Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
dimanche 22 juin 2014
posté par souslespaves à 11:43

Manifestation des nageurs contre la grève : reprenons le pouvoir!

vu 18265 fois, followers=22
Bonjour à tous,

Je fais un appel sincère et motivé à nous mobiliser contre la grève des agents des piscines municipales parisiennes. Organisons une vraie manifestions devant l'hôtel de ville dès dimanche 28 juin.

Il ne vous a pas échappé que nous sommes dans une impasse avec la grève des agents des piscines municipales. Je suis très bien placé pour vous dire que cette grève va durer très longtemps, au moins jusqu'au mois de janvier 2015 car les élections professionnelles (élections des syndicats) se déroulent en novembre. Ces élections sont la principale motivation du mouvement de grève. Les agents des piscines sont instrumentalisés par un syndicat qui ne veut pas perdre les élections. Il joue donc les gros bras en montrant qu'il peut créer des grèves et obtenir ce qu'il veut.
Je pourrais vous faire un gros rappel des faits (grève de près d'un an en 2012, obtention d'une augmentation de 213€ par mois des agents, autorisation de donner des cours particuliers rémunérés sur leurs heures de travail, travail effectif de 25h par semaine pour un salaire très très décent etc) mais à ce stade, j'ai surtout envie de connaître la motivation de notre communauté de nageurs pour nous mobiliser en contre pouvoir.
Sommes nous capables de nous réunir sur le parvis de l'hôtel de ville le dimanche 28 au matin (puisqu'on ne peut plus aller nager) et doubler notre action le jour du prochain conseil de paris sous les fenêtres de la maire, pour faire entendre notre mécontentement ?

Car je le redis, rien ne bougera jusqu'à janvier si on reste les bras croisés, nous les nageurs qui ne demandons qu'à accéder à une activité qui est la moins chère de paris. Si la maire se dit de gauche, elle ne peut pas faire perdurer cette injustice flagrante. Des familles sans moyens pour partir en vacances ne pourront pas profiter des piscines pendant tout l'été encore une fois.

Pour info, seules les piscines dites en gestion externalisées ne font jamais grève. Keller, Roger le gall pailleron, Georges hermant, Georges vallerey (et il m'en manque 3 que j'ai oublié).

J'attends vos réactions et vos "oui j'y serai!" avec impatience.

Sous les pavés la nage

56 commentaires

  

* Champerret, Joséphine Baker, Pontoise et Suzanne Berlioux.

"Dimanche 28 juin". Le samedi 28 ou le dimanche 29 juin ?
  

  

C'est bien sur le dimanche 29 juin à 11h devant l'hôtel de ville. Désolé pour l'erreur. Que tous ceux qui souhaitent venir aillent sur la page Facebook de "souslespavés la nage " pour signaler leur venue et proposer leur aide pour les banderoles.
  

Oui nous serons tous le dimanche 29 juin à ce rassemblement et nous ferons réouvrir les piscines parisiennes !

https://m.facebook.com/home.php?ref=bo...

Je ne sais pas si en copiant le lien Facebook ici, ça peut marcher, mais je tente.

Sinon, recherchez Souslespavés Lanage dans Facebook et inscrivez vous à l'événement pour le dimanche 29 juin.
  

bonjour.
Le dimanche je bosse mais si je peux m' arranger, pourquoi pas !
Avant tout j' aimerais en savoir plus sur toi car j' ai vu que tu t' étais inscrit sur le site depuis le 9 juin et que tu n' inscris aucune séance.
J' aime bien sacoir à qui je m' adresse avant de m' engager.
Désolé pour ma méfiance
  

@souslespavés ton lien marche pas.
  

Désolée mais juin c'est la période des fêtes de fin d'année, je suis de sortie ce dimanche 29
  

Hello, pour répondre à nageurfélin, je suis un nageur de longue date mais je ne publie pas mes séances. Je me contente de me tenir en forme. Ce qui m'a motivé à m'inscrire sur nageurs.com c'est mon exaspération devant les portes fermées des piscines depuis des mois, encore. Je voulais voir ce qu'en disaient mes camarades de nage, s'il y a une mobilisation quelconque, une pétition ou une manif quelque part. N'ayant rien trouvé si ce n'est beaucoup de messages de ras le bol, je me suis dis, qu'à cela ne tienne, je tente un rassemblement!
  

Est ce que quelqu'un a lu le vœu du conseil de paris sur la grève des piscines? Ça n'augure rien de bon. Les élus demandent de faire un diagnostic des modes de travail en roulement des agents. C'est pour faire patienter les usagers jusqu'aux élections des syndicats. Mais je crois qu'on s'en fiche un peu non?! On veut nager et savoir quand notre piscine est ouverte, ce serait déjà bien!
  

Je n'ai pas su mettre le lien vers l'événement Facebook désolé . Je vous invite à vous y rendre en recherchant Souslespavés Lanage.
  

Merci pour ta réponse souslespaves

Ce rassemblement pour manifester notre mécontentement contre une grève qui une fois de plus perdure est une bonne idée à condition d' être le plus nombreux possible. Mais fin juin avec le début des vacances j' ai bien peur que beaucoup de gens ne soient pas disponibles.
Pour me libérer dimanche 29 c' est pas gagné non plus car j' ai un collègue qui sera en vacances et c' est dommage parce que je bosse à 5mn à pieds de l' hôtel de ville.
  

Je trouve souslespaves bien idéaliste. Je vois pas en quoi crier "pas content" devant l'hôtel de ville avec des banderoles va changer la situation. La mairie en a rien à faire, je pense que le service des piscines coûte plus qu'il ne rapporte, et que les vrais pas contents n'ont qu'à se rabattre sur le privé, ce que beaucoup vont finir par faire il me semble.
C'est triste, mais c'est comme ça.
Le désintérêt de la mairie par rapport à la gestion des piscines n'a rien de nouveau, y a qu'à voir le bordel quand il faut organiser une compet' et qu'elle réquisitionne les bassins publics, non mais sérieux, construire un vrai bassin de compet ce ne serait pas intelligent? Non a la place, on mets des gros sous sur Rolan Garros, ça rapporte plus. Des myions dans la natation, y a que ça qui ferait bouger les choses. Ahahaha
  

Pourtant, les Bretons manifestent souvent et ça marche.
  

Alors il faut qu' on nage tous avec des bonnets rouge

Plus sérieusement les meilleures actions sont celles qu' on organise directement dans les piscines.
Refuser de quitter le bassin quand l' heure de l' évacuation a sonné. Pour l' avoir déjà fait je peux vous afffirmer que ça emmerde tout le personnel
Mais chacun son son tour d' emmerder l' autre !
  

@saigonnais : que d'amalgames
moi suis breton et suis anti bonnets rouges. Pour la petite histoire la grande gueuele de Troadec , maire de Carhaix (70% en 2014
) et qui a acquis sa légitimité par le succès du festival de musique "les vieilles charrues" fait partie de la majorité PS au conseil général du Finistère..COmprenne qui pourra
mais tu as raison : la Bretagne est la dernière zone rosâtre en France donc not' Président y est sensible quand même
  

Je ne nage pas le dimanche (je cours...) mais je n'aime pas les prises d'otage et comme je suis parisienne, je paie mes impôts locaux comme tout le monde (raccourci par rapport à la non rentabilité des piscines parisiennes).
J'ai donc l'impression que mes impôts financent la grève des maîtres nageurs, qui doivent espérer se faire payer leurs heures non travaillées (comme à la SNCF ?)
Du coup ce ne sont pas seulement les nageurs qui sont lésés mais aussi tous les Parisiens, non ?
Bref, il me semble que nous aurions plus d'impact en mobilisant les citoyens contribuables plutôt que les nageurs (peu nombreux). La plupart des MNS se fichent pas mal de l'image qu'ils donnent et créer des conflits dans les piscines risque juste de ridiculiser les nageurs aux yeux du public.
Donc... concrètement, nous avons la main pour faire circuler sur Youtube des interviews en caméra cachée (interroger des MNS dans les piscines les jours où ils travaillent), contacter le journal le Parisien ou 20 Minutes, demander des audiences dans les permanences des mairies d'arrondissement, tendre la perche aux associations de contribuables (même si on ne les porte pas forcément dans son coeur...), à l'opposition municipale pour qu'elle fasse du bruit, contacter le syndicat en question pour obtenir des réponses écrites et publiables... Tout le monde peut avoir d'autres idées.
Personnellement si je pouvais venir le 29 juin, je ne pense pas que je le ferais, ce serait un... coup d'épée dans l'eau
mais je partage pleinement votre infdignation.
  

votre indignation !
  

Je ne m'associerai pas à cette manifestation et, à ma connaissance, l'association "Nageurs Citoyens" ne s'y associera pas non plus.

En effet, nous avons déjà entamé depuis un an un dialogue constructif avec les élus et responsables de la direction des sports pour faire valoir nos doléances et revendications. Une rencontre a encore eu lieu cette semaine avec le nouvel adjoint aux sports, Jean-François Martins.

Nous avons aussi nos propres modes d'action, que nous pensons plus efficaces car plus ciblés, par exemples les opérations "sardines" pour illustrer l'encombrement actuel des piscines parisiennes.

Donc, par rapport à tout ce travail entrepris, la manifestation du 29 juin sera, au mieux, inutile et, au pire, contre-productive car elle brouillera le message et l'état d'esprit de dialogue et d'écoute pour espérer rapprocher les points de vue des uns et des autres que nous nous efforçons de promouvoir.
  

Je nage aussi, 4 fois / semaine, je suis parisienne.
C'est dommage de se diviser, d'un autre côté, il peut y avoir plusieurs "mouvements" selon les disponibilités et sensibilités de chacun-e... J'ai signé la pétition de Nageurs citoyens.
Je me pose des questions peut être naïvement... :

- quelle est la position des clubs de natation (ou de leurs adhérents, je suppose qu'il y en a sur ce forum) : qu'en pensent ils, peuvent ils agir de manière plus pertinente ou suggérer quelque chose ?

- Est-ce que des nageurs un peu "connus" ou autre personnalité un peu médiatique... pourrait être associée, par exemple, à Nageurs Citoyens pour faire parler du sujet ?

- Lors des forums d'associations, semaine sportive, etc. à Paris... est ce que des membres de Nageurs citoyens pourraient distribuer des flyers, proposer de faire signer la pétition en ligne ? ou autre chose pour que les gens qui nagent occasionnellement signent, etc ?

- Je pense que toute action est bonne à prendre, y compris un rassemblement pacifique devant une mairie, car le but n'est pas forcément le nombre mais idem, distribuer des flyers, parler du sujet... surtout que l'été est chaud et que les piscines sont recherchées à ce moment là ? là aussi il faut faire des photos, peut être se mettre en maillot de manière humoristique (style pour les femmes un soutif de bain sur le tee shirt), mettre une bouée tête de canard autour du ventre, ou des palmes aux pieds...)

Penser à rester du côté 'sécurité' c'est à dire demander l'autorisation de la préfecture de se rassembler tel jour devant telle mairie ou autre... ça permet aussi une protection pour les personnes menant l'action.
  

La grève est vraiment chiante... mais je ne vois pas comment une manif devant l'hotel de ville modifiera la donne. Si vous pensez que cela amuse la mairie de Paris que les piscines soient fermées le dimanche. A part pourrir l'ambiance, elle aura peu d'effet.

Il y a plein de problèmes de gestion du personnel dans les piscines Parisiennes.
Globalement, il semble qu'il suffise d'un agent absent pour qu'une piscine n'ouvre pas (cf. le post sur Rouvet). Quand on voit la productivité des agents en question, on est en droit de se poser des questions. Je pense qu'il doit en être de même pour la grève. Il suffit qu'un agent se mette en grève pour que la piscine soit fermée. Cela peut du coup durer très longtemps (et cela dure par ailleurs).

Ceci dit, je n'en veux pas trop aux agents. Il est difficile de voir ce qui serait succeptible de les épanouir et ce qui pourrait les pousser à s'investir. Qu'ils exploitent la situation, c'est humain. Tant qu'on aura pas trouvé un moyen de les impliquer et de les intéresser à la réussite de leur piscine, on aura toujours des agents démotivés (en grève ou non). Tout ça prend du temps, ne se réalise pas avec des "y a qu'a" et ne se résume pas à des slogans. Par ailleurs, il faut prendre du recul par rapport à une situation idéale en fonction de ce qu'il est possible de faire socialement et financièrement. La marge de manoeuvre de la mairie sur ces deux points me semble quasi inexistante... donc, on est dans la m....

En résumé, je pense que même si la grève se termine demain (i.e. si la mairie cède sur les revendication des agents), les problèmes chroniques dont souffre nos piscines ne sont pas dernière nous.
  

Nagé à Pailleron (je suis "Rouvetienne") ce matin où j'ai rencontré un nageur qui se rendait à la manif,...
Bon, moi ce que je voudrais savoir, c'est le POURQUOI de cette grève : on nous a dit que c'est parce que les personnels d'entretien n'avaient pas la prime que les autres personnels dans d'autre domaines qui bossent le dimanche perçoivent. C'est vrai ?
Remarque : on est un certain nombre de nageurs excédés qui pensons désormais que les grévistes sont payés à faire grève. En effet, cela fait maintenant 4 mois. On se dit qu'ils sont d'astreinte le dimanche, disons un dimanche sur 4 ? Donc tout de même, au jour d'aujourd'hui, cela ferait déjà 4 dimanches non rémunérés ?... Moi, c'est simple, 4 jours taxés, je ne peux pas ! C'est pourquoi, on pense qu'ils ne sont pas pébalisés financièrement. Qui peut démontrer le contraire ? Et surtout d'après lecture plus haut, si la grève dure jusqu'en 2015 !!!!
  

On lit vraiment tout et nimporte quoi ici, Personne n'est payé pour faire grève. Certes il doit y avoir des greves de complaisance dans le lot mais à aucun moment les agents sont payé. La mairie mise sur le pourissement du mouvement pour qu'il s'arrête de lui meme. Chacun joue sa stratégie c'est une partie de poker.
Qu'en on parle d'égalité on peut comprendre que les agents demande le mem traitement pour des missions identiques, non?
Apres ya plein d'autres piscines, c'est pas comme en province ou il faut faire 20 km en voiture. Faut arreter de se regarder le nombril ya pas que votre petite personne et pas que la piscine dans la vie.
  

Les revendications sont assez simples. Les agents réclament une primes de 180 euros par dimanche travaillé contre 44 euros actuellement pour 10h de présence (ce qui ne semble pas correspondre à 10h de travail). Ils basent leur revendication sur la disparité de traitement selon les agents de la ville. Sur ce point il m'est difficile de me prononcer, car les chiffres annoncés sont contradictoires. Par exemple, les grévistes avancent que les agents des parc et jardins touchent 243 euros par dimanche travaillé, alors qu'il semble que cela soit 900 euos pour 10 dimanches... ce qui constitue tout de même une différence de traitement non négligeable.

Ensuite, je pense que les grévistes utilisent "intelligemment" leur droit de grève: Ils n'ont pas à annoncer à l'avance s'ils font grève ou non. Du coup, il est impossible pour la mairie de planifier quoi que ce soit. On se retrouve ainsi avec des établissements fermés dont seul un agent est en grève. S'il était possible de planifier un minimum, il serait aisé de dispatcher les agents non grévistes afin d'assurer l'ouverture de la grande majorité des bassins. On se retrouve donc avec des agents, présents dans des piscines fermées.

Sur le fond de la revendication, j'aurais tendance à ne pas me prononcer. Par contre, je trouve assez délirantes les modalités de la grève et assez navrantes les réactions qui consistent à dire "vous n'avez pas à vous plaindre" ??? et pourquoi pas ? Certes, l'offre de piscines sur Paris est assez large, le prix dérisoire, mais cela ne justifie pas que l'on traite les usagers de nombrilistes égocentriques. Cela relève à mon sens d'un certain état d'esprit qui règne parfois dans le service public: Les usagers ne sont pas des clients (ils ne paient pas le "vrai" prix). Du coup, on peut leur proposer un service de seconde zone et ils devraient déjà être content. Bah non.
  

  

Et si au lieu de raler CONTRE les agents et CONTRE la grève, on les soutenait ? Le motif est justifié (ils veulent le même traitement que les agents de catégories équivalentes qui travaillent dans les musées par exemple).

Pourquoi on ne les aiderait pas à voir leur revendications satisfaites ?
nous on pourrait nager et eux ils seraient payés honnêtement et tout le monde serait content...
  

Le montant de la prime est insensé. C'est bien trop élevé.
La mairie n'a qu'à rabaisser les primes dominicales à 46€ et elle fera des économies logiques au lieu de rincer ses employés.
  

Quel est le salaire mensuel (ou horaire) des MNS de Paris sans les primes ?
  

Une prime de 180 euros versée à chaque agent travaillant le dimanche reviendrait à plusieurs dizaines de millions d'euros par an. Le budget municipal peut-il supporter une pareille dépense ? A mon avis non. Faut-il augmenter les impôts des parisiens ? Bien que banlieusard, cela ne me paraît pas souhaitable. Alors que faire ? A mon avis rester ferme dans ce conflit purement corporatiste. En outre, notre action n'est pas dirigée contre les MNS, bien au contraire car plus de piscines moins encombrées à Paris signifient plus de postes de MNS et de meilleures conditions de travail. Et pour répondre à ChrisLdu20, il est parfois plus facile de faire 20 km en province en voiture que de devoir traverser tout Paris en métro quand votre piscine de quartier est fermée. Le nombril n'a rien à voir avec cela.
  

et un article parle aussi de l'action ici (le JDD) :

http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Le-dima...
  

Hors primes diverses et avant CSG/CRDS (contributions sociales), le salaire indiciaire théorique des MNS démarre à 1358 € net/mois pour l'échelon de départ jusqu'à 2379 € net pour l'échelon le plus élevé selon leurs grilles de rémunération (3 grades).

À Paris, le salaire moyen net constaté en 2012 pour les éducateurs des activités physiques et sportives (recrutés sur concours) par la ville (MNS ou pas) était de 1646 € (1626 € en 2010) en début de carrière et 2733 € (2678 € en 2010) en fin de carrière.
  

Peut-on vivre à 1358 € net/mois à Paris ?
  

Pas facile de vivre à Paris avec 1400 € quand on est célibataire...

Pour un ordre d'idée, les données fiscales de 2011 pour Paris (publiées en juin 2014) nous donnent ces fourchettes moyennes :

- Revenu moyen déclaré des foyers non imposables dans le 18ème arrondissement : 619 €
- Revenu moyen déclaré (hors évasion fiscale) des foyers imposables dans le 7ème arrondissement : 11218 €

Revenu moyen déclaré par foyer fiscal (pas par personne) à Paris : 3396 €
  

Pas facile de vivre à Paris avec 1400 € quand on est célibataire...

Pour un ordre d'idée, les données fiscales de 2011 pour Paris (publiées en juin 2014) nous donnent ces fourchettes moyennes :

- Revenu moyen déclaré des foyers non imposables dans le 18ème arrondissement : 619 €
- Revenu moyen déclaré (hors évasion fiscale) des foyers imposables dans le 7ème arrondissement : 11218 €
  

Les MNS demandent simplement un salaire leur permettant de vivre avec dignité à Paris.
  

Euh... question bête: Etes vous certain que les MNS fassent grève ?

Je pensais qu'il s'agissait des agents des installations sportives, responsables de l'entretien et de l'accueil,... A ma connaissance, les MNS ne sont pas concernés.
  

je ne comprends pas : pourquoi devraient ils vivre spécialement "à Paris" ? (je veux dire par rapport à d'autres employés ?... leur profession n'a quand même rien à voir avec les astreintes des soignants hospitaliers pour lesquels la proximité du lieu de travail se justifie !)...
  

Lirelle a raison puisque 80% des Franciliens habitent en banlieue et que la majorité travaille sur Paris et proche couronne (La Défense etc). Pourquoi les MNS devraient-ils vivre nécessairement dans Paris ? En revanche, les conditions et les horaires de transport en Ile-de-France tard le soir doivent pemettre aux MNS de rentrer chez eux en cas d'ouverture tardive des piscines parisiennes. C'est une des données incontournables du problème.
  

Je confirme que habiter à Paris avec 1300e par mois même étant célib...je veux même pas imaginer ceux qui doivent maintenir une famille :/
  

On comprend maintenant pourquoi les employés des piscines veulent améliorer leur sort.
Ils ont mes respects.
  

Imaginez la vie des familles qui doivent se loger et se nourrir avec moins...
Pour répondre à Bigmac, les transports franciliens font aussi partie des difficultés que nous assumons chaque jour : habiter en banlieue et travailler à Paris n'est pas le plus marrant ; ce n'est pas très épanouissant de perdre 2 voire 3 heures de sa vie quotidienne dans le métro ou le RER, même pour pour des jeunes maître -nageurs...
  

Mais les EAPS de Paris perçoivent une rémunération moyenne de 1650 € (source : site des concours de la ville de Paris, j'aurai dû le préciser plus tôt) pour les plus jeunes.... on ne parle pas de salaires misérables, plutôt de conditions de travail ou de reconnaissance.
  

@Saigonnais : le SMIC français est à 1100€/mois.
Les employés des piscines sont loin d'être les plus mal lotis.
  

Il ne faut pas confondre rémunération statutaire et rémunération réelle, comprenant les leçons particulières, l'animation des clubs etc, sans même parler des avantages sociaux des fonctionnaires municipaux. En outre, les MNS ont accès comme les autres agents, à la formation professionnelle et aux prépas concours s'ils veulent monter en grade. Ils ne sont donc pas vraiment les damnés de la terre....
  

Merci bigmac et vincentf de rappeler que tout est relatif. Tout le monde aimerait se battre pour améliorer ses revenus et ses conditions de travail. Mais tout le monde n'a pas le même pouvoir de nuisance ni la même sécurité de l'emploi...

Et cette prime de 180€ par dimanche est totalement délirante, faut arrêter. C'est surtout une démonstration de force des syndicats en vue de leurs élections qui approchent, suffit de voir l'arrogance du représentant à la fin de ce reportage sur l'opération Sardines :

http://france3-regions.francetvinfo.f...
  

Ce n'est certes pas une raison pour ne pas faire grève pour défendre des causes justes (et qui touchent plus largement la société, par exemple), mais là, on a l'impression d'un phénomène très corporatiste, comme le dit un peu JF Martins.
  

Personnellement je suis écoeurée. Le moins j'entends parler de cette grève le mieux je me porte. Même si du coup, je suis obligée de moins miser sur les dimanches pour nager.

Tout est relatif, c'est vrai et j'aimerais que les grévistes des piscines parisiennes l'entendent.
C'est TOUTE la gestion de la Fonction Publique qui est à revoir. On a tous tendance à attendre une reconnaissance en terme de salaire, qui tienne compte du niveau d'études et/ou des contraintes horaires et/ou de la pénibilité et/ou du niveau de responsabilité et/ou du coût de la vie, entre autres.
Or dans la Fonction Publique, la somme des aberrations en la matière est affligeante, et ça donne aux uns et aux autres le sentiment d'être lésés.

Je suis personnellement un dindon de la farce, tout ça parce que la notion de Service Public (dans la Fonction Publique Hospitalière) m'est chère, et que je veux exercer auprès des populations qui n'auraient pas les moyens de se payer mes services dans le privé. Notre directeur a salué dernièrement notre grand coeur et notre sens du sacrifice. Bientôt, la Fonction Publique (et tous ces trucs non nécessaires car non rentables, autour de l'enseignement, la recherche, la culture, le soin) s'appuiera sur une équipe de grands coeurs sacrifiés, déprimés, potentiellement moins bons, et sonnera alors l'heure de gloire du privé et du chacun pour soi. Je fais un rêve (et quand je me réveillerai, je m'installerai en libéral, je gagnerai quatre fois plus (vrai) et je ferai des dons à l'Etoile de Martin).

Tout ça pour dire que si les revendications des uns et des autres s'accompagnent de grèves disparates et corporatistes pénalisantes pour l'usager plus que pour l'employeur, ça ne fait pas avancer le schmilblick. Ca scinde et pis c'est tout.
  

T'as bien raison truite saumonée. Je connais bien la fonction publique aussi pour y avoir travailler …
Moi, dans la culture … (Qui est en jachère depuis longtemps maintenant
)

Cette grève pénalise uniquement les usagers.

C'est ceux qui prennent les décisions qui faut prendre à la gorge ...

Ca sert à rien sinon …

Ils font grève ??? OK … Ils seront donc pas payé … Moi à la place de l'employeur … Je serai bien content de faire toutes ces économies !!!

Les piscines sont fermées ??? Franchement … A part les usagers, tout le monde s'en fout qu'une piscine ferme un dimanche. Ont parle pas du service des urgences de l'hôpital Bichat là !!! Ou des pompiers ou des éboueurs ...

- Ils devraient faire "acte de présence" afin d'être payé quand même !!!…


- Offrir la gratuité aux usagers pendant les horaires publiques.

- Fermer les piscines pendant les horaires scolaires !!!

- Et ce tous les jours (pas que le dimanche).

Là, l'employeur il va pas être content de voir ses piscines qui rapportent 0 €
En plus il devra quand même payer ses employés vu qu'ils sont venu travailler ...
Ca tête va virer au bleu d'hypoxie et il tiendra pas longtemps en apnée.

Les usagers ne peuvent rien faire !!! A quoi ça sert au final de nous interdire l'accès aux piscines le dimanche ???…

A RIEN !!!

Je tient néanmoins à préciser que je soutiens les employés de piscines.
Je comprend et approuve complètement leurs revendications.

Mais pénaliser des personnes qui n'ont pas le pouvoir de vous aider …

C'est comme brasser de l'air …
Vaut mieux brasser de l'eau …
  

Vu comment ça bosse dur dans les piscines, on peut constater qu'ils font grève 7j/7, au regard de la qualité d'entretien.
Ce dimanche, j'ai même vu les agents assis aux caisses fermées, au lieu de nettoyer le sol des douches et vestiaires. Sans parler du caissier, qui regardait une vidéo sur un netbook.
Si ces agents municipaux ont à se plaindre, c'est que la France va extrêmement mal !!!
  

D’accord aussi avec truite_saumonée.
Et personnellement, bien que salarié dans le privé, j’avais tendance à privilégier les piscines publiques. Mais depuis la grève des MNS en 2012-2013, j’ai abandonné la carte trimestrielle parisienne. J’ai des cartes d’abonnement :
- à Pontoise, piscine concédée
- à Suzanne Berlioux, piscine concédée
Résultat des courses, lassé des grèves, l’usager que je suis a cherché des plans B au profit de piscines en DSP.
Sans parler des piscines publiques de banlieue :
- à Créteil, j’y travaille
- à Aubervilliers, j’y vis
Je ne comprends pas toutes les revendications des personnels parisiens, mais quand je vais nager c’est aussi pour me vider l’esprit. Le personnel des piscines parisiennes a peut-être de bonnes raisons de faire grève, il veut sans doute le bien du « service public », mais a-t-il la moindre idée de ce que peut vivre un salarié du privé ? Je ne lui en demande pas tant.
Je voudrais simplement nager loin du tumulte.
  

Ouais, au fond, ne pas aller bosser, on peut pas dire que ce soit vraiment "se battre" pour ses droits.
J'ai vraiment du mal à soutenir ce mouvement, faudrait démontrer précisément en quoi ils sont si mal lotis si on prend en compte la globalité de leur statut, mais la moindre de choses serait de faire grève activement et intelligemment, comme l'explique SmokeInTheWater. Ça, ce serait "se battre". Sinon c'est juste nuire aux citoyens (qui ne sanctionnent pas pour autant les élus, à mon avis).
  

Je suis d'accord avec smoke aussi...

La grève ok, mais de QUELLE FAçON...c'est they key de la question...sinon c'est mouliner dans l'eau un peu.

En tout cas c'est toujours à nous malheureusement de prendre de haut et d'en bas...il faudrait avoir vraiment les balles pour faire UN mouvement bien foutu qui casse tout pour que de haut les prêtent attention. Et cela c'est une chose qui manque depuis longtemps dans la société actuelle. C'est comme, on veut se manifester un peu mais pas trop pour ne pas risquer autant...et c'est la typique chose avec laquelle où on y va à fond ou on y va pas...faudrait que qqun fasse une grève de faim !
  

@ Smokeinthewater
Ne leur donnez pas d'idée supplémentaire qui viendrait un peu plus nous pourrir la vie et en plus qui n'atteindrait pas, comme on l'a vu avec la grève des MNS en 2011-2012 qui a duré de longs mois, pour les usagers comme les personnels le but attendu : la fin de la grève. Relisez les textes et la jurisprudence sur les retenues sur traitement pour les agents grévistes dans la fonction publique territoriale ! Les retenues ne se font que sur la fraction du temps non travaillé (et non pas sur 1/30ème comme dans la fonction publique d'Etat). cela veut dire qu'ils peuvent faire grève une heure le matin et nous supprimer l'accès à ce créneau horaire tout en étant quasiment pas pénalisés financièrement, ce qui permet à la grève de durer plus longtemps et de nuire encore plus aux usagers. C'est déjà assez pénible le dimanche de chercher une piscine, mais au moins le week-end on dispose de plus de temps qu'en semaine et c'est moins frustrant.

Quant à l'idée que la mairie de Paris pourrait s'émouvoir de n'encaisser aucune recette, je vous renvoie à la situation déjà existante (caisses souvent non pourvues) et à la lecture du budget 2014 où les recettes estimées sur les piscines sont très très inférieures aux coûts de fonctionnement de ces établissements.

Quant aux critiques récurrentes sur les fonctionnaires, forcément inactifs, et le travail qu'ils ne feraient pas ou qu'ils feraient mal, je crois qu'il n'est pas facile de juger de ce qu'on ne connaît pas vraiment, y compris les conditions de travail. Quant aux salaires jugés encore trop élevés et l'idée que les classes laborieuses et économiquement défavorisées devraient nécessairement aller se loger le plus loin possible de la ville lumière pour pouvoir survivre avec un salaire de misère, je préfère ne pas commenter....

Ne mettez donc pas tout le monde dans le même sac et évitez les extrapolations dangereuses! Comme le rappelle truite saumonée, il y a de tout dans la fonction publique (dans les 3 fonctions publiques) et des gens motivés et qui donnent bien au delà de ce qu'ils devraient et de ce qu'ils sont payés.

Dois-je rappeler enfin que le droit de grève est inscrit dans le préambule de notre Constitution?
  

Je ne crois pas avoir lu ici de "critiques récurrentes sur les fonctionnaires, forcément inactifs, et le travail qu'ils ne feraient pas ou qu'ils feraient mal". En revanche, que dans certaines piscines le travail laisse parfois à désirer, c'est un fait constaté régulièrement par les usagers qui postent ici (pas seulement par des enragés).

Ensuite, que le travail des employés de la piscine ne soit pas payé une fortune, ça me semble normal, faut pas déconner non plus, encore une fois leurs revendications portent sur une prime dominicale hors de proportion. Le fait qu'ils ne pourraient pas se loger à Paris concerne tous les gens qui gagnent peu, mais toute personne qui a cherché un logement sait que le statut de fonctionnaire est un des préférés des bailleurs. Bref, ce problème est celui du prix exorbitant des logements, n'inversons pas les choses.

Personne ne remet non plus en cause le droit de grève, mais abuser d'un droit, ça existe aussi, et encore une fois, eux peuvent se le permettre, visiblement, comme vous dites, "ils peuvent faire grève une heure le matin et nous supprimer l'accès à ce créneau horaire tout en étant quasiment pas pénalisés financièrement, ce qui permet à la grève de durer plus longtemps et de nuire encore plus aux usagers."

Je n'ai en tout cas pas l'impression qu'on met ici tous les fonctionnaires dans le même sac, en revanche, la façon obtuse qu'ont de faire la grève ces agents ne fait qu'alimenter les clichés sur la fonction publique, et ça, c'est plutôt idiot.
  

De toute façon les grèves dures et à répétition dans le service public ça ne mène pas toujours à des améliorations sur le long terme pour les personnels (à part ceux de la SNCF qui s'en tirent bien et encore!).
Voyez France TV. Aujourd'hui ils sont tellt dans la m.... et obligés de s'adapter avec les nouvelles contraintes budgétaires qui leur sont assignées si bien qu'au final les revendications qu'ils ont pu avoir par le passé=> bah tout cela est sacrifié sur l'autel de leurs conditions de travail qui ne vont pas en s'améliorant loin de là.
Les piscines à Paris ce sera pareil, la restructuration va suivre son cours et une fois le turnover dans le personnel effectué, tout le monde rentrera dans le rang.
  

Personnellement je crois qu'il serait plus utile de signaler les dysfonctionnements des piscines municipales directement aux personnes et administrations qui peuvent vous répondre : les cahiers de réclamations qui normalement doivent exister dans chaque piscine (il faut simplement laisser ses coordonnées pour que le directeur d'établissement vous fasse une réponse), des courriers aux mairies d'arrondissement (il y a toujours un adjoint chargé en charge des questions relative au sport) et à la direction de la jeunesse et des sports de la mairie de Paris. Se plaindre et se défouler sur un forum a à mon avis peu de sens si on veut vraiment que les choses changent, quoique l'inspection générale de la mairie de Paris consulte nageurs.com dans le cadre de ses audits sur les piscines. Manifestez-vous auprès des bonnes personnes et parlez éventuellement avec les agents eux-mêmes (toujours très instructif). Pour la mairie, il est en effet très simple de nier les problèmes si personne ne se manifeste. Pour l'action collective, il y a aussi nageurs citoyens : http://www.nageurscitoyens.fr/wp/

Quant aux grèves qui seraient légitimes et celles qui ne le seraient pas... Evidemment on peut toujours trouver des gens plus malheureux. Posez-vous simplement la question de savoir si vous auriez envie de faire leur boulot et de nettoyer la crasse laissée par les autres. La propreté dans les piscines est l'affaire aussi des usagers. Qui n'a pas déjà vu des détritus en tout genre abandonnés dans les cabines, des nageuses jeter par terre une bonne poignée de cheveux glanée sur leur brosse, des toilettes maculées d'excréments, etc. ? Et que dire des pansements et autres détritus qui flottent dans les bassins ?

Enfin, interrogez-vous sur l'inaction de la mairie de Paris depuis février concernant cette grève. Que la mairie décide de mener une négociation globale sur la prime dominicale pour l'ensemble des services de la mairie de Paris me semble louable et aller dans le sens de l'équité. Qu'elle attende le résultat des élections professionnelles de décembre et la recomposition du paysage syndical pour négocier, c'est un peu se moquer du monde et surtout des usagers. Les instances de dialogue social ne seront mises en place qu'au 31 décembre. Donc le temps qu'ils lancent la négociation, que le groupe de travail se réunisse et aboutisse à un accord, je sens qu'on n'est pas sorti de l'auberge
  

Personnellement, je ne râle pas pour le plaisir de râler


Je suis le premier à dire qu'il faut contacter la mairie quand ça va pas, je le fais et j'ai donné le lien du formulaire ici plusieurs fois.
J'ai également interpellé Anne Hidalgo lors de son "tchat" sur Facebook et posté le résultat ici.
J'ai aussi adhéré à Nageurs Citoyens il y a plus d'un an et demi, et contribué à ma façon en aidant à la rédaction de documents.

J'ai évidemment conscience que nettoyer la crasse des autres est dégradant (mais ça m'arrive aussi dans le local poubelles de mon immeuble, quand les gens recyclent n'importe quoi n'importe comment), cela dit ce n'est pas leur seule tâche, et ce n'est pas parce que je n'ai pas envie de le faire que je dois approuver des revendications excessives. Ils ne se sacrifient pas non plus en choisissant ce métier. Ils devraient d'ailleurs plutôt revendiquer sur ces problèmes pour être suivis, plutôt que sur une plus grosse prime. Plein de gens sont sales et/ou irrespectueux, je suis d'accord, mais alors qu'on le leur dise, qu'on mette des panneaux, etc. Les directeurs des piscines sûrement sont souvent en cause, absents ou invisibles...

Enfin, on est d'accord, la mairie gère lamentablement le dossier des piscines depuis longtemps, mais personnellement, je le lui fais savoir régulièrement.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant