Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mardi 7 mai 2013
posté par bego à 08:58

Je 'coule' trop en brasse

vu 5905 fois, followers=16
Sur les photos prises à Bernard Lafay par Marion, dernièrement, on voit très bien que je 'coule' trop profondément pendant la phase coulée de ma brasse:


image




image


Les photos prouvent donc ce qu'un co-nageur vient de remarquer lors d'une de mes dernières séances, quand il me demande si je faisais exprès. Eh bien non, je ne le fais pas exprès. Au contraire, même si j'arrive à faire les 2km en trois quarts d'heure comme ça, je pense que c'est un défaut qui vient, en fait, de ma volonté de prolonger la coulée. Mais ne faudrait-il pas qu'elle se fasse immédiatement sous la surface de l'eau, et en parallèle à celle-ci?
Des suggestions pour améliorer ça? J'ai essayé en pointant des mains vers le haut, mais comme ça je force trop sur les épaules, parce que j'ai ltoujours a tète qui plonge... Serait-elle trop lourde
?

32 commentaires

  

mdr, on coule jamais trop...
je me trompe peut être mais la premiere photo ne ressemble pas vraiment à ce que j ai cru apprendre en brasse...
apres c'est quoi le but de la question? moins couler? nager plus vite? parce que les deux sont pas forcément imcompatible
...
si tu veux juste descendre moins bas suffit juste d envoyer tes mains moins profondément
en faisant gaffe a ce que le bassin et les jambes ne s enfoncent pas trop en contreparti sinon tu vas te transformer en brasseur vertical tete constamment emmergé et faisant du surplace
....
  

ps: si t as la tête trop lourde ou trop grosse garde la un peu plus relevé pour soulager les épaules...pense à les assouplir a la fin de chaque entraiment ça ne pourra qu être bénéfique pour améliorer ta posture de nage et prevenir des blessures/douleurs... et test ta positions en ciseaux planches tetes hors de l eau et tete dans l eau... et aussi en brasse pull
je pense que le plus compliqué est d adapté sa nage a ses capacités (souplesses surtout)...et bien sur essayer des progressé en souplesse pour avoir la capacité d dopter la meilleur posture et de faire les meilleur geste... la force n est que secondaire... et devrait etre relégué au dernier post de préoccupation....

gros ps oui je sais...
  

Bego ça prouve tout simplement que tu n' as pas la tête pleine de vide mais au contraire une tête bien pleine

Les photos ça aide à voir ses propres défauts et sur une que Marion a faite de moi on voit parfaitement bien ma brasse asymétrique
  

Merci le félin pour ce que je prends comme un compliment


Nono: En fait j'ai inversé l'ordre des images. La deuxième montre comment je 'coule' précisément, sur la première je ramène les bras vers l'intérieur et je commence un mouvement ascenant, pour sortir la tête et respirer au moment où les mains sont le plus près de la surface de l'eau. Je n'arrive jamais à sortir les mains de l'eau comme on voit pour les pros. On voit très bien sur cette photo d'ailleurs que j'ai le dos incurvé vers le bas, dans une espèce de mouvement d'ondulation.
Effectivement, couler et nager vite n'est pas forcément contradictoire, tout au contraire, mais j'ai quand même l'impression que nager plus 'droit' devrait augmenter ma vitesse, puisque la propulsion se ferait alors plus exclusivement vers l'avant (et non pas en effectuant des ondulations de haut en bas - aujourd'hui il m'est arrivé de toucher le fond du bassin, toujours sans le vouloir. C'est vrai que c'était du côté non-nageurs particulièrement plat - 50cm - du Nordbad de Trèves). Le problème c'est que je n'ai pas vraiment conscience de 'plonger' tellement vers le bas. Et en exercice 'planche-ciseaux', évidemment je ne coule pas: j'ai un point fixe d'orientation devant moi qui est à la surface de l'eau. Je nage mieux également en suivant un crawleur quand je m'oriente sur ses pieds.
  

loin d’être une spécialiste de la brasse, je me souviens un détail de mes cours: durant la poussée des bras imagine de t'agripper à quelque chose (le MNS nous montrait ça en prenant la barre de l’échelle dans sa main pour se donner de l’élan) pour mieux pousser et donc sortir le torse, puis les mains de l'eau. perso ça m'aide beaucoup ce genre d'exemples "visuels" pour comprendre le mouvement. et à mon humble avis je trouve que tes bras sont trop écartés, il devraient être en dessous de ton torse pour créer moins de résistance, pareil pour la tête: toujours regarder le fond. il nous avait fait faire plusieurs éducatifs avec un quelque chose (p ex un pullbuoy) à tenir entre menton et torse pour t'obliger a ne pas relever la tête.
  

@Alla Mic: Tu regardes le fond, même quand tu sors la tête pour respirer?
En ce qui concerne la première photo, évidemment j'ai les bras écartés: Au moment ou on a la tête hors de l'eau on a les mains sous le torse, d'accord avec toi, puis on 'plonge' et on projette les bras vers l'avant, le dos des mains tournées vers l'intérieur (seconde photo), on écarte les bras ensuite jusqu'à ce que les mains soient au niveau des épaules (première photo) pour ramener ensuite les mains sous le torse. Comme je 'coule' plutôt profondément, c'est à ce moment aussi que je lève la tête (et le torse) pour réuissir à sortir pour l'inspiration. Il est vrai que de très bons brasseurs ne le font pas, justement parce qu'ils restent plus près de la surface et sortent tout le torse pour respirer. C'est là que ça cloche chez moi... Mais il est vrai aussi que même de très bons brasseurs regardent devant eux au moment de respirer.

Tu peux expliquer le truc avec le pullbuoy entre le menton et le torse? ça ne te garde pas la tête hors de l'eau pendant tout le mouvement? Je ne pense pas avoir besoin d'expliquer que j'arrive parfaitement à avoir la tenue du mauvais brasseur qui a tout simplement la tête hors de l'eau et dont le corps 'pend' en diagonale dans l'eau - ce n'est pas le but

Mais à la base, cela me semble être un bon exercice, merci. À tester.
  

Je viens de lire sur Wikipedia: à la fin de la phase de glisse (deuxième photo chez moi) "les bras sont tendus vers l'avant, les mains jointes et posées à plat un peu en dessous de la surface. La tête est orientée vers le fond du bassin, placée sous les bras". En voilà déjà une différence. Position de la tête sous les bras???
  

J'suis pas spécialiste non plus, mais je me colle à faire mon analyse quand même.

puis on 'plonge' et on projette les bras vers l'avant, le dos des mains tournées vers l'intérieur (seconde photo),
Ah ben non, lorsque tu ramènes les mains, les paumes se font face,
img:http://www.ouest-france.fr/photos/201...
un des éducatifs consiste à garder les pouces hors de l'eau lors du retour des mains (tu as le torse hors de l'eau pour la respiration, tu joins les mains au niveau du torse les pouces vers le haut et pendant que tu fais la poussée des pieds, les mains vont vers l'avant en gardant les pouces hors de l'eau, la tête regardant le fond de la piscine.)

on écarte les bras ensuite jusqu'à ce que les mains soient au niveau des épaules (première photo) pour ramener ensuite les mains sous le torse.

une fois les mains devant et jambes allongé, tu tournes les paumes des mains vers le fond du bassin pour la prise d'appui. En même temps que tu exécutes la poussée des mains (mouvement très rapide), tu sors le torse de l'eau, plis les jambes et regardes devant. à la fin de la poussée des bras, les coudes doivent être au niveau des épaules , les paumes des mains vers l'arrière, les mains dans l'axe des coudes, le mouvement ne va pas plus loin (sauf pour la phase de coulée après virage où il est permis d'avoir les mains qui vont jusqu'au cuisse une seule fois).
Pour caricaturer, en fin de mouvement de bras, les bras sont perpendiculaires au corps, dans l'axe de la surface de l'eau, les avant-bras perpendiculaires aux bras et pointant vers le fond
img:http://a395.idata.over-blog.com/0/51/...

En ce qui concerne la première photo, évidemment j'ai les bras écartés: Au moment ou on a la tête hors de l'eau on a les mains sous le torse,
Tu sors la tête de l'eau dès que tu commences à pousser avec les bras.
Tes coudes sont en arrière des épaules, ce qui n'arrive pas dans l'idéal

Pour schématiser à l'extrême, en brasse, la poussée des bras ne sert qu'à sortir le buste de l'eau pour respirer, c'est les jambes qui te font avancer. C'est très exagéré et faux, mais tu devrais essayer de le penser comme ça dans un premier temps (et systématiser les pouces hors de l'eau au retour des bras) pour corriger ton problème de torse rayé par le fond de la piscine (et te faire ralentir un peu aussi
) . ça rejoint un peu le truc d'alla_mic : la poussée des bras, tu pousse sur les barreau d'une échelle avec les bras pour sortir le buste.

Enfin, moi j'dis ça, j'dis rien, j'suis nul en brasse
  

non seulement je suis pas forte en brasse mais je suis pas non plus douée pour l'expliquer!!! mais je suis assez d'accord avec nico, imagine que les bras ne servent qu'à te pousser hors de l'eau. le pullbuoy (nous on utilisait un petit machin en mousse qui fait environ la moitié d'un pullbuoy, tu peux utiliser une balle de tennis p ex) sert justement à ne pas te faire sortit la tete de l'eau mais le torse. c'est les bras qui poussent le torse hors de l'eau et la tete qui reste dans l'axe du dos qui se retrouve quelque centimètre à l'exterieur pour prendre l'air. si tu vois la 1ère photo de nico la tete est bien enfoncée dans les epaules, elle ne s'etire pas vers le haut.
et oui, peut etre tu "plonges" car t'as pas les bras au dessus de la tete. c'est le bout des doigts qui te donne la direction.
en tous cas la brasse est une nage de loin plus technique que le crawl, pour la faire à un bon niveau!!
v'là, puis un jour vous m'expliquerez comment faire des citations dans les post!!
  

Tiens tiens, c'est très intéressant, Nico.

En effet, on a les pouces tournés vers le haut au moment ou l'on joint les mains sous le torse. Je m'étais trompé dans ma description, en fait c'est difficile à faire autrement. Ce que je n'avais pas compris jusqu'ici, c'est qu'en fait la poussée des avant-bras, lors du retour, était orientée vers le fond du bassin, pour sortir le torse de l'eau, plutôt que de se diriger vers l'arrière, pour avancer. Cela commence avec l'orientation des paumes, qui, comme tu le remarques très bien, Nico, au lieu d'être dirigés vers l'extérieur, comme chez moi, au moment ou j'ai les mains devant et les jambes allongées, se dirigent donc vers le fond du bassin (Je ne t'avais pas compris sur ce point, alla_mic). Puis je n'avais pas compris non plus qu'au moment de la poussée, les avant-bras pointaient plutôt vers le bas, et non pas comme moi je le fais, vers les côtés. (Je comprends maintenant aussi l'idée de pousser sur les barreaux d'une échelle, alla_mic, et il me semble en effet avoir vu des maîtres nageurs faire la démonstration) Enfin, tu as raison, Nico, les coudes chez moi sont trop en retrait par rapport aux épaules. En fait je n'ai fait attention jusqu'ici qu'aux mains, qui, je pensais, ne devaient pas passer derrière les épaules. Cela vient de l'idée que j'avais que la poussée des bras se faisait en fait vers l'arrière, pour avancer. Donc au début j'écartais grand les bras. Puis j'ai remarqué que cela faisait mal aux épaules et j'ai adopté une attitude qui infléchissait légèrement les bras.

Plein de choses à tester, en fait.

Après c'est sûr que cela change toute la philosophie que j'avais de la brasse. Du coup je sens que changer d'optique et utiliser les jambes pour avancer au lieu des bras, va devoir impliquer que je fasse un ciseau bien plus précis au lieu de 'laisser traîner' un peu comme je le faisais souvent maintenant.
  

puis un jour vous m'expliquerez comment faire des citations dans les post!!
alla_mic bonjour !
Tu fais un copié/collé du texte que tu cites et tu mets une > devant (sans espace entre)
(ça donne : >puis un jour vous m'expliquerez comment faire des citations dans les post!!)

bego bonjour !
oui, pour la brasse, quand tu pousses les bras vers l'avant : tête en-dessous des bras ! Et bras vers le devant. Je pense comme d'autres que tu dois pointer trop vers le bas...
  

hello,

j 'ai pas tout lu, j avoue j 'ai décroché... tout expliquer à l écrit c 'est heu...compliqué... pour pas dire.... une grosse galère
.... et parait qu'une vidéo vaut mieux que mille mots alors....

videoplay


ps: guimgamp natation fournit un paquet de vidéo sympa
avec ralentis et commentaire etc....
  

Désolé Nono, si je ne fais pas attention, mes phrases prennent parfois des allures proustiennes ...
Et tu as raison, si une image vaut mille paroles, une vidéo en vaut au moins 60 000
  

Si tu coules trop en brasse, achètes-toi une bouée...
  

@Djedj t as avalé une tasse cloonée ou quoi?
...

heureusement que personne n'a rien vu hein
sont tous en we prolongé de 15 jours ....
ha le mois de mai... mon préféré...
... enfin les années où les jours fériés ne tombent pas tous un dimanche
....et les années ou l'on se croirait pas en mars voir en février....
...

sinon, Bego dans la vidéo tu vois tout si tu fais bien attention

- la tête sous les bras (en faite les bras en flèche, au dessus de la tête et le menton quasiment collé à la poitrine...)

- on voit aussi la différence entre le la brasse "sprinté" et la brasse "souple" elle coule plus en souple ...

- en sprint en voit bien les bras dans l alignement du tronc et des jambes... pendant "la glisse" très horizontale et très haut juste sous la surface... ça demande une très grand souplesse des épaule, du dos et des jambes...

- pendant le retour des bras... le main, très près du corps... ensuite des qu on dépasse la poitrine paume l une conte l autre.... ensuite et pendant la poussé des jambes et la glissse bras en flèche, les paume sont vers le bas... et dès le début de la pris d appui paume vers l ' extérieur on ecarte on commence a relever le buste, puis on "casses le coudes" on oriente les paumes et les bras pour pousser vers l arrière et ce jusqu au ce que les coudes est les mains arrivent au épaules voir le haut de la poitrine a plus on enchaine avec le retour des bras vers l 'avant, on se met en fleche et on pousse avec les jambes... glisse.... etc...
...

- et pour l educ de respiration avec une balle de tennis ou un bou de pullbuoy coincé entre le menton et la poitrine ou le bas du coup.... tu peux le faire sans rien... suffit juste d essayer de garder la tête "droite", comprendre dans le prolongement du tronc, il faut pas regarde loin devant, faut juste regarder la surface de l eau juste sous ta tête.... tu as autant de temps pour respirer de cette manière.... ok tu vois pas loin devant... mais c 'est beaucoup plus efficace natatoirement parlant
et ton cou et ton dos te remercieront
...

en gros va falloir que tu bouffes de la vidéo
... si tu connais pas bien la routine de la brasse "académique"... et qu ensuite tu fasses tes propre vidéo histoire de comparer
...
  

un grain de sel supplémentaire, vite dissous vue la coulée de commentaires au-dessus :

Ce qui m'étonne, c'est la photo numéro 2 (qui est donc la première si j'ai bien suivi) : tête à peu près dans l'axe, voire légèrement relevée, mais corps se dirigeant vers le fond. Or la tête oriente généralement le reste du corps dans l'eau (plus que les bras).

Il manque la photo quelques millisecondes plus tôt où je parierais que la tête était en fait trop rentrée (trop inclinée vers le bas avec peut-être pratiquement le menton collé au torse). Ou alors Bego défie la physique des fluides


Je ne suis pas sûr que l'éduc pull balle de tennis ou regard vers le fond soit le plus approprié pour corriger ce défaut-là, si c'est bien ça. Peut-être qu'en pointant le regard en diagonale avant vers le fond ?
  

Bon Nono a dit l'essentiel, on reste assez près de la surface de l'eau en sprint et surtout on doit "allonger" pour glisser un maximum. Le coup des bras sur les oreilles est un bon repère, comme les yeux rivés sur le fond du bassin et l'alignement des bras et du torse bien horizontal juste avant la poussée des jambes.
En fait, le seul moment où on nage au fond en brasse c'est sur la double coulée de départ et de virage. Et si vous regardez bien la video, vous verrez une ondulation qui est désormais autorisée, mais il faut bien la placer et n'en faire qu'une seule pour ne pas être DSQ.
Mais par contre, si tu nages en amplitude, alors oui tu vas vers le fond. Je fais 7 mouvements sur 25 m en brasse (et je suis toute petite, c'est une affaire de glisse et de gainage) et je sais que je m'enfonce beaucoup plus qu'en sprint.
  

Je crois que c'est une question de rythme (et de distance) aussi, comme vient de le dire Sophie (ou encore Nono). Si tu brasses en endurance, comme je le faisais aussi auparavant, c'est une nage souple qui permet de ne pas t'épuiser au bout de 500m. La brasse "sportive" avec les bras hyper dynamiques et le corps beaucoup plus horizontal, est je pense réservée aux sprints, tellement c'est fatigant (presque autant que le papillon).
Depuis que je me suis diversifié j'"essaye" de faire des courtes distances en brasse dite "sportive", ce qui n'est pas évident. Me manque encore le dynamisme des bras (relevé par Mirouf
et en club), et certainement bien d'autres choses.

Enfin bref, si tu ne t'ennuies pas dans tes séances d'endurance en brasse, ne change rien, car l'ayant fait pendant très longtemps, j'adorais moi aussi cette glisse sous l'eau. La brasse plus sportive s'apparente plus à un calvaire.


Je joins mes 2 photos prises par Marion. Bon j'ai l'air assez horizontal, par contre mon ciseau me semble plus large que ce que je le pensais.

image



image
  

Ta position n'est pas mal, juste un peu les bras lors de l’extension trop bas.

Un exo que l'on peut faire, c'est d'avoir le sommet du crane hors de l'eau lors de cette phase de glisse, ça permet de se rendre compte d'une position plus près de le surface et plus horizontal.

C'est sur que, plonger les bras profond n'aide pas à l'efficacité et n'aide pas non plus à avoir du dynamisme dans les bras car plus on est profond à la base et plus il est difficile de remonter le buste à la surface.
De ce fait on s'affaisse dans l'eau...
  

  

je viens de tomber sur une vidéo sur youtube...
j allais mettre le liens mais mirouf77 m as devancé
...

pour ceux qui pense que bob et mickael c 'est trop...

voici un truc plus accessible
...

celle la est pas mal... dsl c 'est en anglais...
videoplay
  

hé hé hé, on reconnait bien la patte de nono... Encore une sirène....

Super vidéo, j'adore son style... ça c'est pas la brasse de mamie !!!
Son bassin est toujours impect, pratiquement à la surface de l'eau et ne bouge pas (c'est la clef de l'efficacité)... On remarque le travail des mains lors de la coulée qui donne le tempo pour rester bien horizontal suite au retour du buste dans l'eau.
  

Très bon vidéo

Merci


C'est plus réel
  

Et bien! Depuis qu'on m'oblige à pratiquer la brasse j'ai mon mot à dire!

Au fait, je detestait la brasse, jusqu'au point de me dire non ça sers à rien et en plus je suis nul;
Bref
On m'a appris un exo qui à non seulement changé ma brasse mais qui a fait que j'adoreeeeee de faire la brasse -

Cela ne concerne (à mon sens) que les bras et le haut du corps! (j'ai pas encore voulu lacher mon pull boy)
Il faut nager la brasse avec un pull boy entre les cuisses - puis à chaque mouvement plonger en ondulation pas trop profonde mais près de la surface puis ouvrir ces mains pour la pousée...-on rammenne vers la poitrine puis on lance ces bras vers le devant - ATT: c'est important on rentre la tête par le front et on sors la tête par le menton !
Depuis que je fais ça! j'arrive vraiment bcp mieux -et en plus j'arrive à sortir une bonne partie de mon corps sans couler après.
d'ailleurs - ton corps sens le besoin d'onduler...
  

ça fait plaisir à lire... par contre j'ai pas trop compris : " on sort la tête par le menton". J'ai du mal à visionner la chose...
  

Penser a la faire sortir par le menton fait que ton corps doit onduler au mieux, mais logique ment ta tête fait sortir le front d'abord....
Au niveau de pull boy, il faut bien serrer les fesses et ne pas trop écarter ces jambes, maintenir le pull boy entre les jambes! C'est dur! C'est même un exo pour ce qui font de la compete mais Ben! Il faut essayer de bien apprendre la brasse
  

Mettre le pull pour le ciseau d'apprend à maîtriser le fouetté des jambes, ça ne sert à rien d'écarter exagérément les cuisses, le travail se fait surtout avec les genou...
  

En effet, tu vas bcp trop sous la surface. Ca peut être assez agréable, car cela permet d'avoir de bonnes sensations de glisse, mais ce n'est pas du tout efficace.

Je n'ai pas eu le temps de lire tous les autres posts, mais je pense que ton problème vient avant tout des bras. Sur la première photo, la position de tes bras semble assez mauvaise. A vue de nez, j'aurais plutôt dit que tu nageais le papillon avec un retour des bras par l'arrière (mais on voit pas très bien). De toute façon, à ce stade tu devrais avoir le torse hors de l'eau (ou pas loin).

De mon point de vue, tu cherches trop à te propulser avec les bras. C'est plutôt difficile d'utiliser les bras à cet effet en brasse (sauf à être très bon peut-être). Ils servent avant tout à maintenir un bon équilibre et à sortir le torse. Donc oublie un peu les bras. Ne compte pas sur eux pour te propulser mais juste pour t'aider à sortir le torse (et pas trop n'en faut) et t'équilibrer donc.

Par ailleurs, oublie également les ondulations en brasse (on peut s'amuser à en coller une en fin de mouvement, mais cela casse un peu le rythme... marrant aussi mais je ne pense pas que cela soit efficace) ou sinon, fais du papillon !!!

Le positionnement de la tête ne me semble pas trop mal (sauf sur la première image, mais bon, tu ne devrais a priori jamais te trouver dans cette position).

Tu pourrais envisager de prendre 1 ou 2 cours, car tu as du prendre de super mauvais réflexes (en tout cas dans le but est d'aller "vite" en brasse) et un pro pourrait te les corriger.
  

Pounet, ton analyse est tout à fait pertinente et absolument correcte. (Comme d'ailleurs les nombreuses remarques des autres co-nageurs. Merci.) Après changer les habitudes c'est autre chose. D'abord parce que les sensations de glisse je les aime bien, ensuite, parce que c'est quand même singulièrement démotivant de se retrouver à faire du quasiment sur-place avec des mouvements qu'on réapprend complètement. Finalement j'en suis resté à de très légères corrections (un mouvement des bras plus près de la surface par rapport à la photo 2, des ondulations moins prononcées) et j'arrive comme ça à faire le km en 22 min, ce qui n'est pas lent, bien qu'il y ait de meilleurs brasseurs qui me doublent. Après, pour passer au-dessous des 20 min. par km, et caler les 3km en une heure, de toute façon il serait plus efficace de passer au crawl (où, du coup, je peux commencer à 0 sans devoir perdre de mauvaises habitudes
)
  

Le kilomètre en 22 minutes ! CA me semble pas mal du tout. Je me suis amusé à regarder combien je faisais en ayant un rythme soutenu. Bon, j'ai pas fait un kilometre, car c'etait un peu peuplé. J'ai fait 500 m en un peu moins de 10 minutes (sans trainé) et sur une 25 m (ce qui aide pas mal). Du coup, 22 minutes pour 1km, c'est plutôt bon à mon avis surtout si c'était en 50m.

De toute façon, je pense que ta brasse est pas mal (dans le sens où tu as probablement de bonnes sensations et que tu ne dois pas dépenser trop d'énergie). Par contre, je suis surpris que tu ailles si vite (ils ne devaient pas être très nombreux les brasseurs à te doubler).
  

Moi je dis que c'est normal- •il n'est pas a Paris• autrement difficile d'avoir un bon rythme dans les bassins parisiens!!
au moins pour le km sur 22- autrement on peut mais en séance slalom
  

C'est vrai, ne pas être à Paris aide beaucoup, j'ai des couloirs avec 5 à 8 personnes en général, si on est 10 on est beaucoup. Mais même dans un bassin plus peuplé je mets 25 min au grand grand maximum. Je nage toujours en 50m, ce que je trouve plus agréable.
En général le niveau est très élevé dans les piscines que je fréquente au Luxembourg, comparé à Paris, surtout maintenant en été, ou beaucoup de triathlètes viennent préparer leurs compétitions. Et si on m'a demandé comment cela s'appelait ce que je faisais, c'est probablement aussi parce qu'on s'étonnait que c'était relativement efficace comparé à combien c'est peu orthodoxe. Toutefois, mon niveau n'est pas du tout comparable à celui des autres nageurs, qui, en crawl, me doublent aisément, en brasse parfois aussi. Des brasseurs comme à Paris qui s'amusent à faire le grand écart dans l'eau, je n'en rencontre jamais ici. Impossible pour moi de nager la brasse dans l'ancien couloir '4 nages rapide' de Berlioux par exemple, ou l'on arrivait tout juste à faire la planche, où à nager avec les bras ou les jambes seules. Mais le couloir 'crawl rapide' de son côté était trop vite pour moi. A Roger le Gall par contre, lors de mon dernier passage parisien, j'ai eu l'impression que je nageais pas beaucoup plus lentement que les collègues nageurs.com qui y étaient et je m'y suis senti très à l'aise.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant