Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mercredi 7 novembre 2007
posté par Domino à 11:58

Appel à contributions

vu 4995 fois, followers=16
Approche des élections ou prise de conscience soudaine, la Direction des Sports de la Ville a convié quelques utilisateurs des piscines (dont moi-même) à une réunion le vendredi 23 novembre. L'objectif est d'écouter toutes les bonnes idées de ces utilisateurs pour améliorer les prestations et, peut-être, un jour, de les mettre en pratique.
C'est peut-être une bonne occasion d'exprimer les demandes, critiques, mais aussi satisfactions qu'on retrouve dans les 26 (!) pages d'archives de ce forum. J'ai bien sûr mes propres réclamations, mais il n'y a pas de raisons qu'elles soient mieux entendues que les autres. Je propose donc aux "militants" de Nageurs.com de partager leurs suggestions dans ce forum, j'essaierai de les récapituler.

Ce document pourrait prendre la forme suivante :
1/ Doléances et questions sur la politique du sport à Paris
priorités - sportifs collectifs // individuels - équipements (piscines qui coulent...) - tarifs
2 / Organisation de la natation :
horaires d'ouvertures vacances informations / partage de l'espace nautique
3/ remarques propres à des établissements particuliers
hygiène / aménagement...

Si un(e) autre nageur(se) a reçu la même invitation, qu'il (elle) se fasse connaître !

32 commentaires

  

avatar de vanilledesiles
vanilledesiles
> 9 ans
une suggestion qui me viens à l'instant,
que les infos mises sur paris.fr soient judicieusement présentées et mises régulièrement à jour,
présentation : bien notifier les bassins par arrondissement et savoir si ils sont ouverts ou fernmés, de façon suffisement claire pour qu'il n'y ai pas de confusion à la lecture!
  

Je trouve que l'offre en bassins dans certains arrondissements est beaucoup trop faible, il faudrait que l'on puisse de n'importe quel point dans paris avoir accès à une piscine en moins de 10 minutes à pied.

Au lieu de construire des piscines avec une architecture innovante, rester sur du costaud pas cher afin de multiplier dans la capitale les bassins.

Je préfère avoir un bassin de 25 mètres à 5 minutes à pied du boulot qu'un bassin de 50 mètres à 15 minutes en métro !!

Déplacer la piscine sur Seine, et lui donner un parcours, comme ça avec les aléas des horaires, il y aura en plus l'aléa des lieux et ça sera encore plus marrant.
  

proposer que plus de piscines soient ouvertes le lundi !!! Faut penser à ceux qui ont un week end décalé comme moi et qui veulent nager !!
  

la Direction des Sports de la Ville a convié quelques utilisateurs des piscines (dont moi-même) à une réunion le vendredi 23 novembre.
Sans vouloir être trop intrusif, par quel moyen t'ont ils contacté?
C'est peut-être une bonne occasion d'exprimer les demandes, critiques, mais aussi satisfactions qu'on retrouve dans les 26 (!) pages d'archives de ce forum.
Un officiel de la mairie de pAris répondait de temps à autres aux questions des forumeurs/euses sur nageurs.com en prenant du temps sur le sien, de libre.
C'est dommage qu'il ait disparu parce qu'il apportait des réponses pertinentes sur la gestion des piscines pArisienne (à l'époque).
Ma foi c'est une superbe initiative de la part de la direction générale des sports, ils connaissent ce site et cela parait presque étonnant que ce soit toi qui fasse preuve de cette initiative de liberté de parole quand à l'optimisation au sens large du terme de notre outil de pratique sportive.
Donc avant tout un grand merci de ton initiative et d'en faire profiter les nageurs/euses du forum.
J'ai bien sûr mes propres réclamations, mais il n'y a pas de raisons qu'elles soient mieux entendues que les autres.
Quelles seraient elles?
Je propose donc aux "militants" de Nageurs.com de partager leurs suggestions dans ce forum, j'essaierai de les récapituler.
Je monte mon chti dossier que je t'enverrais soit par le biais du forum, soit directement par e-mail, déjà comme tu auras pu le lire ici mes principales préoccupations concernant la longueur des bassins et l'affluence : quelle insulte que de laisser couper des bassins de 50m en deux où 1/5 alors qu'ils n'y en a que 6/34(?) à pAris...
Donc en priorité je dirais : 25m / loisirs // 50m / sportifs, ce serait déjà une de mes préoccupation sinon exigence au cas où je devais m'exprimer à des officieux non pratiquant de ce sport hors norme.
Ensuite les horaires, pas facile de trouver une piscine ouverte sur le tard ( après le taf ) en semaine.
Là ce sont les deux points principaux qui me viennent à l'esprit mais aussi des points positifs à souligner en l'état actuel des choses quand aux conditions de nage dans nos bassins parisiens (aller jeter un chti mouvement des cotés des piscines de Barcelone par exemple, impressionnant !, ca donne envis ici ).

En tous les cas merci une re de plus de ta participation et d'en faire profiter les autres, espérant qu'ils profiteront de cette nouvelle occasion pour s'exprimer.

Cordialement,
Oléum.
  

Bonsoir Domino,

Tout d'abord merci de nous donner l'opportunité de remonter des informations dans "les hautes sphères décisionnaires" comme on dit

Maintenant quelques questions pour toi:
1) comment as-tu fait pour être "choisi" ? tu fais parti des abonnés dans une piscine ? tu es dans un club de nageurs ? tu es élu dans une mairie parisienne ? tu nage tous les dimanche avec le "Wonder President of the France"

2) est-il possible de participer tout court à cette réunion du 23 novembre ? j'aimerais bien moi, si c'était possible.

Ensuite les remarques:

1) Doléances et questions sur la politique du sport à Paris
a-Priorité: faciliter l'accès aux différents clubs (tous sports confondus).
* Par l'information pour commencer (dans un moment, un petit guide du "sport à Paris" édité par la Mairie était disponible sur demande. C'était une très bonne idée, je ne sais pas si il existe encore.
Les gens voudraient bien s'inscrire dans des clubs parfois mais je trouve que l'information n'est pas évidente à trouver sur quel club fait quoi et pour qui vraiment (adultes/enfants, amateur/compétition).
Evidemment, il y a les forums des associations début septembre mais il n'est pas toujours possible de s'y rendre. Des informations plus détaillées sur le site de la mairie de Paris par exemple serait utiles.

* Par la création de clubs supplémentaires parfois. Je prends l'exemple de certains clubs de plongée où il faut limite s'inscrire 1 an avant pour espérer avoir une place.

*Par l'augmentation des créneaux d'ouverture.

c-équipements:
* Equipements insuffisants je trouve (là aussi tous sport confondus (gymnases, piscines, pistes cyclables...)
*Clairement pas assez de bassins de 50 m. Il en faudrait encore un (au moins). Dans l'ouest parisien par exemple...
*Sinon, les horaires sont assez bien. Comme je travaille tard, il serait fantastique que certaines piscines ferment plus tard , disons vers 23h comme aux Halles (pas forcément tous les jours et quitte à ce que les piscines tournent de semaine en semaine).

2) organisation de la natation
a- Partage de l'espace nautique:
*Concept à revoir des cours (individuels ou non) dans certaines piscines à des moments où les piscines sont déjà blindées.
Une ligne d'eau ou plus doit être réservée et c'est l'enfer pour les autres nageurs qui se retrouvent tous dans celles qui restent.

*Pourquoi couper des bassins de 50 m en 2 ?

*Pourquoi est-ce qu'il n'y a pas dans toutes les piscines, comme aux Halles, des lignes d'eaux réservées par type de nage ? c'est un bon concept je trouve.

* pourquoi les vidanges des piscines se font-elles pendant la période des fêtes ? c'est là qu'on a envie d'aller nager encore plus ?
Et pourquoi, s'il n'est pas envisageable de faire ces vidanges sur cette période là, pourquoi ne pas alors faire des vidanges succéessives pour que certaines restent quand même ouvertes malgré tout ?

3) Remarque propres à des établissement particuliers
QUAND REOUVRE LA PISCINE KELLER ???
De façon générale, manque d'information claire sur les dates de réouverture suite à des travaux
Mais quand les travaux sont terminés, même si on a attendu longtemps, on est généralement agréablement surpris



Conslusion/suggestion:
Pourquoi ne pas lancer une espèce de sondage (sur site internet de la mairei de Paris par exemple) où les sportifs et les futurs sportifs pourraient répondre à différentes questions ?

Voilà ! (je l'ai gagné ma place pour la réunion du 23 alors ??


Agnès
  

Non, tu ne l'as pas gagnée, tu as oublié ton b) dans le 1)

Je vais réfléchir à mes doléances mais Agnès a vraiment fait un bon tour d'horizon des différents sujets à aborder, donc je vais voir ça.
Ah si, juste un point qui me vient à l'instant, les horaires d'ouverture estivale qui ne sont pas des plus pratiques quand on travaille. Peu de piscines ouvrent le matin à 7h00 et souvent elles sont mal réparties (une bonne répartition géographique serait une bonne chose). L'été dernier, sur les 3 piscines du 11ème aucune n'ouvrait à 07h00.
  

Bon, je vais lancer un autre appel, pour m'aider à mettre en ordre toutes ces suggestions... je voulais répondre à une autre question : pourquoi suis-je l'"élu" ? tout simplement parce que j'ai râlé plus d'une fois auprès de notre adjoint aux Sports, qui doit archiver correctement son courrier (vous en trouverez aussi trace ça et là dans le forum) - cela n'a donc rien à voir avec mes fréquentations (au demeurant excellentes) ni avec Nageurs.com, que je n'ai aucune légitimité à représenter. Je pourrais demander à l'organisatrice si un, ou deux membres de cette communauté, peuvent participer à la réunion, j'ai compris que certain(e)s étaient candidat(e)s. A bientôt pour une prochaine synthèse.
  

Merci Domino de nous faire participer à cette enquête d'opinion
Aux excellentes suggestions ci-dessus, j'en rajouterai juste deux :
- la rénovation nécessaire des douches et/ou vestiaires de certaines piscines (je pense aux douches de Blomet, côté hommes, notamment)
- si la Mairie se lance dans des travaux de rénovation, vue la relative pénurie de piscines par rapport à la demande dans Paris, qu'elle pense à les étaler dans le temps, afin d'éviter que toutes les piscines d'un même quartier se retrouvent "hors service" comme cela a pu arriver à plusieurs reprises par le passé
Bon courage pour la synthèse !
Laurent
  

Je lis dans un post précédent : "c'est une superbe initiative de la part de la direction générale des sports, ils connaissent ce site et cela parait presque étonnant que ce soit toi qui fasse preuve de cette initiative de liberté de parole".
Avoir une crédibilité, cela se construit et je viens d'épingler quelques commentaires qui à mon sens nuisent totalement à cette entreprise concernant ce site. Imaginons que je sois socialiste et militant dans le 14eme arr., dans la même section que Pascal Cherki, adjoint aux Sports, avec de multiples occasions de le croiser en ces temps de réunionites électorales...
Merci Domino de donner, malgré tout o), une utilité supplémentaire à ce site. Concernant la gestion des piscines, je défends les positions suivantes :
-l'augmentation généralisée des horaires d'ouverture au public, avec toute la coordination que cela requiert ;
-une politique de sensibilisation plus active auprès des usagers sur les comportements à adopter dans une piscine, y compris dans les ignes d'eau ;
-un espace de dialogue direct "officiel" entre les responsables des piscines et les usagers réguliers ;
-une spécialisation "reconnue/officielle " de certaines piscines (ou de certains créneaux horaires) en espace dédié à la natation "sportive" (j'ai bien dit sportive, pas de compétition) ;
-une gestion des équipements plus proche des préoccupations des usagers : délais d'entretien prévus explosés, timing des vidanges ne semblant pas tenir compte des usagers, fermetures "sauvages"...
Je suis très intéressé par le document de synthèse qui sera produit ET le retour après la réunion.
Merci.




  

Bonsoir Wave,

Avoir une crédibilité, cela se construit et je viens d'épingler quelques commentaires qui à mon sens nuisent totalement à cette entreprise concernant ce site.

Si tu considérais que ce site n'a aucune crédibilité, et si tu poussais ton raisonnement jusqu'au bout, je suppose qu'on n'y lirait pas tes posts... CQFD. Tant mieux que tu ne l'aies pas fait, car cela nourrit les propositions constructives!

-une spécialisation "reconnue/officielle " de certaines piscines (ou de certains créneaux horaires) en espace dédié à la natation "sportive" (j'ai bien dit sportive, pas de compétition)
Est ce que les clubs ne sont pas censés déjà remplir cette fonction? Si l'on ajoutait "spécialisation" + clubs, on risquerait de restreindre un peu plus les créneaux pour les nageurs qui veulent garder une certaine liberté de leurs séances, non?

Laurent
  

> -une spécialisation "reconnue/officielle " de certaines piscines (ou de certains
> créneaux horaires) en espace dédié à la natation "sportive" (j'ai bien dit sportive, pas
> de compétition)
Est ce que les clubs ne sont pas censés déjà remplir cette fonction? Si l'on ajoutait > "spécialisation" + clubs, on risquerait de restreindre un peu plus les créneaux pour les > nageurs qui veulent garder une certaine liberté de leurs séances, non?

Aujourd'hui il parait qu'il y a un probleme de surpoids grandissant en France. Alors cantonner la pratique sportive de la natation aux clubs (dont les tarifs et l'intensite des entrainements sont tels qu'il faut une motivation assez forte pour y adherer), ce n'est peut-etre pas une bonne idee. J'ai l'impression que la proposition de Wave est plutot une forme de resistance a la mode des piscines-pataugeoires.
  

1) une piscine, cela coûte cher en investissement (le foncier) et en fonctionnement (le personnel), il faut donc être réaliste et ce n'est pas la peine d'arriver avec des propositions du genre "yaka". Néanmoins, c'est vrai, un tableau comparatif des investissements "de prestige" avec la création de bassins simples et sans prétention, mais efficaces parce que juste pour nager ne serait pas inutile.

2) il me semble dans ce domaine qu'un travail instructif a été fait dans le rapport "plan piscines régional" adopté par le conseil régional d'Ile-de-France en septembre 2007. La situation de Paris par rapport aux autres départements y est traité, et les prescriptions pour une piscine homologuée aussi. Pour le lire il suffit d'aller sur le site www.iledefrance.fr, puis dans l'onglet "conseil régional" puis dans l'onglet "projets et décisions", puis décision et taper CR 69-07, le rapport apparaît en entier.

3) enfin, il faut tenir auprès des élus sur des aspects positifs. Comme l'ouverture matinale au grand public des piscines municipales. Cela n'existe pas dans les autres départements. j'ai toujours la crainte du moins dans ce domaine. Par exemple, dans les années quatre vingt, la mixité des vestiaires a été imposée non pour des raisons d'égalité mais parce que, tout le monde rassemblé dans un seul vestiaire, cela faisait moins à entretenir. Résultat un peu moins de confort et d'espace. Un jour on nous dira que, pour mieux préparer les scolaires, il faut supprimer les horaires du matin au grand public. Parano ? Peut-être, mais c'est bien connu "même les paranos ont des ennemis".
  


Merci de toutes vos remarques ; avant de vous soumettre les propositions que je pense faire, je crois honnête de vous signaler quelques points de désaccords :

- « plus de clubs ». Si vous devez quitter le bassin à 18h (les jours fastes) c’est pour laisser la place aux clubs de natation, plongée, etc. On ne peut demander plus de clubs et plus d’ouverture au public; mieux vaudrait les répartir mieux (certains sont visiblement en sous- effectifs, vous le constaterez le soir à travers les vitres de certaines piscines comme la cour-des-lions ou Reuilly).
- A contrario, les cours d’aquagym sont des cours collectifs qui empiètent parfois beaucoup sur les lignes de nages et qui pourraient rejoindre les plages dévolues aux clubs.
- « une spécialisation de certaines piscines ou de certains créneaux horaires en espace dédié à la natation "sportive" » Je pense qu’il n’est pas difficile de coexister entre usagers de bonne volonté respectueux des règles et qu’il n’est pas nécessaire de prendre de l’espace ou du temps de nage à un public au profit d’un autre.
- « réserver des lignes pour chaque nage » – si on compte les trois principales, on en est déjà à la moitié de la piscine ; et moi j’aime bien alterner les nages, mais je n’aime pas me sentir exclu ; la séparation généralement en vigueur entre ligne de nages et de barbotage me semble convenable.
- « pas assez de piscines » : on en veut toujours plus, mais comme cela a été récemment souligné le réseau est somme toute convenable, pour une ville de cette taille. On pourrait préférer parler de meilleure répartition et demander plus d’ouverture des équipements existants.

En règle générale, je crois utile (même si l’air du temps est plutôt propice aux revendiacations) de souligner que la situation parisienne est globalement satisfaisante, pour le nombre de piscines, les tarifs, etc, pour bien appuyer sur les points à améliorer. C’est pourquoi je propose de faire porter principalement les doléances sur le partage de « l’espace nautique », l’amplitude d’ouverture, et l’information / concertation avec les usagers.
( à suivre)
  

"- « une spécialisation de certaines piscines ou de certains créneaux horaires en espace dédié à la natation "sportive" » Je pense qu’il n’est pas difficile de coexister entre usagers de bonne volonté respectueux des règles et qu’il n’est pas nécessaire de prendre de l’espace ou du temps de nage à un public au profit d’un autre."
C'est une question de dosage... Pour cette suggestion, je me suis inspiré des bibliothèques municipales. Certaines sont spécialisées dans un domaine (femmes, roman policier...), et je trouve que c'est plutôt une réussite.
  

<b>1/ Partage de l’espace nautique</B>
Trois catégories d’usagers se partagent temps et espace de nage (public, clubs, scolaire) ; involontairement, ils sont en concurrence alors que la cohabitation est possible.

<i>les scolaires : </i>
Une expérience intéressante, à la Butte-aux-Cailles les groupes scolaires viennent pendant l’ouverture au public, sans gène pour quiconque. Cela permet d’ouvrir davantage la piscine.
-> Voir si on peut généraliser l’expérience à d’autres piscines, en fonction de leur localisation et de leur fréquentation

<i>Le public :</i>
Plusieurs catégories : les nageurs sportifs, les amateurs, les baigneurs, qui coexistent d’autant mieux qu’ils ne se gênent pas.
-> Généraliser le partage des bassins entre ligne de nage et lignes libre
-> Informer les usagers du respect des lignes et des règles de natation

Les amateurs d’aquagym : les cours d’aquagym sont des cours collectifs qui ont lieu pendant les heures d’ouverture au public, au moment de fortes fréquentations (midi, soir). Ils coupent le bassin en deux, quelque soit le nombre de participant(e)s, dans le sens de la longueur (Jean-Taris, où ne restent que les lignes de nage intensive) ou de la largeur (Butte-aux-Cailles, où les enfants n’ont plus accès au petit bain).
-> Pour libérer l’espace, déplacer les cours vers les créneaux dévolus aux clubs, voire aux scolaires.
-> A défaut, limiter les nombres et l’impact de ces cours.

<i>Les clubs sportifs :</i>
Ils prennent généralement possession des lieux en soirée – ce qui induit la fermeture au public de lieux publics. Pourtant, on peut observer que certains clubs sont en sous-effectifs et que se succèdent des clubs de même vocation (natation, plongée...)
-> Recenser les orientations, la localisation, et les effectifs des clubs et association sur l’ensemble de Paris
-> Regrouper des clubs dans un même créneau horaires afin de libérer des soirées pour le public
-> Prendre sur le temps des « clubs » pour organiser les compétitions, et non plus sur le temps du public (le mercredi ou le samedi)

(à suivre : part 2)
  

(j'essaie d'adopter une mise en forme plus lisible...le webmestre est autorisé à supprimer le message précédent sans que je crie à la censure)

_1/ Partage de l’espace nautique_

Trois catégories d’usagers se partagent temps et espace de nage (public, clubs, scolaire) ; involontairement, ils sont en concurrence alors que la cohabitation est possible.

les scolaires :
Une expérience intéressante, à la Butte-aux-Cailles les groupes scolaires viennent pendant l’ouverture au public, sans gène pour quiconque. Cela permet d’ouvrir davantage la piscine.
- Voir si on peut généraliser l’expérience à d’autres piscines, en fonction de leur localisation et de leur fréquentation

Le public :
Plusieurs catégories : les nageurs sportifs, les amateurs, les baigneurs, qui coexistent d’autant mieux qu’ils ne se gênent pas.
- Généraliser le partage des bassins entre ligne de nage et lignes libre
- Informer les usagers du respect des lignes et des règles de natation

Les amateurs d’aquagym : les cours d’aquagym sont des cours collectifs qui ont lieu pendant les heures d’ouverture au public, au moment de fortes fréquentations (midi, soir). Ils coupent le bassin en deux, quelque soit le nombre de participant(e)s, dans le sens de la longueur (Jean-Taris, où ne restent que les lignes de nage intensive) ou de la largeur (Butte-aux-Cailles, où les enfants n’ont plus accès au petit bain).
- Pour libérer l’espace, déplacer les cours vers les créneaux dévolus aux clubs, voire aux scolaires.
- A défaut, limiter les nombres et l’impact de ces cours.

Les clubs sportifs :
Ils prennent généralement possession des lieux en soirée – ce qui induit la fermeture au public de lieux publics. Pourtant, on peut observer que certains clubs sont en sous-effectifs et que se succèdent des clubs de même vocation (natation, plongée...)
- Recenser les orientations, la localisation, et les effectifs des clubs et association sur l’ensemble de Paris
- Regrouper des clubs dans un même créneau horaires afin de libérer des soirées pour le public
- Prendre sur le temps des « clubs » pour organiser les compétitions, et non plus sur le temps du public (le mercredi ou le samedi)
  

2/ Amplitude d’ouverture
Les principales revendications portent sur les ouvertures au public des piscines.
horaires d'ouvertures
Le constat qui s’impose est que les piscines ne sont pas, quotidiennement, assez ouvertes (une heure le matin, une autre le midi, parfois le soir)
- Généraliser les nocturnes (4 piscines en sont encore dispensées)
- Pour les piscines faisant un nocturne partiel (avant 20h) ouvrir plus tard
- Ouvrir plus tard également le week-end, d’autant que les bassins sont évacués bien avant l’horaire « officiel ».
- Permettre à des piscines d’ouvrir le lundi, en repoussant l’entretien à un autre jour
- Augmenter l’amplitude du midi – pour la piscine de Reuilly qui ouvre entre 12 h et 13 h, en comptant l’attente aux caisses et la fermeture à moins 45 mn, il faudrait être sorti avant d’être entré.

vacances
La « nouvelle grille » est appréciée ; subsistent quelques réserves :
- Peu de piscines ouvrent le matin à 7h00
- La répartition géographique devrait être précisée
- Les fermetures pourraient peut-être être évitées par une meilleure répartition des effectifs, pléthoriques parfois, insuffisants pour ouvrir parfois.

Fermetures pour vidange et travaux
La nécessité est de ces fermetures est évidente, mais il faut en limiter l’impact sur les usagers.
- Ces fermetures ont souvent lieu d’un vendredi soir à un lundi matin, alors qu’il n’y a pas de travaux le week-end
- répartir les fermetures techniques ; Ces fermetures ont lieu pendant les vacances, quand les horaires sont plus généreux et le public disponible. Pendant la canicule de 2003, il ya eu des jours où toutes les piscines étaient fermées en même temps, pour des raisons diverses.
  

Merci de ton superbe travail et de tes reports ici en vue de cette prochaine réunion auquelle tu pourras peut être porter les voix d'ici ( après les débats houleux sinon dépassées qui ont eues lieux en place concernant la légitimité politique de www.nageurs.com ainsi que son objectivitée... ).

Au delà de cela, si je peux me permettre de soutenir (à mon niveau) ton travail où sur ligner certains points, ceux ci seraient sur deux points sinon trois :

-Informer les usagers du respect des lignes et des règles de natation
- Les horaires plus extensibles : les matinées, les soirs comme les fins de semaines.
- L'importance des bassins en 50m non partagée, à mon égoïste sens le plus important aux yeux des nageurs pratiquant l'endurance).


Bien cordialement,
Oléum
Nb1: N'hesites pas à nous faire savoir de l'issus de cette réunion.
Nb2: un exemple peut être à étudier : celui des quelques rares piscines de Barcelone.

  

Bonjour,
Juste une petite remarque au niveau des tarifs. Je travaille en horaire décalé et j'ai dû mal à trouver une piscine le lundi et les après midi à partir de 14 h 30. Il me reste que le choix de la piscine des Halles... j'aime bien cette piscine mais et je la connais depuis 20 ans, mais je trouve que payer 4 euros c'est un peu cher... faites le calcul en francs... et pensez au prix d'entrée quand on avait les francs... vous voyez une différence? trop c'est trop! car parfois le prix n'est pas à la hauteur des services, surtout quand le bassin est coupé pour l'aquagym... j'aimerais bien que le prix soit coupé par deux aussi. Avant je pouvais acheter une carte tarif réduit par le CE de mon travail, mais la mairie a augmenté les prix des cartes de plus de 20% et donc, dans mon CE ne vendent plus ces cartes. Je pense qu'aux Halles profitent trop de la situation à cause des horaires et de la situation géographique et c'est devenu un commerce, mais contradiction si c'est vraiment un commerce on doit avoir les services qui vont avec le prix qu'on paye, parce que par exemple au niveau entretien en général c'est propre mais parfois c'est sale aussi ou il n'y a pas de papier toilette et niveau accueil, bonjour les dégâts! Parfois quand les horaires me permettent d'y aller, je vais à la piscine Pontoise, je trouve qu'ils font un prix plus correcte. Au niveau des piscines municipales, les vraies, je trouve que le prix est juste. Voilà pour mes remarques, bon courage.
  

Il me semble que la piscine des Halles est plus chère car concédée, donc sans doute moins de subventions et peut-être une histoire de bail plus cher dans ce quartier (et donc c'est pas pour ça que ca sera pas propre qu'ailleurs). Tournicotti a raison sur les prix, en gros pour le prix d'une carte de 10 entrées aux Halles, on a un abonnement trimestriel à volonté dans les municipales. La différence est énorme certes, mais je me dis qu'avoir une pisicne de 50m en plein centre de Paris c'est aussi un luxe qui a son prix…
J'ajoute pour Oléum une réflexion d'un maître-nageur des Halles, alors que je lui faisais la réflexion (très en douceur et aussi aimablement que possible) qu'en période d'affluence au moins, ils pourraient réguler la fréquentation des lignes, réponse : on ne peut pas mesurer la vitesse des gens ! Donc c'est mal barré avec eux…
C'était juste un aparté et non le début d'une diversion sur l'action très sympa et bien synthétisée de Domino. Merci à lui.
  

Pour aborder le sujet des moments difficiles à vivre quand il y a de la sur-population dans les piscines (l'époque des bonnes résolutions que l'on connaît tous, à savoir en septembre, en janvier, et aux premières chaleurs du printemps, ou bien quand le cours de palmes occupe 2 lignes d'eau aux halles...) je trouve dommage que le nombre d'entrants ne soit pas limité... En effet, il m'est arrivé à plusieurs reprises d'attendre désespérement au bord du bassin que cela se vide un peu (je compte le nb de nageurs/ligne et je me fixe 32 nageurs/ligne de 50 m!) pour pouvoir enfin me jeter à l'eau pour pouvoir profiter un minimum de ma séance...mais je pense à ces moments où j'aurai préféré qu'on me refuse à l'entrée plutôt que me laisser barboter dans l'eau. Bien sûr ce n'est possible que lorsqu'il y a des tourniqués en entrée, avec ou non carte d'entrée.

Mettons nous à rêver qqs minutes la piscine idéale :
- possibilité de délivrer des cartes d'abonnement à l'année qui seraient prioritaires à certains moment de la journée. Imaginons par ex qu'à 50 entrées du max autorisé, on ne laisse plus rentrer que les abonnés... et encore mieux, les abonnés auraient la possibilité de réserver (sur internet ou autre) leur créneaux horaire d'1 h max, sachant que les réservations non honorées empêchent de futures réservations sur les 15 jours suivants ! On va me dire que cela ne résoudra pas le pb de place, mais je dirais que cela poussera les "occasionnels" à la pratique + sportive (car + assidue), et on nagera dans de bonnes conditions,
- des maîtres nageurs qui font un peu plus que surveiller. J'entends par là du personnel qui pourrait rendre leur métier un peu plus intéressant en prodiquant qqs conseils aux nageurs, histoire de leur donner envie de s'inscrire pour des leçons plus approfondies (et payantes s'ils veulent mais moi je préférerais prises en partie en charge par la sécurité sociale car ce sont de futures soins évités !). En effet combien de fois on voit des nageurs qui s'acharnent avec des gestes que l'on sait tous mauvais (cela me fait mal rien qu'en les voyant). Et en fait cela contribuerait à faire monter le niveau général de tous les nageurs, en y inculquant au passage le bon comportement du "parfait petit nageur"... C'est un doux rêve avec le caractère de cochon des français, car pour en avoir discuté avec un maître nageur également aux halles, il m'a dit qu'il s'est déjà essayé à donner qqs conseils, et il a arrêté tout de suite car il s'est systématiquement fait envoyer promener par les nageurs (véxés??? mais faut pas, c'est pour votre bien !).

Je suis également impatient de connaître l'issue des ces réunions de reflexion.
  

J'aime bien ton idée de limiter le nombre d'entrées pour qu'on puisse nager dans de bonnes conditions (mais bon, pour moi à 32 nageurs / ligne de 50 m c'est encore 2 fois trop pour pouvoir nager !).

Par contre, les maîtres nageurs ne peuvent pas à la fois surveiller et conseiller, ou alors il faut augmenter les effectifs et répartir les rôles, avec certains qui ne font que surveiller pendant que d'autres peuvent conseiller, et on change après.
Je comprends aussi que des conseils non sollicités peuvent vexer... Mais si les gens sont informés qu'ils peuvent demander conseil à certains maîtres-nageurs (clairement identifiés), peut-être feront-ils plus facilement la démarche ?
  

Je reprends rapidement les suggestions ci-dessus, avant de continuer mon petit travail

1/ « L’informations des usagers », voir précisément le suite de ce petit travail (partie 3)
2/ « les bassins en 50m non partagés », je le mentionnerai en partie 1 (Partage de l’espace…)
4/ « les tarifs des piscines concédées » : en effet, ils sont libres, bien qu’un effort de rapprochement ait été fait (l’abonnement municipal valable à certaines périodes) et à encourager.
5/ « limitation des entrées » : c’est aussi vous qu’on peut empêcher d’entrer ; la difficulté est que les instruments de mesure sont insuffisants. En été, j’ai vu des portes fermées pour cause de maximum de sécurité atteint, alors que le bassin était presque vide : tout ce monde était au solarium. Ce ne doit pas être non plus un prétexte pour fermer davantage.
6/ « cartes d'abonnement à l'année qui seraient prioritaires » ; à titre individuel j’y suis favorable (il suffirait de présenter sa carte à l’entrée) mais seulement les passe-droits et autres laissez-passer ne sont pas de saison ; je crois au contraire que cette priorité dissuaderait les nageurs occasionnels qui ne deviendraient jamais des nageurs assidus.
7/ « des maîtres-nageurs qui soient des maîtres-nageurs », c’est-à-dire qui soient autre chose que des contrôleurs-de-port-de-bonnet – il y a quelques années, des MNS ont improvisés des cours le week-end pour apprendre les bons gestes, tout le monde a apprécié. Mais il peut y avoir un problème de statut et de rémunération des leçons (elles sont – je crois – payées en heures supplémentaires, depuis une fameuse grève des MNS que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître) – en tout cas je reprends la proposition, il faudrait que les MNS puisse répondre aux questions (ou au moins refuser avec politesse, ce qui est la moindre des choses).
  

3/ informations et concertations
informations des établissements
La mise en place de serveurs vocaux a rendu plus difficile la communication avec les piscines.
- imposer aux agents de répondre au téléphone
- actualiser les informations du serveur vocal (fermeture ponctuelle)

informations dans les établissements
Hormis une « charte des piscines » dont il faudrait commenter certains articles, et un règlement intérieur, les usagers ne sont pas informés sur le comportement à adopter dans les piscines.
- Promouvoir une politique de sensibilisation plus active auprès des usagers sur les comportements à adopter dans une piscine, pourquoi pas un « code de la nage » ( nager à droite, se laisser doubler, dos crawlé le long des lignes d’eau...)

informations municipales
Depuis quelques années, une page spéciale sur Paris.fr donne les informations sur les fermetures prévisibles des piscines. Certaines informations sont manquantes, voire fausses (par exemple, une fermeture annoncée de Jean-Taris en novembre, ou la réouverture de Keller cet été)
- proposer une présentation des informations plus dynamiques
- actualiser les pages
- impliquer les piscines pour faire remonter les informations de fermetures impromptues, de façon systématique et immédiate

procédure de concertation
Les usagers doivent être associés aux prises de décisions qui les concernent, et pouvoir demander l’arbitrage de la DJS (ou de tout autre tutelle)
- rendre visibles les cahiers de réclamation, généralement cachés, et les faire viser régulièrement par la DJS
- permettre l’expression des usagers, si nécessaires réunis en associations ou collectifs selon des modalités à définir (affichage ?)
- demander à la DJS d’être plus directive envers les piscines (respect des horaires, de l’information, etc)
- nommer à la DJS un interlocuteur, identifié par tous, à même de répondre aux questions et aux réclamations des usagers sans passer par les chefs d’établissement, habilité le cas échéant à servir de médiateur.
  

Domino : "limitation des entrées : c'est aussi vous qu'on peut empêcher d'entrer"
Oui justement, dans certaines conditions je préfère rentrer chez moi qu'essayer de nager, ne pas pouvoir avancer et me prendre des coups, et finalement repartir énervée au bout de 10 min...
Dans les piscines où on peut voir le bassin avant d'entrer (Reuilly par exemple), ça m'arrive de faire demi-tour pour rentrer chez moi quand je vois le monde !
  

4/ Equipements

Création d’équipements
Si le nombre d’équipement est globalement satisfaisant, on note quelques critiques :
- une mauvaise répartition dans la ville – le centre et le nord-est sont mal desservis
- une préférence municipale pour les constructions de prestige plutôt que des équipements fonctionnels .
- des lacunes en bassins sportifs (bassins de 50 m) et bassins découverts

Rénovation d’équipements
Un grand nombre de piscines ont été réhabilitées ces dernières années :
- De même que pour les fermetures techniques, veiller à étaler les rénovations dans le temps et l’espace.
Ces rénovations ont donné lieu à des réaménagements convergents :
- Etendre les zones pieds nus, à condition que les aménagements le permettent (SAS, espace suffisant, bancs) et que les consignes soient respectées, y compris par le personnel
- La mixité ne doit pas être un prétexte pour fermer la moitié des douches et des vestiaires, et doit s’accompagner d’un nombre de cabines en conséquence, effectivement mixtes (des cabines sont réservées aux femmes à l’intérieur du nouvel espace mixte de Château des Rentiers) ; on peut aussi ouvrir les vestiaires collectifs pendant les horaires du public
- Généraliser les deux caisses à l’entrée ; alors que la charte des piscines prévoyait d’adapter les effectifs au public (art 8), on rénovait des piscines avec une seule caisse
- De même, rénover les douches en respectant la charte (art 10) qui impose au moins une douche froide (après rénovation, pas de douche froide à Château des Rentiers).

Entretien des équipements
[je ne connais pas tous les cas particuliers à prendre pour exemple]
Certaines piscines n’ont pas encore été réhabilitées et se dégradent :
- De manière générale, accélérer les délais de réparation et améliorer l’entretien,
- travaux nécessaires des douches et/ou vestiaires de certaines piscines (Blomet)
- certaines piscines manquent de glaces, de lavabos, de toilettes (Buttes aux cailles)
- douches en panne depuis plusieurs mois (Buttes aux cailles aussi)
- propreté…
  

Ouf !
J’ai ajouté quelques remarques et question depuis la première version – je vous épargne l’envoi de la totalité du document (4 pages), à moins qu'on puisse le déposer sur le site.

Les remarques :
- Ouvrir les bassins extérieurs en fonction de la météo, et pas du calendrier (ex. 2007, où il a fait meilleur en avril qu’en juillet)
- Continuer à rapprocher les tarifs des piscines concédées des municipales et tendre vers une carte de natation unique
- informer sur la « saturation » des bassins dès l’entrée
- conforter le rôle « pédagogique » du maître-nageur, qui pourrait conseiller les usagers.

la question :
quand réouvre finalement la piscine keller ?

Je n'aurai sans doute pas toutes les réponses ce soir, mais peut-être au moins des informations que je vous communiquerai bientôt.
  

Je n'aurai sans doute pas toutes les réponses ce soir, mais peut-être au moins des informations que je vous communiquerai bientôt.
Un grand merci d'avance et chapeau bas pour ce travail d'horloger.
Espérant que ton intervention sera prise en compte et remette les pendules à l'heure...

Très cordialement,
Oléum.
  

Bonjour a tous,

juste pour suggerer quelques petits points de plus...car je pense que on peut trouver deja beaucoup de bonnes remarques sur les autres posts, en haut.

1 ) LES POINTS A AMMELIORER : HIGIENE & HORARES INADAPTES
les 2 principaux problèmes des piscines sont les horaires (qu'entrainent d'autres problèmes, comme la surnombre de nageurs aux heures de pointe, comme a la piscine des halles, car il s'agit d'une des seules pisicines avec des horaires nocturnes) et puis l'higiène.

2) DOUCHES MIXTES OU "ECONOMIE DE VESTIAIRES" ?!?!?
Concernant les douches mixtes, je suis contre. Ce n'est pas une question de pudeur, Je sais bien que dans les douches d'un complexe sportif on n'est pas chez soi. Dans les piscines plus récentes les architectes on fait en sorte que les dernières soient ouvertes sur les bassins et je peux imaginer quels étaient les raisons. J'essaie aussi de me mettre a la place des des gestionnaires, cela fait un seul espace a a nettoyer, il faut moins de personnel, etc, mais je constate juste que dans les piscines ou cela a été mis en oeuvre, comme a Mnntparnasse ou a Emille Anthoine - les douches et les toilettes ( il serait aussi sympa de ne pas prévoir des urinioirs dans des toilettes mixtes ) il n'y a jamais assez ni ce cabines, ni de douches et l'espace est effectivement beaucoup moins propre. Si cela vient du fait que les douches soient mixtes ou si c'est parce qu'il y a beaucoup plus de gens, c'est une autre discussion, mais, personnellement je pense que c'est les deux.

3) PLUS DE SOUPLESSE ET DES HORAIRES D'OUVERTURE ADAPTES A CHAQUE PISCINE/ certaines piscines peuvent très bien, comme il est dit plus haut recevoir le public + scolaires ou scolaires + clubs + public et d'autres pas.
il faudrait un faire un effort pour établir des horaires adaptés a chaque établissement, et, la ou cela serait possible, de prevoir des plages horaires communes aux differents usagers. Une pisicne avec 2 ou 3 bassins a certainement le moyen de le faire alors qu'une piscine avec un seul bassin doit gerer cela autrement.

(Je pense aussi que couper une piscine de 50m pour des cours d'aquagym est bien domage. Mais les maîtres nageurs ont besoin de cela pour arrondir leur fin du mois, non. Et puis, il faut être honête : Je remarque qu'Il y a beaucoup plus de aquagymeuses que de nageurs reguliers)

4) reste la question des tarifs. Je nage 5X par semaine et, a ce rythme là, je ne peux pas me permettre de payer 4 euros l'entrée.
  

La réunion avec les représentants de la Direction de la Jeunesse et des Sports a eu lieu vendredi dernier (le 23 novembre) à la piscine Cours-des-Lions ; étaient présents : la directrice de la DJS, son collaborateur que connaissent les créateurs de ce site, un monsieur chargé de la rénovation des équipements, le directeur de la piscine cours-des-lions, une petite dizaine d’usagers dont plusieurs connaissaient nageurs.com, ce qui prouve le haut niveau d’expertise de cette réunion.

visite des locaux
Nous avons commencé par une visite des (impressionnants) locaux techniques de la piscine, que vous pouvez à peu près retrouver sur le site à propos des Amiraux. Les installations de traitement de l’air et de l’eau, qui luttent par exemple contre les chloramines, ont permis d’évoquer les normes de sécurité et de contrôles ; la visite des vestiaires, d’évoquer la mixité ; les douches, l’hygiène des usagers...

Réunion
A l’issue de la visite, on s’est retrouvé autour d’une table et d’un verre de jus d’orange, délicate attention qui n’a pas endormi la vigilance. Pendant les échanges, nous avons appris par exemple qu’un plan de remplacement des équipements (sèche-cheveux,...) était programmé, que Keller devrait rouvrir en fin de cette année (avec option toit ouvrant). La liste des propositions et questions ci-dessus n’a pu être traitée intégralement, mais elle a été remise à la directrice de la DJS qui fera connaître ses réponses, réponses qui vous seront transmises ici même.
  

avatar de vanilledesiles
vanilledesiles
> 9 ans
merci pour ce beau travail,
la communication étant instaurée entre les nageurs et la DJS par ses représentants administratifs, j'ose espérer que les échanges n'en sont qu'à leurs prémisces!
et que cette réunion est n'est que la première avant les changements prévus avec la certification des clubs!
  

En attendant des réponses détaillées, voici des éléments que j’ai pu apprendre lors de la réunion (en italique, normalement); pour vous épargner le texte intégral des doléances, je ne cite que les passages concernés, mais je ferai la synthèse avec toutes les réponses quand je les aurai.

les scolaires
Une expérience intéressante, à la Butte-aux-Cailles les groupes scolaires viennent pendant l’ouverture au public, sans gène pour quiconque. Cela permet d’ouvrir davantage la piscine.
- Voir si on peut généraliser l’expérience à d’autres piscines, en fonction de leur localisation et de leur fréquentation
/la réglementation impose une séparation stricte entre scolaire et public, qui ne doivent même pas se croiser; la seule marge de manœuvre, pour grignoter quelques minutes, est de gérer différemment les entrées et sorties de ces types de public./

Les clubs
- Regrouper des clubs dans un même créneau horaires afin de libérer des soirées pour le public
/à la sortie de la réunion, nous avons pu constater que le bassin n’était occupé que par une dizaine de nageuses ; c’est sans doute là que des créneaux peuvent être dégagés. La directrice a fait elle-même remarqué que de plus en plus d’individuels s’inscrivaient dans des clubs pour pouvoir nager librement./

Amplitude d’ouverture
Les principales revendications portent sur les ouvertures au public des piscines.
elle a augmenté depuis 2001 de 15%

informations des établissements
La mise en place de serveurs vocaux a rendu plus difficile la communication avec les piscines.
- imposer aux agents de répondre au téléphone
- actualiser les informations du serveur vocal (fermeture ponctuelle)
/un nouveau type de serveur va être mis en oeuvre pour donner des informations ponctuelles sur les fermetures « impromptues » /

Entretien des équipements
Certaines piscines n’ont pas encore été réhabilitées et se dégradent :
- certaines piscines manquent de glaces, de lavabos, de toilettes (Buttes aux cailles)
un plan de remplacement des équipements est programmé à partir de 2008
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant