Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
samedi 14 octobre 2006
posté par vanilledesil à 11:00

accidents

vu 1976 fois, followers=9
je reviens de la piscine des Tourelles,
et disciplinee, je nage dans la ligne crawl puis, pour le dos crawlé et me rend dans la ligne nageurs confirmés (deux lignes plus loin).
dans l'anarchie du dos, pap et brasse, les 10 nageurs, se genent (alors qua dans la ligne crawl il n'y a que 2 nageurs)
pourla première fois j'ai un accident! doigt retourné par un brasseur!!!! et sortie prématurée du bassin,
et vous, avez vous dejà eu un accident dans l'eau?????????

20 commentaires

  

On ne peut pas parler d'accident mais de petits bobos me concernant.
Je me suis pris un coup par un crawler au visage au niveau des lunettes, je ne compte plus les doigts douloureux après un choc avec un autre crawler ni les coups de pieds dans les côtes lors de dépassements des brasseurs...
La semaine dernière c'est une cheville qui a vrillé lors d'un demi tour en bout de ligne lors d'une prise d'appui sur le mur. Ca s'est passé à la piscine G. Rigal et je préfère vous prévenir qu'à mon avis ils mettent de l'huile sur les murs ou alors je ne comprends pas
  

et vous, avez vous dejà eu un accident dans l'eau?????????

Pas vraiment, mais une fois j'étais perdu et je courrai à Aquaboulebard, et je me suis mangé le sol bien rapant, du coup grosses égratignures partout sur le corps....
  

J'ai eu un pépin aussi il y a 2 semaines ( juste avant de partir en stage de terrain en plus :o ) : un brasseur m'a donné un grand coup sur le gros orteil du pied gauche ; il ne s'est meme pas excusé ( je ne l'ai plus jamais revu depuis ) .
Je n'ai pas senti la douleur tout de suite mais en sortant du bassin :o
  

et vous, avez vous dejà eu un accident dans l'eau?????????
Oui, le plus grave a du être le coup de coude d'un crawleur en pleine tête alors qu'il ne regardait pas devant lui... Ca reveille !!! Il s'est excusé...
Sinon un coup de pied violent dans l'oeil de la part d'une brasseuse pendant un dépassement, heureusement j'avais des lunettes avec joints en plastique pour "amortir" le choc.
C'est clair que je ressors souvent avec des égratignures souvent attrapée pdt les dépassements mais jamais rien de bien méchant, des fois ca fait monter l'adrénaline qd on se demande si ca va passer qd on se croisent à quatre ds le même couloirs de nage ( deux personnes en train de dépasser quelqu'un en même temps ), il faut serrer et relever les coudes au maximum


Aussi quelques fois les ongles qui rippent sur la ligne d'eau...

J'espere rien de grave pour toi et en tous les cas prompt rétablissement.
Cdlt,
Oléum.
  

doigt retourné par un brasseur!!!! et sortie prématurée du bassin,

en effet, ça fait très mal
ça m'est arrivé une fois mais le brasseur qui m'avait fait ça (je n'ai toujours pas compris comment d'ailleurs) n'avait pas fait le boulot en entier. Le majeur était douloureux mais encore valide ! et je n'ai pas eu à sortir du bassin

Sinon une fois un choc monstrueux sur la tête par un crawler (il doublait très à gauche, et j'étais en dos crawlé, bien sur ma gauche pourtant), je n'ai pas si c'était sa main ou sa tête à lui mais c'est la seule fois où j'ai eu l'impression d'avoir été assommé dans l'eau (je n'ai pas perdu conscience mais c'était pas loin)
Sinon des égratignures multiples, et une tentative de noyade (en fait quelqu'un qui était mal à l'aise dans l'eau bien que nageant dans une ligne, que j'ai doublé, et qui prenant peur s'est appuyé sur moi pour se maintenir à flots).

D'ailleurs, de façon générale, je trouve que ce sont les brasseurs les plus dangereux (les coups de pieds peuvent être "mortels") et les plus difficiles à doubler. Quelqu'un a un avis?
  

D'ailleurs, de façon générale, je trouve que ce sont les brasseurs les plus dangereux

Ils représentent surtout la majorité. Je ne compte plus les coups de pieds que je reçois par les brasseurs ! Mais pour l'instant pas de bobo


Attention aussi aux coups de griffe ! Certains en effet ne se coupent pas les ongles souvent...
  

C'est sûr que doubler entre 2 brasseurs relève de la gageur d'autant plus s'ils ont une grande amplitude dans leur mouvement de jambes img:http://smilies.sofrayt.com/sae/knocko...
  

Les brasseurs c'est vraiment dur...
Ca me rappelle une séance où je faisais mes longueurs en crawl dans la ligne rapide. Il y avait un brasseur, certes pas mauvais mais quand même nettement moins rapide qu'un crawleur, et qui devait mesurer pas loin de 2 m avec l'envergure qui va avec évidemment : c'était déjà dur quand on le croisait, mais alors pour le doubler c'était l'horreur... Et le pire c'est qu'il m'a arrêté au cours d'un dépassement parce que je le gênais !! Le monde à l'envers !!
  

Une autre chose un peu dangereuse à mon sens, ce sont les palettes.

Il m'est en effet arrivé plusieurs fois, alors que je nageais le crawl, de me prendre un bon coup de palette sur le haut de la main ou le poignet suite à un croisement avec un autre nageur de crawl.
Franchement ca fait hyper mal !

Sinon, OK avec vous tous sur les nageurs de brasse.

Y'a aussi la catégorie nageurs de papillon qui est pas mal dans son genre. Là aussi ca donne de l'envergure mine de rien !
Mais bon, c'est quand même rare de voir ça hors cours et surtout, pour l'avoir dit et parce que je ne me lasserai pas de le redire, c'est quand même la grosse FRIME de nager le pap aux heures d'ouverture public.

Pour finir, je rejoins karo02. Il arrive en effet parfois que les nageurs qui se font doubler attrape la jampe du nageur qui les double et bien leur mettre volontairement un bon coup de coude.

Il sort quand le guide "Natation et Politesse" ??

Agnès.

  

Aujourd'hui à la piscine, au bout de la 32eme longueur ( le bassin fait 25m ), j'ai eu d'un coup une violente crampe sur le mollet gauche ( j'ai eu un mal fou à détendre ma jambe tellement la douleur était intense car il m'était impossible de sortir du bassin à ce moment là ! ) .
Il me restait 8 longueurs à effectuer .
Je pense à plusieurs possibilités :
-Un souffle court lorsque je faisais du crawl ( d'ailleurs j'avais un point de cote pendant 100m environ ) .
-Une alternance brutale entre la brasse et le crawl ( au milieu du bassin ) .
-Un mauvais battement des jambes lors des brasses et du crawl ( je vais probablement finir par prendre des cours à 12 euros la demi heure au lieu de jouer les autodidactes ) .
-A la nervosité ( je n'avais pas l'impression d'avoir un degré de nervosité plus élevé qu'à l'habitude ) .
-Un manque de magnésium vu que je m'étais contenté d'un verre de jus de mangue juste avant de piquer une tete .
-Les possibilités précédentes réunies
  

Pour ma part, suite à un coup d'un crawleur qui arrivait en face je me suis retrouvé avec le tour de l'oeil en sang suivant la marque des lunettes. Le pire c'est que c'était en dehors des couloirs, à la piscine Pontoise. Le gars semblait vraiment violent.

Sinon tout seul je me suis vautré en descendant des escaliers, après être sorti du bassin. J'ai glissé tout bêtement. La faillance était super lisse contrairement à certaines piscines où les carreaux sont pourvus d'anti-dérapants.

Matt
  

Cyril9481, il m'arrive également d'avoir des crampes mais depuis que j'ai changé mes habitudes, je n'en ai plus que rarement.
Moi aussi, aux alentours du premier km j'avais des crampes à la voute plantaire assez douloureuses, désormais je bois bien avant chaque séance, je m'étire régulièrement, cad après chaque série de 400 m.
Si ça ne suffit pas, tu peux toujours essayer les poudres à diluer dans l'eau contre les crampes vendues dans les boutiques de fitness.
Et si ça ne suffit pas, un pépé avec qui j'ai sympathisé à la piscine m'a donné un petit truc de grand mère, tu mets un savon sous ton lit enroulé dans un linge, mais je ne garantie vraiment pas le résultat img:http://smilies.sofrayt.com/fsc/nono.gif
  

j'ai eu d'un coup une violente crampe sur le mollet gauche

Cyril9481, crampe = manque d'oxygène du muscle et/ou concentration d'acide lactique trop forte dû à l'effort. Pour les crampes peu fréquentes, les médecins conseillent souvent des fruits secs (raisins, noix, amandes), à cause du potassium qu'ils contiennent.
Tu n'aurais pas simplement un peu "forcé" par hasard? S'étirer après une séance permet aussi de prévenir les crampes de la séance suivante...
  

Et meme si ca parait ridicule, être bien chausséla journée permet de ne pas soumettre la pied aux efforts inutiles, et le contracter inutilement ...
pour ma part, l'accident de samedi est une superbe entorse des phalanges, et ca ne m'empèche pas de nager avec l'atèle...
  

Je pense que même quand on prend toutes les précautions possibles, des crampes peuvent toujours arriver, surtout vers la fin d'une séance comme c'était ton cas...
Moi ça m'arrive de temps en temps les crampes au mollet à cause des poussées sur le mur au virage (->effort plus violent que le battement, et qui est très répété dans les petits bassins...)
En général je sens arriver la crampe, du coup je vire sans pousser, mais je me souviens d'une fois où j'ai du me raccrocher aussitôt au bord... et j'ai passé 20 min à étirer ma jambe avant de réussir à monter l'échelle pour sortir de l'eau. J'ai eu mal pendant une semaine, j'ai été obligé de faire les 3 séances de natation suivantes en bras avec pull-buoy !
  

Cyril9481, crampe = manque d'oxygène du muscle et/ou concentration d'acide lactique trop forte dû à l'effort. Pour les crampes peu fréquentes, les médecins conseillent souvent des fruits secs (raisins, noix, amandes), à cause du potassium qu'ils contiennent.

le paradoxe est que je m'étais remis partiellement à boire du jus de raisin ( ma mere s'était trompée en faisant les courses
) .
Les noix j'en prenais il y a un an ; chose que je n'ai pas continué pour une raison que je ne connais pas vraiment ( dégout ? ) .
Les amandes il n'y a pas moyen je n'arrive pas en avaler une :o

Tu n'aurais pas simplement un peu "forcé" par hasard? S'étirer après une séance permet aussi de prévenir les crampes de la séance suivante...

Disons que le matin meme, j'avais du mal à me lever ( pourtant j'avais dormi pendant pres de 8h30 la nuit précédente ) .
Pensant à une fatigue cérébrale, j'ai fait un peu plus d'effort que d'habitude à la piscine : pas d'échauffement à proprement parlé ( comme d'habitude, je rentre dans l'eau, je me place sur une ligne et c'est parti ), crawl plus précoce dans le "marathon" de 1 km et 2 fois plus rapide que d'habitude, avec les nombreux présents dans ma ligne d'eau, je me suis pressé en faisant quelques virages avec appui sur une jambe ( probablement le coup de grace ) .
A la fin de la séance, je me suis posé comme d'habitude dans un espece de jakuzi ( bulles avec une température de l'eau proche de 30°C ) : j'avais un mal fou à marcher .

et j'ai passé 20 min à étirer ma jambe avant de réussir à monter l'échelle pour sortir de l'eau. J'ai eu mal pendant une semaine, j'ai été obligé de faire les 3 séances de natation suivantes en bras avec pull-buoy !
ça m'a pris 5 bonnes minutes en respirant à fond jambe tendue au maximum ; j'essayais de plier de temps en temps et à nouveau la jambe pour voir si la douleur avait disparu ( grossiere erreur du moins au début aie aie ) .
Le pire est qu'une personne agée me demandait de me pousser ( alors que je me tordais de douleur ) pour aller sur une ligne d'eau située à l'autre bout du bassin
  

J'oubliais un truc dans les choses à ne pas faire et que j'ai tout de meme faites ce jour là : une oxygénation plus faible que d'habitude

Tant pis pour moi j'en ai pour une semaine avec une cure de magnésium, vitamines B1, B2 et B6 le tout sous forme de comprimés effervescents ( j'en ai pris ce midi ; la prochaine fois je le prendrais plutot le soir pour éviter de roupiller l'apres midi
) .
  

Alors aujourd'hui je me suis ouvert le gros orteil et je ne sais pas comment, je n'ai rien senti pendant la séance et c'est quand je suis sorti que j'ai eu comme un picotement dans le pieds et j'ai constaté que j'étais coupé assez profondément... img:http://smilies.sofrayt.com/fsc/sobbin...
  

c'est quand je suis sorti que j'ai eu comme un picotement dans le pieds et j'ai constaté que j'étais coupé assez profondément...
J'ai eu la même chose la semaine dernière mais au pouce gauche, je me change dans la cabine et je remarque une trace de sang sur mon jean, c'est là que j'ai réalisé. Rien de grave mais ca pissait le sang et ne voulait pas cicatriser même avec le vent en rentrant en VTT .

Donc faut que je me calme sur le thé ( ca bouffe le fer qui est un élémént cicatrisant dans le sang) et que je me mette à la Guinness
( riche en fer, j'ai refait les stocks pour un mois samedi soir
)
Enfin vraiment rien de grave comparé à un retournement de la main...

Cdlt,
Oléum.
  

ah bon, la Guinness contient beaucoup de fer? Mais moi je préfère la 1664 blanche ça marche aussi? dis oui, dis oui !!!!!!
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant