Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
samedi 3 mars 2012
posté par FaSkill à 15:21

Différence entre "départ plongé" et "sauté du plot"

vu 3284 fois, followers=9
Bonjour,

Je suis actuellement en train de ma préparer pour le concours d'entrer à l'EOPAN qui est l'école de pilote de la Marine nationale.
Je n'ai jamais fait de natation en club mais je considère avoir un bon niveau.

Toutefois, je me posais la question suivante; dans le descriptif de l'épreuve de natation je peux lire la chose suivante : "Après un départ plongé ou sauté du plot", ...

Je ne vois pas la différence entre les deux types de départs, est-ce à votre avis possible d'effectuer un départ dans l'eau en poussant contre le mur (est-ce un départ plongé)?

Nageant plutôt dans l'océan d'habitude, j'ai en effet très peu effectué de plongeons et je n'aimerais pas prendre le risque de perdre du temps ou pire mes lunettes à cause d'un mauvais plongeon.

Merci d'avance

17 commentaires

  

Je pense que dans ta phrase, il ne faut pas dissocier les termes, c'est soit plonger ou sauter du plot... C'est sur, on perd du temps en sautant...
  

Tout dépend de la nage en question.
Si c’est la nage du "petit chien" (se qui est peu probable), alors il faut sauter du plot.
  

  

Ca veut dire que tu peux choisir ton départ: Soit tu plonges, si tu sais le faire(La tête en avant, les bras étendus devant topi, ce sont les mains qui touchent l'eau en prmier), soit tu sautes: je crois que la 2ème solution est pour les gens qui ne savent pas plonger, donc ils sautent dans l'eau(les pieds arrivent en premier.

On voit souvent ces choix dans les petites compétitions pour gosses.

Par contre le départ dans l'eau ne semble pas être prévu...Apparemment ils tiennent au départ depuis la berge.
  

le départ plongé n'est en aucun cas un départ dans l'eau où on pousse sur le mur(Ca c'est les départs dos dans les compètes, mais on a aussi les mains agrippées à la barre de métal sous le plot.ce départ là n'est pas prévu.

Pour ne pas perdre tes lunettes, il faut que l'élastique soit bien serré, plus que d'hab, et coincé sous le bonnêt.Certains nageurs crispent leurs orbites sur les suédoises au moment du plongeon.
Le risque est le même si tu sautes.Il y a des petits trucs de nageur lors du plongeon, que je ne connais pas.Un mec qui fait des compètes souvent aura à coeur de te les donner ici...
  

Si tu t'entraines avant ton épreuve le plongeon ne devrait pas poser de problème. Apres si tu as un temps maxi à ne pas dépasser sache que le plongeon bien réalisé fait gagner environ 2 secondes par rapport à un départ dans l'eau avec appui sur le mur.
On peut perdre aussi les lunettes en sautant dans l'eau si elles sont mal ajustées.
  

c 'est clair
mieux vaut se préparer un minimum
... le départ plongé... sera la plus efficace... et c 'est pas si dure a réaliser un plongeons pas trop pourri (ou simplement plus efficace qu'un saut)
... une ou 2 séances orienté plongeons (tu plonges... tu sors de l eau sans terminer la longueur et tu recommence... si possible sous les regards et les conseil d'un mns) devraient suffir amplement pour réaliser un plongeons correcte si tu as un bon niveau de natation comme tu le dis...

ensuite faut quand même regarder l intégralité de l épreuve si la nage et les virages aussi sont réglementé ou codifié etc... et bien sur faire attention au chrono...

en gros, mieux vaut être préparé
et au minimum réussir au moins une fois l épreuve dans les même conditions avant l épreuve... parce que ce serait quand même dommage de louper ce truc
...
  

Si ma mémoire est bonne, les départs avec appui sur le mur ne sont pas tolérées lors des épreuves miloufs. Entre un bon gros plat en guise de plongeon et un sauté du plot, choisis le plat : tu gagneras du temps.

Attention aux lunettes en effet, sous peine de finir la course le torse et les yeux rouges.
  

Je me posais la question justement : départ plongé fait gagner deux secondes par rapport à départ ds l'eau avec appui sur le mur ? Pas plus ????
  

Deux secondes, c'est énorme
Sauf sur un 1500 ou sur la traversée du détroit de Behring en pap) Evidemment si on est un gros balourd qui saute et qui ne sait plus où il est, qui n'arrive pas à remonter et qui a perdu ses lunettes et qui se les refixe sur le nez, là le départ plongé classique bien exécuté fait gagner 15 secondes..;.
  

Yep 2 secondes. Quand tu étudies les temps de passage en compétition la première longueur fait toujours à peu près 2 secondes de moins que les suivantes. Mais c'est beaucoup 2 secondes sur des courses jusqu'à 400m.
  

Hey, Mister Klabur, je vois qu'on s'est remis à nager...

Ils ont des écarts de quelques dixièmes, voire centièmes de secondes, entre eux...

2 secondes, ça peut représenter plusieurs mètres...Roland Shoeman a un record du monde sur 50m de je crois 20"30...Ca veut dire qu'il est à moins de 10" sur 25m(Peut être 8"), ça veut dire qu'il peut parcourir 6 m en 2 "...C'est de cet ordre là. C'est des boulets de canon, ces mecs.

Quand tu plonges, tu es censé, après, glisser au moins jusqu'au milieu du bassin en offrant le moins de résistance possible à l'eau, tu vas donc trés vite à ce moment-là, et supposons qu'une ou deux ondulations soient permises, en plus...Tu arrives au bout, tu n'as presque fait que glisser...

FASKILL:En combien de temps tu dois faire quoi, à l'épreuve de natation de l'EOPAN?
  

Quand je disais "pas plus ???" à propos d'un gain de deux secondes, ça ne voulait bien évidemment pas dire qu'un gain de 2 secondes était négligeable (puisque les écarts en compétition se comptent en dixième ou en centième de seconde selon le niveau, d'ailleurs même pr moi qui ne compte qu'en secondes, 1 seule seconde c'est beaucoup).
Mais à regarder des nageurs qui plongent bien à la piscine, j'avais l'impression qu'ils gagnaient plus de temps.
Cela étant dit je n'ai jamais observé attentivement.
Cordialement,
Louis
  

2 secondes c'est par rapport à un virage bien fait genre culbute qui ne perd pas de temps. Par rapport au nageur du dimanche c'est forcément plus.
  

Bonjour,

Pour le plongeon je te conseille de regarder des vidéos de départ sur youtube, ça m'a beaucoup appris.
Pour ne pas perdre mes lunettes je baisse le haut du bonnet dessus et je rentre bien la tête entre les bras, menton collé au buste. Il faut s'entraîner sur plusieurs séances en se focalisant sur cette contrainte.

Pour que le départ ne te fasse pas ralentir, il faut pousser de toutes tes forces sur les jambes (grenouille !) et viser "loin" quand tu quittes le plot. Tu dois être bien gainé, "tonique". L'erreur qu'on fait au début par peur du plat est de chercher une trajectoire en "piqué" vers le fond comme on apprend à l'école primaire...

Comme a dit nono, c'est l'entraînement qui provoquera le déclic!
  

Oui, en fait il faut pousser vers le haut au départ, décrire une orbe...J'ai jamais réussi à le faire.
  


Plouf plouf plouf, pour appendre à plonger il faut passer par quelques plats et lunettes descendues en dessous de nez pour comprendre qu'il faut bien baisser la tête dans le creux du cou mais aussi que les bras soit aussi légèrement piqués...

Par contre pour aller le plus loin possible là il faut sauter en horizontal montante comme si on voulait aller chercher un pompon qui est suspendu devant nous...

Faut y aller franco, c'est pas l'eau qui va nous faire du mal...
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant