vendredi 11 mars 2016
posté par Christophe à 10:13

Nager en progressif : un grand classique des éducatifs !

vu 3159 fois, followers=4
Nager en progressif c'est démarrer à une certaine allure, pouvant être lent, moyen, voire même rapide, et d'accélérer ensuite.

Il y a deux sortes d'exercice en progressif.

Le progressif sur une distance, par exemple un 100m progressif : on accélère progressivement l'allure lors de l'exercice.
Généralement on va nager en progressif sur de courtes distances, puisque le but est d'avoir une bonne vitesse à la fin. Cela peut donc être par exemple sur 50m ou 100m. Rarement plus.


Il y a aussi le progressif sur des séries. Dans ce cas là on doit nager plusieurs fois la même distance, et à chaque fois on accélère par rapport à la fois d'avant.
Sur des séries on peut imaginer toutes les nages, toutes les distances. C'est un excellent exercice pour apprendre à doser son allure.

Nagez par exemple un 200m crawl progressif de 1 à 4, en commençant le premier à allure normale, le second en moyen, le troisième vite et le dernier à fond ! Cet exercice ne peut être bien exécuté que si vous savez doser votre effort, autrement le corps ne suit pas et au mieux on conserve une vitesse au pire ou décélère.

Cet exercice est intéressant, par exemple pour les nageurs d'eau libre, pour savoir gérer des changements de rythme lors d'une longue course, mais aussi pour les nageurs classiques faisant des compétitions en bassin pour doser l'effort dans une course, ne pas se cramer dès les 25m et garder une capacité à accélérer à l'approche du mur.

1 commentaire

  

1000 mètres avec une longueur lente, une vitesse moyenne et une longueur rapide...

50 départ 1'15 puis 1'10, 1'05... (on baisse le temps de 5 secondes jusqu'à 0'45 où on ne baisse que de 2-3 secondes) jusqu'à ce que l'on puisse plus finir...

50 départ 1'15 avec le premier à faire en moins de 1'00, puis 0'55, puis 0'50... Quand on arrive à 0'45 on fait départ 1'00 et on baisse le temps de 2 à 3 secondes par 50... jusqu'à ce que l'on ne puisse plus finir...
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant