Il y a quelques semaines, l’examen du BNSSA a changé, le rendant (selon moi) plus accessible.

Pou rappel les anciennes épreuves étaient les suivantes:

– apnée: 15m en 20s, 12s de récupération, 3 fois (éliminatoire)

– 800m palmes, masque et tuba (éliminatoire)

– 25m nage, récupération du mannequin et 25m de tractage (éliminatoire)

– 200m 2 nages (une ventrale et une dorsale) (noté)

– 3 prises de dégagement (noté)

– sortie de l’eau de la victime (noté)

– théorie: oral sur 3 thèmes (noté)

L’ensemble de ces épreuves donnait une note globale ramenée sur 20. Il fallait avoir plus de 12 pour obtenir l’examen.

 

Le 30 juin, les conditions d’obtention de l’examen ont été modifiées.

Le texte complet est disponible ici: http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000024277816&dateTexte&oldAction=rechJO&categorieLien=id

Il n’y a plus que 4 épreuves.

1 ère épreuve (éliminatoire):

– 25m nage libre

– 25m dont 15m en apnée 2 fois

– récupération du mannequin et tractage sur 25m

 

2 ème épreuve (éliminatoire):

– 200m PMT

– récupération de mannequin et tractage sur 50m

 

3 eme épreuve:

– nage d’approche de la victime (25m)

– prise de degagement

– tractage (25m)

 

4 ème épreuve (noté):

– QCM

 

Il y a donc moins d’épreuves et surtout l’épreuve de l’apnée en 3 fois disparait (épreuve a mon avis la plus difficile) mais aussi la nage en palmes est raccourcie (250m au lieu de 800…).

 

Il reste maintenant a voir concrètement lors des prochaines sessions si l’examen est plus facile ou pas…

 

 

7 réponses à “Nouvelles épreuves du BNSSA”
  1. tortueninja dit :

    On va former des sauveteurs non plus pour leurs compétences natatoires mais plutôt pour des raisons économiques, si on pouvait formuler de cette façon…
    C’est vraiment dommage !!

  2. bambou dit :

    Je n’arrive pas trop a me représenter si les temps éliminatoires sont durs ou pas, mais il me semble quand même qu’il ne faut plus être une « bon nageur » (dans le sens a l’aise dans l’eau) pour avoir le diplôme… Alors que c’est la principale qualite d’un BNSSA…

  3. tortueninja dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, Bambou, on va brader ce diplôme, on n’a plus besoin de « bons nageurs », et on va faire dans la quantité plutôt que dans la qualité, c’est vraiment absurde encore une fois.

  4. nono dit :

    je me demande si c ‘est pas plutôt pour palier à certains manque de surveillance en piscine ou il faut dire que le 800m et les 3 apnées sont pas vraiment utile…
    (les plus grand bassin font 50m sur 20m voir 25m)

    après y aura sans doute (je l’éspère) des épreuves complémentaires pour la surveillance en eau libre… car même si les espaces surveillés sont délimité 😉 il faut quand même parfois être à même d ‘aller chercher ceux qui dépassent les limites…

    pour ceux que ca interresse vous pouvez faire un tour sur le site de la snsm ou l on voit bien que pour être nageurs-sauveteurs le bnssa ne suffit pas…

    http://www.snsm.org/page/devenir-nageur-sauveteur

  5. bambou dit :

    Le problème est que le BNSSA n’est pas sensé être axé piscine… C’est un diplôme de sauvetage aquatique. Et pour l’instant il n’existe pas de formation complémentaire a part l’ACSA (en IdF seulement) en eaux vives…
    En piscine le 800m palmes ne sert a rien, par contre en mer la nage sans palme ne sert a rien…
    Du coup le BNSSA s’oriente vers un diplôme piscine alors que rien n’a été mis en place pour l’eau vive…

  6. azula dit :

    Pour surveiller en mer il faut le PSE2.
    J’ai passé le BNSSA avec l’ancienne épreuve mais de toute façon c’est pas après avoir nagé 1 fois 800 mètres avec palmes tuba que j’me sent très compétente dans ce domaine! Comme le dit Bambou c’est dommage qu’aucune formation spécifique n’existe (même si je pense qu’on peut trouver des stages dans des clubs de sauvetage ?). Quant à moi, je me cantonnerais à surveiller les piscines 😉
    J’ajouterais que l’épreuve était déjà assez facile, c’est vraiment étonnant qu’ils l’aient changé comme ça :O

  7. J’ai été moi aussi surpris de cette évolution de l’apnée 3 temps. Je suis formateur depuis quelques années déjà et nous n’avons malheureusement pas notre mots à dire à ce sujet. C’etait sans nul doute l’épreuve qui poussait le plus les candidats à au bout de leur effort. Effectivement appliqué à un bassin de 25m elle n’a pas grande importance mais pour toute assitance d’un MNS en mer par exemple, elle est indispensable

  8.  
Répondre