Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mercredi 15 février 2017
posté par Umfreybo à 14:20

Les nageurs(ses) qui accellèrent quand on les double ... fierté exacerbée ou esprit de compétition ?

vu 1377 fois, followers=15

12 commentaires

  

Les deux en même temps !
  

C'est rare quand c'est des nageuses ... Ca peut être chiant et dangereux quand il y a du monde.
Mais pour moi la plupart du temps ca ne me dérange pas trop, je ne me rends pas compte si ils accélèrent ou pas quand je les doubles
!
  

Haha effectivement les nageuses qui me doublent sont plus rares que les nageurs, et quand c'est le cas, chapeau bas!
Haha oui après pour ma part, même si certains s'accrochent quand je les double, ils ne résistent pas bien longtemps ^^
  

Orgueil blessé !
  

un hasard complet? ou un réveil brusque lorsque vous le frolez les pieds..?
  

Il peut y avoir une gêne mutuelle entre des nageurs rapides qui font quelques longueurs et des nageurs un peu moins rapides qui font de longues distances (800, 1500, voire plus) ; quand on double, il faut le faire nettement et vite, en évitant si possible qu'un autre nageur rapide vienne en face.
  

Il peut aussi s'agir d'un nageur qui fait une séance de type 25 m rapides, 25 m lents (recherche d'appuis), puis 25 m rapides (conserver les appuis à cadence élevée), 25 m lents, ...
  

Ahahah, merci, j'ai rigolé en voyant le titre !!
  

Le dépassement en lui même ne me frustre pas…, ce qui est affligeant, me gène, me répugne, me révolte, m’écœure et me désole, se sont c pauvres lamentables nageurs qui vous pourrissent la vie pour ne pas vous laisser dépasser.
Leur méthode sont Nbreuses…
Donc pour éviter c gens là, je garde tjrs un PB et je respire tjrs en unilatéral. Ainsi aucune tentation de rivaliser avec les proS. Je dépasse uniquement lorsque je perds mon rythme et que le dépassement est possible sans foncer ds les autres….
Nager en dépassant.., pour moi, c avant tout m’amuser modestement , avec des gens qui aiment nager et acceptent la modestie.
Ds nos boites de sardine, les occasions sont rares, alors je patiente, tjrs un peu..et lorsque je baisse trop mon rythme et que je touche tirs le nageur dvt moi, je dépasse.
C tellement Bon et Beau de nager, alors en dépassant ou en étant dépassé, savourons le plaisir que l'on y met.
  

Dans certains cas, dépasser rend la circulation dans le couloir plus fluide, mais dans d'autres circonstances c'est le contraire. Les dépassements pénibles sont les dépassements inutiles, assez fréquents aux heures de pointe, et qui peuvent passer pour un comportement égoïste.
  

Comme il est abordé dans ce topique :
https://www.nageurs.com/forum/natation...
Il y a un effet facilitateur d'aspiration (drafting) derrière un crawleur qui, en revanche, nécessite un certain effort pour sens décoller lorsqu'on double. Pour deux nageurs qui ont une célérité un peu équivalente, cet effort donne l'impression à tord que le "doublé" accélère.
Lorsqu'il y a une différence de vitesse manifeste entre le doubleur et le doublé, on ne se pose plus la question...

Ceci dis, bien-sure, y a des ego parfois surdimensionnés... Pour ma part, ego ou pas ego, lorsque je vois que ça prends trop de temps pour doubler, ça me donne l'occasion de passer en mode sprint sur 10 coups de bras et les battements de pieds qui vont bien
  

J'adore l'expression "passer en mode sprint" .
Est ce qu'à ce moment précis tu Aime ou tu Adore nager ? sans tenir compte du résultat finale....
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant