, ce soir, Suzanne Berlioux, l’eau était mega chaude effectivement, et c’était blindé. Je me suis barré au bout d’1km, dégoûté.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant