Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
jeudi 15 septembre 2016
posté par Aquaphil à 17:31

Accident à Blomet

vu 7050 fois, followers=36
Accident gave cet après midi à Blomet (arrêt cardiaque ?), un nageur est resté un long moment entre 2 eaux avant d'être secouru. Ai eu le temps de faire 100 mètres avant d'aider à le sortir de l'eau. N'ai pas compris tout de suite , ai cru qu'il faisait de l'apnée car plusieurs nageurs s’entraînaient à parcourir une longueur sous l'eau. Pompiers, samu, police, cela ne présage rien de bon. La surveillance dans cette piscine laisse à désirer. Trop de temps pour intervenir. Si vous avez des renseignements sur cet accident, je vous en remercie.

84 commentaires

  

Il est resté combien de secondes sous l'eau, selon toi ?
  

Au moins 2 minutes. Je l'ai vu, flottant, j'ai cru qu'il faisait de l'apnée. J'ai fait un aller retour et je me suis aperçu que 2 gars essayaient de le sortir. Je l'ai pris par les jambes et on l'a hissé. Cette vision me hante.
  

Je suis arrivé au moment où ils bouclaient la piscine (et la rue). Vu le gars dans le camion du samu, et les enquêteurs qui faisaient leur boulot. J'espère qu'il s'en tire, même si la vision ne le présageait pas. Je comprends ta hantise Aquaphil, moi-même ces scènes me glacent mais je ne pense pas qu'on puisse mettre en cause la surveillance du personnel comme tu le fais.
  

Je n'accuse personne. Sauf moi. car je l'ai vu et ai eu une mauvaise réaction en me fourvoyant dans mon appréciation. Il y avait pas mal de nageurs et de maîtres nageurs cet après midi, et on (dont moi) aurait dû avoir une réaction beaucoup plus rapide. J'ai laissé un message à la mairie de Paris pour avoir des nouvelles.
  

Il ne faut pas se fier à d'autres nageurs pour surveiller le bassin.
Il y a quelques années, un petit garçon se noyait devant moi mais je ne m'en apercevais pas. Je regardais ailleurs.
Heureusement que le sauveteur réagissait rapidement. Le garçon était sorti de l'eau sans séquelle.
  

Tu n'as strictement rien à te reprocher, et encore une fois je comprends et partage ton traumatisme. Tu as fais ce que tu devais faire et encore plus. Les apnéistes sont nombreux (je ne sais pas si ce drame en relève) et les mises en gardes et interdictions sont aussi nombreuses que leur pratiquants, comme tu as pu le constater cet après midi et comme nous le constatons tous au cours de nos séances quotidiennes.
  

J'espère que la mairie va me répondre avec des nouvelles rassurantes.
  

Ce sera rapporté dans les journaux demain.
  

J'ai déjà eu un cas similaire à blomet, un "apnéiste" qui est resté au fond du bassin et secouru in-extremis. Comme toi, je n'ai pas eu ce réflexe et cela m'a marqué. Au final l'homme a été réanimé au bord du bassin, mais moi aussi ça m'avait interpelé sans pour autant réagir et remarquer 100m plus tard qu'il y avait effectivement un problème.
C'est compliqué, on est pas pro, et avec des "et si", on ne s'en sort jamais, si ce n'est qu'en faisant que ressasser ce qui aurait pu arriver etc.
J'espère sincèrement que la personne va s'en sortir.

Bonne journée et bon courage aquaphil.
  

Bon courage à travers ce traumatisme Aquaphil. Comme les autres l’ont dit, tu n’as rien à te reprocher. J’espère qu’il va s’en tirer… On en sait un peu plus sur son profil ?
  

La mairie de Paris m'a répondu : suite à votre courriel, la Direction de la Jeunesse et des Sports nous indique que le nageur a été pris en charge par le Samu dans le prolongement de l'intervention des personnels de la piscine avant d'être conduit à l'hôpital Necker. Le commissariat a informé la Mairie d'arrondissement que malheureusement la personne était décédée le vendredi en fin d'après midi.
Comment cela est-il possible ? Et si j'étais ......
  

  

Il avait quel age ?
  

Pas plus de 30 ans me semble t-il. Il y avait du monde et pourtant cela a mis du temps pour intervenir. Un malaise cardiaque apparaît le plus plausible. Difficile d'accepter cet accident. Très difficile.
  

Bien sûr, c'est choquant
  

Aquaphil : comme la plupart des gens tu n'es heureusement pas tout le temps en train d'envisager ce qui t'entoure comme une situation ou un évènement possiblement mortel ! Je suis sûre que plein de gens auraient bien des histoires similaires à te raconter, n'avoir pas compris la détresse d'untel (parfois même d'un proche qu'on pensait connaître !), s'en vouloir de n'avoir pas saisi la gravité de tel ou tel fait. Repasser la situation et se dire que oui, on aurait dû voir bien sûr. Mais nous ne sommes pas devins : on fonctionne avec nos connaissances et notre expérience. Tu n'es pas seul dans ton cas, si cela peut t'apporter un peu de réconfort...
  

Merci Lirelle pour ce message. Mais il ne faut pas s'empêcher de voir. Cette question me trottera longtemps dans la tête : et si on était intervenu plus tôt ...
  

La piscine Blomet dispose-t'elle du dispositif Poséidon ? Celui-ci doit alerter les MSN en cas de nageur statique sous la surface, ce drame rappelle hélas que la vigilance ne suffit pas toujours. J'espère qu'il y aura une enquête et des conclusions pour que cela ne puisse plus se reproduire. Par exemple réduire la FMI, augmenter le nombre de MNS ou les disposer différement autour du bassin, etc.
  

Le nageur était-il statique à la surface ?
  

Pour une piscine de 50m, les MNS devraient peut être tourner en permanence autour du bassin (2 en sens contraire) car du bord sans être surélevé il est impossible de voir ce qui se passe à l'autre bout de la piscine. Mais dans ce cas précis, je pense que vu le nombre de nageurs présents (dont moi bien entendu, c'est bien ce qui me culpabilise) ce nageur n'aurait pas dû rester tout ce temps entre deux eaux, à plat ventre, sans bouger, semblant flotter. Une intervention plus rapide n'aurait peut être rien changé mais le fait de rester la tête dans l'eau annihilant toute respiration et oxygénation du cerveau n'a pas dû arranger les choses. Les accidents sont rares dans les piscines (heureusement) et la conséquence c'est que malgré nous la vigilance s'amenuise au fil des jours.
  

Ne te formalise pas trop non plus; essaie de laisser passer cette tragédie, ce n’est pas ta faute, et ne pense pas aux « et si… » parce que ça ne sert à rien, cela ne le refera pas revenir. Bon courage.
  

Tu n'as pas du tout à culpabiliser. Tu as cru qu'il faisait de l'apnée et de toute façon tu n'avais aucune raison apparente d'aller vérifier le bien fondé de ton appréciation. Quand tu as vu que quelque chose clochait tu as réagi, tout comme d'autres nageurs. Vous avez réellement fait tout votre possible. Ce nageur avait probablement des problèmes cardiaques et il aurait été difficile de le sauver. Ceci dit les circonstances peuvent paraître "stupides" mais c'est simplement la définition d'un accident.
Essaye de ne plus y penser.
Courage.
  

Bonjour Aquaphil
Tu n'as absolument pas a culpabiliser, car la regle number one à respecter en apnée est d'etre toujours surveillé par quelqu'un (un binome) ,pour eviter qu'un simple malaise ait des conséquences tragiques.
J'ai vérifié plus d'une fois que sans cette surveillance on prenait un tres gros risque ( surtout dans une piscine ou il y a beaucoup de monde, et surtout un 50m)
C'est le même trip en escalade, mais tu as forcément un binome qui te surveille.
  

Très juste Tubaf, pratiquant de loisir ou nageur de combat, pas d'apnée ou de plongée subaquatique seul, c'est une règle de base et une question de bon sens.

Ce nageur avait la trentaine, la syncope peur être due au cœur bien qu'a cet age c'est peu probable. A tout age on peut voir des ruptures d'anévrisme, des malformations congénitales inconnues, genre gros vaisseaux qui pètent sous l'effort, soit l'aorte, soit au niveau des vaisseaux qui irriguent le cerveau. Dans ces cas, il n'y a malheureusement pas grand chose à faire, le patient ne reprend jamais connaissance.

Alors Aquaphil, ce nageur même sorti de l'eau dans les 15 secondes, cela n'y aurait rien changé.

Bonne séance à toutes et tous!
  

Bien entendu qu'il faut continuer à avancer. Simplement le fait que tout se passe bien la plupart du temps ne doit pas empêcher d'être vigilant. D'accord avec para83, continuez à nager et bonnes séances à toutes et tous.
  

Une information diffusée par un syndicat de la Ville de Paris précise ceci :
"Le 15 septembre 2016, à la piscine Blomet dans le 15ème arrondissement, un jeune homme de 23 ans, en excellente
condition physique, a été découvert inanimé sous l’eau, puis secouru par les maîtres-nageurs en service. Après une
réanimation intense et la prise en charge par les pompiers en état inconscient, il est décédé le lendemain à l’hôpital."

Le tract apporte ensuite des précisions sur le système Poséïdon et son utilité. Il renvoie à ce sujet vers cet article paru aujourd'hui : http://www.leparisien.fr/saint-germai...

Il insiste aussi sur l’absolue nécessité d'une présence humaine qualifiée en en nombre suffisant - notamment pour assurer le cas échéant une réanimation efficace (2 MNS).
  

avatar de marc258
Marc258
9 mois
Article de Delanopolis sur cet accident :
http://www.delanopolis.fr/Piscine-tra...

Suis pas du tout d'accord sur Poséïdon. AMHA Poséïdon ds les piscines parisiennes est un non-sens.

En revanche, les rares fois où je suis allé à Blomet, j'ai tjs vu les MNS (jamais un seul) bavarder confortablement assis derrière une petite table sur la droite du bassin (quand on le regarde depuis le côté des douches) sans observer les nageurs. Ce qui expliquerait que certains puissent faire des longueurs en apnée sur 50 mètres sans se faire jeter.

Il y a des piscines avec des sièges surélevés où les MNS scrutent en permanence le bassin. Jamais observé ça à Blomet (mais encore une fois j'y vais très, très rarement).

Marc
  

Sans discuter la seule piscine où je fus rappeler à l'ordre sur les apnées dynamiques c'est levalois.
Je ne compte pas les mètres parcourus en apnée à Keller. Et je suis pas le le meilleur l'exercice.
  

avatar de marc258
Marc258
9 mois
@3r1c

Apnée : tu parles de crawl en surface sans respirer ou de brasse à plus d’un mètre de profondeur ?
Packe crawl en apnée en surface c’est quasiment indétectable, les MNS peuvent pas suivre du regard ts les nageurs du bassin pr contrôler leur fréquence de respiration.

Mais ce qui est important c’est les MNS : encore une fois à Blomet je les ai tjs vu papoter sans jamais se soucier des nageurs (idem dans d’autres piscines, Jean Taris par exemple). Il y a certainement des exceptions, mais en règle générale c’est comme ça.

Quant à Keller, c’est l’usine, alors... Il y a des panneaux pour différencier ligne rapide, moyenne et lente, et j’ai jamais vu un(e) MNS rabrouer un(e) brasseur qui fait 50 mètres en 2 mn chrono ds la ligne rapide. Il y a très longtemps que je n’y mets plus les pieds. De ttes les façons, nager à 20 dans une ligne je vois pas trop l’intérêt - à moins de pratiquer l’apnée
au fond on est tout seul mais nager sans respirer c’est pas mon truc.

Le seul truc qui fait tiquer les MNS en général c'est les nageurs sans bonnet de bain ou en short.

Marc
  

Suite à cet accident tragique très peu médiatisé un des syndicats des MNS s' insurge contre le manque de sécurité dans les piscines et met en cause la Mairie de Paris dans le communiqué ci-dessous


http://www.delanopolis.fr/Piscine-tra...
  

J'avais un doûte sur la présence ou non du système poséidon à Blomet, en ayant tellement entendu parler de ce système depuis une dizaine d'année, mais j'ai vérifié hier et ni caméra si écran ! Ce système a fait ses preuves et a déjà sauvé des vies, cela laisse l'impression que les piscines sont le dernier soucis des élus.

Si la mairie ne veut pas mettre les moyens pour faire la surveillance des bassins, autant soit faire une délégation de service public, soit n'ouvrir la piscine qu'aux clubs... La sécurité des personnes devrait être la priorité numéro 1.

La ville devrait avoir une obligation de moyens pour garantir cette sécurité. Avec insuffisament de MNS et pas de système poséidon ce n'est pas le cas.
  

En Chine, combien de MNS surveillent un bassin de 50m ?
  

Bien que l'on ne sache pas de quoi est réellement décédé ce nageur de 23 ans, le temps de réaction de toute la "foule" (dont moi) qui était à Blomet ce jeudi après-midi a été beaucoup beaucoup trop lent. Vraiment trop lent. Très difficile d'accepter cet enchainement de faits.
  

@Marc258
Non je faisais bien référence à de l'apnée sous l'eau, entièrement immergé.
Keller oui c'est l'usine, mais il y a longtemps que les MNS ne font pas la police pour un oui ou pour un non. Mais c'est un autre sujet.

Et Poséidon n'est pas entièrement fiable.
POur qu'il se déclenche, il faut attendre au moins 11s entièrement immobile en étant à la même profondeur.

@Aquafil
ce n'est pas à toi de porter tous les maux du monde sur tes épaules. Ce n'est pas ton métier et difficile d'avoir un MNS pour un nageur.
  

Il n'en reste pas moins que le job des MNS est de surveiller les séances, c'est leur responsabilité.

Si problème il y a, c'est d'abord aux MNS de le détecter et de le gérer.

Sans vouloir jeter la pierre, je crois que si j'étais MNS et que quelqu'un venait à me signaler un problème avant que je m'en aperçoive moi même, je me sentirais un peu mal à l'aise.

Ce n'est pas au public, à toi Aquaphil, de surveiller la séance, alors arrête de t'en vouloir.

J'ai un peu observé les MNS cet après-midi à la piscine de Hyères, ils discutent entre eux mais ne se regardent pas, ils regardent le bassin, ils font leur job.

para83
  

Lors d'un accident similaire à Keller il y a deux ans maintenant un des MNS me faisait remarquer qu'en grande majorité ce sont les autres nageurs qui s'aperçoivent d'un pb en premier.
  

Il faudra installer des filets anti-sous-marins à Blomet pour empêcher les apnées sauvages.
  

Perso, Blomet est une piscine que je n'aime pas et ou les MNS sont bizarrement concentres dans la partie peu profonde et sans chaise haute. Si la victime a eu une crise cardiaque ou un anevrisme, la retirer plus vite de l'eau n'aurait sans doute rien change. Mais 2mn sous l'eau, c'est long pour intervenir. Quant au communique de la CGT, il ne merite que notre mepris : la coupable serait Hidalgo, le manque de personnel etc. Un rideau de fumee pour masquer leur inertie et eviter toute sanction. Et se servir d'un deces tragique comme base de revendications corporatistes a quelque chose d'abject.
Seul point rassurant, il semble que moins de 2% des deces par noyade aient lieu dans des piscines publiques. Les MNS sont quand meme utiles !
  

avatar de marc258
Marc258
9 mois
@ Christophe
Poséïdon, c’est très simple de voir s’il est installé. Au moins une dizaine de caméras sous l’eau à 1 ou 2 mètres de profondeur sur les quatres parois du bassin et un écran jaunâtre à côté du ou des MNS.
Tu peux voir un système Poséïdon ds le bassin de la piscine de BB (le bassin profond, pas celui du fond). L’écran jaune est à côté du siège surélevé du MNS côté jardin.

@ bigmac
+100000000

@ para83
Hélas c’est pas qu’à Hyères, encore une fois à Paris les rares fois où je suis allé nager à Blomet, j’ai tjs vu 2 ou 3 MNS causer tranquillement assis derrière leur table sans jamais jeter un coup d’œil sur les nageurs. C’est cool comme job, non ?
Y a des piscines avec des MNS qui font leur boulot : BB ou Pontoise par exemple.

@ Christophe
Mais le pb de Poséïdon n’est pas du tout celui de son efficacité, mais celui de son ratio coût / efficacité. Y a pas que des nageurs en France.
AMHA Poséïdon ne devrait pas exister, c’est beaucoup trop cher vu les résultats.
Vas jeter un coup d’œil sur leur site, tu comprendras.
http://www.poseidonsaveslives.com/
230 systèmes Poséïdons installés (dont 60 en France environ).
27 vies sauvées depuis 16 ans (ça c’est une info complètement invérifiable, parmi les 27 il y a certainement plusieurs nageurs qui auraient été repérés à temps par d’autres nageurs ou des MNS mais bon, passons).
Coût d’un système Poséïdon : 100 à 150 000 euros sans compter les coûts d’entretien (qui doivent pas être donnés).
Si on prend 125 000 euros en moyenne par installation Poséïdon, on arrive au minimum à 1,06 millions d’euros par vie sauvée. Ça fait cher le nageur.

Alors qu’avec cet argent on pourrait sauver bcp, bcp plus de vies autrement.
Le premier exemple technologique qui me vient à l’esprit : les défibrillateurs automatiques externes (DAE) pr les victimes de fibrillation ventriculaire (« mort subite »).
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9f...

Un DAE coûte environ 1500 euros pour les petites commandes groupées (sans compter la maintenance, et il faudrait aussi ajouter frais formation du public mais je fais des calculs grossiers, pas le temps ni les infos pr être précis).

Il y a à Paris moins de 500 DAE http://defibrillateurenfrance.humanis...
Pour le prix de 30 Poséïdon supplémentaires ds les piscines parisiennes (ce qui suffirait même pas pr ts les bassins, plusieurs piscines ont plus d’un bassin), on aurait environ 2500 DAE en plus, soit 3000 DAE par rapport à 500 aujourd’hui. Ça sauverait bcp plus de vies.

http://www.coeur-recherche.fr/mort_su...
Allez lire rapidement les deux premiers paragraphes.

En France, taux de survie des victimes de fibrillation ventriculaire : 3 % (avec ou sans séquelles, je sais pas)

A Montbard (patelin dont j’ignorais complètement l’existence) le maire a mis le paquet sur les DAE. Résultat :
« Montbard, petite ville de Côte-d'Or, après avoir formé plus de 30 % de sa population en partenariat avec la Croix-Rouge française, a obtenu un taux de survie sans séquelle de 16 % après un arrêt cardiaque. Elle est la première {le 18 juillet 2005} ville française à mettre à disposition du public des défibrillateurs entièrement automatiques (22 au total) ».
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9f...

A Seattle, taux de survie : 20 %.

Le budget alloué à la santé est limité, alors il faut établir des priorités.

Voilà, encore une fois les DAE c’est juste un exemple d’un dispositif technologique nettement plus efficace pr sauver des vies que Poséïdon. Je suis certain que le docteur Aracytine, entre tous ses DU et DIU de gainage, d’onduls, de patins à roulettes ou de triple salto arrière
a quand même eu le temps de consacrer qques journées à étudier les pbs de santé publique et pourrait en parler bcp mieux que moi


A+

Marc

P.S : j'ai lu, mais j'ai du mal à le croire, qu'il y a en France moins de défibrillateurs automatiques implantables / habitants qu'en Turquie.
  

Bonjour Aquaphil - dans un de tes premiers postes, tu dis que deux gars essayaient de sortir ce jeune homme de l'eau. C'était les MNS ou simplement deux nageurs ? Car d'après le communiqué ce sont les MNS qui ont tenté de le sauver.

"Ce dernier, pourtant en excellente condition physique, a été découvert inanimé sous l’eau par les maîtres-nageurs en service lesquels ont procédé aux premiers secours."


Ou bien c'est vrai, ou bien ils cherchent à se dédouaner.

(Déjà observé dans d'autres piscines, les deux MNS occupés à donner des cours, personne pour surveiller le bassin).
  

Les MNS pourraient être poursuivis pour négligence criminelle.
  

Là c’est clairement une faute des MNS, je suis d'accord.

Je ne comprend pas pourquoi dans une piscine de 50 m comme à Blomet il n'y ait pas de chaise haute à chaque bout du bassin.
A keller c’est ce qu'ils font.

J'ai déjà vu un incident comparable à la piscine de Montparnasse, un enfant faisait du sous l'eau sans arriver à remonter.
Il a été secouru non pas par le MNS mais par un nageur.
Le MNS est arrivé beaucoup plus tard alors que l'enfant avait déjà été secouru.

ce n’est pas aux nageurs de faire le travail des MNS , c’est même dangereux de secourir un noyé si il est conscient et en train de se débattre. Il peux vous couler aussi, si on ne bloque pas ses bras.

Les MNS de Montparnasse <°))))<, ils sont 2/3 attablés à leur table de camping au lieu de se répartir uniformément sur les 3 bassins.

***Modération**
Propos inutile à caractère discriminatoire.
Oléum.
  

Keller est in très mauvais exemple au titre où la chaise haute est souvent inoccupée en bout de bassin, là où sont les ecrans de poseidon en plus.
  

Ba moi quand je vais à keller , il y a souvent un MNS sur la chaise haute au bout du bassin.
  

Le sort des MNS de Blomet sont entre les mains du Grand Jury.
  

@Zorg2, dimanche matin elle était vide. Mais bon je n'y reste pas toute la journée pour établir son plan d'occupation.
  

Bonjour,
Comme bigmac et para83, je suis d'accord pour rappeler la responsabilité de base des MNS : leur premier métier c'est de vérifier que tout va bien dans l'eau. Le communiqué de la CGT n'a pas un mot pour la victime, même pas un mot de scrupules ou de compassion. Ça n'est pas normal autant de froideur.

Est-ce qu'on ne pourrait pas essayer de faire la liste des incidents que l'on connaît, pour les remonter à la mairie et que ça ne se reproduise plus ?
- Blomet le 15 sept. 2016 : un mort
- Keller le 9 sept. 2012 : un nageur fait un malaise au fond à droite et il est sauvé par d'autres nageurs (les MNS discutent en haut à gauche et ne voient rien)
- vous en connaissez d'autres .... ?
  

Il y a environ six ans à Nakkache, un garçon de dix onze ans avec ses potes du côté du grand bassin ( il s'est avéré ensuite que le jeu consistait comme la plupart du temps à la jouer "ouais meme pas peur évidemment que je sais nager"), qui saute, donc, la ou il n' a pas pied, et devant ses camarades sidérés commence à boire la tasse...le MNS n'est pas resté longtemps sidéré, n'a pas pris le temps d'enlever son tee shirt, à sauté à l'eau et repêché le poisson.
Youpala.
  

Faut faire gaffe à pas mettre tous les MNS dans la meme nasse.
@Je certifie sur l'honneur n'être parente d'aucun MNS ni affiliée ni amie ni éventuellement subjuguée par leurs pectoraux par ailleurs inexistants là où je nage.
  

  

@Boyzo, les MNS considèrent qu'ils ont fait leur boulot parce qu'ils ont procédé aux premiers secours (réanimation). C'est jouer sur les mots et c'est lamentable.
Que quelqu'un puisse rester 2 mns statique sous l'eau sans qu'ils s'en aperçoivent est en soi une faute professionnelle grave.
Et qu'un nageur puisse s'en vouloir de ne pas avoir sorti la personne de l'eau assez vite, pendant que les syndicats font comme d'habitude de la récupération, est édifiant.
Comme dans toutes les professions, y'a des bons et des mauvais. Mais là, il s'agit quand-même de sauver des vies ou d'éviter d'avoir à le faire.
  

C'est la routine qui fait baisser la surveillance.
Boyzo : ce sont 2 nageurs et moi-même qui sommes intervenus (coté 50 cm d'eau). Les MNS sont tout de suite arrivés avec leur matériel. Puis bien sûr tout le monde a été prié de sortir (à part un nageur qui je pense devait être avec le nageur accidenté et qui lui a prodigué des massages cardiaques et un bouche à bouche).
C'est vrai que Blomet est mal foutue. C'est la disposition des MNS qui est cause plutôt que le manque de réaction de leur part. Et puis peut-être qu'effectivement le temps à sortir cette personne de l'eau n'a pas amplifié son état et une intervention plus rapide n'aurait peut-être pas permis de le sauver. La cause du décès n'est pas connue.
Depuis, je nage un peu moins, mais encore à Choisy le roi ce week-end et à Nogent sur Marne hier soir, j'ai vu des "nageurs" tentaient de s'asseoir au fond du bassin le plus longtemps possible et patienter. Peut-être pas interdit mais pas trop de surveillance.
On ne peut éviter un accident cardiaque, un début de noyade (crampes .....) mais une intervention rapide est nécessaire. Il est vrai que les nageurs sont très souvent les premiers à voir l'accident. Sans tomber dans l'obsession, c'est à tout le monde de demeurer vigilant.
  


Totalement d'accord , sur une piscine de 50 m il faut au moins un mns à chaque bout.

Après peut être qu'ils doivent s'ennuyer tout seuls sur leur chaise mais c’est leur métier.
  

@aquaphil
De ce que tu dis il n'y a pas grand chose à dire. Si c'est côté petit bain ils sont fait plus preuve d'efficacité et de pragmatisme. Je trouve. Du coup cela devrait t conforter ou t'apaiser sur le fait que c'était malheureusement trop tard.

L'incident de Keller était différent, la,personne à fait son malaise loin au milieu de bassin. Et dans ce cas là il n'y avait pas d MNS sur la chaise côté poseidon. Poseidon ne s'était pas déclenché.
Et c'est un nageur du Neptune qui s'en est rendu compte pour lui venir en aide. Et il y avait énormément de monde, donc'pour'voir une personne immobile au fond de l'eau. Pas sûr que poseidon soit efficace à 100%.
En revanche. À jean boiteux, un soir en club les MNS ont oubliés de le désactiver. Le club de plongée qui était avec nous l'a souvent fait sonner.
  

avatar de angelina
angelina
9 mois
je fréquente Blomet depuis plus de 15 ans et je pense qu'il y a des problèmes de surveillance réels. depuis cet accident il y a un maitre nageur sur une chaise haute en bout de bassin mais sur les dix dernières années les maitres nageurs avaient tendance à rester ensemble au milieu du bassin.

Je vais essayer de le signaler sur le site de la mairie de paris car il y a, à mon sens, un manque de vigilance.
  

Dans le journal gratuit 20 Minutes de vendredi il y avait un article sur cette mort de ce jeune nageur passée sous silence par la mairie de Paris. On y apprend aussi que ce n' est pas un cas isolé car il y a en France d' après le journal 22 morts par noyade chaque année dans Les piscines
  

  

Il faut profiter de cet événement tragique pour améliorer le processus de surveillance, au lieu de trouver des coupables.
  

Lorsqu'il y a coupable, il faut également les trouver et non uniquement chercher à remédier à une soit disant défaillance de sécurité dans cette piscine. (Au vu des circonstances de cette mort)

Signée, la sœur de la victime.
  

Toutes mes condoléances à travers cet épisode @madi
.

Pour en avoir un peu discuté avec @oleum récemment après un entrainement, il y a probablement un manque d’effectif formation prise de conscience des MNS tout comme des gens. Des accidents comme ça n’arrive pas si souvent que ça, donc la vigileance n’est souvent pas forcément en vigueur. En fonction de la piscine c’est plus ou moins accentué. À Georges Hermand où je nage tout le temps, les MNS sont souvent au centre et aux deux bouts de la piscine et je les vois tout le temps surveiller. Par contre à Keller je les vois surtout discuter.

Je ne sais pas quoi penser de ça. En tant que nageur de longue date, je sais qu’il faut éviter de faire des apnées statiques pour éviter d’affoler les gens. Je pars du principe qu’un mec qui ne bouge pas est potentiellement en danger, mais ce n’est évidement pas le cas de tout le monde et on est tous plus ou moins sensible à ce qui se passe autour de nous – et il ne faut pas se blâmer pour ça. Comme l’ont dit plusieurs personnes, peut-être que si un nageur l’avait vu plus tôt, cela n’aurait rien changé. C’est un sujet compliqué. J’espère juste que les gens seront un peu plus attentifs à ce genre de chose, MNS comme nageurs, et surtout, surtout, ne pas se formaliser si on n’a pas pu agir à temps.

Bon courage <3
  

Madi : Je partage ton chagrin en ces moments difficiles.
  

"20 Minutes" ne dit pas grand-chose des circonstances de la mort de ce jeune nageur de 23 ans, préférant bizarrement pointer du doigt la Mairie ?

22 morts/an, on ne sait pas si c'est peu ou beaucoup ? Il faudrait faire des comparaisons, connaître la fréquentation annuelle des piscines, etc.
Ce qui est certain, c'est qu'on risque beaucoup plus sa vie à prendre le vélo ou le volant de sa voiture à Paris qu'à aller nager à la piscine.
  

Figolu75 : il est normal qu'ils ne disent pas grand chose puisqu'ils n'ont même pas eu la décence de nous prévenir avant de rédiger quoi que ce soit.
  

avatar de makachbono
makachbono
8 mois
Parler de décence à Figolu, ça doit être comme tenter d'amadouer une casserole.
  

Je suis bien désolée pour les proches du jeune homme décédé, mais aussi pour aquaphil qui doit être secoué par ce drame...
  

Rassure toi aquaphil, même s’il s’en était sortie tu t’en souviendrai tjrs et tu t’interrogerai quand même…

Comment faire pour ne plus passer à coté d’un évènement pareil ????
Il faut juste oser tapoter l’épaule et demander à la personne qui nous interpelle; Est-ce que ça va Mr ou Mme ?
(vous ne risquez rien… éventuellement qu’on vous envoie balader ?, mais pas de mourir…).

Autrement, l’immobilité pathologique dans l’eau est repérable lorsqu’une personne qui nageait ce met à faire de l’apnée… C curieux???
car on est plus ou moins en hypoxie, après une bonne séance en mode chrono surtout….
donc, un épuisement qui n’invite pas vraiment à une séance d’apnée juste après l’effort…

Dis toi bien, que les meilleurs surveillants sont ceux qui sont à proximité (ds l'eau)
Rarement, voir très rarement, les MNS sont ceux qui découvrent une personne en anoxie, tout simplement parce que l’individu est tranquillement entre deux eaux et ne coule pas ou ne lutte pas. Vous comprendrez que nos boites de sardines et nos lignes surchargées ne simplifient pas leur vigilance (mns).

Donc, vous étiez là, point barre. Ce jeune homme à quitté les lieux réanimé.
Ce qui devait être fait à été fait… C cela qu’il faut retenir. Cesse de te triturer les méninges…. Il semble, que le reste ne relevait de la compétence d’aucun professionnel (au niveau médical).
La vie est est une succession d’événement et C cela apprendre à vivre…

Surtout continu de nager avec plaisir, toi tu es belle et bien vivant.
  

Horrible accident, je pensais que l’apnéiste s'en était sortit, vu que je n'avais pas lu d'information la semaine qui a suivit.

Je suis arrivé en bout de ligne au moment même ou un MNS à sifflé et que le jeune homme a été sortit de l'eau.

Je suis tombé sur l'article qui parlait de l'histoire syndicale,
en ayant été témoin, ça me semble être un problème de surveillance
Même si c'est indirect, au moins du au système d'organisation de la surveillance. Et à l'application (réelle) des règles dans les piscines,
comme ici l'apnée interdite.

Je suis arrivé pour nager une demi-heure avant l'accident. Il n y avait qu'une ligne complète ouverte au public, une double partagée & deux pour des groupes d'enfants.
Peu de nageurs, beaucoup d'enfants.

Au moins deux nageurs, je pense même trois, hommes jeunes & athlétiques,
ont fait des longueurs en apnée pendant la demi-heure,
en partant des plots, où ils étaient seuls et bien en vue.
Pour rappel Blomet est une 50m.

De même qu'Aquafil, j'ai pensé aller voir les MNS pour leur dire qu'un groupe faisait de l'apnée, puis après quelques longueurs,
je me suis dit que c'était impossible qu'ils ne les aient pas vu.

Lorsque le jeune homme a été sortit de l'eau, il était en statique dans la partie petit bain de la double ligne, les groupes d'enfant étant partis, L'autre apnéiste était à proximité, et regardait son collègue, je ne me rappelle plus si il était dans l'eau ou pas.
Dans mes souvenirs c'est un sifflet/injonction d'un MNS qui l'a fait réagir,
et fait remonter son collègue qui était inconscient.
  

Peut-on interdire, doit-on interdire de traverser une piscine de 50m en apnée ? Est-ce interdit d'ailleurs dans les piscines municipales ? Je pense qu'effectivement quand on s'est rendu compte de l'accident, il était un peu tard. Les règles doivent être établies clairement dans ces lieux publics et aux MNS de faire respecter ces consignes. Faut également être conscient de ses possibilités et ne pas vouloir absolument en faire plus à chaque fois. Bonnes longueurs à toutes et tous (sans excès).
  

Je ne sais pas ce qui s'est passé à Blomet, je n'y étais pas, je ne jugerai donc pas ce qui s'est passé, les responsabilités, etc mais pour réagir aux derniers échanges, je trouve que l'interdiction de faire des apnées dans les piscines municipales parisiennes est TRES clairement affiché. Personne ne peut l'ignorer.

J'ai déjà vu plusieurs fois des MNS siffler des apnéistes mais c'est vrai que ce n'est pas systématique, et à partir de quel moment, la tête sous l'eau, est-on considérer comme en apnée ?...
  

L'interdiction de faire de l'apnée est en effet clairement affichée ; comme celle de faire usage de plaquettes, et un certain nombre d'autres règles. Les MNS ne peuvent pas être partout.

- Plus l'usage des piscines sera sportif, moins il sera dangereux ; plus la proportion de "bons nageurs" réguliers dans une piscine, moins les erreurs commises par les novices risquent de leur être fatales. Je mets "bons nageurs" entre guillemets, sachant qu'il y a pas mal de divergences sur la définition.

- Cela dit, encore une fois, il est beaucoup plus dangereux de se promener dans les rues de Paris que d'aller à la piscine.
  

Vraiment désolé pour cet horrible accident.
Désolé aussi pour la froideur des chiffres après ce drame, mais juste pour remettre les choses en place :

Figolu, le nombre de piétons morts à Paris en 2013 : 13 décès.
2013 était particulièrement bas, mais ce n'est quand même pas si dangereux de se promener à pied dans Paris.
http://transports.blog.lemonde.fr/201...
C'est vrai qu'au total en France il y a environ 500 piétons qui meurent par an dans un accident de la route. Ce qui est beaucoup plus que le nombre de noyades dans une piscine municipale (moins de 100 morts par an, mais je n'ai pas vu de source super précise), en revanche des décès par noyade il y en a pas mal : cf. l'étude INVS :http://invs.santepubliquefrance.fr/Do...

Par exemple, il y a eu 500 décès noyades en 2012 pendant l'été, et cela a augmenté en 2015.

http://www.francetvinfo.fr/faits-dive...



  

Merci pour les chiffres ; en effet il n'est pas si dangereux de se promener dans Paris, mais le nombre de piétons victimes d'un grave accident est cumulable à ceux des accidents de la circulation en général, domaine où le principe de précaution s'applique très peu.

- Le plus intéressant est le chiffre global des noyades ; en bord de mer, certains sites dangereux sont fréquentés par des touristes inconscients, des parents qui se déchargent parfois de leur responsabilité sur les quelques volontaires ou professionnels chargés d'effectuer une surveillance.
D'une manière générale, les vacances (= plaisir) justifient un nombre incalculable de victimes chaque année, dans l'indifférence à peu près générale.

Encore merci pour les chiffres.
  

Auriez-vous un peu la décence de ne pas vous livrer à des calculs d'apothicaires, ni à vos sempiternelles querelles sur la pratique sportive ou non de la natation. Au cas où vous l'auriez oublié, la soeur de la victime vient lire le sujet ?
A titre personnel, ca ne me consolera pas de savoir si on meurt plus du cholera ou de la peste dans le monde, quand un être cher est décédé. Ca ne ramènera pas la personne. Cela ne répondra pas non plus à toutes les questions

Mon intervention est sans doute inapproprié mais j'en profite également pour présenter toutes mes condoléances Madi.
  

Ton intervention est pertinente.
Merci d'avoir un cœur.
  

Ce qui est bien avec internet, c'est qu'on peut tout trouver et tout prouver puisque qu'aujourd'hui la preuve électronique est reconnue. Merci à ceux qui pensent à la famille. Cependant, je dirais juste aux autres de faire attention à ce qu'ils disent car chaque message émis est rattaché à une adresse IP qui est régie par la législation en vigueur.

Signée, la famille de la victime.
  

Alors, euh, certes, de la compassion pour le nageur décédé, pour sa famille et ses proches, ainsi que pour tous ceux qui, de près ou de loin, ont été touchés.
Après ca: 1- un forum ça sert à échanger, si possible de façon réflexive, y compris avec des gens avec qui on n'est pas d'accord. 2- un forum n'est pas un funérarium. 3- @figolu bien qu'il souffre d'une monomanie touchant à la pratique rationnelle de la natation sportive, a droit à la parole tout autant que quiconque ( ainsi que ses adeptes). 4- enfin, les derniers propos, sur les adresses ip des uns ou des autres, ca veut dire quoi? M'enfin?
  

Monomanie : En psychopathologie et psychiatrie du XIX e siècle, la monomanie (du grec ancien μόνος monos « une seule » et μανία maníā « folie, démence, état de fureur ») est un délire caractérisé par une préoccupation unique. La monomanie intellectuelle caractérise un patient obsédé par une ou plusieurs idées délirantes. Source : Wiki.

Comme la haine du sport professionnel, bref tout ce qui est relié à une profession.


On l'appelle aussi une Fugolumanie.
  

Bon, vous avez fini de vous astiquer le manche sur des notions dont on se fout éperdument – ce n’est pas le sujet. Merci de bien vouloir respecter les personnes concernées par ce drame, et si vous voulez parler chiffre ou vous battre comme des gamins, vous êtes libres de créer un nouveau fil de discussion. Sur ce, je ramène oleum pour qu’il prenne en main ce fil parce que là vous dépassez vraiment les bornes.
  

D’ailleurs, pour en revenir à Aquaphil, est-ce qu’un suivi psychologique t’a été proposé ? Si non, je pense que tu peux – et devrais – le demander.
  

@epilepsie, @31rc, face à un drame, les seules expressions autorisees seraient dlles donc le compassionnel immediat, la recherche de responsables et les cellules psy pour colmater les trous...?
Je n'ai pourtant pas eu l'impression que @figolu et son interlocuteur sur cette question de chiffres manquaient de respect au nageur décédé, ni à aquaphil, mais qu'ils essayaient de réfléchir à leur façon sur les dangers éventuels de la natation selon son contexte, de même que d'autres juste avant évoquaient la réglementation des piscines.
Perso, je ne pense pas que l'arrêt de toute réflexion soit la réponse univoque face à la survenue de la mort, et en tous cas ce qui me paraîtrait vraiment indécent serait d'interdire, sur un forum, de parler à ceux qui parlent autour de ça... meme avec leur perspective spécifique.
  

Et voilà ce que je reçois à l''instant en message privé, que je poste donc sur le forum, parce que je trouve que ca craint:

madi 2016-10-29 09:18:39 marquer comme non lu
Bonjour,
Sachez juste que la liberté d'expression n'est pas absolue. Libre à vous de divulguer des informations fausses, cependant après il ne faudra pas pleurer lorsque les sanctions tomberont.
Le message de ma famille sur le forum n'était qu'un avertissement pour le moment, envers les gens qui racontent dessus des choses fausses et spéculent sur le décès de mon frère. la liberté d'expression s'arrête là où le respect des autres commence. Alors arrêtez un peu vos combats sur ce forum, on s'en fout éperdument. Libre à vous de prendre l'avertissement au sérieux ou non.
  

Je n''y répondrai donc évidemment pas en privé non plus.
  

Abasourdi par la dérive de certains propos. Epilepsie, je pense en boucle à tout cela car j'ai été un témoin direct et toute la différence est là. Quand on est un être humain, il est plus que normal de se sentir touché par ce type d'accident. Je ne peux m’empêcher de penser que si ..... même si je ne connais pas exactement la chronologie des faits et la réelle cause de décès de ce jeune homme de 23 ans. Je fais beaucoup plus attention aux nageurs qui m'entourent depuis ce drame. Ceci est mon dernier message sur ce sujet.
  

Je pense que tout a été dit.
Fermeture de ce fil de discussion par respect pour les proches et la famille de la victime.

Avec mes sincères condoléances.
Oléum.
 

Fil fermé.
Précédent | Retour | Suivant