Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
lundi 2 juillet 2012
posté par anguillenageuse à 00:36

Est-ce que la "petite" taille pour un nageur est un réel handicape?

vu 17846 fois, followers=12
Bonjour à tous.

Je me suis toujours posé cette question. C'est certainement pas un avantage (sauf peut-être en brasse), mais est-ce vraiment un handicap?

Je pose cette question aussi parce que mon fils a 16 ans, et il ne fait que 1m70 (il grandira sûrement encore un peu), et il aimerait faire de la compétition (il nage depuis tout petit), et je voudrais des avis personnels, ou des observations (je ne voudrais pas qu'il complexe ou lui mettre la pression).

Merci d'avance.

30 commentaires

  

Comme dans la plupart des sport il y a des "petits" qui arrivent toujours à tirer leur épingle du jeux....suffit juste de chercher les exemples et les lui montrer... Ça devrais ... Suffirrr... Et si tu trouve pas de mec petit en natation qui réussissent ( y en a sûrement) suffit de voir du côté des nanas en haut niveau en général un peu moins grande que les mecs... Mais qui font des chrono que la majorité des mecs n arriveront jamais à atteindre....
  

Vous voulez les bonnes ou les mauvaises nouvelles ?

Si on commence par les mauvaises; 16 ans est déjà un âge où les meilleurs champions ont déjà atteint leur quasi meilleur niveau participant même parfois aux championnats du monde (c'est dire!) donc commencer la natation en compétition à 16 ans est déjà très tard pour espérer exceller dans ce sport. par ailleurs, une grande taille donne un avantage indubitable aux nageurs (si elle est combinée à d'autres facteurs physiologiques et physiques: par ex: gabarit longiligne, bassin fin, etc...). C'est la raison pour laquelle il est très rare de voir actuellement des champions de natation de moins 1m80 (même chez les filles!).

Maintenant les bonnes: si vous ne voulez pas en faire un champion olympique ou un champion de france, et s'il est doué, il peut très bien être très bon en natation même à 1m70 environ. Il ne faut donc pas trop se focaliser sur la taille et seul un bon entraîneur pourra dire si compte tenu de son age, de sa morphologie et de ses acquis techniques, il devra perséverer en compétition et éventuellement l'orienter vers la meilleure spécialité pour cela; les nageurs de brasse (surtout) ou d'eaux libres (parfois) sont souvent de taille un peu plus modeste que les autres par exemple.
  

et puis y a aussi le triathlon
.... et là sa taille sera plutôt un avantage pour la partie course à pied et Vélo
...

il aimerait faire de la compétition (il nage depuis tout petit)
cela sous entend qu'il aurait été en club sans jamais avoir fait de compétition? bizarre....

si c est le cas suffit de voir directement avec son coach... le genre de compétitions auxquelles il peut prétendre, épreuves, niveaux (départemental, régional, national, international)...
ou bien de regarder directement les grilles de qualif sur le site de la FFN...

mais c est vrai que si c 'est pas déjà un prodige.... comme le dit klapo c 'est un peu tard pour commencer un préparation pour Londres 2012 ou RIO 2016...
...

ps: tous les nageurs (tous en général), ont des qualités et des défauts
... des avantages et des handicap... et les complexes? je crois que c 'est un peu pareil
... certains se trouvent trop petit... d autre trop gros... d autre trop maigre... d autre trop grand... etc...

bref en gros
je pense que le mieux c 'est qu 'il fasse ce qu'il a envie de faire
.... à son niveau... y aura sans doute des échec... et des réussites... mais après tout... c 'est la vie non?...
  

Merci à tous pour vos réponses.

Il a commencé à 14 ans (bon ok, il nageait avec nous, ses parents, déjà petit, étant donné que j'en ai fais moi-même) en club. Pour l'âge, je ne me fais pas de souci, j'ai commencé à 24 ans (et par hasard: un entraineur m'a vu nagé), et j'avais fais du cyclisme auparavant, où je m'étais même cassé une clavicule, c'est dire comme je ne partais pas avec un avantage.
Mais c'était une autre époque (les années 90). Et puis, dans mon entourage, j'ai eu de la chance d'avoir quelques amis ayant côtoyé le haut niveau à 16-18 ans, assez "tardivement", et même un sélectionné aux JO. Mais bon, je ne conteste pas non plus que pour certains, l'apogée se situe entre 16-20 ans (c'est même quasi-unique dans le sport, vu que la plupart des sportifs sont au sommet entre 25-30 ans).

Mais je ne suis pas le genre de père qui se projette sur son fils, je veux justement lui éviter toutes sortes de déceptions. Si physiquement, il n'est pas apte même pour le niveau amateur, moi ça me fait peur.

Sinon, quelqu'un a dit : "C'est la raison pour laquelle il est très rare de voir actuellement des champions de natation de moins 1m80 (même chez les filles!)."

-------> je n'ai pas trop compris: l'auteur mettait ça en lien avec l'âge, pourquoi? Je veux dire, si par exemple un gamin fait 1m70 à 14 ans, peut-être qu'il fera 1m90 plus tard, enfin bref, comprenez-vous ma question?
  

Je ne mettais pas la taille en lien avec l'âge. c'est une valeur absolue ! Les champions font rarement moins d'1m80 tout age confondu (quand je parle de champions, je parle des champions à partir des juniors, pas des plus jeunes évidemment) et en effet, on peut avoir une croissance tardive.
  

Ha je comprend, tu veux dire que genre à 14 ans, le gamin qui fait 1m90 (oui j'en ai déjà vu, ça m'impressionnait d'ailleurs), du fait qu'ils ont déjà poussé, surclasse les autres, et que ce fait, les autres qui ont une croissances tardives sont généralement "rejeté"?
  

non mais si il est moins rapide que les autres... il sera pas "rejeté"... mais juste derrière à cause des résultats et non pas de sa taille... qu 'il soit le plus petit ou le plus grand.... ce qui va compter ça va être les résultats...
bref en gros faut pas focaliser sur la taille... ni sur les résultats... tout le monde ne peut pas être Phelps... faut quand même être réaliste et on peut parfois se laisser à rêver, mais faut quand même garder les pieds sur terre... et s 'accepter....
  

Quand on regarde la liste des nageurs qui iront à Londres, ils sont tous au delà de 1, 75 m sinon 1, 80 m; et les filles aussi, sauf la brasseuse Fanny Babou, mais ça c'est la brasse.
La taille joue ainsi que la taille des pieds et des mains, pour les appuis dans l'eau.
Ceci étant, pour la brasse
et pour le fond et l'eau libre
c'est déjà moins déterminant.
  

Il y avait des petits modèles qui réussissaient bien, aussi, je ne sais plus quelle brasseuse hongroise, peut-être Agnès KOVACS, mais peut être je me trompe, qu'était pas trés grande, et je ne crois pas que KITAJIMA le soit non plus (brasseur)...C'est sur que pour le sprint, le 50m, un ongle peut faire la différence...

j'ai déjà vu de trés bons nageurs qui n'étaient pas trés grands, mais paut-être qu'après, à l'international, c'est limité pour eux...
  

La vitesse en natation à technique égale dépend de la taille des éléments propulseurs. Pour le freestyle, ce sont les bras et les pieds. Et leurs tailles sont immanquablement proportionnelles à la taille du sujet! Certaines variations de la normale sont retrouvées chez les grands champions : Phelps et son mètre 93 accusent une envergure démesurée de plus de 2m, quand Thorpe chausse du 54! Avec des palmes, vous nagez plus vite...
Si votre fils a de très grands bras, jetez le à l'eau... Mais méfiez vous qu'il ne se marche pas sur les doigts en sortant!
  

je voulais savoir est ce que c'est possible de faire de la compétition a 14 ans ? (1m76)
  

Bien sur, il y a des petites (ou grandes) compétitions organisées pour tous les ages, et il y a même inter-ages , tous les membres d'un club participent à la compétition, quel que soit leur age.

Il te faut d'abord t'inscrire dans un club, pour avoir une licence.dans quelle région es-tu ?
  

"La vitesse en natation à technique égale dépend de la taille des éléments propulseurs. Pour le freestyle, ce sont les bras et les pieds. Et leurs tailles sont immanquablement proportionnelles à la taille du sujet! Certaines variations de la normale sont retrouvées chez les grands champions : Phelps et son mètre 93 accusent une envergure démesurée de plus de 2m, quand Thorpe chausse du 54! Avec des palmes, vous nagez plus vite..."

Et voila pourquoi je mets des plaquettes et aussi des petites palmes pour nager !!!
  

je suis du 77 mais je suis dans un club de natation mais pas dans le groupe competition et il ne veulent pas me prendre car apprament il aurait peur que j'ai du mal pour la technique
  

Peut-être qu'ils vont te prendre pour les compétitions quand ils verront que tu fais des progrès ?

Aucun entraineur ne peut résister à un nageur plus rapide que les autres


Tu peux travailler ta technique patiemment ...
  

J'ai connu un nageur(il nageait en masters avec nous), qui était un petit japonais...Vraiment petit, mais c'était une boule d'énergie. Il adorait la natation et sa spé était le pap...Incroyable de le voir papillonner à toute vitesse, tout petit comme ça...Il faisait toutes les compètes, et tout le monde l'appréciait, car en plus trés gentil et courtois.
  

Personne ne se posait la question s'il était trop petit...Je disais que c'était le meilleur rapport taille/Vitesse que j'aie jamais rencontré...
  

Et j'ai vu aussi, il y a environ 4 ou 5 ans, à la piscine Roger Le Gall, un nageur de compétition jeune, peut-être , je ne sais pas, 22 ans ?), qui s'entrainait avec l'équipe 1, un blond plutôt mignon, mais trés petit, plus petit que les autres (mais avec tous les muscles où il faut). Je me souviens qu'à un moment il y avait HUGUES DUBOSC qui venait s'entrainer une fois par mois avec son entraineur personnel et 4 ou 5 autres nageurs (suite problèmes à la piscine de l'INSEP), c'était impressionnant de les voir nager, je regardais, et ce petit nageur les connaissait. Il nageait trés bien, vraiment bien, mais j'ai entendu un jour quelqu'un dire que ses possibilités étaient quand même limitées à cause de sa taille( on parle du trés haut niveau, là).

Quelqu'un comme JANET EVANS mesurait 1, 67 ou 1,68m, ce n'est pas beaucoup...Elle a quand même détenu le record du 800m féminin pendant des années et des années..;

Il y a eu une compétition il y a peu, à laquelle ont participé quelques nageurs de ce site, au large de Marseille, et le nageur qui a gagné pour la petite distance, n'est pas trés grand non plus, même plutôt petit, mais il nage trés trés bien...
  

Un de ses copains, qui fut aussi son entraineur, beaucoup plus grand, qui nage trés bien aussi (mais a-t-il fait le trajet en brasse, sa spé ?
est arrivé derrière lui, à cette même compétition
  

ça tombe bien ce post car il y a une longue interview de Yannick Agnel dans notre quotidien sportif de référence daté de ce jour. Certainement plus éclairant comme propos que les "j'ai vu" ou bien "j'ai connu untel"...

Extraits:
1ère question "En natation, votre taille est forcément un atout?"
Réponse de Y. Agnel: "Bien sûr. Mais encore faut-il le travailler. C'est surtout la taille des segments qui est essentielle. Quand tu as un braquet qui fait dix centimètres de plus que le voisin, tu propulses plus d'eau, donc tu te propulses à une vitesse supérieure. C'est aussi bête que ça. Après il y a le départ où je mets plus de temps à me déployer que les autres et les virages aussi, avec la bascule où il y a plus de trucs à travailler.

2e question: "Vous vous êtes rapidement rendu compte de l'avantage que représentait votre gabarit?"
Réponse de Y. Agnel: "Dès que j'ai commencé la compétition... Ils faisaient tous une ou deux têtes de moins. Du coup, pour mes premières courses, j'ai terminé premier directement, uniquement sur ma taille! ça ne pouvait franchement pas être au niveau technique. J'avais des prédispositions physiques."

Et la 3e question de loin la plus intéressante: "Et un ascendant sur le plot de départ?"
Réponse de Y. Agnel: Les autres portaient sur moi un regard bizarre. (...) Je ne me suis jamais dit "parce que je suis grand, je vais forcément gagner". Au contraire, c'est parce que j'étais grand que j'avais encore plus de points techniques à travailler. J'avais des mouvements plus difficiles à coordonner".
  

Jusqu'à une époque récente on pouvait briller sans être trop grand, Evans, Salnikov et d'autres avaient des tailles dans la moyenne de la population.
On pouvait compenser le handicap de la taille par une technique poussée (et adaptée à la petite taille, voir Janet Evans par exemple) et par un entrainement plus "intelligent" que celui des autres (Salnikov). Et par une énergie décuplée aussi.
Aujourd'hui c'est beaucoup plus compliqué, les techniques d'entrainement ont beaucoup progressé, l'arrivée de la video a changé les choses.
Sur ces points il y a de moins en moins de différences.
Pour départager les champions il reste le paramètre qu'on ne peut pas faire varier : le physique (ou alors comme Armstrong, on voit le résultat).
Aujourd'hui même sur le 1500m les meilleurs font près de 2m, nagent avec une technique irréprochable etc ...
C'est valable pour tous les sports ou presque (au rugby à haut niveau la plupart des ailiers font au moins 90kgs, au foot on a privilégié les grandes bêtes aux petits techniciens), les Gachassin, Platini, Salnikov, Mc Enroe ont bien fait de faire carrière il y a quelques années, ils n'auraient sans doute pas leur chance aujourd'hui.
C'est regrettable mais inévitable.
  

J'ai discuté il y a peu avec un pote entraineur, qui a vu souvent AGNEL en compétition, notamment il y a quelques années, lorsqu'il débutait.Tout le monde voyait , parait-il, à quel point il était bon, déjà.

Mon ami m'a dit (désolée, une partie de ma "science" s'appuie sur ce que disent les amis plus qualifiés) que chez AGNEL il y a avait aussi une excellente (alors là je ne me rappelle plus les propos exacts, ça devait être capacité aérobie, quelque chose comme cela )...Je redemanderai...Bref, il avait aussi d'autres qualités en dehors de sa grande taille.

La prochaine fois que je vois mon pote, je lui demande de m'expliquer tout en détail, et je prendrai des notes, et je le réécris ici juste après...Juste pour vous en faire part...C'est pas chic, ça ...? A défaut d'avoir AGNEL en direct...
  

Oui, il a certainement une grande capacité aérobie, c'est à dire en gros qu'il est très endurant. Sinon, ça ne lui servirait pas beaucoup d'être grand.
  

Je suis d'accord certains athlètes sont bénis des Dieux (Laure Manaudou était incroyablement forte en dos si bien que Phlippe Lucas disait d'elle qu'elle n'avait qu'une chose à faire, plonger et faire ses longueurs tant cette nage était "facile" pour elle). La question est de savoir pour combien ça joue dans la performance de ces sportifs... Est-ce essentiel? est-ce que telle ou telle capacité physique est éliminatoire pour la pratique d'un sport? ou bien est-ce que ça joue à la marge (chacun faisant bien entendu avec ses points forts et ses points faibles => Michael Chang n'avait pas de service quand il a gagné Roland Garros et alors? Il a exploité au maximum le reste de ses points forts).

Si la technique n'était pas un truc primordial en natation, comment expliquer les performances sur 400 mètres par exemple de certains athlètes paralympiques comme Eleanor Simmonds (1m23 sous la toise et 45 kg)????

Je n'arrive malheureusement pas à mettre le lien Youtube d'une de ses courses, ça passe en SPAM, mais constatez-vous même!!!
  

Pareil au niveau du sprint en athlétisme (sport éminement technique s'il en est), l'arrivée du colosse Usain Bolt avec une technique différente des autres a balayé bien des certitudes.
Auparavant on avait bien Carl Lewis, mais plus souvent des petites boules de muscles collées à la piste.
Dans l'imaginaire, c'est la petite "Speedy Gonzalez" ou "bip-bip" qui courent vite, pas les grands prédateurs.
  

En Athlétisme 100m c'est déjà du sprint un peu "long" (un 100m en natation c'est pas pareil qu'un 50 dans le genre), Bolt ne se déploie que dans les 50 derniers mètres, là il avale tout le monde, suis pas spécialiste mais il donne quoi sur 60m ?
  

Je ne crois pas que Bolt s'exerce beaucoup en compétition sur 60 M.
En revanche il écrase tout le monde sur 200M : il faut croire qu'il n'a donc pas de problème dans le virage qui arrive au tt début de la course. Pour ceux qui l'ignorent, le virage est une difficulté technique supplémentaire par rapport au 100 M car il faut envoyer la puissance sans se laisser déporter.
Lemaitre par exemple est lui aussi très grand et est moins relâché que Bolt dans le virage (même très bon sur 200 M, le virage n'est pas son point fort et il reconnait qu'il y est encore perfectible).
  

Certes mais en finale olympique il avait le couloir 1 où on bouffe beaucoup d'énergie à lutter contre la force centrifuge.
  

Lien intéressant sur le sujet:

http://www.yaledailynews.com/news/201...

On peut voir que l'équipe de Yale fait en moyenne 180cm , ce qui est remarquable à ce niveau.

L'article explique qu'avec ce genre de taille on peut être compétitif (très haut niveau) sur deux choses:

- Les grandes distances
- La brasse

Les grandes distances, parceque une personne de 2m à plus de levier au niveau des bras, mais a des muscles plus importants donc moins endurant, et aussi théoriquement plus faibles en cadence.

Park tae hwan fait jeu égal avec sun yang, grâce une technique parfaite et une bonne préparation pour être capable de maintenir une cadence élevée en course. Quand on le voit à Londres faire le même temps sur 200m, alors qu'il y a peut être 20cm d'écart de taille !

Sur une petite distance c'est complètement rédhibitoire, car il faudrait sur un 50m un cycle de bras en plus pour compenser au moment de toucher le mur.


Et la brasse, parceque c'est la nage la plus technique et dans la laquelle la puissance des grands joue moins.


Après si on est grand, endurant et technique comme Agnel, les autres peuvent rester sous leur couette
  

Et nous, nous avons POPOuF et MAN(a)UDOU, sur le site !
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant