Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
lundi 29 septembre 2008
posté par KrysKa à 18:00

"Méthode Total Immersion"...?

vu 19834 fois, followers=18
Nageurs, Nageuses, bonjour à tous.

J'ai commencé la natation il y a 3 mois, pour arrêter de fumer (depuis j'ai un peu repris mais là n'est pas le sujet
). Pour la brasse, aucun problèmes je fais 2km en 40-45 min selon ma forme, en essayant de rester technique au maximum (je l'avais pratiquée en club étant petite donc, confirmé par le MNS, ma technique n'est pas trop mauvaise).
Par contre pour le crawl, gros problèmes... J'ai beau prendre des cours, me faire expliquer la technique, je m'épuise au bout de 20m (mètres, pas minutes, pour ceux qui n'auraient pas suivi
).... En effet, je me sens comme obligée d'être forte en jambe, ayant l'impression/peur que mes jambes coulent si je ne le fais pas...

A force de vous lire, j'ai bien compris que le problème venait de ma position dans l'eau qui n'est pas bonne.... Un dilemne s'offre alors à moi : commencer le PB au risque de ne plus savoir l'enlever...? Revenir aux bases avec la méthode TI ?

Quels en sont les inconvénients réels (Oléum, pourquoi sembles-tu si réfractaire ?
) ? Si elle est si mauvaise, comment corriger ce problème d'une autre manière ?

Je vous remercie par avance de me venir en aide !

Bonne nage à tous.

37 commentaires

  

Oups ! Pardon Christophe, j'ai placé le message dans le mauvais forum ? Peux-tu rectifier mon erreur stp ? Merci !
  

Difficile de résumer en 2 mots la question mais d'après ce que j'ai compris de cette méthode:

- la méthode TI est assez connue outre-atlantique et commence à se répandre; toutefois je ne crois pas qu'elle soit encore enseignée en France. Donc si elle vous interesse, il va falloir acheter les bouquins et les DVD ce qui n'est sans doute moins efficace que d'avoir un vrai prof.

- l'idée de cette méthode est assez simple en préconisant de crawler de profil : cad d'alterner la nage en passant d'un flanc sur l'autre: ainsi dans cette position il est plus facile de corriger le défaut n°1 des débutants (souvent) tardifs : les jambes qui coulent. En effet, en se mettant sur le côté et en mettant non pas le bras à l'horizontal devant soi mais pointant plus vers le bas, les jambes vont naturemment remonter. C'est donc l'astuce de cette méthode. Cela permet de nager le crawl sans se fatiguer en glissant d'un côté sur l'autre. Cela privilégie une nage relax et orientée sur la glisse (plutot que sur la propulsion). Cela apprend aussi à nager avec le corps en utilisant le centre de gravité (spécialement pour le pap et la brasse). Cela oblige à bien casser le coude lors du retour aérien et de bien le faire dans l'axe du corps. Pour cela, c'est donc plutot sympathique ! ex:

img:http://www.totalimmersion.net/freesty...

- la critique principale vient souvent des professionnels qui disent qu'aucun (très) bon nageur ne nage réellement ainsi: c'est vrai. En effet, bien que la méthode TI ait du bon, elle a des limites à partir d'une certaine vitesse. Cette méthode s'adresse donc à mon avis au crawler plutot débutant qui a bcp de mal à nager moins de 2' au 100m. Cela dit ca concerne déja bcp de monde dans les piscines parisiennes


Le souci principal risque d'être qu'il est qd même mieux d'apprendre avec un MNS qui va vous regarder et corriger vos défauts plutot qu'avec des DVD et des bouquins. Si vous ne savez pas quoi faire pendant les vacances, vous pouvez aussi suivre un stage intensif TI à l'étranger. Vous nous raconterez vos progrès...


Dernier point pas négligeable: c'est plutôt cher! (surtout les stages)

Comment corriger le pb sans TI?? utiliser un éducatif simple repris par TI: nager sur le côté en battant tranquillement des jambes, un bras le long du corps la main sur la hanche et l'autre allongé devant soi. ensuite essayer de passer d'un cote sur l'autre.

Bonne nage!
  

Merci de ta réponse Klapo, j'avais compris que tu étais un puit de sciences alors...!
Quand je parlais de la méthode TI, je ne pensais évidemment pas faire un stage outre-Atlantique mais plutôt, comme tu le résumes bien après, commencer par certains de leurs éducatifs...

Le but étant pour l'instant de travailler le cardio, je pense que je vais commencer par là, nager sur les flancs, histoire de pouvoir enchaîner les longueurs sans épuisement.

Merci encore !
  

Va sur leur site et visionne leurs vidéos pour mieux comprendre leur approche.

bon courage!
  

C'est fait. De là je me suis dit "oh mais comme ça à l'air facile vu comme ça !"
Et je suis revenue sur le forum pour voir que vous n'étiez pas tous d'accord du tout là-dessus.... D'où ma question...
De plus je n'ai jamais vu personne faire ces éducatifs alors je me suis doublement posée la question.
Et re-deplus, le MNS avec qui je prends des cours le mercredi soir ne semble pas être un adepte du corps qui "vrille" autour de l'axe de la colonne donc... triplement posée la question...!
  

Le mieux est d'essayer et de voir si cela te convient et surtout te fait progresser.

Pour te rassurer, j'ai déjà vu des clubs (des jeunes) qui commencent leur séance par ce type d'échauffement
  

Et bien je verrai ça demain, Vallerey sera en 2x25, courte distance donc, idéal pour les battements (enfin pour moi, trop fatiguant sinon !).

Je te tiendrai au courant de mon évolution... De plus mercredi soir on aborde le crawl en cours donc normalement, ça devrait aller mieux bientôt....

Merci encore de tes conseil Klapo. Mais au fait où nages-tu ?
  

bonne chance! moi je nage dans l'Ouest de Paris (Keller, Neuilly, etc...).
  

Oléum, pourquoi sembles-tu si réfractaire ?
Bsr,
je n'aime pas les méthodes.

J'ai toujours dis que je n'aimais pas T.I. car cela me fait presque penser à des méthodes sectaires : investissez avec nous et nos larges sourires "ultra bright" avec la rose entre les dents, sauf que la rose coute chères et les dents blanche non naturelle.

Mieux vaut prendre des cours avec un M.N.S selon moi.

Grand merci à Klapo pour ces explications technique qui ne font que apporter de l'eau à mon moulin


Cdlt,
Oléum.
  

Lol, merci Oléum...


Je sous-entendais méthode comme l'égal de "technique" et non pas comme l'égal de apprends-moi-à-nager-et-je-te-donne-pleins-d'euros-que-tu-ne-mérites-pas-mais-comme-j'adore-me-faire-exploiter-alors-c'est-pas-grave... et je pourrais continuer longtemps comme ça.
Dans ce sens, je suis tout à fait, voire plus, d'accord avec toi... Mais je cherche juste la solution...

Et le MNS en question (celui avec qui je prends des cours), ne la trouve pas non plus... En fait je crois qu'il ne cerne pas le problème... Et moi je crains, si je commence à entrer dans le système planche-PB-palmes, de ne jamais pouvoir en sortir...

Mais je vais essayer de trouver le juste milieu
  

Tant que cette méthode est légal, je n'ai rien dis...


Cdlt,
Oléum.
  

J'aimerais tombé sur des gens qui font 2km en 40 45minutes, n'allez jamais à la piscine de pontoise !
  

Très intéressant !
Je ne connaissais pas TI. Je suis allée sur leur site.
Cette histoire de vrille, moi je le fais déjà spontanément et ça m'aide à progresser en crawl. Je ne savais pas qu'il y avait un nom sur la méthode.
J'ai pris des cours classiques de crawl. J'ai amplifié le roulis des épaules pour la propulsion et aussi parce que ça facilite la respiration latérale. En fait, je recherche un confort dans l'eau. Et puis il se passe aussi quelque chose au niveau du stress qui disparaît. Peut-être parce qu'on contrôle plus facilement le temps de prise d'air. Maintenant, j'ai plus l'impression de travailler AVEC l'eau...
  

"Et puis il se passe aussi quelque chose au niveau du stress qui disparaît. "

C'est exactement la sensation que j'ai eue tout à l'heure.
Je rentre juste de la piscine, et sans avoir nagé sur le côté comme préconisé, rien qu'à l'échauffement nage complète je me suis déjà sentie mieux, en effet je me battais moins contre l'eau et du coup j'ai pu faire quelques longueurs, sans avoir à mettre des jambes à fond... Bon, le MNS étais moins convaincu que moi "Mais remonte tes jambes, nom de D*** !", mais je pense que c'était "moins pire"


Par contre j'ai toujours un problème à la prise d'air (==> bois la tasse) mais je pense qu'effectivement en accentuant ce "roulis" ça ira de mieux en mieux....
  

Et s'il y a moins de stress, on a besoin de moins d'oxygène, tout est lié.
Moi, j'évite de me concentrer sur les jambes. Car plus j'y pense, plus elles coulent. Je me concentre sur l'horizontalité générale du corps, la position de la tête et l'étirement en vrille du bras qui est devant.
Je suis retournée sur le site de TI hier soir. J'aime bien le fait de prendre le temps de simplement s'allonger sur l'eau, de sentir le corps flotter. Je pense que lorsque j'ai appris le crawl, j'ai sauté une étape, j'avais encore peur de l'eau. L'étape qui consiste à découvrir l'eau et comment le corps se comporte dans l'eau est fondamentale.
Je ne recherche pas la vitesse en crawl, mais une nage "ergonomique", confortable, efficace pour avancer, et qui réparti le travail sur l'ensemble des muscles.
J'ai hâte de ré essayer...
  

Je suis tout à fait d'accord avec toi, tu arrives juste à mettre des mots là où je n'y arrivais pas... Je vais réessayer ce soir sans trop me focaliser sur mes jambes et on verra bien ce que ça donne...!
  

Comme dit Batavia, la première "clé" du crawl c'est la flottaison..d'ailleurs suivant les jours on la ressent plus ou moins...Il est toujours utile pour cela en début de séance de juste commencer par une longueur où on se "reconnecte" avec l'eau, cad on reprend conscience de sa position dans l'eau, de l'horizontalité du corps, on cherche l'équilibre.

D'ailleurs à ce sujet, pour un jour nager vite il faut aussi prendre le temps de faire des longueurs presque au ralenti a la recherche de la bonne position et du bon geste. Rien ne sert de tenter d'aller vite si la position et le geste ne sont pas bons.

Donc petite suggestion de préliminaire à une séance en crawl:
- une longueur à la recherche des sensations d'horizontalité et
- longueur suivante : juste en faisant le roulis sans penser au bras : vous verrez juste par le roulis on avance tout seul
  

Ancien nageur de compétition, j'ai mis en pratique la méthode TI depuis plusieurs années. Disons-le d'emblée je n'ai pas eu l'impression que ma vitesse ni mes performances en soient améliorées. Pourtant j'y trouve un réelintérêt car cette méthode permet de développer une approche "sensitive" de la nage. Le principe est de décomposer les différentes phases d'une nage lors d'exercices éducatifs bien particuliers pratiqueés régulièrement, puis de réintroduire progressivement une nage complète en assimilant les différentes sensations dan sune expérience complète. C'est autant un exercice physique que mental qui s'apparente selon certains à bien des égards au yoga. Il y a en particulier cette sensation de nager en dévalant une pente que l'on peut rapidement acquérir lorsque l'on s'imagine que la partie supérieure du corps s'appuie et s'enfonce dans l'eau en partant d'un bras tendu.
Personnellement je trouve que l'entraînement prend un tout beaucoup plus intéressant mentalement car le but passe de faire des longueurs en gardant un rythme soutenu à développer un sens de l'eau qui permet d'atteindre un état de "flux" cognitif, une sorte de sentiment général de faire corps avec l'eau, de glisser naturellement et de surfer sur la vague que l'on crée soit même en se déplaçant.
Je pense que les résultats peuvent être spectaculaires effectivement pour des nageurs moyen. Pour ma part il me rste encore à trouver le moyen de faire la transition entre la nage à allure modérée, pour laquelle la méthode TI a vraiment fondamentalement changé les choses, et la nage rapide ou le sprint. Lorsque l'on sprint c'est comme si l'on passait du stade conscient au stade inconscient : on n'a plus le temps de penser à la manière dont le bras ou le torse est placé dans l'eau ni au nbre de mouvts que l'on fait par longueur. Or pour moi il semble que lorsque je nage vite je retombe dans les défauts que j'avais avant : les bras qui tapent dans l'eau plutôt qu'ils ne la pénétrent, un battemetn exagérément rapide qui crée trop de turbulences, des appuis sous-marins glissants et imprécis...
Je suis donc encore en découverte mais je recommande en tout cas sans retenue cette méthode à tous les nageurs moyens car elle remet en cause la prétendue sagesse conventionnelle qui veut que pour nager il faut un bon battement et des bras qui tournent vite en poussant fort sous l'eau. Nager est un art complexe et nécessite une coordination totale entre des mouvements antagonistes, le tout dans un elément non naturel pour le corps. Il faut donc recourir à une approche qui parfois est contre-intuitive mais qui au final parvient à décomposer la nage en des mouvements élémentaires qui peuvent être travaillés séparément et combinés en une nage "complète".
J'ai pour ma part complètement laissé tomber les battements avec la planche ainsi que le pull buoy sacré pour tous les nageurs de compétition et je m'en porte plutôt mieux. Cela me permet de consacrer plusde temps à la nage complète, qui est finalement celle que l'on recherche.
  

Cette méthode m'intéresse pour toutes ces raisons.
Question à Jlec : existe-il des stages ou des coaches en France ? Je suis allée sur google et je n'en ai pas trouvé.
Je n'ai pas très envie d'acheter des DVD à 30 dollars. Par contre, un petit stage pendant les vacances, avec la possibilité de bombarder le coach de questions, ça me dirait bien.
*J'ai pour ma part complètement laissé tomber les battements avec la planche ainsi que le pull buoy sacré pour tous les nageurs de compétition et je m'en porte plutôt mieux. Cela me permet de consacrer plusde temps à la nage complète, qui est finalement celle que l'on recherche. *
Idem pour moi. J'ai abandonné le pull buoy parce je trouve qu'il bloque le mouvement naturel des hanches et exagère le rôle moteur des bras. Et je ne suis pas convaincue de l'efficacité des battements à la planche. Cela a un côté "travaux forcés" que j'aimerais bannir de mes représentations mentales de la natation.
  

@ jlec: tout à fait d'accord avec ce commentaire; en fait, plus j'avance en technique plus je pense qu'il n'y pas un crawl mais plusieurs crawls: ..suivant la vitesse qd on recherche un style est plus adapté qu'un autre: un peu comme en golf, suivant la distance qu'on cherche à parcourir et le club qu'on prend, le geste est différent même si les fondamentaux sont à 80% les mêmes. L'aspect Yoga/TI me semble très juste aussi.

@ Batavia: d'après ce que j'ai lu sur le site de TI, il n'y a pas encore de coach certifié en France, ni de stage; il faut aller à l'étranger. En visionnant leurs vidéos, on apprend deja bcp.
  

Je viens de trouver, dans la rubrique "new events" du site de TI, l'ouverture de 2 centres en Europe : l'un en Angleterre, l'autre en Suisse allemande. J'ai demandé des renseignements pour l'Angleterre. C'est moins exotique que la Floride...
  

Faut que tu parles l'anglais ou l'allemand alors...
C'est en effet moins torride que la Floride..
tu nous raconteras
  

Bonjour à tous et toutes;
au sujet de TI : J'ai essayé aujourd'hui qques exercices du dvd de TI et c'est surprenent d'efficacité. Je fait habituellement 2 ou 3 entaînements de 50 min par semaine et là j'ai fait 1h50 avec un grand plaisir, pas plus de fatigue, au contraire. Seule une crampe au mollet m'a obligé de sortir de l'eau.
j'avais jamais nager aussi longtemp, et c'est que le début!
l'interet pour moi à été d'alterner nage TI avec ma nage plus traditionnelle. Les "reflex" de glisse et flotabilité aquis par TI se sont appliqués à ma nage traditionnelle.
Je le conseil aux novices et nageurs moyens. je trouve les méthodes traditionnelles un peu bourrin (style cours d'EPS) et pas assé basées sur les sensations. je vais faire un mix des deux pour trouver ma nage.
Bonne glisse.
  

avatar de thecat
Thecat
> 6 ans
bonjour,
J'ai la même expérience que Vinc; cette méthode a été une véritable révélation pour moi qui suis en apprentissage du crawl depuis 16 mois maintenant;
j'avais pourtant pris des cours individuels pendant un an, à raison d'un cours par semaine en moyenne, avec il est vrai, tout à fait contre mon gré, 8 profs différents; je dois dire qu'à ce sujet, leurs conseils pouvaient être tout à fait contradictoires, et qu'une seule a trouvé pourquoi je m'essoufflais autant ; aussi ai je beaucoup cherché sur internet, et souvent trouvé de bons conseils pour corriger les défauts du nageur débutant, à savoir la flottabilité, l'horizontalité tout en travaillant des épaules alternativement comme un pagayeur; j'ai bien corrigé la position de la tête dans l'eau et travaillé l'extension maximale du corps qui à mon sens sont promordiaux, je sais parfaitement respirer sur le côté, j'en profite pour remercier tous ceux qui laissent des posts avec parfois schémas et vidéos ici et ailleurs sur le net; je me suis acharnée à travailler mes battements de jambes avec une planche à m'en coller parfois des crampes pendant 3 jours (à ce sujet aussi les avis des MSN divergent, entre celui qui vous dit que le plus efficace est de battre juste sous la surface sans sortir les pieds, et le dernier qui me faisait plier les genoux à 90°) pensant que le problème venait de ma technique de battements; malgré tout ça, je n'arrivais jamais à plus de 50m grand maximum d'affilée sans finir tachycarde, essoufflée, totalement crispée et découragée ;
et il y a trois jours, je suis tombée sur la série "Total Immersion The perpetuel motion freestyle" sur youtube; pour qui comprend l'anglais, c'est lumineux, ça me semblait tellement simpliste, tellement new age, que ça semblait trop beau pour être vrai; j'ai quand même dévoré les 6 épisodes, 3 fois de suite pour être sure d'avoir tout capté; dès le lendemain, je me suis précipitée à la piscine, et là, malheur, mais ça marche !! effectivement comme l'avait très bien trouvé une MNS, je mouline trop des jambes, mais je ne pouvais pas m'en empêcher, tout simplement parceque mes jambes étaient trop basses ou encore que mes petites rotations d'épaules l'étaient trop, d'où déséquilibre que je compensais par des battements frénétiques, très énergivores ; maintenant, en une seule séance de piscine, j'ai appris à crawler avec très très peu de battements, ce que jamais je n'aurais imaginé possible; du coup comme j'étais pas du tout mais pas du tout crispée, et que le problème des jambes s'est instantanément résolu, j'ai pu me concentrer et parfaitement corriger la position des bras juste après la phase aérienne, la phase d'attaque, puis sur la phase aérienne, que je pensais parfaitement exécuter, fatale erreur; et le pire est que j'ai pu nager 3/4 d'h avec très très peu de pauses, et totalement relaxe, j'en reviens toujours pas, et j'ai 50 ans, et ne suis pas, mais pas du tout une sportive, je ne l'ai jamais été d'ailleurs; j'ajoute je n'ai jamais pratiqué le yoga non plus, bref je n'ai aucune compétence particulière pour expliquer un résultat aussi rapide ;
cette méthode est parfaite, comme ils l'expliquent, pour un travail d'endurance, mais pas pour le sprint; ils déconseillent l'entrainement au PB, à la planche, et même les palmes, en donnant des explications tout à fait cohérentes;
j'ai hate de retourner à la piscine pour expérimenter encore leurs conseils,
j'ajoute que pour les faux débutants, il me semble que ces épisodes postés sur you tube sont suffisamment explicites pour progresser, sinon entre nous, 25 à 50 USdollars le DVD, vu le taux de change actuel, c'est une affaire qd je compare au paquet d'euros que j'ai dépensé pour mes cours individuels,
pour les vrais débutants, qq cours avec un MNS me semblent incontournables au début,
pour ceux qui ne connaissent pas encore, allez donc visionner cette vidéo You tube qui m'a fait battre le coeur, sublime esthétiquement, tellement zen,"Total Immersion Swimming Freestyle Demo by Shinji Takeuchi"
cordialement à tous
  

Cela fait plaisir de lire ton enthousiasme pour cette nage et bien sûr tu as choisi le meilleur d'entre eux Shinji Takeuchi !!

Bonne nage,
  

+1

Pour faire court, 1 battement de jambe par coup de bras pour aider à sortir l'épaule de l'eau et maintenir l'inertie entre 2 coups de bras. Chez moi aussi TI a été bien utile. Depuis, mon épaule droite me remercie et mes distances "sans pause" ne font qu'augmenter. Après faut prendre ce qu'on a besoin dans la technique, perso je ne fais pas un rouli très ample.

D'accord avec TTN, Shinji Takeuchi c'est un peu le maitre de fluidité sans qui TI ne serait pas aussi (re)connu !
  

Je ne suis pas confortable avec la méthode TI parce que le nageur rentre son bras assez tôt causant une forme de résistance avec l’eau. Au moins, c’est ce que je comprends et constate.
Je préfère toucher la surface de l’eau le plus tard possible. J’allonge mon bras qui reste aérien jusqu’au dernier moment avant de toucher la surface de l’eau.
Professeur Klapo écrivait que l'air offre moins de résistance que l'eau.
  

@ alboon je ne comprend pas ce que tu veux dire

"le battement de jambe aide a sortir l'épaule"

Tu parle du battement du bras droit jambe droite ou en opposition,car quant je fait en opposition ca me fixe le bassain et limite mon rouli.
  

bonjour,

entrée du bras à mi-distance sert à ouvrir un couloir dans l'eau
pour diminuer la résistance. Même logique que la partie "brise-lame" d'un bateau.

on allonge le bras vers l'avant, à moitié de la distance on entre la main dans l'eau et on continue à allonger le bras dans l'eau, ce n'est pas nécessaire de serrer les doigts à cette étape, c'est mieux de les laisser écartés pour ne pas fatiguer la main. comme ça on crée un couloir dans l'eau et on glisse mieux, en d'autre termes, on deplace l'eau qui est devant notre tête. donc le premier contact s'est fait avec le bout de doigt majeur (à peu près 0.5 cm2
)une toute petite surface (sinon ça serait la tête qui est bcp plus grande), et le corps devient hydrodinamique grace à cette position. on continue allonger le bras lentement les doigts écartés jusqu'à la main arrive au niveau de l'épaule.

ben voilà, vous avez deplacé une grande quantité de l'eau qui était devant vous (et qui était stable), maintenat vous pouvez fermer les doigts et pousser très très fort.
  

C’est utile de comprendre pourquoi on fait un certain mouvement dans l’eau.
Ton explication est claire comme l’eau de roche.
Merci professeur Ace.
  

@lionel34 : je parle bien d'un battement de jambe en opposition. Je ne suis pas un expert, j'évoque simplement mon approche personnelle inspirée de la vidéo suivante :
videoplay


On voit clairement que c'est la jambe qui initie le rouli et aide à faire sortir l'épaule, cf à 55s. Il y a encore 2 mois, je ne parvenais pas à caler mes jambes correctement par rapport à mes bras ...
  

@ alboon et lionel34
je crois que ce que l'un appelle "battement en opposition" est exactement le contraire de l'autre
...

@lionel34
normal que ça te "fixe" le bassin et limite le roulis car en fait pour un battement coté gauche et donc un coup de bras coté droit (opposition), tu vas "lever" le coté gauche du bassin en même temps que l’épaule droite, c'est bon pour garder le bassin a l'horizontale le "roulis" ne se fait que avec le haut du corps, les épaules seulement... et la on se tord littéralement...

@ alboon dans ta vidéo,
battement du même coté que le bras qui "tracte" on lève l épaule et le bassin qui sont du même coté, du coup tout le corps bascule, le roulis se fait avec tous le corps et on sort l épaule beaucoup plus facilement...

bizarrement j'avais lu qu'il fallait plutôt garder le bassin a plat... mais j'ai testé récemment et j'ai l impression de glisser beaucoup mieux en faisant en faisant le roulis avec le corps entier...

y a plus qu'a faire les test du chrono
...
  

C'est moi qui me trompais sur "opposition" alors


Oui j'ai aussi lu qu'il fallait garder le bassin a plat, comme tu dis, faudrait tester au chrono. En fait, je pense que c'est surtout une affaire de ressenti, d'une séance à l'autre selon que je cherche la fluidité pour me relaxer ou plutot l'approche sportive, je tang plus ou moins, mais niveau vitesse je saurais pas dire ...
  

En opposition ça veut dire que la main droite entre dans l'eau en même temps que commence la poussée sur la jambe gauche. Ca fixe le bassin, mais paradoxalement ça facilite aussi le roulis à cause du rattrapé des bras, à un moment, en fin de poussée du bras, la jambe qui est en bas est du même côté et c'est ça qui facilite la bascule.
Enfin c'est comme ça que je le sens.
Le principe c'est de passer le maximum de temps de profil pour réduire la résistance à l'eau mais en gardant le plus possible le bassin fixé pour ne pas se transformer en serpent de mer qui n'avance pas. Affaire de technique et de compromis quoi.
Le maitre Yoda de la video le fait parfaitement, sans doute pas le meilleur moyen de battre le record du monde du 100m, encore que, bien fait, ça avance vraiment ... mais super au niveau des sensations de glisse. Perso ça m'a réconcilié avec le crawl ce truc, même si je ne suis qu'un humble padawan ... en tous cas les bons bourrins-fighters qu'on voit souvent dans les lignes crawl "rapide" feraient bien de s'en inspirer, au moins un peu.
Je vais étudier l'histoire de la main qui rentre très tôt, ce que j'ai lu plus haut m'a mis le doute sur ce que je croyais être le point faible de cette technique.
  

avatar de deceit70
dECEIT70
> 5 ans
Les bouquins valent moins de 12€ sur amazon.fr, les vidéos se 'trouvent' facilement (notamment sur youtube où TI dispose d'un channel!) ou sur hadopi.com (!).

Force est de constater que TI marche pas mal du tout pour le crawler médiocre que je suis (au moins je nage!) et que cette méthode est facilement transposable en milieu naturel (quand les cadors de piscine perdent leurs repères...) et parfaitement adaptée aux triathlètes (économie globale d'énergie, pas d'usure des jambes, compatibilité avec le port de combi néoprène, etc.).

Et niveau vitesse, çà avance pas mal, quand même, je trouve, si on cherche des perfs sur longue distance (le triathlon, toujours!).

Mon grain de sel.
  

Ben moi je pense qu'il faut surtout être détendu dans l'eau et si tu arrives à flotter sur le ventre c'est presque gagné . En fait c'est un peu comme pagayer avec ses mains
  

alboon,
si tu veux travailler en opposition. Je fais un petit éducatif sur le dos avec le pull entre les cuisses. Comme ça je peux voir mon pied en opposition quand je fais une rotation du bras. Ca m'a aidé à caler un battement de pied par rotation de bras. On comprend mieux le roulis aussi puisque l'on peut avoir les yeux sur le bassin et les épaules
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant