Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mercredi 13 mai 2020
posté par Ant56 à 16:01

Estimation temps sur 5 km en eaux libres

vu 849 fois, followers=11
Bonjour à tous,

Je souhaiterais connaître votre avis concernant ma participation en septembre, pour la première fois, à un 5 km en eaux libres (Méditerranée).

J'ai commencé à vraiment nager il y a 2 mois (vivant en Europe du Nord, les piscines dans mon pays sont ouvertes). Ma technique est vraisemblablement mauvaise, n'ayant jamais suivi encore de cours ou adhéré à un club de natation ou de triathlon. Je nage généralement 3 fois par semaine, entre 3 et 4 km la plupart du temps et principalement en crawl.

J'ai un passé de coureur (marathon : 2h40 ; semi : 1h14 en 2019). Pour l'heure, sans combinaison et en piscine de 25 mètres, sans faire les culbutes, je nage le 5 km en crawl en 1h36, à un peu plus de 3 km/h. Sans les arrêts de fin de lignes, coûteux en énergie et en temps et avec une combinaison mais dans le contexte de la mer Méditerranée, puis-je d'après vous descendre ce temps d'ici septembre lors de la compétition ?

Je vous remercie par avance.

11 commentaires

  

Salut,
Quelle chance de pouvoir nager en ce moment ! Dans quel pays es tu ?
Tu as l’endurance, je penses que tu peux viser 1h25, et peut être même moins si tu alternes tes entraînements avec du fractionné.
Christophe
  

tu as de l'endurance tu nages relativement "vite" pour un non nageur mais pour progresser il faudra que tu fasses autre chose que vouloir nager 5km en piscine (fractionnés courts et longs, technique, seance au seuil, nage facile...) tu dois connaitre tout cela en course à pied mais je ne pense pas que tu doives te fixer un chrono pour ta course... la raison l'eau libre c'est comme un trail en montagne tu vas devoir nager avec du courant, des vagues, d'autres nageurs, du vent, des bouées, du froid, du chaud... si tu voulais te fier un challenge ce serait ne nager aussi bien que tu cours soit 1h10 pour ton 5km soit l'équivalent de ton chrono sur 20km (un km nagé=4km couru) mais tu vois tu en es loin et je ne pense pas non plus que tu ferais 1h14 sur un semi avec du D+ en montagne donc travaille la technique et la vitesse et tu amuses toi...
  

@Christophe : Je suis en Suède. Merci, je vais essayer d'inclure 1 à 2 séances de fractionné court / long, sur le modèle en effet de la course à pied.

@Dani : Merci, c'est un peu mon idée, m'amuser d'abord, avec une inscription en septembre dans un club de natation ou de triathlon.

Je profite de ce fil pour élargir ma question au Swimrun. J'en ferai un en octobre, avec un total de 3,6 km de natation. En Swimrun, c'est tout de même particulier. Utilisation autorisée :

- des plaquettes pour mains,
- combi,
- pull buoy.

Avec ces trois équipements, se rapprocher des 3,5 voire 4 km/h vous paraît-il réaliste ?

Bonne soirée
  

mon avis mais j'ai peur d'être en minorité dans cette discipline qui est plutot en nivellement par le bas de ce double effort...
chaussures type five fingers aqua, ça permet de nager très correctement et de courir plutot bien si tu es adpete du minimaliste sinon c'est l'occasion d'y aller.
une tri fonction et éventuellement une swim suit par dessus pour isoler un peu mieux et glisser dans l'eau
pas de plaquettes (donc de la force d'appui) quand en eau libre tu vas plutot jouer sur de la cadence notamment face au courant ou aux vagues
pas de pull buoy (aucun interet si tu sais nager c'est un truc de triathlète qui ne sait pas nager et qui souvent ne sait pas non plus rouler ou courir en fait...)
ne vise pas une vitesse vise un enchainement le plus facile et rapide à faire pour être fort sur ta discipline favorite et avoir de bonnes sensations et ne pas avoir à courir avec ce matos sans aucun interet... le niveau en nage est pitoyable pour 90% des swimrunner donc ne t'inquiète pas gère ton effort et ta place dans l'eau pour finir fort dans les parties course...
  

Doni a déjà dit l'essentiel. Une course en eau libre, c'est quelque chose qui demande de gérer plusieurs paramètres : la nage, l'effort et les ressources, le milieu, les autres nageurs et surtout l'orientation (repérage des bouées, prise de repères à partir de la côte). Partir sur un 5 km d'entrée de jeu sans avoir touché à d'autres courses avant me semble un peu hasardeux, mais bon, chacun fait comme il le sent. Concernant ton temps en piscine : tu ne culbutes pas mais est-ce que tu pousses sur le mur au virage ? Si oui, ça fait gagner un temps considérable en inertie sur 200 X 25.

Essaie de trouver quelques courses à faire avant le 5km (Monte-Christo? Nice?).
Pour la combi, attention, en Méditerranée l'eau peut-être chaude en septembre...
De plus, si tu optes pour son port, il faut la rôder avant et voir ce que ça donne au niveau des points de frottement, le cou en particulier (frottement prolongé + eau salée = peau irritée et cou potentiellement à vif).
  

Merci des conseils. Non, je ne culbute pas et pousse à peine sur mes jambes. Pas de "coulée" digne de ce nom en tout cas. Je vais si possible m'essayer avant à un format plus court.
  

pas forcément plus court mais n'y vas pas sur un objectif chrono plutot sur un objectif sensation et place par rapport à des nageurs de niveau identique tu pourrais être déçu ou ravi de ton chrono par le simple fait que la distance annoncée n'est pas la bonne (spécialité monte cristo) ou que le vent ou les courants ou la marée t'a poussé plus que prévu ou ralenti...
  

Salut,
Ça fait longtemps que je ne me suis plus connectée!
Je pratique l'eau libre, le swimrun (occasionnel) et le triathlon
Pour l'eau libre, il faut surtout que tu vises l'arrivée. J'ai nagé des 10km en piscine, mais en eau libre, les repères ne sont plus du tout les mêmes. C'est le mental qui prime. Ta première course sera ta référence ...
Pour le swimrun, il ne faut pas estimer le temps que tu pourrais faire : la distance de nage est brève, mais le changement constant de rythme respiratoire est un frein dans la performance. Il y a aussi parfois les sorties d'eau qui sont compliquées à gérer.
Par contre, le pull buoy est obligatoire, les plaquettes conseillées (beaucoup d'autres swimrunner les utilisent), voire parfois obligatoires. Si tu es à l'aise avec l'eau froide, opte pour la tri fonction, mais si ce n'est pas le cas, un combishort manches courtes t'aiderait.
Si tu le fait en duo, n'oublie pas la corde, là aussi, obligatoire. Pense aussi au sifflet sans bille...
Bonne nage surtout. Bonnes courses. Amuse-toi bien!
  

@sardinalay, pour avoir fait pas mal de course aussi depuis le début dans cette discipline le pull buoy n'est pas obligatoire (la planche non plus pas plus que la bouée) et les plaquettes sont utilisées très souvent (trop) avec l'élément flottant précité mais idem pas obligatoire et dénaturant tellement la nage en eau libre que honnêtement à part la combi qui s'impose selon les réglements sous une certaine température et la longe en binome, puis le sifflet, le reste est optionnel et à mon sens contre productif vu le niveau moyen de nage.
tu parlais de mental et c'est bien là le ressort du sport d'endurance si tu pars avec l'idée que tu ne sais pas nager et que tu as besoin d'un pull et de plaquettes honnêtement tu viens de te mettre une balle dans le pied (ou dans le pull) dès le départ... un sport comme celui là doit se faire au plus proche de l'élément et avec le moins de gadget possible issu de triathlète mauvais nageurs qui sont un nivellement par le bas de cette discipline qui va finir par ressembler à un cirque un zoo ou un repas des phoques dans un muséum marin...
Doni
  

Le pull buoy peut aider pour récupérer.
Les plaquettes, quand je vois les planches à pain de certains, je me demande comment ils font pour ne pas se blesser... mais, bon...
l’expérience en swimrun m’a laissé une impression d’elitistes qui mettent les nouveaux de côté. Je ne me prends pas la tête. J’aime évoluer dans la nature et c’est tout. La perf, je la laisse aux autres. Ça n’empêche pas les podiums et c’est toujours une surprise. Comme quoi, rien ne sert de courir, il faut nager à point!😉
Je ne sais pas ce que tu as contre les triathlètes... mais dans le club où je pratique, il y a surtout une bonne ambiance et des gens formidables... plus tolérants que certains swimrunners.
Bonne nage à tous.
Bonne course à ceux qui se lancent
  

@sardinalay je n'ai rien contre les triathlètes étant pratiquant depuis 1991 et organisateur parfois, disposant d'un brevet fédéral également j'en suis juste l'observateur averti du niveau moyen de pratique et du nivellement par le bas de cette discipline qui peu à peu vient tirer aussi vers le bas l'eau libre (combi à 23.9°c, gps au poignet, drafting irrégulier, ambiance moins convivial et plus récolteurs de médailles...)
Et comme le swimrun est simplement une discipline de la fédération de triathlon avec l'aquathlon et le duathlon et le cross triathlon... je traite les pratiquants dans leur ensemble et notamment sur la pratique de la nage avec pull et plaquettes qui

1/ ne sont pas obligatoires de manière réglementaire

2/ sont dangereux et inutiles sur le plan sportif car en eau libre on cherche surtout une cadence face aux éléments alors qu'en plaquette on travaille la force ce qui est contradictoire
3/ sont signe d'un mimétisme de troupeau sans aucun recul sur la discipline.

Bravo à toi pour les podiums et le bon esprit ça n'est pas si courant que ça...
Doni
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant