Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
dimanche 6 novembre 2011
posté par junior à 12:08

Syndrome du défilé thoraco brachial

vu 17630 fois, followers=14
Bonjour à tous,

Je nage depuis 6 ans, 4 à 5 fois par semaines ( crawl, avec ou sans pull-buoy, en gros un peu moins de 2km en 45 min) / En parallèle, je pratique l’escalade depuis 3 ans (niveau débutant).

En juillet dernier, j'ai arrêté toute activité physique : au bout de 200 mètres de crawl, mon bras droit souffrait d'une légère gêne soudaine, puis d'une fatigue, d'un engourdissement qui atteignait jusqu'à la main qui durait 2-3heures.

Après de multiples hypothèses de diagnostic, le verdict tombe la semaine dernière: j'ai un syndrome du défilé thoraco-brachial. Lorsque mes bras sont derrières mon buste ( juste avant leur remonté hors de l'eau en crawl, par exemple), les vaisseaux sanguins se retrouvent comprimés : le bras n'est plus alimenté en sang / le sang n'est plus évacué via le parcours normal : c'est le réseau superficiel de vaisseaux qui prend le relais, mais il n'est pas dimensionné pour : ça bouchonne, ça sature, ça bloque !

Le médecin qui à fait le diagnostique pendant l'écho Doppler m'a gentiment conseillé d’arrêter tout sport qui sollicite les bras : "mettez-vous au jogging" ! Ça ne me ravit pas ... j'aimeras trouve un moyen de continuer les deux sports qui semblent pourtant tout contre indiqués.

Je ne suis qu'au début de ce diagnostique, mais j'aimerais savoir si l'un d'entre vous à été confronté à ce syndrome ( directement ou non) et quels avis il a eu des traitements par la kinésithérapie,la chiropraxie, le voodoo, le yoga ... n'importe quoi sauf le jogging.

Par ailleurs, si vous connaissez un bon médecin du sport je suis preneur : ce devrait être la prochaine étape (et celui qui me suivait avant ne semblait pas très pertinent pour diagnostiquer ce syndrome qui est pourtant assez typique).

Merci par avance de votre aide,
Jr

26 commentaires

  

Je crois que ça peut s'opérer mais je pense que tu vas devoir changer ta façon de faire du sport d'abord pour voir si ça passe avec le repos
  

est-ce que ça t'a pris récemment, ce syndrome, et quel age as-tu?
  

A regarder dans les forums, l'opération n'est pas la panacée, apparemment elle se fait quand les douleurs deviennent insupportables: Si ces douleurs ne te prennent que quand tu nages le crawl, alors peut-être vaut-il mieux ne pas opérer tout de suite:

il y a une chose que je sais: le corps est"Plastique", ça change tout le temps,dans une certaine mesure<<<<<<<; là il s'agit de vaisseaux ou d'artères comprimés, il faut voir l'évolution dans le temps, sur un court laps de temps d'abord, si ça va vers l'amélioration ou si ça empire.peut-être est-ce lié à d'autres comportements: Si tu ne souffres que dans certaines circonstances, alors peut-être ça vaut la peine d'étudier toi-même ce que tu as, comment ça arrive, comment ça repart, etc...Parfois ça ne sert à rien, mais parfois aussi ça aide à faire évoluer la sensation de gêne.je ne suis pas médecin, bien sur et c'est un avis tout-à-fait non autorisé.
  

On peut comprendre un peu ce que tu peux éventuellement ressentir, quand quelques fois on se réveille avec les bras bloqués,en partie insensibles, parce qu'on a dormi dans une mauvaise position, mais ça revient vite à la normale.
  

Je connais un bon médecin du sport, à Paris, il est(ou a été )médecin à l'INSEP: Il n'est pas trés cher, pas plus qu'un médecin généraliste normal, il est dans le 11ème;si ça t'intéresse;, écris moi sur mon mail sur ma fiche.
  

Bonsoir,

"opération" ... c'est une solution que j'ai évacuée pour le moment : tan que le syndrome ne se révèle qu'à la natation on va dire que ça ira (!!), à 29 ans ça ne brisera aucune carrière.

L’engourdissement et en effet similaire à celui du bras "mort" au réveil. C'était très rapide et durable il y a quatre mois ( quand ça a commencé) et il y a 2 mois ( à mon premier teste).

J'ai fait un test la semaine dernière : après 30 minutes de nage très soft, c'était assez léger. Le doc qui a effectué l'écho-doppler m'a cependant conseillé de ne pas recommencer. Donc,
- oui, une certaine plasticité doit opérer de sa magie ( peut-être une tendinite ou une irritation des muscles qui passent par le même défilé (ie : trou) que le réseaux des vaisseaux profond et les pincent) et l'on peut également penser à un mauvais mouvement qui accentue un pincement existant...
- d'un autre coté, il semble que si rien de sérieux n'est fait, il a un risque que le blocage des vaisseaux revienne à l’exercice et que le réseau superficiel qui prend le relais réagisse mal (je me souviens plus des termes du doc)

Il y a en effet pléthores de blog qui traitent de ce syndrome. Les personnes sont souvent à des niveaux très handicapants ce qui n'est heureusement pas mon cas. Aucun n'aborde réellement la relation à la natation et nageurs.com n'a pas encore de post sur ce sujet.

J'espère que l'un des habités du site aura entendu parlé d'une personne qui se serait remis à nager après le diagnostique de ce syndrome ...

Je suis long excusez moi.

Jr
  

Peut être que ça vient simplement des cervicales c'est un peu les mêmes symptômes
  

Si ça se passe quand tu as le bras en arrière, en crawl, alors tu peux nager la brasse, le bras est beaucoup moins en arrière, il est même supposé ne jamais être en arrière si on nage bien.
Comme ça tu pourrais arrêter un peu avec le crawl, et de temps en temps, tu nages un peu le crawl avec précaution pour voir qué pasa.

personnellement, si ça ne m'handicapait que pour la natation, je ne me ferais certes pas opérer.
peut-être est-ce un symptôme qui va s'arrêter, après tout: ils avaient l'air de dire, sur les autres sites à propos de ce truc, que c'était plutôt une maladie de vieux...
  

Cervicales ... j'aurai bien aimé : malheureusement, après deux scanners ( cou et épaule) et un électro-myogramme ( examen qui teste la réactivité des nerfs comme avec une cuisse de grenouille en biologie) cette piste à été abandonnée.

Brasse ... je demanderais au médecin du sport, que tu m'as indiqué Papillonista. Merci encore.
  

Bonjour,
je suis atteinte du même symptôme depuis 6 ans, et j'ai mis 3 ans à être diagnostiquée. Je connais un très bon médecin à la Salpétrière (m'écrire).

Pour un de mes kinés (j'en ai vu pleins), le crawl peut améliorer (c'est mon cas donc je suis un peu surprise pour toi), mais cela nécessite de le faire d'une certaine façon. Ce qui est très mauvais c'est surtout le dos crawlé.

Pour moi pas de chance, la natation était déjà un repli avec un problème aux genoux, donc pas de solutions de sortie avec le jogging.

Non ce n'est pas une maladie de vieux, c'est un truc de sportif et d'informaticien.

Moi aussi j'hésite à me faire opérer...

Ecris moi.
  

Gen,

Tu ne semble pas être inscrite sur le site et les e-mails ne s'affichent pas dans ce cas.
Peux tu me joindre ( mail sur ma fiche) ?

Merci par avance.

Jr
  

hello,
j'ai lu je sais plus ou, sans doute sur le blog le plaisir de nager
(
http://leplaisirdenager.blogspot.com/
(j 'ai pas encore fini le livre "le plaisir de nager")
je ferme la parenthèse pub
...
)
que le retour aérien du bras était en fait le moment du mouvement en crawl qui était le plus traumatisant... justement à cause des limitations du mouvement vers l arrière de l articulation de l épaule, et qu'on réduisait considérablement la "gêne" (voir douleurs et autres blessures) en accentuant un peu plus le roulis des épaules...

Je Rajouterais même, pourquoi ne pas en plus tester un retour du bras aérien plus à l "horizontale" (bras plié ou tendu) en plus du roulis? oublier un peu le coude haut, ne pas se focaliser sur le style gracieux, efficace, et académique pour adapter sa nage plutôt à ses capacités? même si on perd en efficacité?

bon après faut faire juste un peu plus attention aux autres nageur et aux lignes d'o car on prend plus de place en largeur et on risque de se transformer en distributeur de baffe
...

ps: et je crois que Gen à raison en dos on balance aussi le bras vers l'arrière (vers le dos) ce qui est traumatisant pour l épaule aussi... mais on peut appliquer le même chose qu en crawl... plus de roulis et bras plus à l'horizontale....
  

Comme le dit klapo dans le post "douleur épaule" : "Le pull-buoy a souvent pour effet de limiter le roulis, ce qui a une fâcheuse tendance à sur-solliciter l'épaule ". Quand le syndrome s'est révélé, j'utilisais pas mal le pull-buoy et compensais beaucoup avec les épaules ... peut dois-je ré-apprendre les mouvements.
  

le dos se nage avec roulis, ou rien(Voir une des vidéos de Ryan Lochte, sur le site il nage en dos et est filmé sous l'eau D'EN DESSOUS, on voit bien un roulis important, encore qu'uil reste sur son axe, ce qui est important aussi.Si pas de roulis en dos, c'est nul.

Quant à nager le crawl en se tortillant pour soi disant moins appuyer sur les épaules...C'est pas terrible non plus, à mon avis.
  

avatar de loumapa
loumapa
> 5 ans
il faut faire un emg et une radio du rachis après on parle de SDTB
rejoindre le groupe facebook
ou par le site du sdtb
bien vous
l'administrateur du groupe sdtb

nous avons un maitre nageur dan sle groupe qui pourra vous faire part de son vecu
  

avatar de loumapa
loumapa
> 5 ans
c'est une pathologie congenitale le plus souvent
on ne peut pas dire vous avez un sdtb sur un echo doppler
surtout chez les femmes
  

Bonjour Loumapa,

La radio du rachis indiquait que tout y était normal, la radio du thorax qu'il n'y avait pas de cote surnuméraire, l'emg sur l'épaule disait que tout allait bien.

Je ne sais pas si cela vient confirmer ou non l'hypothèse de SDTB mais j'ai l'impression que je vais cesser de consulter nageurs.com pour me focaliser sur votre blog...
  

avatar de azlyne
azlyne
> 5 ans
Bonjour,
J'ai été opéré d'un défilé thoracique, mais les résultats au bout de huit d'opération ne sont concluants du temps
J'ai des douleurs bien désagréables voir invivables qu"avant
Je regrette d'avoir subit cette opération!

Alors je souhaiterais échanger avec des personnes qui ont presque vécu la même expérience.

Avoir l'avis d'un autre chir que le mien.

Merci
Me répondre me ferait du bien!
  

avatar de azlyne
azlyne
> 5 ans
Aurait d'information concernant le sdtb
J'ai été opéré et ne suis pas heureuse des résultats

Merci de bien vouloir me contacter
  

Pour bien connaître le sujet, le SDT/Thoracic Outlet, n'est ni un problème congénital, ni un problème artériel. Il s'agit en revanche d'une pathologie classique du nageur.
Il s'agit d'un syndrome canalaire neurologique : le plexus brachial dans sa totalité est comprimé au niveau de son passage de la région cervicale au membre supérieur, entre les scalènes. L'hypertrophie des scalènes caractéristique des nageurs explique leur susceptibilité à développer ce syndrome, mais on le trouve également fréquemment chez la quarantenaire anxio-dépressive, contractée par nature quoique non sportive.
Ce constat anatomique explique les douleurs commençant à l'épaule, et irradiant dans la main (la douleur "suit" le nerf). Les plaintes orientant le diagnostic sont l'impossibilité de porter un sac (courses, voyage) du côté atteint, et une fatigabilité à l'usage de ses mains au-dessus du plan de l'épaule. Il s'agit d'un diagnostic très compliqué à établir, et je ne blâmerais aucun collègue pour ne pas l'avoir dépisté, je pense en avoir manqué moi-même un paquet durant mon apprentissage. Une fois le diagnostic suspecté et après l'échec du traitement fonctionnel (arrêt du sport, kiné, ostéo...), la première étape devrait-être une infiltration de botox dans le scalène antérieur et le scalène moyen. En France, certains neurologues les pratiquent. En cas de SDT avéré, le relâchement musculaire entraîné par sa paralysie entraîne un soulagement quasi immédiat (efficacité 75%). Il s'agit à ma connaissance du meilleur test diagnostique. En cas de récidive/échec, un chirurgien thoracique peut pratiquer une scalènotomie (section chirurgicale du scalène antérieur).
Dans ton cas Jr, je commencerais par diminuer le pull buoy et surtout les plaquettes qui sur-sollicite la musculature scapulaire, et y associerais une rééducation afin de relâcher tes muscles du cou. L'escalade ne t'aide certainement pas, à l'approche de la 30aine il faut malheureusement faire des choix... Si cela ne suffit pas, essaie de te faire botoxer les scalènes, je n'ai pas d'adresse à te proposer en France pour le moment désolé.
  

bonjour,
je souffre d'un syndrome de défilé cervico-thoraco-brachial depuis plus de quinze ans ,chez moi bilatéral.Et cela devient de plus en plus handicapant avec une perte de la force du bras gauche ainsi que des douleurs aux épaules et la nuque.J'aime beaucoup nager mais cela devient difficile , je ne nageais que la brasse ( forte tension du cou,et gros travail des bras) , mais depuis peu, j'ai dû changer de nage et je me suis équipe d'une planche ergoboard. Parce que la planche classique m'obligé a étirer le bras vers l'avant ou l'arrière sans pouvoir la tenir correctement à cause de la douleur et l'engourdissement des mains et des bras.Le doc m'as dit de ne pas abandonner complètement la piscine car le travail musculaire est nécessaire. La douleur continue, pour ma part m'incite à ne pas trop me servir du bras c'est ce qui fait la perte de force musculaire. il faut en parler avec votre kiné et une ergo c'est ce que j'ai fait..Elles m'ont conseillée aussi les palmes, elles sont un bon moyen de propulsion du coup les bras sont quasi tout le temps au repos dans l'eau. Aujourd'hui j'alterne la brasse (1 fois toute les 3 séances) et la nage sur le dos avec planche et palmes.

j'espere que vous pourrez reprendre la nage..bon courage.
  

Bonjour,

J'en ai souffert et contrairement à ce qui a pu se dire au dessus, cela peut etre congenital aussi! Quand vous avez des côtes surnuméraires par exemple, ce qui est mon cas (je commencais à peine à nager).

J'ai réussi à en guérir mais au prix d'un effort certain. C'est à dire que pendant 2 ans, je pratiquais tous les matins 6 exercices de rééducation, à base d'étirement principalement. Un SDTB, ne peut être confirmé que par un neurologue si il est léger, mais si vous perdez votre pouls bras levé, cherchez pas bien loin.

La brasse est vraiment la nage la plus déconseillée car vous venez fermer l'espace ou le paquet nerfs, veines, artère se situe quand vos mains partent devant tête rentrée.

Un bon travail de réeduc constant peut aider je pense.

Attention Loumapa est fort susceptible et là aussi je sais de quoi je parle...
  

Bonjour,

Souffrant de SDTB, je suis très interessé de connaître avec détails les 6 exercices dont vous parlez.
En vous remerciant.

Cordialement.
Luc.
  

azelyne,bonjour.
Je voudrai savoire comment on a pu t'operer autant???
Car moi un eleve du professeur loriant de paris va m'operer,il va me retirer ma premiere cote et deux scalennes.Il enleve tout ce qui genne et surtout ne réopere pas car je ne voie pas ce qu'il peut me retirer d'autre!!!
Moi je ne suis pas nageuse,j'ai eu une pericardite,a la suite j'ai fait une phlebite du membre sup droit,a guauche on a vue des stenose arteriele a l'irm et j'ai des parestesies.bref j'en peu plus,avec deux enfants en bas age je n'attend que ca qu'on m,opere.Mon intervention aurra lieu le 29novembre,j'aimerai bien que tu me dise ce que l'on t'a fait comme operation??
cordialement isil
  

Un peu avec retard mais les voici. On vient de me les demander sur un autre forum et je me dis que ca peut servir à un plus grand nombre quand je suis retombé par hasard ici en cherchant le 6 eme exo (cf ci dessous).

Je faisais 6 exos:
-Un avec des poids au niveau des mains legers (2kg) et je roulais mes epaules vers l'avant vers l'arriere, puis ensuite epaule basse, j'ouvrais et je fermais le buste en balancant mes bras de l'avant vers l'arrière. 20 fois chaque
-Etirement des muscles du cou, avec main sur la tete et l'autre epaule basse coté opposé, plusieurs fois
-un autre consistait à se mettre dans un angle d'une piece à 50 cm du mur, suivant ta taille tu peux reculer +, et tu laisses tomber sur le mur en te retenant avec les bras en appui sur chaque pan de mur (et en ouvrant la cage thoracique) et tu te repousses. 2o fois aussi ou des séries.
-un autre allongé sur le ventre au sol, plusieurs séries ou tu relevais le buste, les bras et les jambes et tu tiens la position. et tu etires les scalenes aussi
-un autre dans l'autres sens ou tu te mets sur une table avec un coussin le long de la colonne et tu ouvres pour etirer tete en arriere pour aussi étirer les scalènes.
-et le dernier je ne m'en rappelles plus...
  

Bonjour, je suis très intéressé par vôtre sujet, je vois que les messages commencent à dater, mais je vais quand même tenter le coup.

Suite à un effort de musculation il y a 4 ans - répétition de tractions, on m'a diagnostiqué (il y a quelques jours) un défilé des scalènes, côté droit, cervicales, épaule...

Je suis complètement paumé...

En cas de chirurgie il faudrait ouvrir au niveau du cou pour dégager les nerfs.

D'après mon chirurgien l'opération est lourde et risquée, une lésion pourrait entraîner une perte de sensitivité du bras, une perte du bras pour être clair ou une lésion des cordes vocales.

Je suis totalement effrayé, je ne sais pas si je dois accepter l'opération ou si je dois vivre avec cette douleur.

Je viens vers vous pour savoir si certains d'entre vous ont fait le choix de ne pas être opéré mais qui continuent (au fil des années) à pouvoir pratiquer, se dépenser, sans en souffrir plus?

Je m'excuse d'intervenir sur un site dédié aux nageurs, mais c'est ici que je retrouve le plus d'informations, j'ai 30 ans et aucune envie d'être condamné à ne plus pouvoir pratiquer.

Je conclurai en disant que le footing n'est pas vraiment une option à mes yeux, je préfère les sports de combat et le karting, autant dire que ça va en opposition totale avec ma blessure...

Merci,
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant