Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mercredi 25 octobre 2017
posté par arnaudzen à 16:37

Objets connectés - une aide réelle à l'entraînement ?

vu 1085 fois, followers=9
Bonjour,

Je suis curieux de savoir les usages que vous faîtes de vos divers objets connectés lors de vos séances de natation. Plus précisément est-ce que l'analyse des données d'entraînements vous apporte une réelle aide dans vos futurs séances ? Est-ce que le fait de suivre votre progression est un moteur de motivation ?
Je redoute un peu l'effet wahou des premiers mois, et petit à petit ressentir l'outil comme un gadget.
Je suis preneur de toute expérience bonne ou mauvaise

Merci 🙏

11 commentaires

  

Salut,
tu as tout résumé dans ton message, gadget et analyse de données sérieuse.
si tu as le temps et les outils (logiciel comme wko+ ou site comme training peaks, strave ou swim.com) tu peux comprendre mieux certains aspects de ta nage :
vitesse biensur mais aussi fréquence de coups de bras, ou direction et rectitude en eau libre.
à défaut d'un oeil extérieur qui ne sera jamais remplacé ça aide et ça peut motiver parfois.
  

Etant hostile aux gadgets, en ce qui me concerne, qui ont l'inconvénient de perturber l'organisation des piscines, un peu comme l'usage du tél. portable au volant perturbe la circulation auto, deux remarques :

- jamais je n'ai vu aussi mal courir les adeptes du "running" que depuis qu'ils sont équipés de gadgets.

- Doni a, semble-t-il, un niveau de pratique et d'entraînement un peu au-dessus du niveau de la moyenne ; il ne me contredira peut-être pas si je dis qu'on peut atteindre un niveau moyen (disons autour de 3 km/h en endurance) sans l'assistance d'aucun gadget ? Et l'on n'apprend pas à conduire une 2CV de la même façon qu'une Ferrari.
  

pour répondre à figolu75 il semblerait effectivement qu'un maillot, un bonnet et des lunettes suffisent amplement pour améliorer sa natation.
  

Et encore, j'imagine que les adeptes de l'eau libre (dont je fus quand j'habitais plus près de la mer) ne se gênent pas pour nager complètement à poil.
  

Non seulement on peut progresser sans ces gadgets, mais on peut suivre ses performances avec précision, si l’on y tient vraiment, sans y avoir recours :

- on n’a pas besoin d’une montre pour compter ses longueurs, ni pour compter ses coups de bras ;

- on peut se servir d’une horloge murale pour chronométrer ses longueurs ou rythmer ses départs.

Sans doute les choses sont elles un peu différentes en eau libre.
  

Tout dépend de comment tu l'utilises, et de comment tu es capable de réagir suite à la compréhension de ta nage.

Là où les monstres de nage sont les plus utiles, c'est en extérieur si elles sont GPS. Ca permet d'avoir une idée un peu plus précise des distances parcourues.

Pour la piscine, je trouve qu'elles permettent de se vider la tête en pensant moins aux longeurs/coups de bras. Et pour les myopes comme moi, ça évite le calvaire de l'horloge murale dont je distingue à peine les aiguilles (mais une simple montre chrono suffit). Et pour les longueurs, ça n'empêche en rien de compte dans sa série courante, vu que regarder au poignet au virage représente une grosse perte de temps.

Un intérêt intéressant, c'est de voir a posteriori comment ta nage évolue au sein d'une série longue (500, 1000, ...). Moi je sais que je vois clairement à partir de quand ma nage se dégrade par manque d'endurance et de relâchement de la technique.
  

Tout à fait d'accord avec Ael.
Je nage en loisir et je possède une montre qui m'est très utile quand je nage en mer, ça me permet de voir la distance réelle parcourue.
Pour la piscine, je l'utilise essentiellement pour voir l'heure (je suis myope) et la distance parcourue quand je ne fais pas de programme.
Sinon en cours à part voir l'heure, elle ne me sert à rien.
  

avatar de heavybutterfly
HeavyButterfly
8 mois
Je ne vois guère l'utilité en effet de parasiter son esprit avec un objet connecté lors de l'entrainement en règle générale.

Durant plus de 20 ans, j'ai découvert un plaisir qui n'a jamais cessé en faisant faire le vide dans ma tête, et en ne focalisant que sur mes sensations dans l'eau...

Cela permet de mieux s'adapter aux conditions de nages, de se poser les bonnes questions sur la technique. Quand on ressent l'eau, que l'on se sent léger dans l'eau, que l'on sent la vitesse.

En revanche, comme je suis en phase de remise en forme, j'ai testé ma ceinture polar dans l'eau... bof... le smartphone n'arrive pas à récolter les données...
Je cherche un moyen pour récupérer effectivement mes temps de passage de manière scientifique, mais également je veux voir les enregistrements de ma fréquence cardiaque afin d'améliorer mes performances, m'assurer être dans le bon rythme, et d'avoir de temps de récupération optimisés.

C'est une démarche scientifique qui m'a permis de bien gérer mes entrainements hors de l'eau depuis deux mois pour éviter le sur ou sous entrainement. En fonction des résultats, je planifie les entrainements à venir et je sais où concentrer mes efforts. On est pas dans le domaine de la technique de nage mais dans le cadre de la préparation physique... c'est différent!

Pour les nageurs lambdas, je pense que cela ne sert pas à grand chose car il y a beaucoup de paramètres que vous ne maitrisez pas qui sont aléatoires donc... faites vous un plan d'entrainement basique en focalisant plus sur le nombre de longueurs que sur les temps de passages au départ... c'est en nageant que l'on devient nageur... un peu comme le forgeron...
  

avatar de heavybutterfly
HeavyButterfly
8 mois
En faisant le vide... non pas en faisant faire loool
  

"Scientifique", comme vous y allez. La compétition et tous les gadgets qui s'y rapportent relèvent plus du divertissement que de la science.
  

Il y a toujours des contre-exemples, mais j’ai remarqué que les nageurs réguliers abandonnent rapidement les gadgets électroniques. Les mp3 par exemple sont assez rares dans les bassins.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant