Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
vendredi 3 février 2017
posté par cavalluccio à 23:30

Plaisir et sensations

vu 1677 fois, followers=16
Hello,qu'est ce qui vous donne plaisir en nageant? Quelles sont les sensations que vous préférez? ciao

14 commentaires

  

nager, c'est les vacances quand j'étais gamin, c'est-à-dire le bonheur, la liberté...C'est toujours ça...Tout est différent, on n'est plus sur terre...Adieu les soucis!
Ce que je préfère? TOUT!
  

La pirouette au t, le maintien de la colonne vertébrale, le lâcher prise d'après session
  

Un peu la glisse, bien que le planning dans d'autres activités est un rendement + élevé, le bassin, le bon spot de replis !
  

J'aime aussi beaucoup la glisse et l'absence de lourdeur qui y est associée. Les meilleurs moments sont ceux dans lesquels le moteur tourne sans effort et on glisse légers, un mouvement balistique.
Une des belles caractéristiques du sport, comme dans la vie en général, c'est la possibilité de s'améliorer. Surement il faut améliorer la technique, mais je pense aussi la perception des sensations... positives clairement! C'est pour cela que j'ai posé la question, j'aurais bien envie de trouver d'avantage de bonnes raison pour nager et autres aspects aux quels penser en nageant
splash
  

c'est bon pour le coeur et les os! et le cerveau aussi (connexions)!
  

avant ? pendant ? après ?

en nageant : pendant

la sensation de s'isoler en se recentrant sur soi meme, à l'écoute de ses sensations physiques
la glisse ("quand tout est en place" ; mais ce n'est pas systématique !!!)
Rattraper/doubler un nageur, sans forcement chercher à faire la course


après :
le lâcher prise d'après session (cf Najouille)
Un dos remodelé (car il a tendance à se rappeler à mes mauvais souvenirs
; c'est d'ailleurs pourquoi j'ai démarré la nat.)
  

Voir des poissons, être en milieu naturel,... la glisse .... , le petit sillon quand tu nage bien, être seul, voir des paysages sympas, les maillots de bain l'été... je m'égares
  

pendant:

Clairement, la glisse. La sensation de se lancer vers quelque chose, la vitesse quand je nage bien, même si elle n'est qu'imaginaire et que le gars d'à côté me double au 100 à l'heure.

après:

La douche bien chaude. C'est tellement relax et on gaspille l'eau sans même avoir mauvaie conscience ...
  

Je dirai exactement la même chose que Bego xD
  

l'impression de s'accorder "un petit bout de vacances", la fraîcheur, la solitude apaisante, et se sentir bien dans son corps et sa tête après ;o)
  

Les reflets changeants sur le fond de la piscine; le bruit de l'air qui sort, des bulles qui explosent; synchroniser les jambes avec les bras; garder la tete basse pour diminuer au max le frottement; penser à Archimède qui nous fait flotter et il n'y a pas besoin de se forcer avec les jambes; accélérer et créer le petit creux pour mieux respirer; sentir que la vitesse nous pousse vers le haut; regarder le bras plonger dans l'eau et partir rapide vers l'avant, pour un instant on peut alors le voir réfléchi à l'interface de l'eau; la pulvérisation en nageant le dos; la position allongé en missile sous-marin en nageant la brasse; les grenouilles et les beau poisson qui nageant à coté; l'ondulation après la pirouette au T;le parfum cloré qui reste nostalgique meme après la douche; pouvoir tout manger sans aucun regret...

Ce soir rien de tout ça, piscine Beriloux inaccessible à cause d'un cordon de police qui entouré le forum des Halles
  

En début d’entrainement : la vitesse, la glisse, les sensations, les appuis quand je me lance dans une bonne série, me faire mal et sentir que JE me ruine la gueule et que je me bats contre moi-même.

En milieu d’entrainement : nager technique et sentir que mes appuis sont efficaces; le plaisir de nager en amplitude et vite et les séries qui font mal.

Aux trois quarts de l’entrainement : l’endorphine, la sensation de planer et de pouvoir accélérer encore et toujours malgré les séries et la douleur et sentir que je peux continuer à nager vite et bien tout en flottant dans l’endorphine et la douleur.

Après l’entrainement : le sentiment de « chauffer » naturellement, d’être bien dans mon corps.

Je pense que mes nombreuses années en club m’ont forgé cette appréciation de l’effort. Ah, et j’oubliais :

Sur le dernier 200 mètres de l’entrainement : faire des piquets au fond de la piscine en apnée et nager profond en regardant les quelques nageurs restants.
  

Autre sensation de glisse sous-marine avec les coups de jambes papillons après la pirouette au T, il parait que les pros peuvent atteindre les 2.5 m/s sous l'eau car moins de friction!
  

Pour ma part, c'est le coté "yoga" du truc. La concentration que ca m'apporte. Le fait que contrairement à la marche rapide que je pratique ou à la course, quand je nage, je ne pense à rien d'autre qu'à ma nage, aux bons mouvements que je dois faire pour glisser dans l'eau avec le plus d'efficacité, à la piscine qui m'entoure, aux nageurs qui sont là, au commentaire que je vais faire sur nageurs.com ! Aucune pensée boulot ne m'atteint alors. C'est tellement exceptionnel.
J'ai découvert la natation il y a un an (je ne compte pas les années lycée et la trampouille estivale en Méditerranée) et c'est cette déconnexion qui m'a accrochée.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant