lundi 6 juillet 2015
posté par balphonse à 11:51

Techniques de nage en eau froide et très froide

vu 17235 fois, followers=27
Bonjour, je cherche à correspondre avec des amateurs de nage en eau froide et très froide, de lac et pas de mer, pour échanger sur techniques et spots. Perso, je nage dans tous les lacs et étangs possibles, jusqu'à 8 degrés.

33 commentaires

  

Bienvenu Balphonse,
Pourquoi lac et pas mer en eau froide ?
Jusqu'à 8°C ? tu veux parler en dessous de 8 je suppose et en maillot...
le Ice Swimming se lance en France, nous sommes quelques uns à nager dans des tempérares très froides. On essaie de se structurer, à suivre ....
A Palavas, nous avons créer une section nage en mer et avons bien l'intention de faire du Ice Swimming avec des sorties en lac ...
  

Nous nageons toute l'année en maillot dans la manche.
Depuis 2000 notre corps s'est habitué à supporter des températures froides plus longtemps.
  

Une technique enduire de corps de saindoux. efficace.
  

avatar de balentine
Balentine
> 6 ans
menu
Salut Balphonse, j'ai vu que tu étai de Lyon je nage dans le lac de paladru ( tu dois connaître connaître) toute l'année mais avec une combinaison de nage l'hiver quand même . . J'aimerais bien arriver a rentrer dans une eau de 10-12 degrés comment faîtes vous ?
Je veux biens tes impressions et conseils aussi sur cette façon de nager car ici personnes ne pratique le ice swimming !..
  

Il m'est arrivé de nager en mer (Manche) l'hiver dans une eau à environ 10°C : en nageant tout le temps pour éviter le refroidissement et en allongeant progressivement les séances, ça me semble à la portée d'à peu près tout le monde, à condition de pouvoir se réchauffer en vitesse.
  

c'est coool !j' ai déjà manqué cette année, l'année prochaine, j' y vais !
  

Balentine,

Nous entrons dans l'eau à 10° aussi facilement qu'aujourd'hui quand sa température s'élève à 15°. C'est une question de mental et d'habitude. Tu ressens le froid, tu continues à t'immerger, tu contrôles ta respiration et tu nages. Après 2 minutes ton corps est habitué et surtout tu continues à faire des mouvements en nageant. Le froid est très supportable.
La durée de la séance varie d'une personne à l'autre et de son endurance au froid. Après 15 ans de natation en maillot toute l'année dans de l'eau qui peut être inférieure à 5°, notre corps est beaucoup plus résistant.
Le seul cas où j'ai une appréhension, c'est quand je plonge dans l'eau inférieure à 5°: la respiration se bloque et il faut gérer les premières secondes.
  

Je veux pas mourir.
  

@Figolu : la traversée de la Manche en relais t'intéresse ?

Thermiquement, tu es prêt.
  

Il y a des manières d'épater les gonzesses un peu plus simples que de traverser la Manche en relais, non ?
  

Comme faire la traversée de Montereau.
  

Oui et en plus tu peux faire un podium !
!!!
  

avatar de paladru
Paladru
> 5 ans
menu
@Balentine, il y a un groupe de nageurs givrés à Paladru : on a fait des essais de videos, sur youtube, l'hiver 2012.
Tu les trouveras éparpillés :
* le Bois d'Amour : Patrick, Marie Claude, Odile, Alain, Denia, etc
* un anglais sur la plage de Charavines
* et moi même depuis cette année qui ait fait secession du Bois d'amour, afin de nager du petit port dans la baie de Paladru. J'y trouve un accueil par les habitués, toute une ambiance qui rend la pratique presque banale, une activité urbaine. Le Bois d'Amour étant plus sauvage.
A bientôt peut être !
En dessous de 11° nous calculons une marge selon : nb minutes = 3xdegrés :
dans la nuit du 31 décembre au 1er Janvier, à minuit, l'eau est en général autour de 7°, cela donne 21 minutes.
Pour moi au moins 30% de la pratique est déterminée par les conditions extérieures : plus que la température de l'eau à laquelle on s'adapte et on adapte l'exercice. Un temps humide, température ext. en dessous de 6°, ce sont les doigts qui gèlent, syndrôme de Reynaud, ça va faire mal, quelque soit la température de l'eau. INversement temps sec, soleil, c'est l'éclate.
La difficulté, in globo, se pose principalement une fois hors de l'eau. La phase de séchage & réchauffement, c'est là que cela peut être très douloureux ou pénible. Souvent la natation est écourtée par crainte de la casse quand on sortira. En fait il faut interger mentalement que l'exercice se continue dans les minutes vont suivre la sortie de l'eau, ne pas se dire ça y est c'est fini. Le plus dur commence, une phase qui demande vraiment de supportet : le corps se retrouve trempé et fatigué exposé à une température négative, il faut se changer vite vite, empaqueter les vetements, les mains & pieds font mal, ce n'est pas toujours évident.
Sur Facebook la pratique est discutée dans des groupes de passionnés de tous niveaux.
L'international Ice Swimming demande de parcourir 1 mile nautique dans une eau à moins de 5° pour adhérer.
Une simple immersion, de quelques minutes, un jour de soleil, peu se faire avec plaisir, sans douleurs, même au coeur de l'hiver. Avec de grands profits pour la santé, et ça donne une bonne pêche. La natation elle requiert un entraînement & une fréquentation pas trop espacée, au moins une fois par semaine sinon le corps se déshabitue du fait des conditions de vie modernes artificiellement chaudes.
Nh'ésitez pas.
  

  

Ca donne envie...
  

....et nager dans la glace en fredonnant du "Breakfast Bach", y-a des doublement givrés pour faire ça ?

Merci Fred pour le lien
  


Un site de nageurs américains en eau froide:

www.youtube.com/user/princessmermaidcapri


Plusieurs vidéos montrent que les nageurs/euses sont entraîné/es et supportent facilement l'eau froide
  

@Balentine salut, znvie de nager a miribel?
  

Ceci étant dit, nous ne sommes pas égaux face au froid. Je reste donc perplexe sur le fait que ce soit à la portée de tout le monde hors d'un entrainement rigoureux et spécialisé. Quand on voit que pour l'apnée, il faut un entrainement spécifique pour retirer la combi en eau tempérée, ça laisse songeur.
  

Les femmes sont un peu plus sensibles que les hommes au froid (moins de muscles en général), mais jusqu'à 10-12°C la natation en eau froide est accessible à peu près à tout le monde, en respectant le principe de base de l'entraînement du sportif amateur : - y aller progressivement, à jeun, et en prévoyant un moyen de se réchauffer immédiatement après le bain.

Le conseil donné aux débutants est de ne pas se fier à la sensation de chaleur (paradoxalement le fait de nager en eau froide peut procurer une sensation de chaleur agréable, une fois les trente premières secondes écoulées) et d'indexer la durée de la séance à la température ainsi : 10 min pour 10°C, 15 min pour 15°C, etc.

L'intérêt de la baignade en eau froide est en termes de récupération si on pratique un autre sport, ou encore de stimuler le système immunitaire pour ceux qui seraient contaminés par la paranoïa ambiante (le stress rend plus vulnérable aux infections).
  

Des études démontrent en effet que les femmes résisteraient moins au froid bien que leur masse de mauvaise graisse blanche est supérieure à celle des hommes. Il me semble pourtant qu'il y a plus de femmes que d'hommes qui se baignent toute l'année en maillot. Si la graisse blanche peut aider à mieux supporter le froid, c'est la bonne graisse brune qui offre une meilleure résistance. Et puis finalement ce qui compte c'est l'endurance acquise et le mental qui permet à des hommes et femmes sec/he/s de s'éclater dans l'eau froide. La durée d'immersion- Xdegrés=Xminutes dans l'eau- est une bonne règle de prudence. Avec l'habitude depuis 20 ans, dans une eau à 8°, nous ne ressentons aucune gêne et pouvons y nager jusque 20-25 minutes. Le plus important, c'est de toujours être à l'écoute de son corps.
  

Bonjour,
je suis une vieille nageuse (76ANS) médiocre mais endurante, plutot sportive. La piscine me manque enormement, j ai remplace par marche nordique (5,5 ou 6 à l heure) 2 ou 3 fois par semaine
a votre avis puis je essayer de nager un jour de soleil dans une piscine extérieure ?
merci pour votre avis
  

Etes-vous frileuse ou lors de vos marches vous habillez-vous légèrement? Même dans le sud, je pense que la température de l'eau d'une piscine est actuellement inférieure à 10°, ce qui est froid pour une personne sans entraînement.
Sans contre-indication cardiaque, vous pouvez essayer: mentalement le vouloir, entrée dans l'eau progressive, après 2 minutes le corps est habitué et permet quelques minutes de nage.
Vous devez écouter votre corps et sortir au moindre frisson.
Vous verrez que c'est génial mais la pratique toute l'année est indispensable pour y goûter plus longuement.
  

Je complète: prendre des douches froides s'habituer et évaluer votre résistance.
  

Bonjour, petite question technique, j'ai déjà nagé en eau froide quelques fois mais à chaque fois l'eau me "brûle" le visage et je me retrouve avec des plaques rouges pendant plusieurs jours. Ce n'est pas douloureux mais vraiment pas esthétique. Auriez vous une astuce pour protéger le visage ?
  

@ludo n'étant pas habituée à nager en mer au mois de mars, je ressens les mêmes sensations de brûlures sur le visage. Ça fait 2 fois que j'utilise de la vaseline en couche un peu épaisse au niveau des joues et plus de douleurs...
  

@bleuocean.
Effectivement à essayer la vaseline, merci pour le retour. 👍
  

Bonjour, Je me suis également mis à la nage en eau froide (Mer du Nord) depuis cet Hiver. La contrainte supplémentaire pour moi est que je suis malvoyant, je suis obligé de prendre mes affaires avec moi dans un sac étanche sans quoi je cours le danger de ne pas les retrouver, surtout à marée basse. Une fois sorti, j'utilise mon smartphone comme GPS pour retrouver mon point de départ et mesurer la dérive.
Le truc est de vraiment écouter son corps et d'augmenter très progressivement le temps de présence dans l'eau. Dès que l'on ressent le froid monter au-delà des extrémités, dans les fessiers par exemple, il faut sortir, car après la séance on continue à se refroidir pendant environ 30 minutes, d'où ces sensations assez inconfortables (tremblements, mâchoires crispées, légère perte de lucidité). Ceci dit, je me sens tellement bien pendant le reste de la journée que les effets positifs l'emportent largement. J'ai longtemps été un coureur très assidu, mais là je tends de plus en plus à préférer mes 2 à 3 séances hebdomadaires de nage.
D'ailleurs lorsque les conditions météo ne me permettent pas d'aller nager (trop de vent), je me sens parfois un peu déprimé.
Je n'ai pas croisé d'autres personnes nageant hors saison sur la plage de Dunkerque, mais si c'est le cas, je serais ravi de faire des séances groupées.
  

Si tu ressens une légère perte de lucidité comme tu l'écris, j'imagine que c'est le signe du premier stade de l'hypothermie et donc très dangereux. Tu restes trop longtemps dans l'eau froide.
  

Bonjour,
J'avais envie de faire ça depuis un moment.... Cette année c'est la bonne, je n'ai pas arreter d'aller au lac depuis cet été (lac leman), je ne suis vraiment pas sportif.... Et encore aujourd'hui dans une ea
  

Bonjour,
Cela faisait un moment que je voulais m'y mettre et c'est chose faite...
Habitant à 2 pas du lac Leman depuis cette année, j'ai continué à y aller régulièrement depuis cet été.
Je ne suis vraiment pas sportif, et je reste sans souci 20/30 minutes dans une eau à 13° .
La rentrée dans l'eau ne me pose pas de problème, je rentre en marchant normalement jusqu'au coup je reste quelques secondes en respirant doucement puis j'y vais.... J'ai un peu une barre au crane pendant 1 à 2 minutes et ça passe...
Y a t'il un temps de baignade à ne pas dépasser?
Quelles sont les signes qui indique de sortir de l'eau?
Le pire pour moi c'est les pieds une fois sorti de l'eau!!! J'ai du mal à marcher tant je ne les sens plus.....
Voila si vous avez des conseils... *
Merci
  

Merci à tous/toutes pour toutes ces informations.
Je suis une nageuse vétéran 59a assez endurante pour nager en continu une heure. La nage en piscine n'étant fermée je nage donc en lac. Pour l'instant les lac du sud gironde ne sont pas froids et sont très beaux et calmes. J'aimerais trouver des nageurs pour nager en groupe tout l'automne et l'hiver sur Sanguinet et/ou Hostens.
  

Nico,

Beaucoup conseillent de ne pas dépasser un nombre de minutes égal à celui de la température de l'eau.
En réalité la durée dépend de chaque personne, de son état physique, de son endurance ...
Comme écrit ci-dessus, après actuellement 21 ans, avec l'habitude, dans une eau à 8°, nous ne ressentons aucune gêne et pouvons y nager jusque 20-25 minutes. Le plus important, c'est de toujours être à l'écoute de son corps: dès les premiers frissons, raidissement des muscles, il faut sortir.
Ne plus sentir les pieds et mains en sortant après un temps d'immersion assez long est normal.
Je conseille de lire ce très bel article d'une nageuse qui en profite chaque jour de l'année:
https://www.outsideonline.com/outdoor-...
 

 

Répondre au message


Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message

 

 

Précédent | Retour | Suivant