Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
vendredi 30 janvier 2009
posté par Catpower à 12:35

Crawler longtemps

vu 10693 fois, followers=11
Bonjour à tous,

C'est la 1ère fois que je pose une question sur votre forum mais assez longtemps que je vous lis pour le sérieux et la diversité des problèmes traitées et des solutions proposées.
Voilà mon problème :
Je viens de la course à pied et suite à des blessures diverses à répétition et comme j'aime l'eau, j'ai décidé d'apprendre le crawl (je nage correctement brasse et dos mais sans plus...je palme avec des petites palmes souvent sauf en ce moment car je n'ai pas encore le droit de faire de battements de jambes). J'ai fait des éducatifs et depuis quelques temps je fais des longueurs de 50m avec pull-buoy, ce qui me permet de travailler respiration, équilibre et appuis.
Outre le fait que je me suis fait mal à l'épaule hier (je crains tendinite du trapèze) alors que je n'ai pas changé mes appuis, je n'arrive pas à nager sans m'arreter, ne serait-ce qu'1 mn au 50m ou si tout va bien au 100m. Là sans suffoquer, je sens bien que je ne peux pas repartir sans reprendre mon souffle. J'étais pourtant bien endurante en course à pied et je suis capable de faire des éducatifs avec des respirations à 7 temps (quand je pense à autre chose !).
Comment vais-je pouvoir enchaîner des longueurs au delà de 100m sans trop de difficultées ? (apres la guérison de mon épaule bien sur)
Je ne trouve rien sur le forum pour commencer à augmenter son temps de crawl, allure assez lente, sans repos. Si je ralentis encore, ce qui n'est pas évident, j'ai l'impression que je vais stopper tout court (et soulever les foudres des bons nageurs, ce que je comprends aussi


Si vous aviez le temps et quelques petits conseils à me donner ....? !!
Je pense aussi sérieusement rejoindre un Club de natation en loisir pour bénéficier d'un petit coaching car je voudrais vraiment bien nager le crawl en endurance et me faire plaisir.

Merci à vous tous si vous passez par là et bonne journée.

53 commentaires

  


- La natation est un sport très technique (et en particulier le crawl). Un peu comme au golf, ce n'est pas parce qu'on est musclé et fort qu'on peut envoyer la balle loin du jour au lendemain (sauf surdoué). Le fait qu'en dépit de votre bonne forme physique vous n'arriviez pas à enchainer les longueurs sans vous arrêter veut sans doute dire que votre technique est à revoir (d'ailleurs la douleur à l'épaule est elle aussi peut etre un signe d'une mauvaise technique): un petit indice; compter le nombre de cycles de bras qu'il vous faut pour faire 50m. Si ce nombre est trop élevé (supérieur à 25) c'est que votre technique est à améliorer: conclusion: prenez des cours, faites vous conseiller par d'autres nageurs, ou essayez de vous corriger vous-même en vous comparant aux vidéos de bons nageurs que vous pouvez regarder sur youtube par exemple ;

- la natation est un sport exigeant et qui demande de la constance; même avec une bonne technique, si vous ne nagez qu'1 fois par semaine, vous aurez sans doute du mal à enchainer les 50m facilement. Il me semble que 2 voire 3 entrainements par semaine sont nécessaires pour commencer à bien progresser (même si c'est 3x0,5h) ;

- pour les crawleurs débutants qui cherchent une nage souple et facile, je vous conseille d'aller sur le site totalimmersion.net. Regardez les vidéos et les exercices.
Ils permettent de bien appréhender que le crawl est dans l'ordre:

1. une question de flottaison: il faut bien apprendre à maitriser l'equilibre horizontal du corps, si votre bassin ou vos jambes trainent plus bas que votre torse, ils agissent comme une ancre qui vous freine considérablement.

2. une question de rotation; bien rigide sur son axe (penser à serrer la ceinture abdominale), le corps avance par le roulis d'un coté sur l'autre, glissant d'un coté sur l'autre, en utilisant le poids du corps et la force du dos (pas en moulinant les bras à la force des épaules).

3. une question de prise d'eau et de relachement: le bras est relaché et doit bien accrocher l'eau et accélerer tout au long du mouvement du fait de la rotation du tronc et de la force du dos.

4. servez vous des jambes avant tout pour vous équilibrer plus que dans un but propulsif.

Si vous arrivez à maitriser ces 4 éléments, les choses deviendront faciles. Ensuite vous vous perfectionnerez.

Bonne nage!
  

Je fais l'inverse actuellement (ie je viens de la nage et j'essaye de courir) et je rejoins ce que dit Klapo : améliorer la technique permet une réelle économie, et pour quelqu'un qui vient de la course donc qui a du souffle, ca doit le faire sans soucis.
Cependant, il y a une réelle différence dans la respiration avec la course : la course, on peut respirer vite, ce qu'on ne peut se permettre en natation ou l'on a tout le temps l'impression d'avoir le souffle coupé... Je vous conseille un exercice tres simple qui est de travailler en pyramide de respiration : vous nagez le crawl en respirant d'abord tous les 3 mouvements de bras, puis 4 puis 5 puis 6 puis 5 puis 4 ... et si vous faites ca assez longtemps, vous aurez la sensation de nne pas trop souffrir lors du 3 temps, et quand vous enchainerez sur "que du 3 temps"... ca le fera tout seul...
  

avatar de catpower
Catpower
> 8 ans
Merci pour tous ces conseils !
Je pense que je ne maîtrise pas assez le roulis des épaules(sauf qd je respire)
Je ne peux utiliser que le pull-buoy en ce moment, pas les jambes (fracture du sésamoïde avant-pied) et ça pour un bon moment. Donc j'ai accès toutes mes séances sur notion d'équilibre, de gainage du corps, de retour aérien et de prise d'eau (pas bonnes ça c'est sur !) et bien sûr de placement de la respiration.
Je vais à la piscine 4 ou 5 fois/semaine, étant une stakanovyste dans l'âme. Jusqu'à présent ça se passait plutôt bien et en tous cas sans aucune douleur ni même gène.
J'ai lu plusieurs cours sur des éducatifs en crawl, lu beaucoup de conseils sur forum, regarder moults videos dont notamment celles que vous citez, Total immersion (j'adore, je ne m'en lasse pas !)
J'ai donc tenté d'adopter technique du crawl rapporté, de la sensation de glisse et de la décontraction ! Cette dernière valeur me semblant importante pour durer longtemps en crawl...Donc oui je pense bien avoir merdouillé quelque part !
Je pensais m'être fait un peu corrigée par des copines qui, elles, avaient pris des cours et ont trouvé que je crawlais plutot cool et bien. Z'ont pas du bien regarder je crois !
J'ai bien bien conscience (et même de plus en plus) que la natation est un sport très technique qui demande discipline, application, concentration systèmatique et c'est ça qui me plaît justement (en plus du bonheur d'être dans l'eau) par rapport à la course à pied.

Est ce qu'un passage en club s'impose ? (côté loisir ou entretien sportif bien sûr, pas compét(, j'ai 46 ans) ou bien quelques leçons pourraient suffire à me controler tout ça en maîtrisant les 4 points essentiels que vous citez ? Tout le monde a t-il les mêmes difficultées avec ce sport ?

Merci pour votre long développement, c'est vraiment sympa en tous cas.
Bonne journée.

Cat mais sans le power !

ps : je lis Nager au carré où je pioche aussi des conseils, mais ça me paraît compliqué à appliquer parfois, notamment de ne pas prendre la respiration en utilisant le dégagement de l'épaule, mais juste après la fin de la poussée et du début retour aérien.
  

avatar de catpower
Catpower
> 8 ans
oh merci DuncanIdaho aussi ! Je n'avais pas vu votre commentaire et conseil, et je répondais à Klapo!

Oui effectivement j'axe tout sur la technique mais une technique mal maîtrisée peut la preuve, mon épaule ! être traumatisante.
Je vois un kiné pour mon pied actuellement mais qui a nagé longtemps en club et m'a effectivement conseillé d'allonger les temps de respiration pour mieux se concentrer sur la fixité de la tête et du roulis des épaules. Mais je n'avais pas entendu parler du pyramadal ascendant et descendant donc ? En course c'est super les entrainements pyramidaux justement ou bien les fartleks.
Toujours en course à pied, la respiration n'est pas forcemment rapide sauf bien sûr quand on fait du fractionné et de la vitesse pure, ce qui n'est pas mon cas. Les 3/4 de l'entraînement se fait en principe sur de l'endurance à un seuil où justement la respiration est calme, puisqu'on peut parler (ou chanter, ce qui m'arrive !) : en fait je fais de la respiration abdominale sur l'endurance, sans me soucier du tout de ma respiration, sauf quand j'accélère.
Donc je pensais qu'en crawl c'était pareil.

Pour améliorer la technique je pense qu'il faut être (bien) corrigé dès le départ sous peine de prendre de mauvaises attitudes et de se blesser. Mais c'est passionnant ce sport je trouve (la natation)

Bon courage pour la course, c'est aussi que du bonheur (entre les blessures !)

Bonne journée à vous

Catpower
  

Cat, vous avez l'air très au fait de toutes ces questions techniques visiblement. Vous allez certainement progresser rapidement surtout si vous nagez tous les jours. Suivez bien les conseils de Total Immersion.

je vois un hic toutefois: l'utilisation du pullbuoy. C'est vraiment un faux-ami du nageur débutant car il fausse beaucoup de choses surtout placé au niveau des cuisses: comme vous n'avez pas le choix du fait de votre fracture, je vous conseille de le mettre non pas entre les cuisses mais entre les chevilles (et éventuellement en rajoutant un élastique): au moins comme cela vous pourrez travailler votre gainage.

Impossible de vous donner des conseils précis à distance; il faudrait vous voir nager. Bien sur etre dans un club ou bien prendre des cours devrait vous permettre d'acquérir les bonnes bases.

Bonne guérison!
  

Bonjour Catpower,
je pense effectivement qu'avec un passé de coureuse, vous ne devez pas manquer de souffle.
Par rapport à la remarque de DuncanIdaho:
Cependant, il y a une réelle différence dans la respiration avec la course : la course, on peut respirer vite, ce qu'on ne peut se permettre en natation ou l'on a tout le temps l'impression d'avoir le souffle coupé...
je pense qu'il voulait sous-entendre qu'en natation, il y a la contrainte du milieu aquatique, qui fait qu'on ne peut pas respirer librement. Mais peut-être me trompé-je.
Et c'est peut-être sur ce point que vous lui répondiez:
Toujours en course à pied, la respiration n'est pas forcemment rapide sauf bien sûr quand on fait du fractionné et de la vitesse pure, ce qui n'est pas mon cas. Les 3/4 de l'entraînement se fait en principe sur de l'endurance à un seuil où justement la respiration est calme, puisqu'on peut parler (ou chanter, ce qui m'arrive !) : en fait je fais de la respiration abdominale sur l'endurance, sans me soucier du tout de ma respiration, sauf quand j'accélère.
Donc je pensais qu'en crawl c'était pareil.
Ben oui, c'est quand même un peu pareil de mon point de vue. Sauf qu'il faut arriver à s'accommoder des contraintes que sont le milieu aquatique et la coordination des mouvements, dont va dépendre la respiration (prise d'air). C'est pour cela que la technique est notamment importante. Lorsqu'on maîtrise tout ça, on peut adapter sa respiration automatiquement. C'est comme ça que je vois les choses.

Il y a un truc qui m'intrigue: vous dites arriver à faire "des éducatifs avec des respirations à 7 temps"?!?! Mais alors comment les réalisez-vous?
  

avatar de catpower
Catpower
> 8 ans
Bonjour

J'ai posté 2 messages supplémentaires en réponse à vo conseils avisés ou qestions, mais ils n'apparaissent pas sur le forum.
Comme je n'ai pas le temps de tout retaper, je ferais court ! Je réponds donc à Hs 75 sur la respiration :
Ce que j'appelle éducatifs en 7 temps c'est sans doute parce que je ne connais pas le vocabulaire des nageurs. En fait je nage jusqu'à 7 temps (ça peut être 4, 5, 6 ou 7) pour faire comme des apnées et me concentrer surtout sur mon axe de corps et tous les appuis, poussées, roulis etc. La respiration est un éducatif à mon niveau

En kayak quand on faisait des apnées en piscine, on devait compter sur les doigts en les regardant (apnée statique bien sur) pour oublier le réflexe respiratoire (chercher l'air en paniquant !)

Pour Klapo oui c'est vrai j'ai entendu dire aussi que le pull-buoy donnait de fausses bonnes habitudes et qu'il fallait le coincer plutot entre les chevilles. Je pensais le faire mais la tendinite m'a stoppée dans mon élan (quelle excuse !). Je pense que je vais bien sur à la facilité en le positionnant plus haut mais comme je découvre le crawl et la glisse, c'est un peu grisant et je me laissait un peu de plaisir avant de revenir aux dures réalités de cette nage, de l'équilibre dans l'eau et, comme dit Hs75, des "contraintes" nombreuses du milieu aquatique !
Affaire à suivre lorsque je retrouverais bras ET jambes !

Merci encore pour votre aide.
Cat
  

avatar de catpower
Catpower
> 8 ans
Quelle horreur les fautes de frappe que j'ai faites !! (rapidité d'action

Donc erratum !!
Lire voS conseils et non pas vo !
Questions et non pas qestions.
Merci de votre compréhension!
  

Bonjour Cat,
ce n'est pas la formulation qui m'intriguait - j'avais bien compris ce que vous vouliez dire. C'est plutôt le fait que vous arriviez à faire des longueurs en respirant à 7 temps sans vous asphyxier, et que vous peiniez à en enchaîner 2 en respirant "normalement".
Je voulais savoir si vous arriviez à les enchaîner ou si vous deviez vous arrêter à chaque bout de ligne, à quelle vitesse vous les nagiez, avec pull ou sans, si vous vous sentiez à l'aise dans cet exercice...
  

avatar de catpower
Catpower
> 8 ans
Bonsoir et désolée si je ne comprends pas la question : mais en fait ce que je veux dire c'est que que je crawle en respirant sur 2, 3 et jusqu'à 7 temps, ça ne fait aucune différence au niveau du souffle : je suis bien sur cette distance et je peux faire plusieurs longueurs (en général j'en fais une vingtaine peut-être) MAIS je ne peux pas les enchaîner. Je dois systématiquement m'arrêter pour pouvoir refaire une ligne de 50 mètres dans de bonnes conditions et ainsi de suite.
Donc j'ai toujours le pull-buoy car les battements me sont encore contre-indiqués suite à une fracture de l'avant-pied. Je n'ai donc pas le choix pour l'instant.
J'ai commencé à travailler à la planche-bras-respiration et petites palmes avant la fracture dans le but de commencer l'apprentissage du crawl. La fracture m'a immobilisé 1mois passé dans bottes spéciales et donc dès que j'ai pu remarché "normalement" j'ai filé à la piscine utiliser mes bras. (pas le droit de courir évidemment, mais plus de battements même sans palmes, ni de vélo non plus...)
Donc tout est récent (début janvier pour mes premièrs essais en petit bassin en crawl rapporté et pull-buoy donc et mi-janvier pour passage en grand bassin dans les mêmes conditions)
Comme j'ai abusé en allant à la piscine 5 ou 6 heures par semaine, j'ai donc maintenant une tendinite de l'épaule (sans commentaire, on ne rigole pas
(et donc je suis passée à l'aquagym et l'aquajogging le temps de récupérer !!!
Je vais sans doute un peu vite par rapport à ma technique de bébé nageur
mais je ne sais pas comment ralentir sans perdre trop de propulsion et de sensation de glisse.
Donc c'était ça mon problème de départ : comment arriver à progresser en endurance (c'est à dire selon moi faire au moins 3 ou 4 longueurs en toute facilité et décontraction !! )
Voili voilou
J'espère avoir été plus claire mais comme la natation n'est pas (encore!) mon domaine je n'utilise sans doute pas le bon vocabulaire.

Bon dimanche

Cat
  

OK, d'accord, j'ai compris
! Ce qui n'empêche que je trouve ça bizarre!
Je vais donner un conseil que vous devez connaître, mais on ne sait jamais: c'est de penser à bien souffler dans l'eau entre chaque inspiration.
Bon, de toute façon, un mois, c'est jeune! A mon avis, vous n'aurez pas de problème avec l'endurance une fois que vous aurez un peu plus de technique. Ne vous inquiétez pas, ça va venir: c'est en forgeant...
Bon courage!
  

avatar de catpower
Catpower
> 8 ans
Merci c'est sympa de prendre à coeur les problèmes des débutants !
Je ne vois pas cependant ce qui vous paraît si bizarre ? Là où je suis le plus à l'aise en respiration c'est sur le rythme 4 temps (le 2 aussi bien sûr car il me permet de cadencer même si c'est un peu tôt pour le faire). Je préfère le coté droit pour respirer (d'où la tendinite de l'épaule droite) et j'y reviens naturellement.
Je sais bien que la respiration sur 3 temps permet de garder un meilleur équilibre (d'après toutes mes lectures) mais des fois j'oublie carrément de tourner la tête à gauche et je re-respire la fois d'après.
Ca fait 10 ans que je cours 4 ou 5 heures par semaine, que je palme et nage 3 fois/semaine, voire plus selon emploi du temps (mal
) dos et brasse (sans le ciseau mais avec grandes palmes pour marsouiner quand même cause genoux défectueux !) et fais du vélo tranquille mais régulièrement et sur des distances variables...Peut-être que j'ai des capacités de souffle et d'endurance un peu installées qui me permettent de garder la tête sous l'eau un moment ? Je ne sais pas bien. Ce que je sais c'est que j'essaie toujours de garder calme et sang-froid, même si grosses turbulences et obstacles dans les lignes
Donc la maîtrise de la respiration me paraît essentielle dans ce cas.
Je suis une vraie aquaphobe (dixit un entraîneur de kayak) et j'ai appris la natation ( ou mes déplacements aquatiques plus modestement :- toute seule, en pratiquant, en faisant des réglages d'après lectures, observations des clubs dans les lignes d'à côté etc.

Pour l'expiration (lente et continue) j'essaie bien aussi de le faire : des fois c'est sans soucis, comme si j'avais fait ça toute ma vie et d'autres fois je vide trop ou pas assez ! Donc oui votre conseil de bien souffler dans l'eau est important car soit j'ai encore de l'air et j'en reprends trop par dessus, soit je n'en ai vraiment plus et ne reprend pas l'inspiration assez tôt (selon côté) et zou c'est la panique !! Puis des fois c'est top, je me demande pourquoi !

A la la quelle discipline ce sport ! J'ai l'impression que la route est longue pour arriver à un bon résultat mais en même temps c'est passionnant !

Merci aussi de vos encouragements : j'espère vite retourner faire mes "essais" dans mon bassin favori en appliquant tous vos conseils (dont aussi le très fameux roulis des épaules


Cat
  

Bonsoir Catpower,

A lire l'ensemble du post, je partage l'avis de HS75: votre expiration dans l'eau ne doit pas être assez puissante, et ne vous permet pas de renouveler suffisamment l'air au moment de l'inspiration. Vous tenez sans problème une ou deux longueurs parce que par ailleurs vous êtes sportive et que vous avez du souffle. Mais forcément, ça vous fatigue vite. Pour que l'inspiration (qui est très courte) se fasse correctement, il faut que vos poumons soient vraiment vides. Respirer dans l'eau n'est naturel pour personne, sauf les poissons !


&gt l'expiration (lente et continue)
C'est vrai que c'est la meilleure façon. Mais à votre place, j'essaierai de faire des essais différents de souffle avec des longueurs à expiration forte (soufflez tout ce que vous avez avant de reprendre de l'air, peu importe le rythme 2,3,4 ou 5 temps, choisissez celui qui vous convient le mieux), d'autres à expiration lente, d'autres à expiration progressive (lente au début, puis forte pour tout vider avant l'inspiration). Variez aussi la vitesse (essayez un sprint sur un deux temps : vous essouffler vous permettra de mieux sentir la respiration dans l'eau). Enfin, quand vous pourrez battre des pieds, faites 100 à 200m de battements sur le ventre, bras allongé devant en ne pensant qu'à l'expiration, expirez complètement, comptez mentalement les secondes pour trouver votre bon rythme et conservez ce rythme. Cet exercice mettra votre respiration "en condition" pour travailler dans l'eau

Bonne nage !
  

Merci docteur lolo
de soutenir mon diagnostic et de le compléter.

Je ne vois pas cependant ce qui vous paraît si bizarre ?
Ce qui me paraissait bizarre, c'est qu'il semble contradictoire de parvenir à nager en tenant jusqu'à 7 temps, mais de s'asphyxier au bout de 2 longueurs.
Vous avez donc déjà suffisamment de technique pour prendre aisément votre respiration, mais aussi pour arriver à nager posément, sans vous emballer.
Le problème ne venait donc pas d'une prise insuffisante d'air, ni d'une très mauvaise technique qui aurait été épuisante et surconsommatrice d'oxygène.
Où celà pouvait-il clocher?
... Elémentaire mon cher lolo
!
Enfin, j'espère qu'on aura mis le doigt sur la solution à votre problème.

Bonne continuation...

PS:
ps : je lis Nager au carré où je pioche aussi des conseils, mais ça me paraît compliqué à appliquer parfois, notamment de ne pas prendre la respiration en utilisant le dégagement de l'épaule, mais juste après la fin de la poussée et du début retour aérien.
Je n'ai jamais lu d'ouvrage technique sur la natation; j'ai toujours nagé au feeling, puis avec les conseils glanés sur le net, notamment ce forum
, et maintenant avec qq conseils de l'entraîneur.
Mais je suis d'accord sur le point que vous relevez et que je n'avais rencontré nulle part: l'entraîneur a essayé de me faire prendre ma respiration en dehors de la phase active de la poussée. J'avoue que je n'y arrive pas, j'ai l'impression d'être déséquilibrée, et je n'ai pas le temps d'inspirer suffisamment. Je me demande si c'est vraiment problématique, et quel est l'intérêt (car il doit forcément y en avoir un). Ça doit encore être une question de résistance, d'hydrodynamisme ou je ne sais quoi...?
  

avatar de catpower
Catpower
> 8 ans
Super ! Merci à vous deux : oui je crois qu'effectivement je ne vide pas assez mes poumons avant l'inspiration. Du coup celle-ci n'est pas suffisante ou en tous cas n'est pas bonne.
J'ai essayé hier avec planche et battements (interdits...mais j'ai juste fait 100m pour voir) en expirant et très vite je me rends compte que je fais n'importe quoi et m'étouffe. Quand je nage vraiment (comme la brasse en temps normal) je suis parfaitement déconnectée de ma respiration qui ne me pose aucun problème. En crawl,comme je débute, je n'arrive à ce résultat que lorsque je me concentre sur les gestes techniques et non pas sur la respiration elle-même. Enfin j'y arrive par moment et sur 50m puis je me décontracte et souffle (accrocher en bout de ligne comme une huître à son rocher...je sais
pour à nouveau me recentrer et nager calmement sur 50 autre m et ainsi de suite.
Donc je vais mettre en application les conseils de Lolodansleau sous l'eau ! et ceux d'Hs75 en essayant de moins l'être (HS !)
...de belles heures de tasse en perspective, mais ça fait rien : ils remettront de l'eau dans la piscine si j'en avale trop.

Pour le problème de respiration en dehors de la phase active de poussée je viens de relire le passage en question dans le livre : en fait il s'agit surtout du dégagement de l'épaule (qui conditionne cependant l'inspiration) je cite :
" Il peut arriver que le nageur face aux contraintes générées par la nécessité d'une accélération importante de son mouvement propulsif, adapte son mouvement de roulis de façon à alléger ces contraintes. Il peut ainsi esquiver en grande partie son appui final, qui demande bcp de force, en anticipant le dégagement de ll'épaule au cours de cette phase. La respiration se place alors trop tôt. (...) Il s'agit d'un problème de coordination motrice qui rejaillit sur la respiration. La clef n'est donc pas de retarder l'inspiration, ce qui n'aboutit qu'à un placement extrémement malaisé de celle-ci, mais bien de retarder le dégagement de l'épaule.
Il importe donc de veiller à ce que nageurs et nageuses conservent l'épaule basse, immergée, pendant leur accélération finale, et ne la dégagent que lorsque la main relâche sa pression sur l'eau. Cette consigne est valable également dans tous les éducatifs d"échange ou de crawl à un bras. "

Voilà je vous ai cité le passage in extenso pour ne pas vous donner de fausses indications. C'est donc l'appui final qui s'en ressentirait et donc la puissance propulsive.
Je crois que compte tenu du niveau que vous devez avoir, vous en ferez meilleur usage (et compréhension) que moi


En ce qui concerne l'échange j'espère bien le travailler aussi bientôt (en petit bassin, pour ne pas géner) car ça a l'air super intéressant pour sentir l'équilibre, l'axe, le roulis, la respi et tutti quanti !!!

Bonne journée à vous et encore merci de vos super précisions.

Catpower
  

Alors là, c'est à moi de vous remercier Cat
!!!
Je crois avoir compris de quoi il s'agit.
C'est effectivement un défaut que j'ai, plutôt du côté gauche, et que j'essaie de corriger quand j'y pense. Je l'ai découvert il y a 2-3 mois. En fait, je coupais carrément cette toute dernière phase d'accélération en sortant trop tôt le bras de l'eau, sur le côté. Pour le moment, j'essaie de me forcer à bien terminer le geste, même s'il est peu (voire pas du tout
)propulsif, pour prendre cette nouvelle habitude. Moi aussi je dois forger...

Je pense avoir qq chose à grappiller de ce côté-là
!

Je crois que compte tenu du niveau que vous devez avoir, vous en ferez meilleur usage (et compréhension) que moi
A mon avis, vous en ferez aussi bon usage que moi assez rapidement car vous cherchez, vous vous posez les bonnes questions et vous comprenez parfaitement
!
  

Petite vidéo de mise en application des principes rappelés plus haut par un excellent nageur néozéalandais, Haydn Wooley.

videoplay


Quand on voit cela, on se dit que le crawl est vraiment une danse...impressionant le déboitage de l'épaule.
  

avatar de catpower
Catpower
> 8 ans
Wouah super la video : voilà c'est comme que je veux nager (et comme Shinji Takeuchi bien sûr

Je ne l'avais pas trouvé celle-ci. On voit effectivement très bien les fondamentaux du crawl. Le travail du dos et des épaules est tres visible. La puissance de la poussée et le retour aérien hyper relax ! L'allongement du corps et des bras maximum sans être exagérés...et la rigidité parfaite du tronc. Par contre comment fait-on pour ne pas se démonter les épaules ?? (je suis un peu sensibilisée à ça en ce moment !!)
Et la démo "à sec" est très pédagogique. C'est vrai qu'une "répétition" des gestes hors bassin permet de se visualiser en action ensuite dans l'eau, en improvisant beaucoup moins. Je sens que je vais regarder souvent cette video.
Est ce qu'il nage en semi-rapporté ? J'ai lu que les mouvements de bras en crawl devait théoriquement ressembler à ceux d'une pagaie de kayak (enfin des pales) : en exacte opposition. Or je le vois rarement (où je manque de sens de l'observation c'est possible)
Merci Klapo : un exemple à suivre !

Catpower
  

bonjour a tous!
j'ai bien lu tout vos conseils et je vais essayer de tous les appliquer mais j'ai un ressenti un peu différent, je termine mes cours de crawl et j'arrive absolument pas à enchainer, mon coeur s'emballe (pourtant pas de problème cardiaque) et j'ai l'impression que comme j'ai pas de souffle, je stresse et c'est de pire en pire, j'arrive pas a me détendre, pourtant je prend des décontractants avant.. a raison de 3 à 4 entrainement par semaine, combien de temps pensez vous que je dois m'entrainer pour arriver à enchainer au moin un 25 mètre?pourtant je cours, je nage régulièrement (sauf le crawl biensur!) et là ça bloque, je n'arrive pas a apprendre a respirer..merci pour vos conseils
  

Cat,

Il nage en effet en semi-rattrapé (ou plutôt en Front Quadrant Swimming (FQS)) : cad qu'à un moment dans sa nage, il a les deux mains en avant de sa tête. Ce style est typique des nageurs australiens et s'oppose au style classique (nage opposée) où au contraire une seule main est en avant de la tete durant la nage.

On peut très bien nager le crawl sans nager en FQS (Laure Manaudou, Popov par exemple).

C'est une technique qui a été mise au point pour tirer un meilleur avantage de l'allonge et de la glisse et qu'on utilise plus particulièrement sur 1500m et plus (pour des compétiteurs très grands elle est particulièrement efficace) ; elle est moins adaptée lorsque la fréquence de bras est élevée.

Son bras utilise la technique de la pagaie du kayak (kayak style): sa main a une trajectoire plutot droite et moins en S, comme le crawl classique. Il garde son coude très très haut, pratiquement juste au dessous de la surface de l'eau. Cela lui permet d'avoir très tôt un appui perpendiculaire au mouvement avec toute la main et l'avant bras sur l'eau (d'ou gain de puissance) (un peu comme si son avant bras était une pagaie).

Quant à Shinji Takeuchi, lui il applique la technique de Total Immersion qui est d'ailleurs largement inspirée de la technique FQS des nageurs australiens: une sorte de démocratisation de cette méthode en quelque sorte


Concernant le positionnement de l'épaule, c'est un point clé dans toutes les nages: le blocage de l'épaule en avant donne un excellent point de levier. Une épaule fuyante donnera un levier moins resistant d'ou une poussée moins puissante. Ca se travaille


PS: Merci pour la remarque sur la respiration (nage au carré); j'ai essayé et ca marche : j'y avais jamais réellement pensé avant.
  

avatar de catpower
Catpower
> 8 ans
Limpide ! Merci klapo ! Vos commentaires permettent d'ouvrir l'oeil sur les mouvements et de se faire des arrêts sur image.

En fait si on veut faire du fond en natation il vaut mieux adopter la méthode californienne ou Total immersion ? (je veux dire si on n'est pas Manaudou)
Par contre je me demandais comment on bloquait l'épaule, avec quels exercices pour ce travail et si ça n'était pas source de traumatisme ? Je pense comprendre l'intérêt de la méthode (utiliser davantage les muscles du dos je suppose en plus ???) mais par contre avez-vous des éducatifs en ce sens ? C'est peut-etre plus le fil du post, mais je profite, je profite !! Est ce que les fameux échanges (que c'est chouette à regarder, l'autre soir le Club de ma piscine bossait ça et je trouve vraiment esthétique !) permettent ce blocage de l'épaule en décomposant bien le mouvement et l'équilibre costal ?Ou bien sont-ce (!!) des exercices de muscu à sec genre tractions ?

Voui une fois qu'on a gouté au coaching personnalisé du forum on en redemande !

Bonne soirée à vous
Cat
  

@Klapo,
Merci pour la vidéo, géniale comme d'hab. Ca vaut tous les longs discours. Elle m'apprend quelquechose : c'est que pour que le coude reste haut et que l'appui soit bien perpendiculaire pour pousser l'eau au max, il faut que l'épaule monte presque sur la joue. Ca fait juste un an que je cherchais le truc. Je crois que je m'obstinais à garder l'épaule trop basse. J'essaie demain


@Tiya
même problème que Cat (il faut bien expirer dans l'eau et habituer son corps à travailler en hypoxie) et donc même remède : faites 100 à 200m de battements sur le ventre, bras allongé devant en ne pensant qu'à l'expiration, expirez complètement, comptez mentalement les secondes pendant puis inspirez en levant la tête au dessus de l'eau (aidez vous d'une planche dans les mains si vous trouvez l'exercice trop difficile). Surtout comptez bien (3-4-5 ou 6 secondes à vous de trouver le rythme qui convient). Et après crawler normalement sans trop penser à votre respiration, ça devrait venir progressivement tout seul

@catpower
ça n'était pas source de traumatisme ?
non l'épaule bien bloquée empêche justement de se faire mal. Il faut juste s'échauffer et s'étirer correctement avant. Je ne connais pas d'exercice particulier pour apprendre à bloquer l'épaule.
La muscu, c'est pour ajouter de la puissance au mouvement. Je ne suis pas certain que ce soit des tractions, tous les muscles du tronc (abdos entre autres) participent en plus des bras.
  

Salut à tous,

merci encore pour la vidéo enrichissante.

Je ne comprends pas bien ce veut dire " bloquer l'épaule "?

Je suppose que c'est dans la phase de traction juste après la prise d'appui? garder le bras droit tendu vers l'avant et plier l'avant bras tout en asseyant de garder le coude le plus haut possible( hauteur du sommet de la tête ). Afin de pousser avec arc de 90° entre bras et avant-bras, les deux parfaitement perpendiculaire au corps afin d'utiliser le grand muscle du dos + le deltoïde et triceps lors de la poussée.

C'est bien cela bloquer l'épaule?
  

@ enzo: je pense que tu as bien pigé le truc de l'épaule.

educatif pour cela??: en brasse, le long de ligne d'eau, chercher à garder les épaules avancées (presque touchant les joues) lors de la traction tout en cherchant a effleurer la ligne d'eau avec le coude, l'avant bras plongeant à 90°. Cela reproduit assez bien le mouvement de pagaie epaule et coude hauts de la vidéo en crawl.

Bonne nage.
  

merci lolo pour tes conseils! je vais essayer dés demain matin d'entrainer dans un premier temps mon expiration et en y pensant bien tu as tout à fait raison, le problème vient de là.. ma façon d'expirer n'est pas régulière..jesper qu'avec l'entrainement ça viendra!
  

@tiya45
Bon entrainement ! surtout ne pas se décourager, tout est long en natation...

@enzo et tous ceux intéressés par le mouvement d'épaule
Une autre démonstration trouvée dans la liste des vidéos similaires à celle de Klapo. Elle montre de très près le mouvement d'épaule qui monte vers la joue, et donne des conseils. Notamment pour que l'avant bien soit bien à 90°, il faut imaginer que l'on souhaite sortir l'épaule, le bras et le coude au dessus de la surface de l'eau pour arriver à la position idéale. C'est en anglais
videoplay
  

avatar de catpower
Catpower
> 8 ans
Super cette dernière vidéo! Un bon complément à celle de Klapo. Avec les explications en prime et un éducatif je comprends nettement mieux pour les épaules.
Si seulement ça pouvait empecher les tendinites ! Quelle merdasse ça quand même ce truc! Je vais regarder s'il y a des posts sur la durée d'une tendinite de l'épaule : la mienne commence à bien s'installer au lieu de donner des signes de rémission (et je jure que je ne m'en sers que dans le quotidien non sportif)
Il me tarde d'essayer tout vos conseils : c'est hyper motivant.

Bonne soirée à vous tous
Cat
  

merci pour vos conseils! je me suis pas mal entrainer , hé vous aviez raison tout est une question d'entrainement.. j'ai bloqué sur la vidéo du nageur haydn Wooley, j'ai toujours en tete son mouvement des bras et ça m'a bein aidé pour travailler la technique..après t'avais raison klapo, l'apprentissage va etre long mais je persévère! je pensais qu'en quelques leçons, j'allais y arriver..
j'ai également appris que du fait que je nage pas mal avec des palmes, lorsque je les enlève, j'utilise deux fois plus mes jambes en essayant d'aller aussi vite et apparemment ça serait également à cause de ça que je m'essouffle car les jambes serait les muscles qui utilisent le plus d'oxygène, un truc comme ça!lol! en tout cas j'arrive mieu a expirer depuis que je freine mes gambettes..je continu à m'entrainer, on verra dans quelques semaines!
  

je crois qu'on avait déjà évoqué ce conseil : pour tenir la distance minimiser le travail des jambes car en effet elles sont très consommatrices d'oxygène.

Il faut chercher avant tout un léger battement qui sert à équilibrer le corps et faciliter le roulis du corps et éviter que les jambes ne plongent trop.

Certains en longue distance font en fait même quasiment pas de battement du tout ou presque.

L'apprentissage est long en effet ; d'ailleurs, on continue d'apprendre et de saisir de nouvelles choses tout au long de sa pratique même une fois qu'on sait bien nager; il y a toujours un perfectionnement possible. C'est aussi cela le charme de ce sport.
  


Moi je fais souvent des endurance et j'arrive à faire ( si je veux ) ce que Klapo dit,

c'est à dire quasiment aucun battement en gardant la position de mon corps bien horizontal, mais cela m'a demandé des longues séances d'endurances.

Mais en travaillant comme ça je perds un rien de vitesse ( trèp peu ),

si je suis en forme; alors je mets plus de jambes, si je suis fatigué ou épuisé dans une endurance, je diminue mes battements et je me concentre sur la technique des bras ( mouvement lents et corrects avec belle allonge ) pour économiser l'oxygène.
  

avatar de catpower
Catpower
> 8 ans
J'aime beaucoup les videos pour comprendre ce sport et tout le charme de l'apprentissage permanent comme le dit si bien Klapo.
Pour la technique crawl en opposition et le travail des jambes, je trouve celle -ci pas mal. Bien sur, étant bébé crawleuse, je peux me tromper sur l'intérêt réel de cette vidéo. Certains auront le bon oeil pour vérifier


videoplay


En échange si quelqu'un a des bons liens aussi pour le dos....................!

Bonne journée
Cat
  

Oui, vidéo de Ian thorpe et autre meilleurs nageurs au monde.

On voit bien la technique des bras, pour les jambes c'est en contradiction avec ce que nous parlions plus haut,

à notre faible niveau, nous essayons simplement d'enchaîner des longueurs sans trop souffrir avec une respiration en 3 temps, minimisant les battement de jambes pour y arriver.
Sue la vidéo, des géants de la natation poussent au maximum même des jambes pour aller plus vite avec une respiration en 2 temps.

Moi je suis incapable d'aligner deux longueurs à coté d'eux ( j'ai déjà essayé ), et à mon avis la plupart d'entre nous non plus.


15-16 sec par longueur ! + de 6Km/H et en endurance la plus longue 1500m
15'34" record du monde de l'australien Grant Hacket bassin de 50m
en bassin de 25 : 14'10" soit un peu plus de 14" par longueur!!!!!!

Un phénomène ce Hackett
  

Enfin quand je dis que j'ai déjà essayé, je veux dire que je les imaginaient à coté de moi,
tout en surveillant mon chron
  

avatar de catpower
Catpower
> 8 ans
Je trouvais aussi qu'ils nageaient bien ;-o
Je me suis rendue compte qu'effectivement ils étaient rapides mais c'était pour les battements "mangeurs" d'oxygène !
Ce week-end j'ai vu Camelia Potek (à Bordeaux) nager le 1500 L en 15:57.89
Ca m'a bien impressionné !
C'est beau le fond...

Cat
  

Cat,

Puisque tu es visiblement amatrice de beaux gestes, voila un bel exemple de dossiste:
videoplay
ca parait si facile
et pourtant c'est si difficile à maitriser. Le garçon est tout de même recordman du monde du 200.

Concernant la vidéo que tu as postée, faut pas trop vouloir les copier à la lettre pour le commun des nageurs; c'est un peu comme demander à une ceinture jaune de judo de vouloir copier les prises de David Douillet: malheureusement il y a un fossé voire un goufre entre Hackett et un nageur du dimanche. Maitriser le FQS comme il le fait demande des années de boulot et une musculature très adaptée. Petit détail aussi: la plupart de ces vidéos sont au ralenti et cela fausse en fait pas mal la réalité du mouvement, et peut induire en erreur sur le rythme réel du mouvement.

Donc à manier à modération..

Bon courage!
  

Bonjour,
toujours aussi intéressant ce forum.

J'ai remarqué sur les vidéos la position de la main en appui devant. Chez les nageurs de Ti en particulier, l'appui est bas, plus bas que la tête et le reste du corps, à une trentaine de cm, voire 40cm, sous la surface de l'eau. Après l'entrée de la main dans l'eau, il y a une phase d'extension, de glisse. Et moi je n'y arrive pas. Ma main droite entre bien en oblique, mais il manque l'extension qui suit. La main gauche (que je contrôle moins bien) continue même parfois à claquer l'eau. Je me rends compte que mes bras servent encore à la flottaison et à l'équilibre, alors qu'ils devraient initier la glisse...
En fait, je rame (c'est le cas de le dire !) au lieu de glisser.
  

Batavia,

peut-être nages-tu avec une respiration en 2 temps, ce qui expliquerait que tu ne travaille pas de la même façon des 2 bras?

La main doit entrer dans l'eau devant la tête avec le coude haut, elle doit rentrer en plein dans l'axe de l'épaule de la main concernée.
Puis il faut se forcer à aller " chercher l'appui, c'est à dire l'eau " le plus loin possible devant ) toujours bien dans l'axe de l'épaule. La tête regarde le fond du bassin ou légèrement vers l'avant en se concentrant toujours pour s'allonger ( penser à se faire plus grand ).

Puis c'est la phase de traction ( bras le + possible devant et plier à 90° l'avant bras,
lorsque la main est au plus bas vers le fond du bassin, çà devient la phase de poussée...
  

@ Batavia:

As-tu bien saisi que dans le style TI, c'est tout le corps qui génère la glisse: en fait, c'est un peu comme dans le lancer de javelot ou de balle au base-ball, le roulis va partir des hanches pour aller au tronc puis aux epaules et au bras et aboutir a la glisse. L'idéal est d'amorcer le mouvement en partant d'un mouvement de jambes. Ensuite on fait comme si on cherchait a s'engouffrer dans un tube étroit en glissant.
La vidéo de Shinji Takeuchi (sur youtube) en est l'exemple (autour de 1'05'' sur la vidéo: on voit bien le léger battement qui initie la glisse de tout le corps).

Si on se contente d'un mouvement du bras, avec le corps plus ou moins inerte, la glisse va être extremement réduite en effet. c'est peut etre de la que vient ton problème.
  

avatar de catpower
Catpower
> 8 ans
ah la la! Mais que j'apprends sur ce forum ! Belle image dans le tube étroit où l'on glisse ! Que n'ai-j l'impression aussi de trainer un corps inerte à la force de mes petits bras et épaules! Le Maître se reconnaîtra !
'ai regardé la vidéo du dossiste : en fait je trouve que si la natation est esthétique dans son ensemble c'est qu'elle est efficace et pleine de plaisir ! Je préfère regarder les beaus gestes car ils ont été travaillés et retravaillés jusqu'à une certaine forme de perfection aquatique et personnel selon l'athlète. Je ne cherche pas à copier (encore que, au fond de moi et de ma modestie !!) mais à comprendre la fluidité de la glisse sans qu'on soupçonne forcemment la puissance mise en jeu. Je pense que l'attrait de l'élément ,et ce qu'il faut en apprivoiser, y est pour beaucoup. Pourtant j'adore l'athlétisme et voir courir des 10000 au JO me captive complétement. Mais j'ai l'impression que l'eau c'est encore pire comme tentation et sensation !
Merci aussi à Enzo pour ses remarques pertinentes sur les appuis dans l'eau (traction.poussée) Me tarde encore de vérifier le tout in situ.
Je pense intégrer un club en loisir-entretien sportif pour bénéficier des corrections dans les 3 nages qui m'intéressent (je laisse le papillon, magnifique, aux jeunes !)

Bonne nuit à tous
  

@ Klapo,
j'ai bien saisi : le style TI c'est tout le corps qui glisse. je pense que j'ai une bonne image mentale de ce que je devrais faire, mais de là à la réalisation, il y a encore quelques découvertes et quelques étapes (dans ce domaine, j'apprends lentement....)

J'ai demandé au MNS de mon club comment est mon crawl. Il m'a dit : "ça tourne bien, maintenant il faut enchaîner". Sauf que dans ma tête, je sais ce que je veux : la glisse. Hier soir, j'ai observé la position de mes mains en appui devant et je me suis obligée à envoyer la main droite (l'autre est plus récalcitrante) bien oblique et plus profond, avec un étirement du corps. J'ai constaté que cette position du bras déplaçait le centre de gravité (ou devrais-je dire le centre de flottaison du corps) vers l'arrière et que la tête s'enfonce légèrement. Pour compenser, spontanément, le roulis s'accentue. Bref, j'ai compris quelque chose que je vais travailler.
Ensuite, j'ai discuté avec le MNS de mon club. Lui, ça ne le gêne pas que mes mains soient à plat sur l'eau. C'est là qu'on réalise qu'entre la natation traditionnelle et le TI, il y a un fossé ! Il ne connaissait pas TI. Je lui ai expliqué mes objectifs (la glisse, le confort, la sollicitation de chaque muscle, l'endurance) et pourquoi je n'avais pas l'envie (ou la capacité) de suivre ses entraînements standards (200cr PB, 200 battements machin...).
Donc nous allons couper la poire en 2. Je vais faire son entraînement, mais nous allons aussi l'adapter à mes objectifs, en incluant, par exemple, le travail de tout le côté gauche et des ondulations...
Je n'ai pas encore dit que j'ai presque 52 ans et que c'est ma 7e année de natation (3 fois par semaine)
Cdlt
  

videoplay


Voilà ce que j'essaie de faire. Glisser juste sous la surface de l'eau.
  

C'est impressionnant comme il a l'air de bien flotter sous la ligne d'eau!

C'est peu-être une piscine avec de l'eau de la mer morte?


Non faut croire qu'il exploite très bien le rendement moteur de l'avant du corps pour obtenir une vitesse suffisante afin de le maintenir dans cette belle posture.
+ comme on le voit bien une petite impulsion du pied juste quand il faut ( important aussi ça pour cette parfaite position horizontale )
  

C'est impressionnant comme il a l'air de bien flotter sous la ligne d'eau!

Il y a quand même deux choses qui me chiffonnent dans cette vidéo. La première est que sa tête est apparemment complètement sous l'eau. Je ne sais pas si c'est un effet d'optique mais son crâne effleure rarement la surface de l'eau. Il est vraiment sous la ligne d'eau. Il fait ça comment??? (sans compter qu'il ne respire ni ne souffle, même pas une bulle d'air qui sort des narines...)

La deuxième c'est l'extension de son bras et de sa main qui ne sont pas dans le même plan que son épaule mais en oblique vers le fond. En théorie, ça devrait le ralentir. Or apparemment, sa glisse n'a pas l'air d'en être affectée. Peut être que cette position facilite sa prise d'appui et la traction du bras, mais elle ne semble pas très "académique".

Le battement des pieds est en effet très instructif : il ne bat que lors de la rotation du bassin induite par le passage aérien d'un bras, et il arrête le battement le temps de l'allonge du bras dans l'eau avant l'appui, l'autre bras fait son mouvement sous-marin et il reprend le battement lorsque la main sort au niveau de la cuisse et que le roulis reprend. Le battement est vraiment stabilisateur, les pieds ne perturbent pas la glisse dans la suite de l'allongement du bras, et le battement alternatif lui permet en outre d'économiser de l'oxygène.
  

Effectivement, je me suis posée la question : quand respire-t-il ? Et où sont les bulles? J'espère qu'il n'y a pas de truquage...
Le principe qu'on voit ici, c'est que la partie "glisse" est juste sous la surface de l'eau. Si on place la main plus haut, une plus grande partie du corps se trouve sur la limite air/eau et cela occasionne, me semble-t-il, beaucoup de bulles et du freinage.
Je me suis amusée à regarder plein de vidéos. Certains nageurs semblent plus émergés que d'autres. Shinji Takeuchi est peu émergé. Il me fait penser à un requin avec son coude triangulaire qui glisse comme un aileron.
Dans la natation traditionnelle la phase de glisse n'est pas la plus recherchée, puisqu'il s'agit de nager vite.

@Lolodansleau
Je vais regarder de plus près le battement des pieds. je n'avais pas tout vu!
  

Effectivement, je me suis posée la question : quand respire-t-il ? Et où sont les bulles? J'espère qu'il n'y a pas de truquage...
Je pense que c'est tout simplement le principe du sous marin (à propulsion non nucleaire).
Les poumons remplis d'air et la glisse est possible en limitant au maximum les mouvements des jambes.
C'est la méthode que j'applique lors d'une coulée trop profonde, je relâche plus d'air pour remonter sans effort.

Aussi et cela rejoints le début du fil de discussion : le volume d'air dans les poumons pendant la nage joue aussi, je dirais que la moitié de l'air que j'ai dans les poumons ne me sert que à flotter, le reste c'est pour l'aérobie.

Cdlt,
Oléum.
  

quel bon forum... pleins de conseils ....... sinon catpower? il en est ou le crawl ?
je me permet de rajouté mes sensations au niveau de la respiration du crawl.
Je pense (ce n'est que mon avis) qu'il ne doit pas y avoir d'"apnée" lors du crawl.
Juste le cycle d'expiration se passe sous l'eau et l'inspi a la surface. Mais il faut se raproché au maximum d'une respiration terrestre


L'air est aussi d'aprés moi un moyen de flotaison ..... donc de performance.


bonne continuation.
samsam
  

avatar de catpower
catpower
> 8 ans
Merci Samsam de prendre de mes nouvelles ! c'est gentil.
Mon crawl est au point mort, zéro, nada. J'ai tjs cette fichue tendinite de l'épaule qui dire qui dure ....et qui fait mal. Ca finit quand ce truc ??? Je finis par devenir hargneuse ! Heureusement qu'il y a ce forum où je viens glaner conseils, remarques, videos, expérience
Ca me permet de patienter si on peut dire...l'aquagym ayant sa limite en attendant ! Donc je fréquente toujours mais en toute discretion et incognito !

Bref je pense que : effectivement l'apnée fait partie de mes (nombreux) défauts en crawl. Je n'ai pas capté de suite la remarque mais en relisant je me dis : oui mais c'est bien sur ! je retiens ma respiration des fois de peur d'en manquer ! Pour la respi terrestre yes ! j'y songe...Ne plus penser à sa respi sous l'eau = respirer comme un poisson par les ouies que je compte me faire greffer bientot.
En fait je dois intégrer debut mars un club section entretien sportif, si mon épaule me le permet. Par contre en cours d'année c'est pas tres rentable car meme si c'est au prorata, les assurances et autres frais annexes restent entiers. Il parait qu'on est super corrigé en permanence. Ca m"évitera peut-etre des envies de meurtres en restant sur la touche 1 mois !

Ce club s'appelle le SAM : un signe favorable ???
Bonne nage et merci encore à tous de vos interventions que je lis attentivement.

Cat
  

Concernant la vidéo de TI:

- il ne respire pas durant la vidéo et garde donc les poumons gonflés d'air; ca aide un peu à mieux flotter.

- la position du bras avec un angle de 45° par rapport à la surface est la marque de fabrique TI : avec la tete qui regarde droit au fond du bassin, c'est un truc pour permettre au bassin et aux jambes de ne pas couler et de rester bien à l'horizontal: d'ou une meilleure glisse et une surface de frottement réduite: comme c'est le défaut n°1 de la plupart des nageurs débutants, cela a fait le succès de la méthode TI ; les bons nageurs n'ont pas besoin de corriger ce défaut comme cela: ils peuvent étendre beaucoup plus à l'horizontal.

- la position du bras permet aussi de réduire l'effort du "catch" (le moment où on initie l'appui sur l'eau): le bras est tout de suite en position de "catch" et juste avec le roulis (c'est à dire en faisant passer le poids du corps d'un coté sur l'autre tout en bénéficiant de la force de poussée (archimède) sur l'autre coté) en appui sur l'eau et on se propulse: le tout initié avec un léger battement de pieds. On avance tout seul


Au total, cette technique permet une nage très économique, avec beaucoup de glisse et peu d'effort (nage senior, nage d'endurance, nage en eaux libres sur longue distance).

En revanche, à partir d'une certaine vitesse (nage rapide), elle ne convient plus. En gros, car la force de poussée reste limitée, l'allonge du bras également, la phase de glisse un peu trop longue (d'ou en fait un rythme accélération/deccélaration) qui est contreproductif. Vous ne verrez pas un nageur olympique nager à 100% TI style.
  

tout d'abord je tiens à tous vous remercier pour vos conseils car je me suis bien améliorer et sincèrement vous m'avez bp aidé..
j'ai remarqué un défaut dans ma nage qui ne passe pas inaperçu ..apparemment qd j'aligne les longueurs, j'ai les fesse qui remonte à la surface et pourtant je fais bp d'effort pour me tenir bien droite.. y'a t'il qqun qui a déjà eu ce soucis?bon je sais question un peu débile mais un peu génante!!
Merci d'avance!!
  

Pourquoi ce serait un défaut ? c'est sans doute du simplement à ta cambrure de dos.

L'important c'est d'être horizontal dans l'eau et surtout de ne pas avoir les jambes qui plongent.

Ce qui compte en fait c'est la surface frontale: tes fesses (si elles remontent à la surface) sont dans le sillage de ta tete et donc cela n'est pas un problème, si ce n'est à la rigueur pour la turbulence et la vague que cela peut génèrer. Mais franchement, l'impact est certainement négligeable à une vitesse d'amateur.

Un truc pour trouver la bonne position c'est de penser à la position "superman" dans l'eau: le corps bien allongé, horizontalement, les muscles de la ceinture abdominale bien serrés. Ca devrait sans doute réduire ta cambrure dorsale ; de même si tu penses à serrer les fesses.
  

avatar de foulane
foulane
> 8 ans
Mais les fesses qui remontent, ça veut dire que tu es bien à l'horizonale. C'est plutôt bien, non ? A moins que tu sois trop pudique... (-,
La question m'intéresse, parce que ça m'aide justement à trouver une position horizontale de penser entre autres à remonter les miennes.
  


Intuitivement, les fesses qui remontent, cela me parait bien. Du coup, ta tête doit être plus immergée, ce qui me parait plutôt bien pour chercher la glisse...
  

merci pour vos réponse, je pense que tu as raison Klapo, c'est du à ma cambrure de dos, je vais essayer d'adopter la position "superman"mais moi je ne sens pas l'impact dans l'eau, ce sont les remarques de ma maitre nageuse..et ça fait plusieurs fois que l'on me le fait remarquer.. mais comme dis Batavia je trouve que je glisse bien malgrès mon derriere qui flotte!Pour toi Foulane, comme dis Klapo, les jambes ne doivent pas plonger donc oui remonte tes fesses mais pas trop qd meme(et au passage ça gomme bien la cellulite!)
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant