Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mardi 3 aout 2010
posté par Eliseb à 17:44

Technique anti-nageur boulet qui fiche la trouille ?

vu 2156 fois, followers=9
Bon, sujet humour...
Mais pas tant que ca...
Ca a du vous arriver, le nageur boulet qui nage n'importe comment mais qui est si balese et a une tete tellement desagreable que vous osez rien lui dire ni affronter frontalement ?

Les 2 dernières fois ou je suis allee nager, il y avait une armoire a glace (pas que du muscle, pas vraiment style Alain Bernard mais plutot sumo) qui avait vraiment tout faux :
nageait au milieu de la ligne
s'enervait car il y avait du monde donc eclaboussait tout le monde en esperant les faire partir de cette facon peut etre ?
supporte pas etre double (change de nage pour rendre + difficile de le doubler)
et squatte le bout du bassin, bien sur...

Et puis il avait pas une tete tres engageante... je suis nulle en apnee, on sait jamais... bref j'ai rien ose dire...

ca vous est deja arrive ? Une astuce ? La, va bien falloir faire qqch car on dirait qu'il prend gout a la natation... et ca va pas le faire longtemps !!

11 commentaires

  

moi je les laisse tranquille, je continue mes longueurs, le boulet a moins de patience que moi et ce que j'adore par dessus tout c'est quand ils n'en peuvent plus d'avoir fait le kéké et sont tous essoufflés à tirer la langue au bout du bassin, je passe crânement en continuant mes longueurs
  

la technique est en général de le doubler au dernier moment en bout de bassin, soit en le contournant et en donnant un bon appel du pied sur le mur, soit en le devançant, tu fais ça deux ou trois fois en battant des pieds devant son visage, en général ça marche, mais comme le dit miniswim faut ensuite tenir la distance, en général au bout de 20min, ce genre de specimen dégage dégoutté.

Sinon, y'a une autre technique nécessitant un peu de jeu d'acteur, t'essaies de le doubler, en lui chatouillant les pieds, et tu fais semblant de te prendre un coup en pleine face au moment où tu le double, ce qui te permet de lui gueuler dessus, de lui dire ce que tu penses de sa nage en prenant tout le monde à témoin : il est fautif, c'est lui qui occupe l'espace, il sera ensuite obligé de s'excuser et se tenir un peu mieux car devenu le centre d'attention. Si ça marche pas, tu recommences encore un coup en appelant à l'arbitrage du MNS.
Je sais c'est pas très fair play, mais c'est vraiment, vraiment, vraiment quand t'as affaire à un gros lourd.

en général, un sourire et un peu de discussion suffit toujours...même avec un nageur avec tête de tueur. On peut-être surpris
  

Si tu n'oses pas aller le voir toi même, pourquoi ne pas demander au maître nageur s'il peut lui expliquer.
Tout dépend des piscines mais j'ai déjà vu beaucoup de maître nageur faire facilement comprendre leur point de vue
  

avatar de catpower
catpower
> 6 ans
Ben vous avez de la chance vous (pour les MNs) car les notres ne décollent jamais de leur fauteuil sauf gros pastis dans les lignes...

Ce qui est terrible sinon c'est qu'on est tjs le boulet de quelqu'un et quelqu'un notre boulet : faut nager en club pour rester zen et supporter les horaires (et les fréquentations très très pénibles parfois) du public !

Cat
  

Elise : Essayais-tu de le chatouiller pour lui demander de te laisser passer ? La prochaine fois, tu lui suggéreras d'essayer la natation synchronisée.
  

malheureusement je ne suis pas couchée le plus souvent, ou bien juste réveillée...le problème c est que je nage le soir et ça me met en forme.
Hélas nous ne nous rencontrerons jamais dans une piscine à l'ouverture
  

On pourra manger un couscous un soir à Paris.
  

Bonne idée !!!!

quand ?
  

On pourra sutout NAGER un soir à Paris(Avant le couscous)
  

Oui, en effet, ce site est dédié à la natation mais non pas à la cuisine nord-africaine. Cela dit, c'est à Paris qu'on trouve les meilleurs couscous. Je salive en écrivant ces lignes.

NageurFélin va arranger tout ça, bouffe et piscine ou plutôt piscine et bouffe. On ira manger chez lui, tous les nageurs.

  

Quand je n'arrive pas à doubler ou si j'estime que ça va être galère, je fais demi-tour 1 ou 2 mètres avant le mur, histoire de l'avoir derrière et avoir quelques longueurs d'avance avant de le retrouver devant moi. Ca complique le calcul des longueur mais je récupère ça sur la fin. C'est la solution la moins "prise de tête" que j'ai trouvée...
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant