Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mercredi 19 février 2014
posté par banah à 21:43

Respiration pendant la brasse

vu 5155 fois, followers=10
Salut tout les nageurs

Quelqu'un peut me dire comment je dois m y prendre pour bien respirer pendant ma brasse, je souhaite en effet, effectuer une brasse coulée mais j ai du mal côté respiration.

merci à tous

12 commentaires

  

La respiration doit avoir lieu lorsque les bras sont le plus près du torse. A cet instant les coudes sont pliés, les genoux aussi.
La respiration doit être brève, ensuite la tête doit plonger et passer sous les bras qui sont projetés vers l'avant, tendus. Une fois le corps horizontal tu mets un coup de ciseaux de jambe. Ensuite tu replies coudes et genoux et tu peux respirer à nouveau.
  

Il ne faut pas oublier de souffler dans l'eau aussi au moment de l'impulsion des jambes.
  

La respiration en brasse se fait à la fin de l'appui des bras, comme l'a bien dit Christophe...

Le mouvement de la tête doit être 'naturel', c'est à dire que l'on ne doit pas pas se cambrer au niveau du cou (risque de douleurs)...

C'est la fin de l'appui de bras qui ouvre la cage thoracique et permet à la tête de se soulever hors de l'eau...

La prise de respiration est assez courte, d'où, comme l'a précisé le magicien, la nécéssité de bien souffler dans l'eau avant de prendre sa respiration... Comme pour toutes les nages,d'ailleurs...


Mais, si tu veux plus d'explications, tentes un cours ou deux avec un MNS...
  

MERCI à tous pour ces précieux conseils, je mettrai tout ça en pratique tres vite
  

Si je ne me trompe pas, il faut inspirer par la bouche et expirer par le nez, histoire de ne pas s'étouffer
non? J'ai appris en m'entrainant dans ma baignoire, ça marche bien
  

On inspire par la bouche et on expire par la bouche et le nez...
  

Pour la respiration, tu peux expirer par le nez ou/et bouche.
Il est important d'expirer un maximum lors de la coulée (au point de presque vider ses poumons). Ensuite, l'inspiration lors de la sortie de la tête s'effectue par la bouche et est presque automatique (et très brève). Inspirer par le nez est quasi impossible (c'est bcp trop lent).

Par ailleurs, en ce qui concerne l'expiration, on peut soit souffler de manière continue pdt la coulée, soit de manière plus brève (mais plus forte) en fin de coulée. Je pense que souffler de manière continue est plus recommandé. Cela permet une nage plus relaxée (mais c'est peut-être moins évident à maîtriser).

Le point essentiel reste l'expiration. Un débutant a tendance à se focaliser sur l'inspiration. Il n'expire pas assez par crainte de "manquer d'air". Du coup, les poumons étant déjà quasi-pleins, il ne peut pas inspirer (ou peu). Le CO2 s'accumule dans les poumons et rapidement, il se retrouve à bout de souffle.
  

je dois respirer par la bouche vu que régulièrement j'avale un grand bol d'eau... Distraction ou erreur classique de débutant ?
  

C'est une erreur de débutant. Lorsqu'il y a bcp de point à gérer qui ne sont pas des automatismes, il est assez normal d'avoir du mal à caler sa respiration.

Pour commencer, je te conseillerais de dissocier complétement la phase d'inspiration et d'expiration: inspire uniquement par la bouche et expire uniquement par le nez. Cela t'évitera de te mélanger les pinceaux.

Ensuite il faudrait plus de détails: A savoir si tu avales de l'eau avant de sortir la tête de l'eau ou juste après. A priori, j'imagine que c'est lorsque tu remets la tête dans l'eau. Dans ce cas, il est probable que tu n'aies pas assez expiré pendant la phase de coulée et que tu continues à expirer une fois la tête hors de l'eau. Du coup, tu n'as pas assez de temps pour inspirer et tu bois la tasse quand tu remets la tête dans l'eau.

Ce que tu peux faire:
Expire par le nez complètement. Prends tout ton temps pdt la phase de coulée, poursuit la jusqu'au moment ou tu n'as quasiment plus d'air. Ainsi tu inspiras sans te poser de question par la bouche dès que tu auras la tête hors de l'eau. Ne cherche pas à aller vite. Pense surtout à l'expiration. Peu à peu tu trouveras ton rythme et tu pourras accélérer. Mais dans un premier temps, va tout doucement. Reste le plus zen possible. Tu peux par exemple essayer de faire le moins de cycle possible par longueur.

En résumé: Longue phase d'expiration complète par le nez, brève phase d'inspiration par la bouche, garder un rythme calme, le plus détendu possible en minimisant son effort et en éliminant tout mouvement parasite.
  

merci beaucoup Pounet , je suivrai bien tes conseils.
  

Bonjour. Je me permets d'intervenir puisque j'ai aussi ce problème de respiration (je crois).

Je suis maintenant à ma 8me scéance, les mouvements des bras et pieds sont maitrisés mais la peur de les pratiquer, sans flotteurs, dans le grand bassin persiste toujours
du fait qu'il m'arrive encore d'avaler et puis, j'étoffe.

Des conseils ?

Merci bien
  

Les grosses vagues qui vous sont balancées dans la figure, dans un bassin plein, on n'en est jamais vraiment à l'abri et du coup, oui, parfois il m'arrive à moi aussi de boire encore la tasse, malgré le fait que je me considère un brasseur non pas sans défauts, mais somme toute assez correct.
A mon avis, si tu fais tes mouvements correctement, mais que tu n'oses pas, à cause du risque de boire la tasse, tu as un problème de confiance autant qu'un problème de respiration, l'un influant sur l'autre et vice versa. Il faut aussi apprendre à gérer les 'tasses d'eau' qui peuvent t'arriver en face, se forcer à souffler calmement quand même, bloquer la trachée pour ne pas inspirer l'eau que tu reçois dans la figure, ou, carrément, bloquer la gorge (la trachée et l’œsophage) et laisser ressortir l'eau par la bouche au lieu de tout avaler. L'important est de ne pas se laisser déconcerter et de ne pas perdre son rythme globalement. Même si l'on boit parfois la tasse, on ne se noie pas pour si peu. Si tu t'affoles moins, tu verras que tu arriveras mieux aussi à placer ta respiration correctement, et du coup, tu boiras moins la tasse.
À part cela je crois que le retour des bras est important pour sortir ton buste assez haut pour être à l'abri de la majeure partie des vagues au moment d'inspirer. Il faut appuyer un peu sur l'eau qui est en-dessous de toi... Enfin c'est difficile à expliquer mais fais peut-être évaluer ton retour des bras par un MNS.
edit: Je dis 'retour des bras', Djedj l'a mieux formulé: la fin de l'appui des bras...
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant