jeudi 5 juillet 2018
posté par sissi à 10:52

Culbute crawl et détente dos

vu 1089 fois, followers=6
Bonjour à vous,
A force d'entrainement, je maitrise bien la culbute de crawl avec une bonne reprise de nage sans grand essoufflement. Maintenant, si je ne peux pas la faire au mur (trop de monde et risque de collision), je sens que ça manque : je sens alors que je me cambre les lombaires face au mur pour me verticaliser avant de repartir. Puis quelques temps après, je sens que mon dos se soulage quand je prends la position de repos, (la sition de l'oeuf). Crawleurs expérimentés, avez vous cette sensation aussi ? Est-ce le signe que le bas de ma colonne est hyper étirée quand je nage le crawl, ce qui est bien ? Ou au contraire est-ce le signe que je suis mal alignée, pas assez gainée quand je nage ? merci

2 commentaires

  

Bonjour Sissi, je ne suis pas sûr de comprendre vos questions. La culbute en elle-même ne devrait pas changer grand chose à vos douleurs au dos. Avec ou sans culbute, ce qui peut jouer, en revanche, c’est la force de l’impulsion au mur avant la coulée. En bassin de 25 mètres, je crois qu’il n’est pas recommandé de pousser fort à chaque virage. Ça peut occasionner des petites douleurs dans le bas du dos et des crampes aux mollets.
  

avatar de nonnon
nonnon
> 2 ans
menu
salut
je (crois que je) comprends.

pour moi, la culbute est instinctive ; je n'y pense plus et je la fait de manière systématique, du moment que j'ai 20cm de libre sur un bout du mur. quant il y a du monde, je les fait doucement afin de ne pas effrayer les gens qui pourraient se prendre mes pieds dans la tronche, si jamais ils bougeaient la ou il ne faut pas. mais comme je les fait au "ralenti" et que je maîtrise le roulé-boulé, ça se passe bien et en général au 2 ou 3ieme passage, les gens se poussent un peu d'eux même afin de me laisser une petite place. j'en ai fait des milliers, si ce n'est plus ... ceci explique cela.

mais effectivement, j'ai une sensation plus ou moins identique en cas d'impossibilité de virage normal a cause des gens qui prennent le thé au T. mais coté petit bain car en eau profonde, je n'ai pas ce ressenti. je ne sais pas trop a quoi c'est lié ...

du coup, je fais ma culbute 1 mètre ou 2 avant le T et je repart dans l'autre sens. c'est a dire que je n'ai pas la poussée du mur et que par conséquent, c'est plus difficile a négocier, mais c'est bon pour la pratique, efficace pour la progression et surprenant pour le nageur moyen, qui campe avec sa tasse de T.
mais quant il y a trop de monde et qu'on ne peux pas conserver les bonnes postures, les bons alignements, il est évident qu'il y a un risque d'accentuer un problème existant au niveau articulaire et/ou dorsal, si jamais on force une pratique qui va 'de travers'.
lorsqu'on est sensible de qqpart, il vaut mieux ne pas insister dans ce cas la ... c'est mon cas et au dela d'une certaine limite, je quitte la ligne !

vive la flotte !
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant