Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mercredi 21 décembre 2011
posté par bego à 12:39

Suivre un 'lapin'

vu 2349 fois, followers=15
Lors de ma dernière séance j'ai eu la chance de trouver un bon nageur qui a pu me tirer pendant quelques longueurs avant que je n'ai dû le lâcher. Maintenant je me demande - quelle sont vos expériences avec les 'lapins' et le profit qu'on peut en tirer? Je me demande notamment combien il faut se rapprocher pour sentir la diminution de résistance de l'eau dans son couloir? Et est-ce que c'est pareil pour tous les styles de nage? J'ai eu l'expérience en brasse et c'était une première. D'habitude je sens plutôt les 'remous' de ceux qui sont devant. Il faut dire que cette fois ci, c'était un très bon nageur et que je l'ai suivi de très près - au point de toucher les pieds de mon devancier.

54 commentaires

  

Faut demander à Ikan et Emmy, qui aiment bien jouer au chat et à la souris dans la piscine.
  

Je n'ai jamais tenté cette expérience de moi même, mais ce que tu dit est amusant car assez régulièrement à la piscine de Nanterre Université j'avais un nageur derrière moi qui me suivais en brasse (je brassais aussi), et je lui servait de 'lièvre' (d'ailleurs ne dit on pas lièvre plutôt que lapin
).
Je m'étais arrêté une fois pour lui demander s'il voulait que je le laisse passer, et il m'avais répondu très poliment : houlà non, j'arrive tout juste à vous suivre !". Et je l'ai revu plusieurs fois se mettre derrière moi. Je pense qu'il doit nager à peine moins vite que moi, et l'aspiration et la volonté de ne pas décrocher aidant, il se force à nager un peu au dessus de son rythme quand il est derrière moi. Par contre il décroche souvent au bout de 500 à 800m.

Je pense que tu vas avoir des réponses de nageurs qui vont pas te parler de lièvre, mais de sirènes qu'ils suivent
  

Pour constater l'aspiration, il faut que les bras entrent dans l'eau quasiment au niveau des pieds du lapin. L'idéal à mon avis est de le coller le plus possible, quitte à entrer le bras très près de la tête.
Sinon tu peux te mettre contre le nageur, tes bras entrant dans l'eau au niveau des coudes du lapin.

Par contre c'est dangereux en piscine avec des inconnus, certains n'aiment pas être pris pour des lapins.
  

Perso, je n' appelle pas ça des lièvres mais des carottes
Et je confirme qu' il est plus fatigant d ' être la carotte que de la suivre, j' en ai encore fait l' expérience ce matin avec un excellent brasseur à Valeyre
  

je crois qu'on utilise le mot "lièvre" au lieu de lapin
... et la "carotte" en général est utilisé pour certains animaux
et l'utilisation de "carottes" est (contrairement à celui du lièvre) assez souvent accompagné de l'usage d'un baton
...
  

Pour être dans l'aspiration, il faut se décaler et profiter de sa vague. Si tu reste derrière, tu es dans le remous.
Pour la chasse, c'est bien de prévenir le nageur. Je le fais quand je peux, je demande si ça dérange ce nageur. Je dis ça pour les virages et les dépassements.
Ca permet d'évoluer et d'améliorer sa résistance. Pour les entrainements de 3 km que je fais en ce moment, il y a un garçon à qui j'ai demandé la permission. Quand il passe au virage en même temps que moi, je le suis et change de rythme. Je passe d'amplitude à vitesse. Ca veut dire changement de battements.
Si je suis chassé, je ne change pas de rythme, je prends plus d'appui avec les bras.
Si tu es ok avec d'autres nageurs, le train est une bonne variante.
  

Perso, je n'ai jamais ressenti une quelconque aspiration en suivant un nageur...

Il est bien évident que je suis beaucoup plus stimulé pour suivre une belle sirène qu'un gros phoque...

  

Oui mais tu as le plaisir de nager avec une excellente nageuse
  

Pourquoi une seule ??? je ne suis pas exclusif....
  

Je parle de ce que je vois
  

En y repensant, c'est extrêmement rare d'avoir un nageur du même niveau que soi dans la ligne, qui fait comme par hasard une séance de fond et se laisse suivre docilement. L'idéal est de repérer une fusée, et d'essayer de la suivre, ralentir quand celle-ci arrive au virage pour ne pas la gêner, et bien pousser pour la rattraper illico. Ce genre d'exercice est au final beaucoup plus fatiguant qu'une séance habituelle.
  

je confirme qu'on dit"Lièvre", et pas carotte ni lapin...


Moi j'aime bien aussi rester dans le sillage de quelqu'un que je m'amuse à suivre(En général c'est en plaquettes), mais les gens détestent ça le plus souvent, quelqu'un qui leur colle au c...

je crois que ce n'est pas une question d'aspiration, c'est plus psychologique..
  

Ca doit surtout jouer en eau libre ce truc, c'est un peu comme le vent en vélo, en piscine peu de vagues (et pas de vent sauf à Hermant où il y a des courants d'air).
  

  

Christophe, c'est pour ça que je fais attention aux nageurs présents. Tu as raison, généralement, j'en prends un supérieur à moi pour être obligé de pousser les machines

Chassé aussi, ne pas se laisser rattraper demande de ne pas relâcher.
  

Je confirme qu'être devant est fatigant....un peu à cause du coté psyco (on a tendance à aller plus vite pour éviter q qqun nous suive), si on veut pas être doublé.

Je confirme aussi que à la mer, c'est bcp plus facile être derrière une personne et le suivre collé aux pieds. Moi j'ai dû de le faire pour pas être au milieu du rien toute seule et pouvoir suivre mon copain, en plus ça me donner de confiance.

mon humble avis, selon mon humble expèrience
  

Nous te remercions humblement
  

J'ai du mal à voir Gemma en lapin..;
  

Je n'ose le mettre au féminin...
  



je fais emphasis avec le "humble" car je suis pas du tout en experte technique en rien...mais pour ce que j'ai vécu...effectivement, pap, au mer profond, je suis ravie d'être un super-lapin derrière un super bonne carotte à qui je fais bcp de confiance. Surtout car mes amis là bas il sont bcpppp plus forts que moi! et tu sais, quand on est la seule fille...on est traité comme des princeses


baby : je te rassemble pas fémenine ???
  

Gemma est en phase avec Oléum, pour les rédactions de posts...Trés poétique...
  

:o

je suis en phase avec Oléum ? je me suis pas rendue compte...je crois pas que je puisse écrire comme un français, j'en doute 100% :s
  

merci à Gemma d'adorer "être un super lapin derrière une super BONNE carotte"


merci à Bbshark de proposer le féminin


°°°
  



il faut savoir être et s'adapter dans les 2 places...


chacune a ses avantages....
  

Gemma, les français adore les jeux de mots stupides, je voulais t'éviter le féminin de lapin mais puisque LAPINE semble bienvenu après "être un super lapin derrière une super BONNE carotte"
Je rappelle que la femelle du lapin est la « hase »
  

C'est la femelle du lièvre, qui est la hase, non?
  

mmmmm

ok, en tout cas, ne me fait pas trop cas, quand j'écris ou je parle, je pense pas avant, donc du coup je dis la premiere chose qui m'arrive à la tête...parfois ça donne des résultats sympas....parfois un plus desastrosses...
  

Non, je pense que Pap et moi partageons le plaisir d'écrire et donc de lire...aussi
  

Oui, oui, bien sûr on dit 'lièvre'! Par contre du lapin, on en a eu aujourd'hui, pour le réveillon!
J'adore!

Je partage entièrement l'expérience que Christophe décrit dans ses commentaires. Je n'ai pas la possibilité de nager à côté de "mon" lièvre (d'ailleurs j'immagine que ça marche seulement en crawl), c'est trop étroit sur une ligne. Mais cela marche très bien en le suivant de très près. En fait je sens que les remous qui se forment d'habitude en avant, sont comme décalés vers l'arrière. Il nage mieux que moi (il est légèrement meilleur en brasse, bien meilleur en crawl et a plus d'endurance), il a l'air d'un nageur de club, mais il n'est pas tout aussi rapide que les fusées du bassin, et fait ses longueurs alternativement en brasse et crawl. J'arrive donc à me scotcher derrière lui en brasse, non sans peine, je le suis avec un peu plus de respect
en dos s'il fait du crawl. D'ailleurs dans ces cas il m'arrive aussi parfois d'être légèrement plus rapide que lui, quand je force un peu. Mais pour moi ça vaut pas la peine de le doubler au T: je ne tiens pas 100 m de suite à cette allure. Et je confirme: c'est rare de rencontrer quelqu'un avec un niveau 'compatible' et qui en plus fasse des séances de fond (plus de chance par contre sur ce dernier point: dans le bassin public, le soir, il y a beaucoup de triathlètes, qui, souvent font des km. Je regarde leurs plans d'entrainement d'un oeil légèrement envieux...)

Et en ce qui concerne le niveau relationnel, on est plutôt relax, entre nageurs, au Lux. C'est un Luxembourgeois aussi, et comme on partage souvent la même ligne rien qu'à deux, il m'avait rapidement repéré. Pas négativement, à en juger par la gentillesse avec laquelle il m'a salué dernièrement. (Moi par contre je ne reconnais plus les gens s'ils changent de lunettes ou de bonnet).
  

Le Luxembourg, le Canada, le japon, la Corée du sud...
  

@ nono:

La carotte et le baton, c'est comme le pain au sucre et le fouet au Luxembourg ou en Allemagne
?
  

@ bego
je ne connais pas le pain au sucre et le fouet
... mais la carotte et le bâton... c 'est une image... me rappelle avoir vu qu' à une certaine époque on utilisait une carotte que l'ont suspendait devant les yeux d'un Âne ou d'une (tête de ) Mule pour le (ou la) faire avancer
... et que si ça ne fonctionnait pas l'autre technique pour faire avancer consistait à lui donner des coups de bâtons...

Deux manières différentes de motiver et de faire avancer
... encore assez souvent (voir systématiquement) utilisé de nos jours dans la vie quotidienne... le fameux système de récompense et de punition
...

Sinon pour en revenir au lièvre, j'ai en fait aujourd'hui la désagréable expérience...
être pris pour lièvre par un nageur que l'ont connait pas mais que l'on a déjà repéré (lors de séances précédentes) et que à première vu l'on apprécie pas trop.... (du genre à accélérer quand on le dépasse, à gêner au T lors de ses poses étirements, à se croire un peu seul, etc... ) et qui en plus gêne un peu son lièvre. etc...

alors en tant que lièvre, (ce qui n arrivera pas de si tôt normalement,) par pitié, quand en tant que lapin vous suivez de plus ou moins près un lièvre, ne le gênez pas, en arrivant au mur restez bien derrière et bien à droite, et pas à coté et au milieu du couloir à moins que vous ne le dépassiez , faite lui un petit signe sympa au virage ou quand il s’arrête que ce soit sans raison ou bien qu'il vous propose de passer devant car il ne connais pas vraiment vos intentions si vous ne communiquez pas avec lui voir demandez lui si il est d'accord... parce que c'est un peu relou de devoir surveiller, voir d être gêné par un lapin plusieurs fois par longueurs pendant plusieurs longueurs...
  

Oui, c'est exactement ça, Nono. D'ailleurs je veille toujours à ne pas gèner les gens moi-même, à laisser doubler etc. Le tout est je crois de manifester ses intentions et de garder un oeil ouvert. (souvent on arrive à communiquer comme ça en nageant, sans grandes paroles et cela suffit pour voir si quelqu'un se sent embêté ou non).

Pour l'expression (la carotte et le bâton - Zuckerbrot und Peitsche) c'est rigolo, apparemment le choix des moyens en Allemagne est plus radical (dans le bon et le mauvais sens) mais la signification est effectivement la même: motiver positivement où négativement. J'adore les traductions d'expressions idiomatiques!
  

Généralement, je fais les présentation au T, soit j'attends le suiveur et après ma culbute, je reste en position sous l'eau en lui faisant signe de passer devant pour changer. Soit j'en ai pris un en route et à la fin, je vais le voir pour m'excuser de ne pas avoir demander.

Quand tu fais de longues distances, se faire chasser est plutôt agréable pour moi, ça me fait changer de rythme et retrouver de l'émulation... si ça se passe entre gentlemen, of course!
Deux versions de la chose
  

Ca sent le vieux Doudou, là...
  

@@@
avec la première photo y en a t il, parmi nous, pour admettre être plus rapide ???
  

Nymphéas, j'ai rien compris à ta question?

Tu demandes qui est le plus rapide de tous ceux du topic? C'est toi, point barre.

Mais peut-être n'ai-je pas compris la question?
  

Non, je pense qu'elle parle des Piranhas
  

J'adore les photos. C'est très à propos!


Babyshark, tu dis que pour sentir l'aspiration il fallait se décaler pour être dans la vague et pas derrière. Tu peux expliquer un peu? décaler par rapport à quoi? Un peu comme les oies sauvages? J'avoue que j'imagine un peu mal....
  

Oui c'est ça, se mettre sous la vague au niveau du bassin, passer les jambes et le remous. Le nageur ouvre l'eau pour toi en quelque sort. C'est assez subtile et peu sensible en piscine.
  

Compris! Mais t'as raison, en piscine, il y a pas nécesairement la place pour. 'Faudrait essayer dans la partie 'portnawak' un après-midi de vacances pendant les heures de bureau et se donner rendez-vous avec un collègue nageur ... un peu compliqué.
Sinon je suis assez gâté, chez moi. Il n'y a qu'une seule piscine qui vaut la peine (en hiver), mais où il y a plein de place.
  

Je suis souvent suivie et sincèrement je n'apprécie pas du tout ! Par contre si je nage avec un copain et qu'on a des séries un peu dures, on prend chacun la tête à son tour.
Et en eau libre, je déteste un peu plus, mais j'ai appris à me méfier et à piquer le sprint à la fin.
  

Moi non plus j'aime pas être suivie, sauf si c'est un copain.
  

Je pense que ça fait un peu partie du jeu en piscine. Il suffit de ne pas gêner et de le faire gentillement.
  

Le but c'est d'être juste derrière les pieds du nageur devant soi, sans le toucher.

Il se produit une sorte d'aspiration, comme pour les voitures.

Pour cela, il faut trouver un compère qui nage un tout petit peu plus vite que soi.

C'est aussi sympa, quand tu nages avec quelqu'un qui est du même niveau que toi, on peut se relayer et nager de longues distances en se fatiguant moins. Un peu comme ceux qui font du vélo en peloton.
  

je suis d'accord avec fofie69 et Pap... au premier abord je trouve que s'est plutôt désagréable, voir limite flippant quand on est suivi par un(e) inconnu(e), ça l'est presque autant que si ça arrivait dans une ruelle mal éclairé...

va t il doubler un jour ou pas... va t il faire attention pendant mes virages... s'il touche les pieds qu'est ce que ça veut dire? comment savoir si c'est intentionnel ou pas etc... me suit t 'il juste pour mater et/ou pour draguer, est il un peu pervers... bref... c'est relou...surtout quand on est suivi de près et que y a peu de place pour virer au T etc...

c est pas dure un petit "bonjour", un petit sourire, ou regard sympa (pas le regard pervers surtout pas
).. un petit "ça vous embête pas si j'essaye de suivre" etc.... de laisser de la marge pour le virage etc... la priorité numéro un du lapin suiveur doit être de ne pas perturber/gêner le lièvre de tête normalement... sinon ça nui à tout... la performance est réduite et le plaisir de nager aussi...etc....
  

Il y a une solution quand on est suivi: On laisse passer ou on distance.
  

pas besoin de salamalecs.
  

la bel carotte est disparue....de l'histoire
  

Je vois que tu comprends le français quand tu veux
  

J'avoue que je suis un peu étonné de combien de personnes n'aiment pas trop ces jeux de course poursuite, je n'ai jamais regardé cela de cet oeil là. Pourtant je conçois que cela peut paraître étrange de se faire 'pousuivre' en piscine comme ailleurs, mais je suis d'accord avec nono et papillonista: suffit de quelques mots, gestes, regards, pour se mettre d'accord, d'un peu de respect pour les mouvements / virages de l'autre (là c'est facile pour moi, je nage dans une piscine en général plutôt vide, on se gène moins) et, quand on se sent poursuivi, on peut toujours laisser passer ou distancer!

Jamais eu d'expérience négative jusqu'ici.

Bonne année à vous tous!
  

baby : effectivement, ça depend de bcp des facteurs...dans ce cas concret ,j'ai bien compris !


En piscine parisienne j'ai jamais essayé le lapin-carotte ou lapin-lievre. J'ai l'impression que ça doit être plus difficile à le pratiquer, surtout à cause de l'affluence. Ou on peut rester dans des petites longueurs.

C'est pas necessaire connaitre la personne, juste arriver à un accord et respecter en tout moment, c'est sur
  

Je crois que nous avons trouvé le seul vrai lièvre digne de ce nom :http://www.leparisien.fr/environnemen...
Désolée pour la star du site, mais avec Jackson, difficile de lutter !
  

il peu participer au turc
... pour l 'étoile de martin celui la ?
;..
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant