Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
vendredi 23 mars 2012
posté par LoutreGlouglou à 19:10

Un point de vu plus qu'intéressant sur la situation de la natation française

vu 1923 fois, followers=10

24 commentaires

  

"vue" serait une orthographe plus correcte. Impardonnable !
  

Excellente entrevue avec le coach de Yannick Agnel, Fabrice Pellerin.

Quelques commentaires de Fabrice Pellerin sur la piscine olympique prévue à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis :
- Ce ne serait pas un bassin à dix, mais à huit lignes d'eau. Si cela se confirme, c'est aberrant. Personne au monde ne construit de bassin à huit lignes, surtout avec un budget de 68 millions d'euros.
- Avec cet argent, on pourrait construire quatre ou cinq très beaux bassins répartis en France, des centres de haut niveau.
  

Oui, interview trés intéressante: Et si effectivement c'est un bassin à 8 et non 10 couloirs qu'on construit à Aubervilliers, c'est plus que stupide, je ne peux pas croire qu'on en soit là!

je pense aussi qu'on devrait intégrer la gestion générale des bassins, de tous les bassins c'est-à-dire l'ouverture au public,dans le devenir de la natation française, S'il y a une base public pour la natation sportive, alors la natation haut niveau s'en portera mieux.

Construisez des bassins spécialisés pour les aquatrucs et la baignade, les aquatrucs surtout, et séparez complètement les 2 activités,(natation et aquatrucs) ça n'a rien à voir.

  

À long terme, pour la relève, chaque université française devrait avoir une piscine de 50m réservée à ses étudiants.
Chaque lycée français devrait avoir une piscine de 25m pour ses élèves.

Je pense que la piscine de Dunkerque pour les qualifications olympiques n'a que huit couloirs. Veuillez me le confirmer.

On peut construire de petits bassins hors terre, pas chers, pour les aquagyms et les vélos aquatiques.
  

je ne sais pas, Saigo, combien de couloirs, il faudrait que je demande à mon copain entraineur, qui la connait bien.

je pense qu'à CANET, où il y a un beau complexe, il y a 10 couloirs et à Montpellier aussi.A Toulouse aussi quelque part surement.Tout ça à confirmer.

Toutes les décisions sur les constructions de bassins devraient faire appel pour consultations préalables à un(e) nageur(euse) de haut niveau jeune si possible, même si déjà retiré du haut niveau.

Good night, Saigo.je vais retrouver vineusse et juju dans mes rêves.
  

Intéressant article, on sent le cri du coeur, l'entraîneur n'a pas sa langue dans la poche

Je suis pas forcément d'accord sur tout, mais il a le mérite d'exprimer très clairement ses idées.
  

Il est vraiment incroyable que les gens se réjouissent de la construction d'une piscine avec 8 lignes d'eau...

La natation a gardé, pendant très longtemps, un coté très amateur vis-à-vis d'autres sports, comme le foot, le volley ball ou le basket. Cela a été le cas un peu partout mais ce n'est plus valable maintenant. Il suffit de voir la com des équipementiers - Quelqu'un se rappelle des pubs arena d'l y a 10 ans ? Il en avait ? Et bah, non.

D'autres disciplines, comme le judo, par exemple, qui étaient loin d'être populaires ont profité d'avoir gagne des médailles pour "recruter" des sponsors, se faire connaître, demander des subventions et faire construire, en bordure du periph, "l'Institut National du Judo". Et rien qu'a voir l'immeuble, on peut se faire une idée de la taille des tatamis....

je ne comprends pas pourquoi la natation française aime se faire traiter en parent pauvre...mais n'y a qu'a voir le site internet de la fédé pour se rendre compte... ceci explique peut-être cela....
  

Quand j'étais enfant, dans une petite ville, à part le ski(On était au milieu des montagnes), il n'y avait rien: Aucun cours de dessin, de musique,de piano, de danse, pas de piscines, pas de salles de sport(A part un petit truc dans le lycée pour les cours d'E.P.), aucun moyen de faire quoi que ce soir en dehors du lycée où certains cours étaient franchement à tomber d'ennui(D'ailleurs je m'évanouissais souvent en plein cours de sciences naturelles tellement c'était embêtant.On m'évacuait à l'infirmerie).

Il n'y avait rien nulle part, SAUF, SAUF: Une salle de judo! Du coup tout le monde faisait du judo: et c'était pareil partout en France, le truc le plus implanté, c'était le judo.La france entière faisait du judo.

Le résultat, c'est des judokas français qui étaient meilleurs que les judokas japonais: Et pourquoi maintenant on ne fait pas pareil pour la natation et les piscines? Il y a des endroits encore, en France, où la personne qui veut nager et pas barboter est sous-considérée dans la piscine: pas de couloirs dédiés, tolérance à l'égard des gamins qui prennent un malin plaisir à faire suer ceux qui nagent sous l'oeil attendri et bienveillant des MNS et des parents, prompts à te hurler dessus si tu demandes à leur rejeton d'aller sauter ailleurs que sur ton dos...Question de mentalité...Je déteste ces comportements.
  

Les décideurs français devraient aller aux USA pour voir comment sont construites les piscines pour l'élite de la natation.

Une piscine de 10 couloirs coûte marginalement un peu plus cher qu'une de 8 couloirs.
  

On va voir le projet qui sera concocté à Aubervilliers.
  

Lors des constructions des premières piscines, il y avait besoin d'un espace bien plus grand qu'aujourd'hui, pour entreposer le charbon, les chaufferies, les machines, les employés.. Aujourd'hui moins de personnel nécessaire grâce à l'évolution des technologies modernes. Il n'y a qu'à visiter les sous-sol des piscines, pour se rendre compte de la place qui n'est pas utilisée. Au final construire une piscine aujourd'hui nécessite beaucoup moins de mètres carrés qu'hier.
  

j'étais restée sur l'idée d'un sous-sol important...mais c'est vrai, il y a beaucoup plus d'électronique maintenant qu'avant où tout était plus mécanique...mais lorsque c'est en panne ou qu'il y a un problème, il faut attendre les sociétés spécialisées, alors qu'autrefois les agents de maintenance(Et quelques fois les MNS comme à Dunois)réparaient eux-mêmes..;
  

C'est devenu compliqué aujourd'hui, pour faire le moindre truc il faut passer par un circuit de validation, faire un appel d'offre public, valider des budgets... Mais quand j'ai appris que le personnel de Blomet avait fait lui même la peinture car la situation s'éternisait, ça m'a stupéfait (agréablement) ! Il parait qu'ils font aussi un peu de maçonnerie, et de plomberie.

Un autre truc qui m'a fait halluciner, à Blomet ils ont un puit artésien avec de l'eau chaude naturelle (probablement la raison pour laquelle la piscine a été construite à cet endroit), eh bien au lieu d'utiliser cette source comme autrefois, ils sont branchés la piscine sur le circuit d'eau courante, et la chauffent avec du chauffage électrique. Pour rappel, à Paris la norme c'est 150L d'eau renouvelée pour chaque nageur. Pareil pour la piscine de la Butte aux Cailles.
  

Oui, la Butte a été construite sur un puits artésien(je ne savais pas que Blomet aussi), est-ce qu'ils sont passés aussi au circuit de l'eau de la ville à la Butte?

A noter que sur la place Paul Painlevé(devant la piscine de la Butte), on a installé plusieurs jolies fontaines où les parisiens peuvent venir remplir leur bouteille d'eau minérale gratuite...Ca défile...

le personnel de Dunois, avant la fermeture, faisait aussi pas mal de choses eux-mêmes, qu'ils n'étaient pas censés faire, j'ai appris, des réparations, notamment, tellement ils en avaient marre d'attendre, pour je ne sais quel truc tombé en panne...Je trouve ça bien aussi...j'en ai marre de la mentalité ah, non, on ramasse pas le truc que quelqu'un a laissé tomber, parce que c'est pas à nous de le faire...

A propos de la réutilisation de l'eau des piscines et d'un frein possible au gaspillage de l'eau(Il faudra y venir), je connais un MNS qui a élaboré toutes sortes de solutions et de choses à mettre en pratique, j'en avais donné une ici, sur le site, je vais la repêcher pour la mettre dans les "1000 propositions"...Et dès qu'il regagnera sa piscine chérie(Actuellement fermée), je l'interviewerai car il est bourré de bonnes idées de bon sens...Après plusieurs dizaines d'années de pratique des piscines de la Ville...
  

A l'échelle de Paris, les bonnes idées peuvent permettre de faire de vraies économies d'échelle, et avec le budget économisé se projeter sur la création de nouveaux équipements !
  

  

C'est vrai, j'avais pas percuté, ils sont tous les 2 niçois, les 2 médaillés d'or...
  

C'est complètement stupide de faire un bassin à 8 couloirs car la FINA demande qu'une piscine possède 10 couloirs pour pouvoir homologuer les compétitions internationales (chpt du monde, JO)
  

Je voudrais gérer tout ça à leur place ...
  

faut pas rever papillonista
  

Les 7 médailles de Londres, encore bravo aux nageurs français, ne doivent pas faire oublier qu'elles ne concernent que la nage libre.

Aucune médaille et très peu de finaliste en brasse, dos et papillon. C'est à mon avis la principale faiblesse de la France par rapport aux autres nations historiquement fortes.
  

Et même, ça ne concerne que le sprint.
  

Oui et non. Le 400 de Muffat n'est pas vraiment du sprint.
  

vraiment intéressant l'article! très intéressant le point de vuE sur les risques d'une prise de sang pour le contrôle antidopage !
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant